chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Lettre ouverte au président de la république de Guinée (Par AFP-GL)

Monsieur le Président,

Votre 2e mandat présidentiel va s'achever au plus tard le 31/12/2020. Les guinéens vont donc bientôt commencer les préparatifs pour vous rendre les honneurs et vous exprimer leurs remerciements pour ce que vous aurez pu faire en faveur de l'amélioration de leurs conditions de vie.

Mais depuis quelque temps certains de vos proches collaborateurs ont lancé l'idée de 3e mandat pour vous. Et vous ne les avez pas désavoués comme certains de vos pairs africains, encore moins les sanctionner pour incitation à la violation de la Constitution et de votre engagement en 2010. Pourtant ça saute aux yeux que ceux-là maneuvrent ainsi pour, simplement conserver et accroitre leurs privilèges actuels près de vous. Mais, personnellement, vous n'avez pas besoin de ces privilèges, ni sur le plan matériel, encore moins sur le plan moral. Votre besoin est ailleurs: que retiendra-t-on de votre passage à la tête de la RG ?
On dit aussi qu'il n'y a pas de fumée sans feu. C'est pourquoi nous, signataires de la présente lettre, avons jugé utile d'attirer votre attention sur les données suivantes du problème.

     1) En décembre 2010 vous avez prêté le serment solennel de respecter et défendre la Constitution telle que vous l'aviez sous les yeux. Et qui stipule très clairement qu'aucun guinéen ne peut exercer plus de 2 mandats présidentiels consécutifs, quel que soit son génie et le bilan de ses mandats effectués. Tirant en cela la leçon des décennies précédentes marquées par des hommes qui s'étaient autoproclamé providentiels pour s'incruster à la tête de l'Etat malgré leur action négative pour l'intérêt des guinéens. Ce que d'ailleurs vous aviez souvent fustigé durant votre longue carrière d'opposant à ces hommes!

     2) En 2011 vous aviez déclaré avoir hérité d'un pays sans Etat Ce qui expliquerait, entre autres, la situation lamentable dans laquelle vous avez trouvé le pays pourtant souverain depuis plus de 50 ans, avec d'innombrables atouts naturels et humains.

Après ce constat on se disait que la construction de lEtat guinéen allait figurer parmi vos chantiers prioritaires; que vous alliez instaurer une gouvernance apte à faire de l'Etat un puissant moteur pour la mise en valeur des potentialités du pays au profit de l'ensemble des habitants; que la vie publique allait être régie par des règles claires et respectées par tous, à commencer par les dirigeants; conditions impératives pour l'amélioration des conditions de vie des guinéens.

     3) Vos prédecesseurs, les Présidents Sékou Touré et Lansana Conté, ont fait de la présidence de la RG une fonction à vie pour celui qui y accède. Et le Capitaine Moussa Dadis Camara, Chef du CNDD en décembre 2008 et Chef de l'Etat par interim, avait invoqué ces précédents pour justifier sa volte-face en 2009, citation:
" le 1e Président a fait 26 ans, le 2e a fait 24 ans, pourquoi moi aussi je ne ferai pas pareil " ?
A votre tour, êtes-vous entré dans le même raisonnement ?

     4) M. le Président, après plus de 60 ans d'indépendance, la RG est toujours à la recherche d'un Président qui honore sa signature apposée au bas de la Constitution lors de son investiture. Vous pourriez être le 1e Président de ce profil. Vous entrerez alors positivement dans l'histoire de notre pays. Et les guinéens honoreront votre mémoire avec des Avenues du Professeur Alpha Condé, des Aéroports AC, etc...Toutes choses que n'ont pas eu vos prédécesseurs, et pour cause!

     5) M. le Président, si par malheur pour la population guinéenne, votre souhait se réalise, ça impliquerait que le décollage socio-économuque de la RG sera à nouveau renvoyé aux calendes grecques, pour les mêmes raisons que sous les présidences antérieures, car, c'est bien connu, les mêmes causes produisent les mêmes effets

     6) M. le Président, il y a lieu de prendre conscience que, en cas de forcing de votre part pour un 3e mandat, vous prendriez le risque, d'une part de décevoir ceux qui vous rangent parmi les hommes d'honneur de la classe politique guinéenne, d'autre part surtout, de rejoindre le lot des dirigeants responsables des périodes râtées de l'histoire de notre pays.
Comme tout le monde vous savez bien qu'il n'est pas nécessaire d'être Président de la République pour contribuer au progrès de nos compatriotes, on peut servir la Nation à partir de n'importe quelle situation

     En conclusion, M. le Président, El Hadj Alpha Condé, nous allons intensifier nos prières pour implorer le Créateur de vous aider à respecter votre engagement solennel  face à  l'opinion nationale et internationale, de défendre et protèger la Constitution guinéenne de décembre 2010, pour votre bien et celui du peuple de Guinée, amen

     Signataires:
Alliance des Forces Patriotiques pour une Guinée Libre et prospère, AFP-GL
Pour le Bureau de Coordination:
Campel Cissé: +336 2335 3035
EL Hadj Amasadio Bah: +336 1288 7993

     Date: 24/4/2019


Imprimer   E-mail
16 juin 2019
Quand la dignité quitte un homme, il ne comprendra pas que de nos jours, la parole ne s’envole pas et l’écrire reste.
Sadio Barry, président du parti Bloc pour l'alternance en Guinée (BAG) a été invité de l'Oeil de ...
Le pays est au bord d’une crise politique majeure aux conséquences imprévisibles, précise Clément ...
Après la démission du Ministre de la justice, opposé à tout projet de modification ou de changement ...
“Et chaque fois que des hommes et des femmes redressent l'échine, ils peuvent aller où ils veulent, ...

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.