Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 2 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mardi, 21 novembre 2017 08 : 12

Ces Hommes en robe portent vraiment la culotte !


Avocats-guinee-conakry.jpg

2009-06-12 11:35:48

Ils ne sont pas très nombreux sur l’étendue du territoire. Ils n’ont pas de militants pour les soutenir. Ils ne comptent souvent que sur les ordres ou conseils auxquels ils sont inscrits. Leur rôle n’est pas toujours bien perçu par les justiciables. Ils ne la font pas, mais possèdent cet art de décortiquer et d’interpréter la loi. Leur force de conviction, leur combativité et leur détermination forcent l’admiration. Le point cardinal de leur déontologie c’est l’indépendance dans la courtoisie. Il sont les Hommes en robe (souvent noire), tenue héritée des ecclésiastiques du moyen âge.

 A vos Honneurs, Avocats, Juges, Huissiers, Greffiers, Notaires, Commissaires priseurs et autre personnel du monde de la justice. Chapeau et Merci.

Une détermination qui paie : la suppression du Secrétariat d’Etat chargé des conflits

Par un décret en date du 10 juin 2009, le chef autoproclamé de la junte guinéenne a supprimé le Secrétariat d’Etat chargé des conflits. Celui qui était alors titulaire de ce poste, le lieutenant Issa Camara, a été muté gouverneur de la région de Mamou, chargé de la lutte contre les coupeurs de routes et les voleurs de bétail sur toute l’étendue du territoire. Et pour lui faire passer la pilule de son éjection du  Château Forteresse Alpha Yaya, il a été élevé au grade de capitaine. 

Ce départ de cet étrange personnage est le résultat du mouvement de protestation organisé par les professions judiciaires qui n’ont eu de cesse de dénoncer la justice parallèle instaurée par les putschistes.
Issa_Camara.jpg
Issa Camara

Le lieutenant Issa Camara, un juge ou arbitre étrange

Le lieutenant Issa Camara avait été choisi par Dadis comme Secrétaire d’Etat chargé des conflits. Voici comment il  percevait son rôle « Cassez un œil, bouchez une narine ou une oreille, coupez une main ou un pied ou une lèvre d’un homme et essayez de l’habiller et voyez si cet habit lui ira bien. C’est sûr et certain que lorsqu’une telle personne approche ses semblables, ils vont le fuir, pensant qu’ils ont rencontré un monstre. C’est pourquoi je rappelle le plus souvent que chez moi, il n’y a que deux articles : Article premier, c’est la vérité et l’article 2, c’est le mensonge, terre à terre …. ».

Ce militaire non seulement méconnaît la fonction de juge, mais ne maîtrise pas non plus sa géographie car pour  lui « Dieu a créé l’univers et l’a divisé en deux grandes parties : L’Europe qui est occupée par la peau blanche et l’Afrique par nous les noirs. J’ignore la troisième si ce n’est que l’au-delà ». Heureusement qu’il n’a pas été appelé à servir dans une opération de maintien de la paix au sud Liban, en Afghanistan, au Timor ou à Haïti. Il se serait certainement perdu dans l’au-delà. Parions que les habitants de la région  de Mamou seraient heureux que ce commando se perde sur une île non habitée, la plus inaccessible possible. Car, le fait d’avoir des parents paysans ne garantit en rien sa connaissance des problèmes du monde des agriculteurs et éleveurs.

Sa conception de la présomption d’innocence était plus que consternante : «  Au Secrétariat d’État aux conflits, tous les verdicts, les jugements sont rendus après un débat public, pour la plupart médiatisés. La presse se doit de nous assister dans ce travail, nous aider à faire triompher la vérité. Tous ceux qui refuseront de s’inscrire dans cette logique sont purement et simplement des criminels. Nous devrions, autant que nous sommes tous, être des adeptes de la vérité, gage de l’intérêt supérieur de la Nation ».

 Oubliant que l’Etat guinéen est laïc même si la majorité des habitants est de confession musulmane, il décrète que « Pour que le pays progresse, il faut se baser sur la Fatiha. Même au temps de feu président Sékou Touré, c’est cette Fatiha qui dirigeait le pays. Parce que tout simplement, il y a des malintentionnés qui pensent toujours aux coups d’État. En Afrique, les véritables ennemis de nos pays ce sont les intellectuels. Ce sont eux qui viennent manipuler les militaires, les soldats ».

Il ignore sans doute qu’il n’y a pas d’incompatibilité entre militaires et intellectuels. Un militaire peut très bien être un intellectuel, à condition évidemment qu’il le veuille et fasse le nécessaire.

Dadis et son CNDD doivent apprendre que l’article 135 du Code pénal guinéen sanctionne d’une amende d’un million à trois millions, les Ministres, Gouverneurs des régions, les Préfets, Sous-préfets, Maires, Présidents des CRD et autres qui sciemment auront statué par voie de dispositions générales et règlementaires sur des matières réservées à la loi ou qui auront usurpé des fonctions judiciaires ou ordonné sans droit un acte relevant de la compétence exclusive des tribunaux.
ghandi.jpg
Mahtma Ghandi

L’ultime baroud d’honneur de Dadis contre les professions judiciaires

Et pourtant, Dadis a tant gesticulé, pour ne pas céder à la pression des hommes de loi. Pour preuve, mardi 9 juin, lors de sa rencontre avec les magistrats et autres hauts cadres, il a essayé la politique du « diviser pour régner » : « au moment où nous nous battons pour que les Conakrykas aient l’eau et le courant, vous, vous décidez d’aller en grève comme si vous étiez supérieurs aux enseignants et médecins ».

Irrévérencieux et irrespectueux de ses aînés, il apostrophe : « Eric Thiam et l’homme aux cheveux blancs, venez ici ! Vous êtes radiés de la fonction publique parce que vous avez dépassé l’âge de la retraite ».

La sanction du Professeur omniscient Dadis pour les absents à son cours était sans appel « d’ailleurs tous les magistrats qui ne sont pas présents à cette rencontre sont radiés des effectifs de la fonction publique ». Ignorant, la spécificité de cette fonction et sans doute l’existence du  Conseil Supérieur de la Magistrature. Il vocifère et menace : « Vous voulez paralyser l’administration, je vais vous paralyser moi aussi. Et si vous n’arrêtez pas, je vais vous mater. Cessez, sinon ».

Cette sévérité n’était finalement qu’apparente, car il s’est agité pendant toute la rencontre, jurant pêle-mêle sur enfants et chapelet pour convaincre qu’il avait écouté les hommes en robe. Son décret de suppression du Secrétariat d’Etat chargé des conflit était fin prêt, mais lui l’inflexible Dadis, ne plie pas devant des grévistes.
Il avait même pris la peine de leur préparer un cours à leur intention sur les Grands Magistrats de l’Histoire. Il leur rappela ceci « nos ancêtres, Montesquieu, Soumaouro Kanté, Soundjata Kéita faisaient des jugements sans avoir besoin des articles des avocats ».

Sa volonté de montrer aux magistrats sa connaissance de leur monde est certes touchante. Mais il doit se méfier des recherches basées sur le net. Il doit savoir faire le tri. Car, si Montesquieu, Soumangourou Kanté et Soundjata Keita sont des figures de l’Histoire, là s’arrête leur similitude. Ils n’ont pas vécu à la même période, le premier ayant vécu au 18ème siècle, les deux autres au 13ème.

Le Roi Soussou, Soumangourou Kanté et l’Empereur Soundjata Keita étaient des souverains de l’Empire du Ghana et de celui du Mali.

Montesquieu, lui n’a pas régné. Il est tout ce que Dadis exècre. C’était un philosophe des lumières, un Sociologue, bref un Intellectuel. Il a beaucoup travaillé sur l’organisation politique. Ses œuvres notamment  De l’Esprit des Lois et ceux de John Locke constituent encore aujourd’hui des références sur les théories de la séparation des pouvoirs et des institutions démocratiques.

C’est un très grand pas que Dadis s’intéresse à Montesquieu. Mais du Lycée à la maîtrise, il a du sauter des classes qui lui ont fait rater les cours sur les philosophes et des leçons de droit qu’on apprend même lorsqu’on est inscrit dans une faculté de sciences économiques.
Il faut que Dadis sache que Montesquieu après avoir observé plusieurs modes de gouvernement, était arrivé à la conclusion, qu’une personne qui concentre tous les pouvoirs entre ses mains, malgré ses bonnes volontés affirmées, finit toujours par devenir un dictateur.

Il avait théorisé la séparation des trois pouvoirs : l’exécutif, qu’exerce le gouvernement, le législatif qui est du domaine du Parlement et le Judiciaire confié aux juges. Dans cette optique de séparation des pouvoirs, mais aussi dans les constitutions contemporaines y compris celle suspendue de la Guinée, c’est le Parlement, les représentants du peuple ou de la Nation (là on empiète sur Rousseau) qui vote la loi. En clair ce sont les députés qui font les lois. Ce ne sont pas du tout les avocats, ni les juges qui les font. Le monde judiciaire les apprend et les applique lors des litiges qui leur sont soumis. Ils sont souvent obligés de les interpréter car elles ne sont pas toujours très claires.

Dadis Camara, dans une démocratie, le Président de la République est garant des institutions. La moindre des choses pour lui c’est de les connaître.

mandela-nelson.jpg
Nelson Mandela

Un code de l’honneur à toute épreuve

Cela faisait des semaines que les hommes en robe avaient engagé un bras de fer avec le chef du CNDD. Le 2O mai dernier, lors d’une rencontre au camp Alpha Yaya, sous les honneurs militaires à savoir les cris de quolibet de personnes spécialement affrétées pour la circonstance, les avocats, magistrats et les auxiliaires de justice avaient impressionné Dadis. Intimidé par les robes, il leur avait intimé l’ordre de les enlever avant toute négociation. A la fin de la rencontre, voulant monnayer leur faveur il leur avait, séance tenante offert une villa (aux villas des Nations, espérons qu’il n’aggrave pas l’imbroglio situation des domaines publics) et une voiture rutilante ignorant sans doute que La corruption active est punie par l’article 194 du code pénal guinéen.

 Il avait promis d’étudier leurs doléances.

Mais quelques jours plus tard, constatant la persistance du dénigrement de leur fonction par Dadis et son Secrétaire d’Etat chargé des conflits, le corps judiciaire, à l’issue d’une assemblée extraordinaire organisée à la Cour d’appel de Conakry avait entendu maintenir sa pression pour protester contre l’ingérence du politique dans les affaires judiciaires.

Les menaces et les emportements de Dadis, n’y firent rien, car pour Kelefa Sall, président de l’association des magistrats de Guinée, ils allaient maintenir « la cessation de toutes nos activités jusqu’à la satisfaction totale et entière de nos revendications contenues dans le mémorandum du 13 mai 2009 ».
obama-denve.jpg
Barack Obama

Une lutte constante

Ce n’est pas la première fois que les professions judiciaires font front face aux violations de leur sphère par l’exécutif.

Une des affaires des plus retentissantes est celle de « l’attentat manqué d’Enco 5 » contre Lansana Conté. Très vite les services du Ministre de la sécurité de l’époque (janvier 2005) Moussa Sampil focalisèrent leurs soupçons sur l’ancien maire de Lola, leader du parti de l’Alliance nationale pour la Démocratie (AND), Antoine Gbokolo Soromou. Ne pouvant mettre la main sur lui, ils séquestrèrent le journaliste de la Lance Benn Pepito, et allèrent, dans la nuit du 16 au 17 février, à trois heures du matin, chez l’avocat de Soromou, Maître Paul Yomba Kourouma, qu’ils cueillirent dans sa chambre à coucher, l’accusant d’être politicien, traître de la Nation, s’emparant au passage de 8.750 000 FG. Ce dernier va subir un interrogatoire de plus de 4 heures à la Direction de la Police judiciaire (DPJ). Il sera libéré le 19. Le barreau guinéen avait vigoureusement réagi et avait même déposé plainte pour séquestration arbitraire et vol de numéraires.  

Très embarrassées, les autorités de l’époque y compris le Procureur de la République avaient qualifié cette arrestation d’arbitraire et avaient décliné la responsabilité de la commission d’enquête officielle dans cette arrestation.

On se souvient qu’au début des années 2000, le Ministre de la justice, Abou Camara avait même failli arrêter le bâtonnier de l’ordre des avocats. Excédé par l’indépendance de ce corps, il avait décrété la dissolution de l’ordre. C’était peu de temps avant qu’il ne soit évincé du gouvernement.

Au début du règne du CNDD, en février les hommes en robe avaient entamé un mouvement, lorsque des militaires gênés dans la circulation par un embouteillage, s’en étaient pris à un avocat, Maître Joachim Bilimou qu’ils ont copieusement rossé de coups de crosse et de poings afin qu’il leur cède le passage. L’avocat s’en est tiré avec des blessures et des contusions.

Chapeau, Messieurs. Peut-être qu’il faudrait des jupes écossaises aux partis politiques pour leur donner une once de votre détermination et courage pour favoriser un changement qualitatif en Guinée.

HASSATOU BALDÉ


 

10 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Le Croco-secrétaire12/06/2009 13:24:14
Superbe article, formidablement documenté. Mais notre Excellence ne l'approuvera pas. Nous vous demandons démocratiquement de supprimer ce beau texte. Sinon, nous les croco patriotes, aidés de Hadj Pivi, viendront attendre le Dr Hassatou au bas de son immeuble. A bon entendeur..
Doumbouya12/06/2009 14:13:58
"Ces Hommes en robe portent vraiment la culotte !"

C'est parce que vous même vous êtes du corps que vous êtes la seule femme vraie intellectuelle vraie combattante de la guinée. Les poltrons et nigauds ne choisissent jamais cette discipline. Bravo et longue vie à vous madame Baldé!
Lamarana Diallo, Londres12/06/2009 14:15:10
Madame,

vos articles sont formidables et veuillez continuer le bon travail. Nous ressortissants de Mamou sommes particulierement preoccupes par l'atterissage de ce commando ignorant dans notre region. Mais faute d'autres moyens, nous suivons a la lettre sa recommendation pour lire la fatiha pourqu'il termine sa course dans une ile inhabitee ou il sera incapable de continuer a nuire.

Bravo madam balde!
Lycéen12/06/2009 14:38:26
grande seour ou tanti Baldé. le jour où vous allez créer ou adhérer à un parti faites-nous savoir. moi c'est pour vous que je militerai en guinée. je suiverai vos recommandations politiques parce que vous ne choisirez pas n'importe quoi. même Dadis, s'il se rectifie et vous nomme à la cour suprême je le pardone toutes ses conneries moi. pour une vraie democratie en guinée on a besoin des personnes instruites, connaisseurs et courageuses comme vous. le futur CNT doit y veiller.
Solo Keita12/06/2009 17:42:31
Mme ou Dr. Baldé mérite bien d'être félicitée pour ses articles d'une rare qualité.
J'ai juste une question à vous Mme: avez-vous fait vos études en Guinée à la même Université - Faculté de droit et sciences économiques - que Moussa Dadis Camara? J'ai parié sur ma voiture que non. Veuillez répondre à cette question s'il vous plait c'est important!
T.SOW12/06/2009 18:52:23
Toujours fidele a vous meme, vous nous livrez dexcellents articles, au plaisir de vous relire, merci encore une fois de plus.
Barros Diallo12/06/2009 22:27:24
Ceci démontre à quel point les articles de nos pseudo intellectuels autoproclamés, qui font des réflections parcellaires, sont inutiles et bidons. Avec des interventions comme les vôtres le guinéen saura bientôt ce qu' est l' intellecttuel(le).
Barros Diallo12/06/2009 23:31:27
J' ai été interrompu...
Je voulais juste prier Mme Baldé de revenir souvent, après tant d' usurpation, d' imposture et souvent d' intimidation (il faut l' admettre), il n' y a pas que le robe du magistrat qui soit froissée , la plume de l' intellectuel a été brisée et sa salive à cessé de couler en Guinée. que Dadis ose se foutre des intellectuels est quelque peu normal , il n' a connu que des flagorneurs et des troubadours se réclamant intellectuels de tous accabits. Il en était de meme pour Conté , comment pouver respecter celui qui se jette volontiers à vos pieds pour vous lècher les talons. Pour finir, j'aimerai vous poser une question: Juridiquement, Dadis 'PEUT' il mettre quelqu' un à la retraite anticipée ? Quelles sont les dipositions légales d' une telle démarche dans le secteur publiqe guinéen? Merci de nous éclairer et èa très bientôt j' espères.
Th.Hamidou Barry USA13/06/2009 04:54:41
Je Vous aime et respecte vous faite des articles tres accessible pour moi qui a un niveau elementaire....Mais pour remercier,je prefere remercie Sadiou Barry,en peu temp il fait ce site un lieu incontournable pour les vrais patriote et des lectorat soucieux de la situation critik au croco-land.Merci Mme Balde pour votre altruisme et disponiblite pour votre patrie.Que Dieu vous benisse et aussi la Guinee pour q`ell soit une nation "justitia omnibus"...one love!
Ibrahim Condé13/06/2009 07:20:49
HASSATOU BALDÈ: voila une femme que l'Unesco doit décorer en Guinée. Vous êtes mieux que tous ces hommes en robe là-bas qui ont tardé à se reveiler. Maintenant ils le font parce que leur existance est est en cause si les militaires s'occupent des jugements. La justice guinéenne n'a jamais été correcte et appliquée la loi telle que vous la défendez. Vous nous enseignez et nous dites nos droits. Les juristes guinéens ne le font jamais. Ils prefèrent prendre de l'argent des pauvres avant de juger selon la loi. Je partage l'opinion que c'est quelqu'un comme vous qui doit être à la cour suprême pour empêcher une nouvelle dictature en Guinée.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.
 14/11/17: „Chemin d’exil’’ : l’œuvre poétique de Mohamed Lamine KEITA préfacé par Siaka BARRY

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques