Guinée : Rafles A Tarambaly

Mamadou Taran, invisible et muet Ministre des Droits de l'Homme a supervisé depuis Conakry des arrestations massives de ses concitoyens.



Depuis sa défaite électorale, le "prodigue" citoyen de Taran est devenu l'ennemi désigné, l'enfant toxique, le bourreau haï de Taran.

En effet, comme Ministre offrant une plus grande allégeance à Alpha Condé, Mamadou Taran a ordonné le 14 mai 2020 l'arrestation arbitraire d'au moins 5 ressortissants de sa localité de naissance. Ils sont en prison à la Gendarmerie de Labé.

Il veut assouvir une revanche politique sur le corps électoral de Tarambaly qui lui a infligé une cuisante défaite lors du double scrutin national du 22 mars 2020.

Le deal passé avec le président Alpha Condé n'a pas permis au RPG de gagner un siège législatif dans la sous-préfecture de Taran.

Honteux d'avoir été déchu de la citoyenneté de Tarambaly, le Ministre battu n'a pas eu le courage nécessaire pour démissionner.

Pire, Mamadou Taran persiste dans la collaboration servile et l'indignité de la rafle à Taran de ses frères, électeurs libres, fiers et martyrisés.



Maître Saliou Bobo Taran DIALLO

Avocat au Barreau de Paris


Imprimer   E-mail
23 septembre 2020
Monsieur le leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, en politique, vous devriez voir plus loin que ce qui est devant vous !
Une fille guinéenne traitée par le griot malien Sidiki Diabaté comme on le faisait aux esclaves en ...
A l’intérieur du pays, l’administration et les fonctionnaires sont mobilisés pour l’élection du ...
« Coup de tonnerre » sans pluies à la CEDEAO.
La Cour constitutionnelle structure la dictature, c’est-à-dire, elle donne une assise, un ...