Guinée, affaire du 3ième mandat : on entre dans la phase décisive !


Quand la dignité quitte un homme, il ne comprendra pas que de nos jours, la parole ne s’envole pas, qu'elle reste tout comme l’écrit.

La démission de Maître Sako du ministère de la justice a finalement précipité les choses en Guinée. Alpha Condé a mis pression sur son gouvernement pour que chacun de ses membres décline publiquement sa position. En prenant soin, dit-on, de confisquer les passeports de ceux qui ont une position encore non claire. Cette menace à peine voilée a eu son effet : les ministres se bousculent sur des médias et au siège du RPG pour déclarer leur soutien à la nouvelle Constitution dont ils disent ne pas connaitre le contenu.

Prenons les plus cyniquement étonnants des promoteurs actuels du 3ième mandat en faveur d’Alpha Condé : Mouctar Diallo et Aboubacar Sylla !

Il y a deux semaines, des partenaires de la Guinée ont choisi un groupe d’une douzaine de personnes estimées être les plus intègres du pays. Ce groupe est dénommé : "Groupe National de Contact pour le Dialogue et la Paix". Le RPG ne tardera pas à s’attaquer à la structure à cause de certains noms de la liste qu’il qualifie d’ennemis du pouvoir. Des initiatives de dialogue sont prises et le groupe est reçu à la direction nationale du RPG. Leur porte-parole : le Professeur Salifou Sylla, un des pères de la constitution guinéenne et anciens Ministres qui ont gardé haute leur dignité. Le professeur lavera bien les « poulets » en leur apprenant qu’ils s’agitent dans le vide et s’enfoncent dans le mensonge quand ils soutiennent l’avènement d’une 4ième République, alors qu’on n’en a pas encore eu une 3ième. Le professeur Salifou Sylla leur apprendra qu’en effet, la Constitution de 2010 n’en est pas une nouvelle ayant entrainé à une nouvelle République, mais plutôt une large révision consensuelle de l’ancienne (Ce qui ne rendait pas un référendum obligatoire). Donc nous sommes toujours dans la 2ième République, avant de leur apprendre que le projet du pouvoir, de changer ou modifier cette Constitution pour arranger une personne n’est pas acceptable. Un haut responsable du RPG ne manquera pas de dire que donc on ne leur a pas dit toute la vérité dans cette affaire.

En Guinée, coincé de tous les côtés, le serpent RPG se débat et commence à mordre. Le jeudi passé, 13 juin 2019, on a enregistré 1 mort et plus de 28 blessés à Nzérékoré où le parti au pouvoir sortit ses loubards armés pour s’attaquer aux adversaires du 3ième mandat.

A Forécariyah, le pouvoir crut humilier le Kountigui Elhadj Sékouna Soumah, venu aux funérailles de la maman de Kassory (Hadja Nana Touré dont la bonté humaine est reconnue par tout le monde) en lui refusant la place d’honneur. Elhadj Sékouna Soumah ne regrette certainement pas d’avoir plutôt pris place auprès des citoyens dont il a décidé de défendre l’intérêt que d’avoir une place auprès de Satan.

A Conakry, c’est la maison des associations où se réunissaient les membres du FNDC qui fut attaquée ce weekend par la police.

Vidéos recommandées :

 

Capitale Conakry d'Alpha Condé ce weekend du 15 juin 2019

 

Opinions de Guinéens à propos du troisième mandat. Alpha et ses poussins ont intérêt à écouter ces sages. Car, si le poulet n'entend pas "Kuss", il va entendre "Paron".

 

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail
14 octobre 2019
Nous avons des premières images de la manif que le régime RPG d'Alpha Condé tente d'empêcher par tous les moyens, y compris par des kidnappings et l'usage des armes à feu.
Les manifestations ont commencé ce matin à Conakry dans un désordre total, avec des violences qui ...
« Ce que nous sommes entrain de vivre aujourd’hui en Guinée, est comparable à ce qu’on a vécu ...
Lorsque les génies maléfiques s’emparent d’un pays, il ne faut rien espérer de bon de leur règne ...
Abdrahmane Sanoh, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo, Abdoulaye Oumou Sow, Bill de Sam tous kidnappés ...