Guinée : Ebola est revenu avec le troisième et illégal mandat d’Alpha Condé.

Par l’irresponsabilité du régime RPG d’Alpha Condé qui a caché le cas et permis la propagation du virus à Ebola dans tout le pays et jusqu’au-delà des frontières guinéennes, l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola a fait plus de 11 300 morts entre 2013 et 2016. Ce fut la pire épidémie de l'histoire du virus bien qu’il était connu dans d’autres régions depuis les années 60.

En plus du Covid-19, la Guinée est à nouveau en situation d’épidémie de fièvre hémorragique Ebola, 5 ans après la fin de la précédente épidémie, après la confirmation de l’apparition dans le Sud-Est du pays de 7 cas, dont 3 mortels, a indiqué dimanche 14 février le chef de l’agence sanitaire guinéenne, Dr. Sakoba Keita, nous rapporte le journal Le Point. Nous sommes déjà 4 morts aujourd'hui.

La communauté internationale se mobilise pour venir en aide au régime putschiste à maîtriser la situation qui peut devenir un danger pour le monde entier.

Espérons que cette nouvelle et deuxième pandémie n’est pas provoquée à dessein par des bandits regroupés au pouvoir en Guinée, prêts à tout exploiter pour parvenir à leurs fins politiques et financières : les mines, les virus, le trafic de passeports, la cocaïne etc.

En effet, entre 2013 et 2016, les dirigeants guinéens ont tellement profité de la crise d’Ebola que beaucoup de citoyens ont cru que le virus fut importé et relâché en Guinée Forestière par Alpha Condé et son parti au pouvoir pour des raisons politico-financières : massacrer les populations forestières dont le clan ethnique au pouvoir et ses partisans rebelles Koniankés de l’ULIMO veulent récupérer les terres urbaines depuis les années 90 et bénéficier de l’assistance étrangère qui leur a permis de s’enrichir personnellement.

Ceux qui ont été chargés de la gestion de la première crise sont aujourd’hui parmi les plus riches du pays. Dr. Sakoba Keita s’est lui-même construit plusieurs villas, et même Alpha Condé dira qu’Ebola est une bonne opportunité pour la Guinée, entendez pour eux les tenants du pouvoir, car le peuple n’a jamais été au centre de leurs calculs.

« Génie du mal », « Porte-malheur », « Alpha-Ebola » furent des appellations que les Guinéens utilisaient pour désigner leur Président, plus haï que jamais dans le pays.

Despote sans scrupule, Alpha Condé mettra à profit la pandémie au virus Corona pour se maintenir au pouvoir après son deuxième et dernier mandat constitutionnel. Pour y arriver, ses forces spéciales qui tirent à balles réelles et détruisent maisons et biens matériels abattront une folie meurtrière sur les populations guinéennes qui tentent de manifester pacifiquement contre son projet anti-démocratique et liberticide. C’est lui et ses complices étrangers venus l’aider dans son projet de 3ième mandat qui ont massivement contribué à l’introduction et à la propagation du Covid-19 dans notre pays, la Guinée.

Nous savons par ailleurs que le régime condé veut chasser les populations de certaines zones minières qu’ils veulent exploiter. On se rappelle de Womé et de Zogota !

Le régime RPG a deux projets en cours d’exécution :

  1. En Forêt : nettoyage ethnique par empoisonnement.
  2. Au Fouta : pousser les jeunes à l’émigration par la terreur.

 

Fara Ouendouno

Imprimer   E-mail
14 avril 2021
« Que cela soit clair : les forces patriotiques guinéennes ne permettront pas à Alpha Condé et sa bande de pilleurs et tueurs de tenir longtemps notre pays en otage. Ils périront par les moyens ...
"Je ne saurais être de la Basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région" - Déclaration ...
Investi au pouvoir en fin 2010, Alpha Condé avait promis qu'il réduirait à zéro ses opposants qu'il ...
Affaire SONKO : ce que révèle le procès-verbal de la Gendarmerie !
« Si les peuls arrivent au pouvoir, ils vont se venger, les gens ont peur de cela » Voici la ...