chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Guinée : avec Alpha Condé, la capitale Conakry s’est développée en un gigantesque tombeau d’ordures pour ses habitants.


Il y a deux mois, alors que la saison des pluies s’annonce, le régime d’Alpha Condé a déclenché son projet de destruction. La machine destructrice du RPG s’est acharnée sur des maisons bien construites et aérées dans la commune acquise à l’opposition, démolissant des maisons et même arrachant des arbres (Lire). Des bidonvilles et secteurs à haut risque où l’on enregistre chaque année des morts, emportés par des écoulements d’ordures sont restés intacts. Dabondy est un de ces coins, dans la capitale guinéenne Conakry.

Il est à se demander, comment et pourquoi c’est après plus de 5 ans de règne d’Alpha Condé que les ordures, à la recherche d’un abri, ont commencé à tuer les Guinéens dans leurs maisons ?

Si le RPG avait normalement gagné une élection en Guinée, on aurait dit que le peuple de Guinée vit et a aujourd’hui ce qu’il mérite. En effet, le parti au pouvoir (RPG) a choisi le coq, c'est-à-dire le poulet comme symbole. Cela lui passe bien, parce qu’au fait, le poulet et le corbeau symbolisent la paresse et la saleté.

La bande à Alpha Condé au pouvoir ne s’est jamais préoccupée du sort des populations guinéennes. Alpha Condé n’avait-il pas demandé en personne à l’homme d’affaires Guido Santullo de stopper l’importation du riz en Guinée pour que « crève ce peuple mouton » qui accepte d’être gouverné par un Lansana Conté ?

Alpha Condé et sa bande ne sont venus en Guinée qu’avec un agenda d’enrichissement personnel rapide et de la mainmise sur les richesses du pays. Alpha Condé avait des visées minières et un des jeunes proches de lui à la Présidence avait des projets immobiliers pour lesquels des riches Arabes du Golf avaient été contactés en prélude de l’arrivée du RPG au pouvoir. L’assurance de la transition par Sékouba Konaté et le profil du principal adversaire leur avaient offert la garantie d’obtenir le pouvoir à l’issue de la transition. Ainsi, aussitôt arrivée au pouvoir, ils se sont mis à vendre anarchiquement des domaines de l’Etat et à ériger des hôtels avec leurs partenaires étrangers. Ils sont personnellement ou en partie des acheteurs des domaines de l’Etat qu’ils bradent à des « investisseurs » qui ne sont que leurs agents ou partenaires.

Cas de Dabondy

A Dabondy, il y avait un bras de mer où l’o pratiquait même de la pêche. En saison pluvieuse, l’eau y avait un lit qui empêchait l’inondation des quartiers. Les dirigeants ont vendu le lieu à la compagnie Total et ont construit un centre commercial, sans tenir compte de la situation géographique du lieu, qui sont venus boucher tous les passages d’eau et exposant ainsi la vie des populations pauvres. Ces dernières années, il y a toujours eu des problèmes là-bas en saison pluvieuse quand les eaux de pluie drainent les ordures sans abri à travers la capitale Conakry. Dans la dernière tragédie survenue dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 mais 2019, on a enregistré 5 morts et des dégâts matériels importants. Quatre des enfants noyés dans les ordures qui ont envahi le quartier seraient de la même maman.


Une occasion mise à profit par le pouvoir irresponsable d’Alpha Condé pour faire semblant d’aider les sinistrés. C’est le bourreau de Banankoro, Bouréma Condé dit Takoura Bouréma, qui fait part d’un don du président aux familles victimes : 50 sacs de riz, 40 millions de francs guinéens. Cependant, le gouverneur de la ville de Conakry, Mathurin Bangoura, un des bourreaux du 28 septembre restés impunis et au service actuellement d’Alpha Condé, transmet l’autre message de son patron selon lequel les populations sont elles-mêmes responsables de ce qui leur est arrivé.

Réaction d’une guinéenne remontée sur Facebook :

Aminata Barry :

« Une administration d’incapables, souillée de corrupteurs et de corrompus, n’y pourra rien contre ces ordures, car la gouvernance d’Alpha Condé accable, afflige, affame, force à l’exil et mène à la mort!
Ces vampires aux affaires de l’Etat, sont sans pitié pour le peuple!
M. Le gouverneur, vous et votre administration êtes les premiers responsables du décès des victimes du drame de Dabondy. Vos déclarations à l’encontre sont une honte! Sachez que le jour n’est pas loin où vous en répondrez devant la Loi! »

Cette compatriote a d’autant plus raison que ces tragédies sont des crimes de la mal gouvernance. Elles étaient prévisibles et évitables. Les dirigeants du pays en portent donc l’entière responsabilité.

La Guinée doit absolument suivre l’exemple ghanéen si nous voulons nous en sortir : le Ghana était rongé par la corruption, le crime organisé, l’impunité et la dépravation totale des mœurs quand un capitaine de l’armée de nom de Jerry Rawlings décida de sauver son pays. En 1979, Jerry et ses camarades qui arrachent le pouvoir à Fred Akuffo et à sa bande créent le conseil provisoire de défense nationale. A sa tête, Jerry Rawlings organise l'exécution des acteurs qu'il juge responsables de l'état du pays. Alors 8 officiers militaires ainsi que les 3 anciens chefs d'État à savoir Akwasi Afrifa, Ignatus Acheampong et Fred Akuffo seront exécutés. Leurs complices et anciens hauts responsables de leurs régimes seront également reconnus coupables et exécutés. Après ce « nettoyage » qui libéra le Ghana de ses pourritures, Jerry Rawlings organise des élections auxquelles il ne participe pas, laissant des civils propres et élus démocratiquement diriger le futur du pays. Le résultat est excellent, le Ghana est un modèle de réussite en Afrique sur tous les plans : démocratie et bonne gouvernance !

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail
16 juin 2019
Quand la dignité quitte un homme, il ne comprendra pas que de nos jours, la parole ne s’envole pas et l’écrire reste.
Sadio Barry, président du parti Bloc pour l'alternance en Guinée (BAG) a été invité de l'Oeil de ...
Le pays est au bord d’une crise politique majeure aux conséquences imprévisibles, précise Clément ...
Après la démission du Ministre de la justice, opposé à tout projet de modification ou de changement ...
“Et chaque fois que des hommes et des femmes redressent l'échine, ils peuvent aller où ils veulent, ...

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.