Alpha Condé : le démon à chasser de la Guinée avant le 18 octobre 2020


A l’intérieur du pays, l’administration et les fonctionnaires sont mobilisés pour l’élection du président qui ne veut pas sortir. Question de garder son poste, son travail, son gagne-pain.

 

 

L'exemple de Tougué

Voilà une raison suffisante pour l'UFDG, de chasser Alpha Condé avant le 18 octobre 2020 si vraiment elle est capable de le faire après cette date. Pour ce combat, nous sommes prêts à nous donner tous la main. Sinon, Alpha Condé aurait déjà gagné une nouvelle légitimité électorale qui permettrait à des Etats complices et profiteurs des pillages comme la Russie, la Chine et l'Egypte de le reconnaître et soutenir. Sans ce frauduleux mandat électoral, personne ni aucune Institution ne pourrait désormais reconnaitre Alpha Condé comme chef d'Etat guinéen.

Si l’opposition et le FNDC ne sont pas capables de chasser ce vieux satan et preneur d’otage de la République de notre pays, il ne faut pas en vouloir aux pauvres fonctionnaires qui tentent de sauver ce qui leur permet de nourrir leurs pauvres familles.

L'artiste Takana Zion sur la radio Espace FM

Depuis l’intervention de Takana Zion, il est recherché par les hommes du policier Fabou Camara devenu pire que Siaka Touré des années 70-80. Avant Takana, c'est Souleymane Condé qui a été arrêté par les hommes de Fabou après sa conférence de presse où il fait savoir aux Guinéen qu'il s'engage en politique dans son pays, la Guinée.

D'un côté, le peuple de Guinée revit ces choses parce qu'on ne châtie pas les bourreaux du passé, et de l'autre, on voit bien que le régime d’Alpha Condé devient plus féroce et répressif que dans les années passées. Nous vivons aujourd'hui la dictature et un état repressif que nous n'avons pas connu même au vieux temps des dictatures militaires. Avec sa constitution falsifiée qui assure l’impunité aux voleurs et aux tueurs et qui lui confère tous les pouvoirs absolus sur la Guinée, l’erreur serait de laisser ce vieux despote se donner une nouvelle légitimité électorale en Guinée.

 

Voilà un politicien rationnel et avisé !

Les Guinéens doivent savoir que presque toutes les nations prospères et respectueuses des valeurs démocratiques de nos jours ont connu des guerres à un moment de l’histoire, parce qu’il a fallu que certains patriotes prennent des armes pour libérer leurs peuples des griffes des bandits qui les prenaient ou voulaient les prendre en otage. Quel qu’en soit le prix, empêchons Alpha Condé et sa bande mafieuse de se maintenir au pouvoir au-delà de la fin de son dernier mandat en cours ! Aujourd'hui, je serai à la manif des Guinéens et Africains contre les 3ieme mandats à Paris.

 

SADIO BARRY


Imprimer   E-mail
27 octobre 2020
La mission de la CEDEAO s’est de nouveau rendue en Guinée. Le FNDC a bien joué et a refusé de recevoir la délégation de la CEDEAO qui fut la même qui leur a manqué du respect la dernière fois et qui ...
Les images d'horreurs insupportables des violences postélectorales devraient interpeller en tout ...
Dès qu’Alpha Condé est arrivé au pouvoir, son premier programme gouvernemental fut de changer les ...
« En portant massivement son choix sur vous, le peuple de Guinée vient de refuser d’accorder ...
Depuis l’usurpation du pouvoir par Alpha Condé avec la complicité du Président de la transition, le ...