Partis politiques : tueurs de résistance et d'espoir !

Ce sera une erreur gravissime pour l'UFDG et l'opposition de participer à une élection présidentielle avant l'avènement d'une transition.

Sans ce préalable, Cellou Dalein Diallo ne remportera aucune élection, quand bien même serait-il l'unique candidat de l'opposition, pas plus que son parti n'en tirera un quelconque bénéfice, que son adversaire soit Alpha Condé ou non.

Ceci, non pas par manque de popularité, mais bien parce que le circuit de gestion des élections est à la solde du pouvoir et de la Haute Guinée.

Les 3 éléments entrant dans la gestion des élections et la proclamation du vainqueur sont:

1. Le fichier électoral devant refléter le corps électoral ;
2. La CENI qui organise les élections;
3. La Cour Constitutionnelle qui proclame le vainqueur et est chargée de la résolution des contentieux électoraux.

Or, tous ces éléments précités sont à la solde du pouvoir !

C'est donc dire que ni Cellou Dalein Diallo, ni un autre candidat de l'opposition ne gagnera une élection présidentielle, tant et aussi longtemps que ce circuit n'aura été nettoyé pour permettre des élections démocratiques, crédibles et transparentes, lequel nettoyage ne peut s'opérer qu'à travers UNE TRANSITION D'ABORD ET AVANT TOUT !

Participer à une élection présidentielle avant la transition, c'est:

1. Légaliser la Constitution de sang de Alpha Condé, laquelle est actuellement illégale et désavouée de la communauté internationale;
2. Permettre à Alpha Condé ou au candidat du RPG d'être président à vie;
3.Trahir la mémoire de ceux qui sont morts pour l'avènement de la démocratie en Guinée;
4. Tuer la résistance et l’espoir du peuple aspirant à la justice, au bien-être et à la prospérité !

Que le peuple, les militants, les sympathisants, les citoyens, les combattants, les activistes et les apolitiques que nous sommes, refusions le jeu égoïste des politiques en:

1. Boycottant le processus électoral du régime en place dans son ensemble, incluant le recensement et l'enrôlement ;
2. Dénonçant les velléités avares des politiques ;
3. Marquant de notre désapprobation, leur participation aux élections ;
4. Instruisant nos familles, nos voisins, nos amis, nos collègues, nos religieux et autres sur l'extrême dangerosité de participer aux élections sous ce régime ;
5. S'inscrivant dans le combat pour l'instauration d'une TRANSITION plutôt que pour la légalisation et la légitimation de la forfaiture de Alpha Condé.

La mise en œuvre de l'ensemble des initiatives qui précèdent, relève de notre contrôle exclusif et de notre volonté intrinsèque d'application. À nous donc d'assumer nos responsabilités afin que l'histoire ne nous condamne pour complicité de haute trahison !

Le temps est venu, pour nous, gouvernés, de sonner le glas de cette tragédie où le tandem mouvance-opposition fait de nous leurs bêtes de somme.

Battons-nous, peuple de Guinée, contre l'ensemble de cette classe politique qui nous tient sous le joug de la dictature et de l'esclavage ! Il y va de notre dignité, de la sauvegarde de notre humanité.

Aminata BARRY

 

Article précédent de la même autrice :

Chers compatriotes,

À l'instar des manifestants des autres régions du pays, ceux de Siguiri se sont mobilisés pour chasser leur maire, auxiliaire zélé du Pouvoir Central dans la mise en œuvre d'embrouilles politiques au détriment des intérêts du peuple.

Par cette action de résistance, ils ont réussi à inverser le rapport de forces qui les oppose à la gouvernance, décidant en toute souveraineté, de se départir du sbire d'un pouvoir vampirique et infâme, qui les affame.

Voilà donc l'un des maillons sur lequel la résistance doit opérer et prospérer!

Que chacun dans sa localité défie l'autorité de l'État.

La résistance sert à créer le rapport de forces entre le peuple opprimé et le pouvoir persécuteur.

Les citoyens que nous sommes n'usons point d'armes pour affronter les milices armées certes, mais chacun d'entre nous, dispose intrinsèquement de sa volonté et capacité indéfectibles à ne pas répondre aux diktats d'une gouvernance sclérosée, déficiente et déchue.

La désobéissance civile est une arme redoutable de destruction intensive contre le pouvoir !

Que sur l'étendue du territoire nationale, les citoyens décrètent qu'il n'y aura pas de campagne dans leur localité.

Que chaque candidat osant braver ce mot d'ordre se fasse humilier et huer.

Que tous les représentants de l'appareil gouvernemental et leurs complices redoutent de marcher dans les rues de leur localité, tant ils seront traqués, pourchassés et déshonorés.

Que des tracts de menaces faisant valoir du mécontentement et du ras-le-bol du peuple leur soient adressés.

Les idées d'actions sont infinies pour faire comprendre au pseudo pouvoir de Alpha Condé que la coopération et la résignation du peuple ne lui sont désormais plus acquises.

Dès lors que la Guinée ne dispose plus d'une Constitution, aucune institution républicaine ne trouve sa légalité d'existence, leur personnalité juridique ne reposant sur aucune législation.

Ainsi en est-il de l'institution de la Présidence de la République, dont Alpha Condé s'adjuge être le plénipotentiaire au même titre que l'ignorance s'adjugerait la palme du savoir!

Mes chers compatriotes, au nom de nos martyrs morts pour la défense de nos idéaux, de nos mutilés torturés pour avoir dénoncé l'arbitraire et l'injustice, de nos prisonniers qui croupissent dans les geôles pour leur engagement patriotique, combattons Alpha Condé.

Au nom de la misère qui nous assaille et de la faim qui nous tenaille du fait de sa mauvaise gouvernance, combattons Alpha Condé.

Au nom du monde meilleur que nous avons à charge de bâtir pour nos descendants et dont la réalisation est compromise due à la séquestration du pouvoir entre les mains de corrompus, combattons Alpha Condé.

Au nom de notre amour propre, de notre honneur et de notre dignité, lesquels sont aujourd'hui bafoués, combattons Alpha Condé, de toute notre détermination !

Aminata BARRY


Imprimer   E-mail
27 octobre 2020
La mission de la CEDEAO s’est de nouveau rendue en Guinée. Le FNDC a bien joué et a refusé de recevoir la délégation de la CEDEAO qui fut la même qui leur a manqué du respect la dernière fois et qui ...
Les images d'horreurs insupportables des violences postélectorales devraient interpeller en tout ...
Dès qu’Alpha Condé est arrivé au pouvoir, son premier programme gouvernemental fut de changer les ...
« En portant massivement son choix sur vous, le peuple de Guinée vient de refuser d’accorder ...
Depuis l’usurpation du pouvoir par Alpha Condé avec la complicité du Président de la transition, le ...