Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 5 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Jeudi, 23 novembre 2017 12 : 48

Dr. Mamadou Baïlo Camara : un autre Docteur de France qui rappelle tristement les qualités médiocres d’Alpha Condé !


2013-08-13 13:18:39

Suite à la réaction pleine d’enseignements historiques de Sidoux Barry à Mansour Kaba, les Angbansannés, fanfarons, complexés et amoureux des titres pompeux, ont choisi un « Docteur » Mamadou Baïlo CAMARA pour répondre à M. Barry dont les qualités intellectuelles et l’analyse professorale ne se discutent pas.

Si Monsieur Camara ne signait pas avec un titre académique français, nous ne nous serions intéressés qu’à l’idée qu’il voudrait exprimer. Nous aurions même volontiers corrigé ses textes pour que le lecteur normal puisse comprendre ce qu’il veut dire. Mais c’est scandaleux que quelqu’un qui signe "Dr." et "Enseignant Chercheur" dans une Université française présente au monde entier un tel texte "Donka-fèlè",  tribune d’un festival de fautes de tout genre et dénué de toute rigueur intellectuelle  !

Des passages du texte (une page) du Docteur Chercheur Bailo Camara :

« J’ai l’impression que vous chercher à régler des comptes avec M. Kaba Mansour »

« M. Sidoux, je sais que vous et certaines de vos compagnons extrémistes tiennent depuis plusieurs années un discours apocalyptique sur la guinée et les pouvoirs successifs dont le seul but est d’étalé sur tous les toits du monde la victimisation des peuls en guinée »

« ce qui est valable pour les peuls de Fouta Djallon et est également valable pour les Maninkas, Djallonkés et autres de Fouta Djallon »

« A l’attention de ceux qui ne savent, les propos ci-dessous de M. Kaba sont effectivement une réalité au Fouta Djallon »

« j’ai assisté à l’enterrement d’une personne décédée dans un village Manikas de la Sous-préfecrure de Gongoret, Préfecture de Mamou, où l’enterrement à faillit tourner à l’affrontement populaire »

« Ce qui était paradoxal dans cette histoire, c’est qu’il avait des hommes plus qualifiées dans la foule que la personne attendue. Mais malgré les qualifications incontestables, les vieux peuls se trouvant sur le lieu ont menacés de se retirer si la famille du défunt n’empêche pas le décédant d’esclave de diriger la prière funèbre »

« Même si on je pose la question ils sont nobles par rapport à qui ? »

« C’est le cas par exemple du contentieux opposant Mr Pathè Diallo et M. Saïdou Camara de Kourou qui a duré plusieurs années dans les couloirs des juridictions guinéennes avant d’atterrie à la cours suprême »

« Donc, aucune interpénétration, et aucune liaison organique contrairement à ce que vous chercher à faire croire au peuple de guinée »

« Ce qui est plus méprisant au Fouta, c’est de faite qu’en cas de décès des époux de ces femmes venant des Rundès les fascistes continuent à empêcher ces malheureuses femmes à se remarier avec des hommes des Rundés ».  

(Quel mensonge grossier ! Au Fouta comme ailleurs en Guinée, quand une femme dont le mari est décédé termine son veuvage, elle retourne dans sa famille d'origine ou chez ses parents. Si elle a une concession qui revient de droit à elle ou à ses enfants, elle peut y revenir librement. C'est à elle et auprès de ses parents que tout nouveau prétendant, y compris les frères de son défunt mari, doit la demander en mariage à nouveau),

« Donc appelons le chat par le CHAT » (Lire son texte complet en bas).


Iskin !!!

Ainsi, cet autre patient qui se dit « Docteur » et enseignant de niveau supérieur en France nous rappelle Alpha Condé qui signe "Professeur" formé en France.

Certes nous savons tous aujourd’hui que le titre "Professeur" n’est qu’une usurpation ou simple surnom d’Alpha Condé, mais ce dernier aussi a tout de même un Doctorat français alors qu’il n’est même pas capable de construire une phrase correcte en langue française, étant français et ayant grandi en France.

Ce qui est étonnant, c’est que de nos jours, même l’outil qu’utilise M. Bailo Camara pour éditer son texte est capable de l’aider à corriger des fautes relevant d’un niveau aussi élémentaire que les noms géographiques de pays, la règle sacrée de l’infinitif après une préposition, l'accord du genre et du nombre ou la distinction entre l’infinitif et le participe passé des verbes du premier groupe !

Ceux que les Peuls appelaient « Maddjudhö », c’est bien le genre de ce Dr. Mamadou Baïlo CAMARA, non instruit et incapable d’apprendre. Ce genre de personnes, vous pouvez les amener où vous voulez, les mettre dans toutes les conditions possibles, ils resteront des égarés (Maddjudhè) à mettre sous tutelle pour leur bien et pour l’intérêt supérieur de la société.

Je note avec satisfaction que dans son texte et dans ses exemples cités, Monsieur Mamadou Bailo Camara lui-même parle plutôt de descendants d'esclaves au Fouta.

Si un Peul était arrivé au pouvoir en Guinée, ce monsieur allait se révolter contre toute personne qui dirait aujourd'hui qu'il n'est pas peul.

Pour des faits historiques qui font de lui un descendant d'esclaves, M. Bailo Camara devrait plutôt s'en prendre à ceux qui sont allés vendre ses ancêtres au Fouta. J'aurais condamné les Peuls s'ils partaient eux-mêmes chercher des esclaves en Haute Guinée.

Rien que pour ramener ou garantir la paix et l'harmonie au Fouta, les Fulbhe doivent impérativement et urgemment conquérir le pouvoir en Guinée. Quels qu'en soient les moyens, dont tous les autres ont déjà faits usage dans ce pays ! Sinon leurs enfants n'ont plus d'avenir en Guinée.

En effet, la sortie de ce cadre du mouvement Manden Djallon correspond à la reconnaissance officielle de leur structure en tant que Coordination de la Moyenne Guinée par le ministre de l’administration Alhassane Condé, nous a-t-on appris hier soir.

Cependant, ce qui est officialisé aujourd’hui en Guinée n’est rien d’autre que ce qui s’y passe depuis l’investiture d’Alpha Condé. La communauté peule est restée curieusement passive par la faute de son élite politique, économique et militaire qui ne pense qu’à ses intérêts égoïstes (Lire 1 et 2). En effet :

1- Le vendredi 12 aout 2011 le gouvernement a présenté le groupe Manden Djallon à la BAD à côté de la société civile guinéenne comme institution guinéenne à soutenir financièrement (Lire).

2- A la veille de la manifestation du 10 mai 2012, le pouvoir fit passer des communiqués des 4 Coordinations régionales demandant aux populations de ne pas répondre à l’appel de l’opposition (Collectif et ADP). Le responsable de la Moyenne Guinée qui a signé le communiqué au nom de cette région est Elhadj Gassama Diaby de la Coordination Manden Djallon (Lire).

3- Hier 12 aout 2013, le corps officiel qui recueille la milice donso pour son déploiement légal dans les autres régions du pays avant les législatives, appelé "gardes forestiers", a officiellement pris fonction. Les membres du premier contingent ont prêté serment devant le tribunal de première instance de Mafanco en présence du PD Alpha Condé (Voir).

Tout s’officialise donc à présent et à bien lire Mansour Kaba du parti au pouvoir, après les législatives, ils pourraient créer des lois pour déposséder les Peuls et les chasser du Fouta Djallon.

Les Peuls ne diront pas qu’ils ont été surpris ou qu’ils n’en ont pas été avertis par Alpha Condé et son entourage avant même leur arrivée au pouvoir.

Quant à la France, elle doit faire attention et se pencher sur son système d’enseignement et ses modes d’attribution des titres académiques. Sinon, elle perd toute crédibilité dans le domaine.


SADIO BARRY,
Administrateur de GuineePresse.info

 

Articles recommandés :

1- Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?

2- Vous mentez, M. Kaba Mansour !

3- Mansour Kaba et le nouvel empoisonnement en perspective en Guinée

4- Mansour Kaba «koungbè» : l’ethno obtus qui se fout du Fouta !

 

Le texte complet de M. Camara :

Réponse à Alpha Sidoux Barry à propos de l'esclavage au Fouta Djallon
Publié le dimanche 11 août 2013 06:37 | Imprimer | E-mail
Cher frère, le 6 août 2013 vous avez publié un article sur le site de « aminata.com » dans lequel vous niez l’esclavage au Fouta Djallon.  J’ai l’impression que vous chercher à régler des comptes avec M. Kaba Mansour,  et si c’est le cas continuez votre besogne sans chercher à nier l’évidence mon frère.
 Je suis d’accord que le système esclavagiste connu de tout le monde a été aboli en guinée, en 1957 par la loi-cadre Gaston Deferre, mais cela ne veut pas dire pour autant que ce système inhumain à complètement disparu au Fouta Djallon.    
Peut être mon frère Sidoux vous avez coupé le cordon ombilical avec notre cher pays depuis la soi-disant entrée en vigueur de « la loi-cadre Gaston Deferre » ; dans ce cas vos intensions négationnistes inavouées et vos discours ethnocentristes peuvent être tolérés. Si non, vous ne méritez  aucune indulgence à cause de votre position fasciste et raciste.
M. Sidoux, je sais que vous et certaines de vos compagnons extrémistes tiennent depuis plusieurs années un discours apocalyptique sur la guinée et les pouvoirs successifs dont le seul but est d’étalé sur tous les toits du monde la victimisation des peuls en guinée. Personnellement, je ne vous condamne pas pour cela, c’est tout simplement pour vous dire que la dignité humaine est universelle, ce qui est valable pour les peuls de Fouta Djallon et est également valable pour les Maninkas, Djallonkés et autres de Fouta Djallon.
    M. Sidoux, si vous ne savez pas,  je vous informe que l’esclavage existe bien au 21ème siècle au Fouta Djallon. Cette information ne vient pas d’un touriste qui a visité le Fouta Djallon, mais d’un fils de Mamou.  Bref, je persiste et je signe à qui veut l’entendre où pas « que l’esclavage existe bien au 21ème siècle au Fouta Djallon ».
A l’attention de ceux qui ne savent, les propos ci-dessous de M. Kaba sont effectivement une réalité au Fouta Djallon.
- Première vérité : « Savez-vous qu’aujourd’hui encore, en ce XXIe siècle, et en République de Guinée, des érudits en sciences coraniques ne peuvent pas diriger la prière des croyants, du fait de leur état d’esclaves … ? ».

A titre d’exemple concret, plusieurs villages Maninkas, Diallonkès et autres qualifiés par quelques intégristes de Fouta de « Rundè »   peinent à construire des mosquées même s’ils ont les moyens financiers et intellectuels nécessaires.  Généralement ces communautés sont confrontées par une ligue islamique préfectorale incompétente dominée par quelques vieux intégristes  peuls qui cherche à contrer tout projet de construction de moquée dans les villages qualifiés de « Rundè ».  
Un autre exemple plus hallucinant, en juillet 1994 j’ai assisté à l’enterrement d’une personne décédée dans un village Manikas de la Sous-préfecrure de Gongoret, Préfecture de Mamou, où l’enterrement à faillit tourner à l’affrontement populaire.  La cause de l’échauffement des esprits des jeunes n’était rien d’autre que la durée de l’attente interminable de la personne chargée de diriger la prière funèbre qui doit venir d’un  « Foulah-so ». Ce qui était paradoxal dans cette histoire, c’est qu’il avait des hommes plus qualifiées dans la foule que la personne attendue. Mais malgré les qualifications incontestables, les vieux peuls se trouvant sur le lieu ont menacés de se retirer si la famille du défunt n’empêche pas le décédant d’esclave de diriger la prière funèbre.
- Seconde vérité : « Savez-vous qu’aujourd’hui encore, en ce XXIe siècle, et en République de Guinée, des compatriotes sont spoliés du fruit de leur labeur en zone rurale, au Fouta Djallon, parce que condamnés à travailler toute leur vie pour les « nobles » qui leur promettent le Paradis grâce à leurs bénédictions ? »
Mr. Sidoux, la vérité est toujours amère pour une personne mal intentionnée, mais sachez que M. Kaba n’a pas inventé cette histoire, mais c’est une réalité au Fouta Djallon.
Pour information, plusieurs conflits domaniaux au Fouta sont dus aux intensions des intégristes se qualifiant de «nobles » de spolier des terrains agricoles après le décès des parents qualifiés d’esclaves.  Même si on je pose la question ils sont nobles par rapport à qui ? Peut être par rapport à leur hallucination fantastique.  Dans la mentalité de ces démons du 21ème siècle, les descendants d’esclave doivent toujours continuer à hériter leur mère et non leur père.
C’est le cas par exemple du contentieux opposant Mr Pathè Diallo et M. Saïdou Camara de Kourou qui a duré plusieurs années dans les couloirs des juridictions guinéennes avant d’atterrie à la cours suprême.
M. Sidoux, vous dites : « Même un voyageur peu attentif peut aisément observer qu’il n’existe pas de dualisme entre Rundè et Foulah-so, mais interpénétration et liaison organique entre les deux communautés. Il y a consubstantialité entre elles, qui cohabitent dans la paix et l’harmonie sociales depuis des lustres. Elles partagent les mêmes coutumes et les mêmes habitudes d’esprit. Les relations matrimoniales entre elles sont devenues monnaie courante ».
Je pense que, c’est dans votre imagination qu’il y a cette interpénétration et liaison organique entre les deux communautés que vous décrivez ci-dessus. Si non, cet idéal est loin d’être une réalité sur le terrain. La réalité sur le terrain est que les villages sont complètement séparés en «Foulah-so »  et en « Maninkas –so et autres » que vous vous qualifiez de «Rundè» par fascisme. Donc, aucune interpénétration, et aucune liaison organique contrairement à ce que vous chercher à faire croire au peuple de guinée.
Je vous exhorte alors à réfléchir dans vos manipulations pseudo-politiciennes inavouées qui n’intéressent pas forcement tout le peuple de Fouta Djallon.
Vous dites également : « les relations matrimoniales entre les communautés sont devenues monnaie courante » !  Mais dans quel sens M. Sidoux ?  Si vous ignorez délibérément la réponse est toute prête.
Mon cher frère, la réalité est que c’est dans un seul sens,  c’est toujours de votre « Rundè » vers le « Foulah-so »  pas l’inverse. Ce qui est plus méprisant au Fouta, c’est de faite qu’en cas de décès des époux de ces femmes venant des « Rundès » les fascistes continuent à empêcher ces malheureuses femmes à se remarier avec des hommes des « Rundés ».  
Pour terminer sachez que, ce n’est pas par la négation de la souffrance des autres communautés de Fouta que vous allez vous faire une place au soleil !  Donc appelons le chat par le CHAT.  
Dr. Mamadou Baïlo CAMARA
Enseignant Chercheur à l’Université Le Havre, France
Email :  camaram@univ-lehavre.fr

Source : guineelive.com


 

16 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Gassimou13/08/2013 16:00:56
Ce Mr est il vraiment un enseignant chercheur dans un etablissement Universitaire en France. Se c'est le cas alors le niveau d'etudes en France doit etre vraiment bas. Frere Sadio, encore une fois tu as denicher le projet malefique que les extremists angbansane sont entrains de preparer. Encore une fois nos elites qui sont capable de prevenir l'implantation de ce projet dorment comme des Bebe. Je suis vraiment decus de notre elite...
Mahmoud Bah13/08/2013 16:16:38
Ce docteur a réussi sa thèse dans le domaine des énergies renouvelables (et non en droit ou politique). Il ferait bien de se renouveler lui aussi, ou prendre l'air, ou prendre l'eau, ou prendre le soleil, bref des énergies naturelles, susceptibles de lui en mettre plein dans la tête. A force de prendre des substances artificielles, voilà où ça le mène.
SADIO BARRY13/08/2013 16:49:38
« Ce qui est plus méprisant au Fouta, c’est de faite qu’en cas de décès des époux de ces femmes venant des Rundès les fascistes continuent à empêcher ces malheureuses femmes à se remarier avec des hommes des Rundés ».

(Quel mensonge grossier ! Au Fouta comme ailleurs en Guinée, quand une femme dont le mari est décédé termine son veuvage, elle retourne dans sa famille d'origine ou chez ses parents. Si elle a une concession qui revient de droit à elle ou à ses enfants, elle peut y revenir librement. C'est à elle et auprès de ses parents que tout nouveau prétendant, y compris les frères de son défunt mari, doit la demander en mariage à nouveau).
Kaba k13/08/2013 17:39:59
M sadio, faisons tout que cet article soit envoyé au département où enseigne cet analphabète pour sauver l'avenir des étudiants et de la science.
Ibrahima-Kankalabé13/08/2013 18:18:02
Quand je vous dis que le probleme de la Guinée n'est rien d'autre qu'un manque de ressources humaines capables: depuis la décimantion des hommes et femmes instruits par Sekou Touré, seuls les médiocres s'illustrent a l'intérieur comme a l'extérieur du Pays. Et la majorité de ces malformés intellectuellement viennent principalement d'une meme communauté vernaculaire, hélas!
Je vous disais aussi que les titres académiques ne valent plus rien car beaucoup soit mentent, comme Alpha Condé, soit les ont eu par complaisance d'universités irresponsables dans le cadre de coopération avec l'Afrique.
La Guinée a un vrai probleme avec ces Guinéens malformés et ignorants; surtout sans aucune éthique: Alpha Condé se qualifie publiquement de "pere de la Nation" et cela ne choque personne. Il y a un groupe de partis politiques qualifié d'opposition parce qu'ils résistent a la dictature d'Alpha Condé, un autre qui décide de jouer aux non-alignés ou neutres par rapport aux "opposants" et au gouvernement,ils ne trouvent pas meilleure appellation que de s'autoproclamer "centristes"(juste milieu de quoi?) comme s'il s'agissait de se positionner entre Droite et Gauche. Et cela ne dérange personne, non plus! Certains, sinon la majorité, ressortissants ignorants de la Haute Guinée ignorent que le Fouta avec la Basse cote constituaient deja La Guinée lorsqu'ils ont été rattachés au pays en 1899 venant eux du Soudan francais (actuel Mali, bien sur!).
La Guinée est certainement en Afrique parmi les pays ayant le taux(rapporté a la population) d'intellectuels les moins bien formés mais avec le plus de titres académiques. Résultat: nous sommes des ignorants qui ne le savons pas tant 1958 continue de faire illusion dans nos esprits vénaux.
Ecoutez les Guinéens en Guinée sur les média, ils ne maitrisent ni les langues locales ni le francais; sans parler des religions. Et cela est un gros probleme!
Quant a la "victimisation des Peuls", nous sommes bel et bien des victimes! Si les Peuls avaient commencé a aussi regler leurs comptes a ces PDGistes/RPGistes, ils ne seraient pas entrain de continuer a habler encore! Leur chance est la volonté des Peuls de rester "civils"(civilisés)autrement...
Nfa13/08/2013 20:10:10
http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/46/55/81/PDF/These_CAMARA_LaTeX.pdf
Almamy Sylla13/08/2013 21:38:25
Le niveau réel manifesté de ce Dotroke laisse douter sérieusement si ce type est capable d'écrire une thèse en français comme ce document. Beaucoup de personnes qui ont fait des doctorats ont été disqualifiées après des vérifications ou enquêtes, car compilation est devenue le moyen sûr de certains cancres de s'offrir des titres qui les dépassent. Je n'aime pas le malheur d'un Guinée mais je trouve qu'il serait normal d'alerter l'université de cet homme qui déshonore la Guinée devant des milliers d'étudiants au quotidien.
Chris14/08/2013 00:40:29
Ne vous soyez pas étonné par le contenu de ce texte. Car son auteur, originaire de Kourou, fait partie de cette minorité de Hâli pulaar que Alpha Condé a réussi égarer. Malheureusement pour lui, il ne pourra jamais accepté au sein de la famille malinké version Mansour Kaba. Pour ceux que cela intéresse l'autre e-mail de ce fanfaron est: bailokourou@yahoo.fr
SADIO BARRY14/08/2013 08:06:56
En Guinée, le RPG et ses gourous de la haine sont allés plus loin contre les Peuls que ce qui a poussé d’autres peuples à la guerre en Afrique comme ailleurs.

L'acte qu'a posé l'élite malinkée lors de la transition 2010 et qu’elle continue d’entretenir fera souffrir la Guinée pendant longtemps.

Comment des intellectuels et hommes politiques de toute une ethnie importante du pays peuvent-ils se rallier à un homme sans famille, soulard et pervers qui n'a jamais rien partagé avec notre peuple et qui tient des propos et organise des actes de violence contre l'autre composante importante de cette nation guinéenne ?

Les Malinkés non scolarisés des temps féodaux ont eu plus de grandeur d'esprit, plus de sagesse et de vision que ces Docteurs réunis de la Haute Guinée d'aujourd'hui: leurs ancêtres ont œuvré pour qu'il n'y ait pas d'hostilité entre nos communautés parce que cela allait casser l'équilibre de toute la sous-région et nous fragiliser tous ensemble.

Comment se fait-il que des économistes, historiens, sociologues, griots etc. malinkés d'aujourd'hui n'aient pas pu comprendre ce que leurs ancêtres "analphabetes" comprenaient par la simple logique des choses ?

La question du pouvoir a aveuglé ces gens au point qu'ils ont détruit un pacte sacré de plusieurs siècles: les Kaba avaient signé un pacte de paix et de solidarité avec les Peuls qui ont sauvé leurs enfants devant conquérant militaire Samory Touré et les ont éduqués et instruits comme les enfants peuls, les faisant même accéder à tous les titres qu'un Peul pouvait avoir au Fouta: jusqu'à "Alpha". L'Almamy du Fouta, c'est en effet le Alpha de Timbo.

Comment donc des soi-disant descendants de ces Kaba peuvent-ils se lancer dans une telle campagne de mensonge et de diffamation contre les Peuls, les faisant passer pour des injustes et racistes ?

La machine de la haine que ces farfelus assoiffés de pouvoir sont en train de mettre en marche en Guinée les écrasera eux-mêmes. Les Peuls ne manquent ni de courage ni des moyens de se battre et relever triomphalement ce défi. C'est la locomotive qui manque pour le moment à la communauté peule. Et elle, elle finira par surgir. Ce n'est qu'une question de temps.

Mon souhait est que les démocrates et cerveaux lucides guinéens de toutes les composantes de notre Nation (de la Haute Guinée, de la Moyenne Guinée, de la Forêt, de la Basse Côte et des naturalisés guinéens) réussissent à se donner la main pour stopper ces extrémistes et groupes d’intérêts qui cherchent à confisquer le pouvoir en Guinée en détruisant le tissu social sans réfléchir aux conséquences futures que cela aura pour notre pays. C’est ce qui peut sauver la Guinée de la guerre civile.

Imaginez un instant que ce qui a opposé Malinkés et Guerzés le mois passé arrive entre Malinkés et Peuls !

Pourquoi ne semble-t-on pas avoir des gens qui refléchissent de l'autre côté ?

Si les Peuls arrivent à répliquer avec des armes à feu comme l’ont fait les Guerzés, alors la guerre civile aura commencé en Guinée et elle ne s’arrêtera plus avant que le régime ne tombe ou que le pays ne se désintègre.

Le Fouta occupant le milieu ne peut pas entrer en guerre avec ce régime fasciste et que la Guinée en survive en tant que République. C’est bien ce qui fait hésiter l’élite peule à envisager des démarches nous menant à un tel point de non-retour. Si on ne prend pas conscience de cela, alors tout le monde le regrettera en Guinée.
A. A. DEM14/08/2013 12:25:22
C'est sûr, Mr CAMARA a cherché femme foula, Mr n'a pas obtenu, Mr est faché, façon rancune...
Des réactions de soutien aux vacheries genre "incitation à la haine" de M. KABA sont à chercher dans le domaine de ces sentiments que d'aucuns cachent mal.
djibril14/08/2013 15:09:09
sil vous plais ne reponders pas a ses ---, ils chercheins a cache leures essecs en creants des discourts bidons mais ça marche pas leurs incompetences est au grand jour quils foutes le quant avec leurs soidisents doctorats obtenue par des magouies qu'on sais.
minerai noir16/08/2013 10:00:08
monsieur sadio barry

j'espère que vous n'allez pas encore me censurer.Sans partager les propos des kaba et de camara mamadou bailo, il faut reconnaître que le RPG a atteint le but cherché : créer un doute electoral sur une ethnie souvent plus digne que les ethnies qui se reclament être les dignitaires de notre pays.Ces gens ont planté le virus( et personne n'est mieux placé que vous pour juger les dégats causés) et reconnaissez que ce virus prolifère, car il suffit de voir l'excitation que cela crée dans la communauté peuhle.le problème de l'esclave n'est pas à sens unique et les peuhls n'ont rien à justifier comme les autres ethnies aussi d'ailleurs.Quant à camara mamadou bailo forgeron de son état en peuhl) ses ancètres étaient des esclaves et vous devez comprendre sa haine envers les peuhls et il ne sera pas le seul.Un doumbia ne disait -il pas être le descendant d'esclaves et fier aujourdhui d'être peuhl.Je connais un autre de même patronyme et qui mettrait tous les peuhls du monde en rondelles ; ainsi va le monde qui ne s'arrêra pas de tourner.C'était avant l'indépendance , au lycée j'avais dans ma classe un kanté mamadou bailo avec deux incisions sur chaque côte de la tempe près des yeux.C'était la première fois que j'entendais ce nom et de surcroit peuhl dont je resumais à conakry à diallo barry sow ( bah ou baldé).J'eus l'explication avec un autre camarade de classe zaïnoul diallo qui m'expliqua que kanté était descendant d'esclaves. Pour moi avec ma petite tête de lycéen l'esclavage c'était ceux qui se trouvaient ailleurs .Tout ceci pour vous dire qu'il faut canaliser vos forces vers les élections que sur ce monsieur et ses fautes de syntaxes et de grammaires.Je pratique l'écriture automatique de puis mon premier ordi le 486 vers les années 1985? et de peur que le seul exemplaire que j'écris ne soit censuré, avant de de terminer la rédaction, j'ai tendance à faire des fautes et je m'en excuse.Je suis surpris car si monsieur camara est vraiment docteur, le jury en france comme partout en europe est très sevère sur le contenu et sur la forme( présentation et les fautes sur toutes ces formes). voila. bien à vous. N B monsieur barry vous avez habitué vos lecteurs à un langage où bilakoros ou autres termes sont bannis.J'ai lu cela dans une de vos interventions. Laissez nous les injures , vous avez peut-être une destinée et ca risquerait de vous deservir un jour.
SADIO BARRY16/08/2013 11:54:30
Cher minerai noir,

je vous remercie pour vos conseils d'ainé et pour la critique.

Effectivement, j'ai été saisi par rapport à un de vos commentaires qui a été censuré. Bien que son contenu collait avec notre philosophie. La raison est la même pour beaucoup de nos proches à nous-mêmes qui ne comprennent pas une telle censure. En effet, par expérience, nous bloquons certains commentaires uniquement pour éviter qu'une question qu'ils peuvent soulever conduit à une polémique sur des sujets sensibles que des personnes de mauvaises foi chercheraient à exploiter. C'est souvent le cas pour des sujets religieux ou relatifs à une coutume (ethnie). Mon propre frère-cousin s'en était offusqué contre moi en estimant que nous l'avons censuré.

Pour le terme "bilakoro" que j'ai utilisé parlant de Mansour Kaba, rassurez-vous, je peux le défendre devant la sommité des sages du Manden. En effet, c'est du bon malinké que j'ai employé ici et non une injure.

Au Manden, le "bilakoro" est le terme qui désigne l'époque de la vie entre l'adolescence et l'âge adulte qui ne se rapportent pas au temps écoulé depuis la naissance de la personne dans la culture mandingue. C'est pourquoi on peut y rencontrer des petits "adultes" (Thiè ou déformé en Kèè) autorisés à assister à une réunion des sages et des grands immatures (bilakoros) interdits d'un tel lieu.

Le bilakoro est une étape d'évolution de chaque homme chez les malinkés. Donc pour cette culture, tout homme a soit été bilakoro soit il l'est encore.

On sort de l'étape bilakoro par l'Initiation, un rite de passage permettant à l'homme malinké d'accéder au statut social Thiè (ou Kèè) et aux mystères ou choses secrètes du Manden. Le point culminant de ce rite est la circoncision. C'est pourquoi la fête de cet événement, appelé Soli, est la plus importante dans la vie d'un Malinké, contrairement au Baptême de naissance fêté en grande pompe chez les Peuls.

Ainsi, dans la culture mandingue, le terme bilakoro signifie "Qui manque encore du droit d'être parmi les sages".

Je renie ce droit à Mansour Kaba et je suis prêt à le lui dire en face.

J'invite nos frères Malinkés à mieux apprendre leur langue pour mieux comprendre leur culture ! Cela leur permettra de comprendre quand on emploie certains termes malinkés pour faire un jugement dans le sens profond du malinké.

Je vous remercie !
Aicha16/08/2013 12:51:54
Bien défendu Sadio.
minerai noir, pouvez-vous comprendre que ce Docteur Bailo se joignent à ceux qui ont déshonoré et vendu sa mère pour s'en prendre aux Peuls, sa communauté d'acceuil? Si les Peuls ne les achetaient pas, ce sont les Arabes ou Maghrébins racistes anti-noirs qui allaient les prendre. Restant en Guinée ils ont le droit à tout de nos jours et peuvent même rêver être président de nous tous. Même s'ils survivaient, ils n'allaient pas obtenir ce privillège chez des Arabes.
minerai noir16/08/2013 19:46:38
Madame Aicha

Il serait difficile de vous donner une réponse comparable à la vôtre.De la septième genération dans ma famille répertoriée dans l'ethnie soussou dont je fais partie , notre nom de famille ne comporte pas de généalogie incertaine et ce serait grave de ma part de dire que c'était somme toute une bonne chose que ces aient esclaves aient été sur place que de se trouver dans le jihad arabe ou tous les esclaves étaient castrés sans survivants et les femmes servant aux plaisirs pervers ou aux antilles dans les plantations de canne à sucre ou aux états unis dans des plantations diverses.Comme ma généalogie ne comporte pas d'esclaves , il m'est impossible de donner une réponse tranchée ; mais je comprends que les descendants d'esclaves manifestent leur colère juste ou non mais compréhensible et que les peuhls ne devraient pas la prendre au premier dégré.Les descendants d'esclaves des pays cités en veuillent à l'afrique toute entière pour les mêmes raisons que monsieur camara mamadou baïlo.J'ai choisi de m'appeler minerai noir à cause d'un descendant d'esclaves haïtien : réné depestre qui a écrit minerai noir.C'est la deuxième génération après senghor césaire du mouvement de la négritude.J'ai déja mis le texte dans guinéepresse info.Est- ce que réné depestre s'il était en vie donnerait la même réponse que vous , je n'en sais rien.Nous sommes entrain de subir une mutation qu'il faut se garder de dire quoi que ca soit avant de tourner 7 fois la langue dans sa bouche.Aujourdhui dans ma famille des noms de familles débarquent et heureusement ca n'aura aucune incidence sur le nom de notre famille; mais ces noms étaient inpensables dans notre famille il y a trente et beaucoup plus enciore.Comme disent les mecs peuhls , les femmes peuhles se marient à n'importe qui ; ils oublient les femmes soussous.Comme je dis elles se marient aux soussous pour avoir éviter d'avoir des enfants avec de gros nez de grosses lévres et vilains comme le général doumbia ou nantou cherif: lorsqu'on n'est stressé on blaque comme on peut. Mais ce qui n'est plus une blague c'est de passer du temps à ce virus ethnique introduit pour diaboliser les peuhls. attention cantonnez-vous aux élections point barre. bien à vous. ..
Sidiki K.16/08/2013 22:24:46
Quelqu'un a dit qu'on l'aime ou pas Sadio Barry force l'admiration. Je partage son avis. Je ne connais Sadio que de par ses textes dont je ne partage pas toujours la virulence, mais il faut reconnaitre que cet homme est un des plus grands intellectuels guinéens qu'il serait dommage à ne pas mettre au service de notre pays. Il sait de quoi il parle et sait argumenter. On apprend toujours quelque chose en le lisant; des choses qu'on peut aller apprendre auprès des sages du village seulement de nos jours. C'est aussi le genre d'homme capable de vous convaincre d'une chose aujourd'hui et son contraire demain, tellement il est fort en idées et en culture général.
M. Barry, je vous invite aussi à soigner un peu vos critiques envers les Malinkés dont la majorité a certes commis une faute lourde en 2010 entrainée par son élite égoiste et aveugle, mais qui peut apprecier largement des personnes de votre genre.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 22/11/17: Africa Midi: Emission spéciale sur la question d’esclavages d’Africains en Libye (mercredi 22/11/17 à 20 GMT)
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques