chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Affaire Thianguel : que fait l'UFDG ?

Un appel à contribution de l’ancien responsable national de communication de l’UFDG, Souleymane Thianguel Bah, circule en ce moment sur les réseaux sociaux.

Suivons Thianguel dans cette vidéo !

Ainsi, le régime RPG d'Alpha Condé suit les Guinéens jusqu'à l'étranger pour les détruire ? Ces gens sont pire que le PDG et ses milices révolutionnaires. Un ennemi auquel vous ne pouvez pas échapper même en fuyant et lui lassant votre pays, est un ennemi auquel il vaut mieux faire face et combattre par tous les moyens possibles que vous pouvez avoir. Allons-nous laisser ces gens changer ou violer la Constitution pour s'éterniser au pouvoir dans notre pays ?

Dire que ces gens ont eu le pouvoir en 2010, sans avoir gagné l'élection, et simplement parce que Cellou Dalein Diallo a consenti de céder librement la présidence à Alpha Condé !

A l’époque, administrateur de guineepresse.info, j'avais dit, à l’intention du président de l'UFDG que céder le pouvoir à un adversaire injuste et sans scrupule par peur pour sa vie ou au nom d'une prétendue paix nationale, c'est remettre la puissance d’Etat, c'est-à-dire mettre sa vie, sa sécurité et celles des siens entre les mains de cet ennemi pour lequel votre existence elle-même est une menace.

Combien d'électeurs et de fidèles de Cellou Dalein Diallo ont déjà payé cette faute lourde qu'il a malheureusement répétée en 2013 à travers l'autorisation de Waymark et en 2015 en acceptant d'aller aux élections sans correction du fichier électoral contenant plus de 600 000 électeurs doubles en Haute Guinée pour le RPG ? Je précise ici que, suite à nos démarches et propositions, l'Union Européenne était prête à apporter l'aide technique et financière pour l'assainissement du fichier électoral avant la présidentielle. Cela nécessitait juste un report de l'élection présidentielle de 3 mois seulement. Ce que Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré auraient tous deux rejeté selon une source européenne, avec l'argument qu'ils ont déjà fait des campagnes et qu'un tel report va leur coûter de l'argent à payer pour reprendre les campagnes. Autant fut notre surprise de voir Cellou Dalein s'étonner qu’Alpha Condé remporte cette élection dès le premier tour.

D’après les accords de 2014/2015, le fichier électoral devrait être corrigé après la Présidentielle de 2015 et avant les communales qui suivront. Cellou acceptera de nouveaux accords permettant au pouvoir d’aller aux communales sans correction du fichier. C’est alors que Cellou Dalein obtiendra d’Alpha Condé un fonds de 5 milliards de francs guinéens par an, en tant que chef de file de l’opposition que le président de l’UFDG confondra à sa personne privée, provoquant la déception et la colère de ses collaborateurs des autres partis qui ne tarderont pas d’aller à leur tour vers le généreux et corrupteur Président de la République, Alpha Condé.

Pour 2020, Cellou Dalein a fondé sa stratégie sur une victoire à défaut, grâce à l’éventuelle absence d’Alpha Condé dans la course. Rassuré en cela par le fait que la classe politique dans son ensemble et la majorité de la population guinéenne, y compris en Haute Guinée, est opposée à l’idée d’un troisième mandat. Ainsi, il a fait preuve d'une grave naïveté et a failli dans l’essentiel de sa mission d'opposant et concurrent pour la future présidentielle en acceptant le maintien du fichier électoral frauduleux aux communales, en laissant Alpha Condé nommer illégalement sa propre et convenable Cour Constitutionnelle et avoir le contrôle de la CENI. En plus de ces acquis pour le parti au pouvoir, il s'est mis à dos tous les autres leaders politiques du pays qui ne vont pas le soutenir en cas de second tour face à n'importe quel candidat du RPG. 

Désormais, seule l'émergeance d'une nouvelle force politique peut remettre en cause ce sur quoi l'UFDG et le RPG se sont déjà accordés et mis en application au bénéfice du parti au pouvoir.

Une autre question : pourquoi THIÂ'NGUEL tait-il le nom de cette Société qui le vire en France, parce qu'il est opposant au régime RPG en Guinée ? Il aurait quoi à perdre maintenant avec cette entreprise ? Pour le motif évoqué par l'entreprise pour le renvoyer, il pourrait même la poursuivre en justice en Europe ici. Les démocrates guinéens ont le droit de connaitre le nom de cette entreprise pour qu'elle soit déguerpie de notre pays après le départ d'Alpha Condé et son régime dictatorial rpg.

Pourquoi les députés UFDG n'ont ils pas dénoncé cette société étrangère en Guinée qui punit les Guinéens qui s'opposent au régime en place ?

Pourquoi l'UFDG, avec son Président qui encaisse des milliards en tant que chef de file de l'opposition, ne prend-t-elle pas en charge les frais de défense de THIÂ'NGUEL ?

 

SADIO BARRY


Imprimer   E-mail

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.