URL: http://www.guineepresse.info/index.php?id=10,12762,0,0,1,0



Guinée: législatives bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques


2013-09-09 16:15:44

A l’instar de la présidentielle 2010, les législatives ont connu le record du retard jusque-là jamais connu dans le monde : elles devaient avoir lieu 6 mois après la présidentielle de fin 2010. Après plusieurs tractations et manœuvres de tout genre qui ont conduit à des pertes énormes en vies humaines et en biens matériels, ces élections législatives sont finalement programmées pour le 24 septembre 2013 (Lire 1 et 2).

Malgré ce retard de trois ans, un autre record de "foya" qui déshonore la Guinée, rien n’est prêt pour une élection transparente et démocratique (Lire).

Partout, on dénonce des bureaux de vote et des électeurs fictifs. En Moyenne Guinée et en Basse Côte (fiefs des principaux opposants), des électeurs sont délocalisés à leur insu et des bureaux de votes sont très éloignés dans certaines localités, surtout au Fouta, alors que dans la cour du camp militaire Samory Touré, par exemple, on compterait jusqu’à 28 bureaux de vote, « frauduleusement » installés selon le leader Sidiya Touré. Dans ce camp où vivent moins de 500 personnes, il y aurait 8000 électeurs inscrits !

En campagne électorale en Région Forestière, Lansana Kouyaté signale que l’opposition ne connait pas encore combien de bureaux de vote sont installés dans cette partie de la Guinée. L’ex PM qui aurait pu conduire la Guinée dans une transition démocratique en 2007 conclut par :

« Je ne dirais jamais que les élections n'auront pas lieu le 24 septembre. Ce qui se passe, c'est clair, ce seront des élections calamiteuses. Sans la fraude et les manquements enregistrés çà et là, nous sommes confiants, ce pouvoir ne peut pas gagner » (Lire).

La dernière phrase de Lansana Kouyaté est édifiante: après avoir dénoncé des anomalies et la fraude en préparation, le leader du PEDN affirme que sans cela, le pouvoir ne peut pas gagner. Donc il est clair désormais, même pour ces anciens PM qui décident au sein de l’opposition, qu’aller aux élections le 24 septembre, c’est donner légitimement  l’Assemblée Nationale au RPG comme ils l’ont fait pour la CENI et comme Cellou l’a fait pour la présidence en 2010.

Ce qui nous étonne, c’est le fait que les leaders de l’opposition semblent être surpris de la situation dans laquelle on se trouve maintenant. Cela ne devrait pas arriver à quelqu’un qui a vécu les manœuvres d’Alpha Condé et du RPG lors de la présidentielle 2010: c’est pour préparer la fraude avec de la violence ethnique contre les électeurs Peuls et l’installation de 1000 bureaux  de vote supplémentaires en Haute Guinée que le second tour a été longtemps retardé, en violation de la Constitution.

En Guinée, on a connu des tensions et violences postélectorales à dimension limitée dans le passé. Ce qui est nouveau, depuis qu’Alpha Condé a eu une liberté totale d’action dans notre pays, c’est la violence et des risques de conflits communautaires jusqu’au Fouta avant même les élections et les assassinats politiques qui s’annoncent :

  • En Moyenne Guinée, les partis adverses, appréciés ou pas,  ont l’habitude d’y faire campagne sans incident ni tension aucune. Avec Alpha Condé, des affrontements ont déjà commencé entre Peuls et membres de l’organisation Manden Djallon que le RPG finance et arme contre les Peuls depuis plus de trois ans. Des affrontements ont déjà eu lieu à Mamou, Dalaba, Koubia, Popodra (Labé) et à Ratoma (Conakry). Un embrasement général  au bilan incalculable est à craindre après des résultats contestables.
  • Après l'agression contre Cellou Dalein Diallo, celle contre un responsable de l’UFR, c’est au tour de Faya Millimouno du BL d’être victime d’intimidation et de tentative d’assassinat le 6 septembre 2013 en pleine journée. Il faut rappeler que Lansana Kouyaté avait été ciblé de la même manière lors de la campagne au premier tour de la présidentielle dans la Région forestière.

Au Fouta, les villages sont souvent disposés tels que ceux à dominance peule se situent au centre. D'après donc la stratégie que l'on peut reléver du document officiel du RPG (Lire 1 et 2), la situation à laquelle les Peuls pourraient bientôt faire face est la suivante:

peuls_vs_manden_djallon.jpg

 

Même Sékou Touré n'avait pas osé aller si loin à une époque où un dictateur pouvait tout se permettre dans son pays ! Conséquence du manque de leader peul valable en Guinée d'aujourd'hui !

Vu les points évoqués ci-haut, vu ce qui s'est passé en Forêt au mois de juillet passé et vu la détermination d'Alpha Condé et de son parti RPG à aller jusqu'au bout de leur projet, connu depuis 2010, d'exterminer ou de chasser les Peuls de la Guinée (Lire), l'opposition ou ceux qui font office de leaders de la communauté peule ont-ils tenu compte de ces menaces dans leurs calculs en nous poussant aux élections sans garantie de résultats crédibles ?

Les Guerzés ont tenu face aux donsos et aux groupes armés du RPG parce qu'ils avaient des moyens de se défendre. En cas de violences contre leurs villages, les Peuls eux, auront-ils d'autre choix que d'être exterminés ou fuir le Fouta pour les plus chanceux ?

Il est donc évident que le RPG, qui en a déjà fait usage dans le passé, utilisera la violence et des armes de guerre pour atteindre ses objectifs en Guinée. Si pendant ces trois années de répressions et de violences meurtrières contre l’opposition et la communauté peule, des zélés et influents du pouvoir comme Mohamed Alpha Condé, le Dr Dianè, Louncény Fall, Nantenen Chérif, Alhassane Condé, Louncény Camara, Moustapha Naité, Bakary Fofana ou le gouverneur de la ville de Conakry Sékou Resco Camara (ou leurs familles) avaient aussi été cibles de tirs à balles réelles ou à la lance-roquette, on aurait déjà trouvé un terrain d’entente en Guinée pour organiser toutes les futures élections dans le respect des règles et de la Constitution.

Sachant qu’en cas de violence personne ne serait à l’abri, chacun aurait œuvré pour la paix et l’entente en Guinée. Tout se ferait dans l’esprit de la loi et dans le respect mutuel.

A propos de Manden Djallon, il faut noter que tout Rundanké ou Haali Pular d'origine lointaine mandingue n'est pas membre de cette organisation et qu'il y a des Haali Pular de souche lointaine peule supports du RPG arc-en-ciel qui l'appuient dans ses projets criminels, tels que les Bah Ousmane, Saliou Bela et des militants de leurs partis respectifs UPR et Hafia.

Je dirais aux descendants d’esclaves qui se laissent manipuler par ceux qui les avaient vendus et qui n'ont qu'une motivation électoraliste aujourd'hui, qu’ils devraient remercier le Ciel d’avoir été achetés par des Peuls qui leur sauvèrent la vie en leur donnant un statut humain. Serviteurs certes, mais humains avec le droit d’être Peul et se marier à leurs maîtres, jusque dans la famille royale du Fouta (Lire).

En effet, dans la société mandingue, ils avaient un statut moins enviable et leur survie pratiquement aléatoire. Par exemple, la chaine de sacrifices se définissait comme suit dans la culture mandingue, selon l’importance des événements: Wodi (l’argent), Sanun (l’or), Djon (l’esclave) et Soo (le cheval).

Ainsi, on pouvait égorger un esclave au Manden, pour avoir un cheval ou gagner dans une compétition sociale. Pour s’en convaincre, je les invite à écouter le célèbre griot mandingue Mory Kanté, le grand conteur (chanteur) de l’histoire du Manden.

Album intitulé "Les nuits de Bamako" de Rail Band, Chant "Walignouma Lombaliya". Années 70/78.

Les Guinéens devraient se poser un certain nombre de questions au sujet d'Alpha Condé:

a- l'homme de 18% au premier tour qui doit son "Election à la présidence guinéenne" à des manœuvres et actions qui ont discrédité l'élite et les sages du Manden en détruisant la cohésion nationale n'a jugé nécessaire d'aller exprimer ses reconnaissances qu'aux Burkinabés, Angolais, Sud-Africains et Français, et non à ses soi-disant parents et électeurs guinéens.

b- 3 ans après son investiture, il n'est allé vers "son peuple" que dans le cadre de nouvelles campagnes électorales.

c- si l’on brûle toute la Haute Guinée et tue tous ses habitants ou si cette région s’écroule sous la famine et la souffrance due à un conflit impliquant le Fouta (passage obligé entre la Haute Guinée et la Basse Côte), il n’y a aucun risque de tomber sur un domicile, un oncle, une tante, des frères et sœurs ni des enfants d’Alpha Condé. 

Rien n’est encore perdu en Guinée. L’opposition a le choix d’offrir le Parlement au RPG comme elle l’a fait pour la CENI (ce dont on souffre aujourd’hui) ou d’exiger la correction effective de toutes les anomalies, au moins conformément aux accords du 3 juillet 2013, avant d’accepter la tenue des législatives. On aurait moins de morts en empêchant l’organisation bâclée des législatives qu’en contestant les résultats frauduleux donnant la majorité au RPG qui n’en a pas le mérite.

Gagner la majorité à ces législatives, qui sont des élections à un seul tour, veut dire pour le RPG, sans ses alliés du deuxième tour 2010, avoir au moins 50% plus une voix des suffrages exprimés.

Si les anciens PM et possibles adversaires à la future présidentielle, Cellou Dalein Diallo, Sidiya Touré, Lansana Kouyaté et Jean Marie Doré reconnaissent cette possibilité en légitimant un Parlement issu de cette mascarade, alors ils admettent explicitement la possibilité pour Alpha Condé ou le candidat du RPG, de remporter la victoire à la présidentielle de 2015, dès le premier tour.

Le peuple devra alors en tirer les conséquences pour soutenir l’alternative que la nouvelle génération politique lui offrira avec le Bloc Libéral (BL) et le Front pour la Justice et le Développement en Guinée (FJD).

Avec nous, il n’y aura pas de sélection du genre apartheid que l'on a aujourd'hui avec Waymark / Sabri (Lire 1 et 2) mais des vraies élections avec le droit de vote pour tous les Guinéens. Le choix électoral de chacun sera respecté pour qu’il y ait élection avec notre accord.

Si on ne peut pas avoir des élections transparentes et démocratiques, alors que le pouvoir soit pris et gardé par la force, de façon claire pour tout le monde !

De nos jours, ceux qui cautionnent des mascarades électorales et légitiment des institutions qui en résultent pour des intérêts personnels sont ceux qui encouragent et aident les dictatures à se pérenniser.


SADIO BARRY,
Administrateur de guineepresse.info


 

26 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

kaba09/09/2013 16:39:30
Je suis du même avis que toi mon frère, si d'aventure ces leaders de l'opposition repoduisent les mêmes erreurs il seront disqualifés definitivement.On va favoriser l'emergeance d'une nouvelle classe politique nationale. Quelle majorité les gens là cherche? ils l'ont dejà avec l'actuel CNT mais avec quel resultat? Alpha a montré son incapacité à diriger que faudrait-il lui donner de plus encore?
Mahmoud Bah09/09/2013 16:47:56
Entièrement d'accord sur la phrase :"Si les ex-PM reconnaissent cette possibilité en légitimant un Parlement issu de cette mascarade, alors ils admettent explicitement la possibilité pour Alpha Condé de remporter la victoire à la présidentielle de 2015, dès le premier tour".

Pas du tout d'accord avec celle qui dit "Si pendant ces 3 années de répressions, des zélés et influents du pouvoir avaient également été ciblés de tirs à balles réelles, on aurait trouvé un terrain d’entente en Guinée", car tu fais partie de la communauté et tu ne t'es jamais proposé pour le faire. Les leaders sont ce qu'ils sont mais ils affrontent les balles. Ils font donc avec leurs moyens.
Camara D.09/09/2013 17:13:35
Alpha Conde a pris le pays en otage, donc la meilleure solution est de laisser tomber ces elections legislatives qui risquent de nous menner je ne sais ou et faire front commun en 2015 contre le rpg.
SADIO BARRY09/09/2013 17:52:05
Pour ceux qui ont lu l'article avant ce commentaire, relire le texte ou lire la partie en bleu que je viens d'introduire !

Merci !
Drag09/09/2013 18:00:50
Sadio les gens comme toi tombent dans le piege d'alpha tous les jours.
A quoi bon de parler comme en bleu ?
Ibrahima-Kankalabé09/09/2013 19:21:22
j'espere que la solution de D Camara va passer sans que personne ne la prenne au serieux car je suis surpris que l'on pense qu'Alpha Condé magouille en 2010 et pour les législatives et qu'en cas de succés pour les législatives de 2013, quiconque puisse le stopper en 2015. Il faut comprendre que c'est 2015 qui se joue aujourd'hui.
"Que nous fassions tous front commun contre Alifa en 2015": de quelle maniere si nous échouons aujourd'hui ou c'est beaucoup plus facile qu'en 2015?
Tout se joue en 2013!! Soit Alifa gagne et tout est perdu ou nous(les vrais et authentiques Guinéens)le boutons dehors maintenant pour sauver le Guinée. Il n' y a pas une autre alternative ou seconde option: c'est soit nous ou Alifa en 2013!!
lamine09/09/2013 19:34:08
Les enfants du dictateur sekou touré que son âme repose dans l'enfer, n'a jamais demandé pardon aux nombreux victimes de leur père dictateur mécréant. Plutôt, ils protègent son legacy tout en considèrent que les gens là ont été victimes des leurs actes. Quel réponse que les enfants de ces nombreux victimes ont apporté aux enfants de sekou touré? Mr. Barry, il faut avoir le courage de dire que nous sommes négligents pour ne pas dire faible. Si les enfants de sekou sont innocents les crimes de leur père, mais ils ne sont pas innocents de ces qui se passe actuellement en guinee, ils ne sont pas non plus innocents de dire que leur père criminel n'a commis aucun crime en guinee. Face à tout sa, c'est parce qu'il n'y a pas eu des réponses forte à tous ceux qui ont supportés des crimes en guinee. Si Goby alpha, savait ce qu'il en train de faire a des conséquences incalculable, il allait réfléchir 2 fois avant de mettre son projet en action. Si les enfants du dictateur, avait payé le prix des actes de leur père, nous nous serions parler d'autres choses en guinee, mais pas problèmes d'injustice...
SADIO BARRY09/09/2013 19:41:51
Drag il y a quoi d'anormal dans ce texte en bleu? Si les références données qui sont vérifiables le confirment, alors prenez mon écrit comme information. C'est l'histoire du Manden que ceux qui sont tentés de juger ou condamner le Fouta d'avant l'ère coloniale doivent connaitre. Dès lors que certaine élite malinkée et pas les moindres (Intellectuels, anciens et actuels ministres, Président de la République etc.), ont décidé de falsifier l’histoire à la charge du Fouta et contre les Peuls pour des intérêts électoralistes, nous avons le devoir de dire ce qui s'est passé et comment étaient les choses afin que la vérité triomphe.

Choquer quelqu’un n’est pas mon objectif ici. Je voudrais vous enseigner votre histoire et votre culture afin que vous soyez éclairés et que vous compreniez qu’à aucun moment de la vie, le Manden n’a été mieux que le Fouta, sur aucun plan, surtout pas sur le plan humain. Le Fouta a été une terre de sauvetage et de salut pour des Malinkés en détresse et en quête de survie. Parmi eux, les ancêtres de Mansour Kaba dont Alpha Kabinet Kaba, le soi-disant plus célèbre et plus noble de la Haute Guinée. C’est seulement ainsi que nos compatriotes malinkés de bonne foi comprendront le danger de la politique d’Alpha Condé et des manipulations des politiciens du genre Mansour Kaba. Merci pour votre compréhension !
aissatou09/09/2013 20:31:43
bonjour koto Sadio
je ne sais plus que faire?
est ce qu il faut voter ou pas?
dans l affirmative pour qui?
je vous demande conseil.
mercie de m aider
Diallo m saidou09/09/2013 22:12:00
Proposition d’une sortie définitive de crise en vue d’une finalisation
Irréversible de la transition démocratique

Face à toutes les anomalies constatées lors de la mise en œuvre du processus électoral en particulier depuis le 3 juillet 2013,date de conclusion d’un accord politique entre les différentes composantes socio-politiques,il est impératif de faire les propositions ci-après :

1°)- Tous les partis politiques de l’opposition républicaine doivent faire une déclaration solennelle de disqualification de tout le processus Electoral conduit par la CENI et ses démembrements ;
2°)- Conséquemment, toutes les structures électorales étant constatées incompétentes,tout le processus électoral doit désormais être confié aux Nations-Unies qui seules seront compétentes pour l’évaluer en temps réel,élaborer un chronogramme technique réactualisé et prendre les dispositions appropriées pour réaliser des élections transparentes, crédibles et inclusives.
3°)-A l’issue de cette nouvelle disposition, les Résultats de ces élections seront annoncées et certifiées par des organismes indépendants des Nations-Unies, jusqu’à la mise en place de la Nouvelle Assemblée Nationale .
4°)-La première action à mener par l’Assemblée Nationale portera sur la Réconciliation Nationale à travers un Forum National sous la supervision des Nations-Unies appuyées de la Cedeao,de l’UAfricaine et de l’UE !
Cette proposition est faite par Elhadj Mamadou Saïdou DIALLO,Citoyen Guinéen,Ancien Secrétaire Général du Ministère d’Etat Chargé de l’Energie et de l’environnement,ancien Chef de cabinet du même département,ancien Président du Conseil d’Administration de la SONEG,ancien Directeur Général de la DEG,ex-Inspecteur Général du Ministère des Mines,de l’Energie et de l’Environnement
TE 628383927 Bonne chance à la Guinée
Hawa Bah09/09/2013 22:17:09
Au lieu de donner mon opinion par rapport à cet article, j'aimerais que mon frère Med nous fasse partager son appréciation de cet autre écrit de Sadio Barry et de guineepresse.

De la même manière, on a été prévenu de tout ce qui allait nous arriver avec Alpha Condé et son parti fasciste RPG. Les faits se sont fidèlement produit.

A mon âge et avec mon statut social, je ne flatte pas, mais j'apprécie des œuvres selon leurs qualités.
barry09/09/2013 22:38:34
Le problem guineen est structurel. Il faut une rupture totale avec cette vielle generation nee sous l'ere du colon ou du parti etat, PDG-RDA.
COUCHE INTEGRE ET PATRIOTIQUE DE L'ARMEE PRENEZ VOS RESPONSIBILITES EN DEPOSANT CE REGIME MORIBON AINSI QUE CETTE OPOSITION POURRIE , COMPOSEE D'UNE BANDE DE COPAINS SOUPCONNEE DE CRIME ECONOMICS ET DE SANG.
La nation n'a jamais eu plus besoin de votre concour, qu' a ce moment fatidique. Entrer ds l' hisoire par la grande porte en sauvant ce peuple en detresse. Mettez notre chere Guinee sur l'orbite des Etats independantes, respectueux de la democratie et des droits fondamenraux de la dignite humaine.
Ne soyez pas des dadis, des compaores, des mobutus, des bocassas mais plus des Rawlings, des Toumanis, des Chaves, des Mandelas, c.a.d des Messies du peuple de Guinee toute entiere .
Med09/09/2013 22:42:12
Cette opposition avec tous les disfonctinnements dont elle fait cas à travers son porte parole , Aboubacar Sylla,ne trouve pas mieux que d'inviter la CENI à republier les listes électorales dans les 72h qui suivent au risque de redescendre dans la rue.A cet effet , je me pose un certain nombre de question :
-Que veut réellement connaitre l'opposition qu'elle ne sait déjà ?
-A quelle farce joue-t-elle sachant qu'elle gagnerait jamais ces élections dans ces conditions-ci?
-Pourquoi avec son union de façade conjuguée avec le raz-le-bol généralisé de la population , ne déclare t-elle pas finalement qu'elle récuse la CENI là d'organiser ces élections au mépris du NON RESPECT des accords du 03 JUILLET?
A la luumière de toutes ces Interrogations que Nous, néophytes en POLITIQUE, pouvons aisément se poser et éventuellement trouver des solutions qui vaillent , Je concède DEFIINITIVEMENT (à la seule différence qu'aucun des leaders ne sacrifierait la paix sociale en Guinée en tant que President ) que la Guinée ne connaitra jamais d'essort avec cette maudite génération d'égoiste.
VIVEMENT UNE NOUVELLE GENERATION qui banirait LE CULTE de la personnalité et se soucierait de l'avènement d'institutions très fortes ne reposant que sur le RESPECT de la LOI pour TOUS.
Barry09/09/2013 23:18:31
Franchement les commentaires et analyse des uns et des autres laissent a desirer.
Soyons prudents et surtout recesissons nous contre cette politique de division tribale qui , si nous ne prenions garde, nous conduira tout droit vers le chaos aux consequences destructives incalculables.
Cette elite politique guineenne actuelle , movance et opposition confondue doit fait honte a ce peuple.

Chers freres et soeurs, a ceque je sache, personne parmis nous n' a choisi de naitre guineen, cette decision est divine.
Parconsequent, cherchons les valeurs qui nous unissent aulieu de perdre notre precieux temps que le bon Dieu a bien voulu par sa misericorde nous accorde sur cette terre.
La haine,l'injustice, l'intolerance n'engendrent que la violence. Refusons les voies du demons(satan) en prechant l'unite, la justice, la tolerance, la paix dans notre Guinee commune. Il y va de notre interet et de celui des futures generations.
Le malheur ne fait point de distinction entre soussous, peulhs,malinkes, forestiers, riches, pauvres, intellectuels ou analphabetes.
Concentrons sur cequi nous unissent et evitons cequi nous divisent et surtout EVITONS LE CULTE DE PERSONNALITE SOURCE DE LA MACHINE PRODUCTRICE DES DICTATEURS.
Med10/09/2013 00:11:25
Bonjour Soeur Hawa,
je n'ai pas attendu que Vous m'invitiez à apprécier cet autre texte de Koto Sadio.Je m'étais déjà fait ma propre lecture de l'actualité issue de la rencntre entre les leaders de l'opposition aujourd'hui.J'entendais la partagée dès que possible sur ce forum.C'est ce que j'ai fait après avoir lu cet article.J'ose croire que ma réaction est antérieure à votre invite!Puisque c'est maintenant là je vous ai lu pour enfin réagir!
Toute fois je Vous remercie pour Votre interet et Vous réitère de façon délibérée tout mon respect pour votre personne que je ne connais qu'à travers vos écris!
J'ai l'impression que Vous voulez vous faire des illusions sur ma remarque à votre égard qui n'avait rien de méchant ou d'arrière pensée.Je crois que dans l'ensemble Nous defendons la meme CAUSE avec des différences de vue.Ce qui est inhérent à nos natures différentes.
Du reste encore une fois je suis désolé du quiproquo né de ma remarque à Votre égard.
Très cordialement !
th.Hamidou Barry USA10/09/2013 01:50:13
Certains ignorent que le Foutah Djallon est la première région hospitalière de la Guinée, qui a accepté le brassage culturel depuis des siècles. Sous le Foutah Théocratique, les érudits ont pensé à leur voisin. Dans les neuf provinces, les Peuhls avaient réservé une province entière à la Haute Guinée parce qu’ils se disaient que tous ceux qui se partagent des frontières sont des frères. C’est pourquoi vous trouverez aujourd’hui à Labé des quartiers entiers habités par des Keita, Samaké,
Konaté, qui ont été accueillis par nos aïeux. Ils ont cohabité ensemble des siècles durant dans l’harmonie."dixit Zeïnab Koumathio Diallo, auteure de « Les Épines de l’amour » et fondatrice du Musée du Foutah. Source:Guinéenews
diawara10/09/2013 04:23:42
Mr sadio Barry.Alpha condé n'est pas à l'origine de la création du manden djallon.Je voulais juste apporter un éclaircissement sur ce point.wassalam
Mohamed Soumah10/09/2013 07:06:58
Sadio je me joins à ceux qui te demandent d'écrire un livre pour les futures générations. Tu as des connaissances irréfutables, indéniables de la culture mandingue dont toute la Guinée et même au-delà a besoin de connaitre. C'est l'histoire la plus falsifiée et méconnue du monde à cause des mensonges et du gout de beaucoup de malinkés à la glorification.
Je suis trop déçu de l'élite malinkée qui piétine les sacrifices pour le changement de tout un peuple. Beaucoup de soussous ou basse côtiers ont combattu Lansana Conté qui n'était pas méchant humainement parce qu'on voulait la fin des régimes dictatoriaux en Guinée, on voulait la démocratie. Alpha Condé et les extrémistes malinkés avec l'appui de leurs intellectuels et sages ont démontré qu'ils avaient autre chose dans la tête que le bonheur de la Guinée. Je ne pouvais pas m'imaginer que l'apartheid allait se faire entre nous Guinéens. Regardez le partage des bureaux de vote et des électeurs qu'ils ont fait. Ces gens n'ont pas honte et n'ont pas peur de Dieu. Mais ils verront ce qui va être leur sort final dans ce pays. Car dans toute chose c'est la finalité qui compte.
SADIO BARRY10/09/2013 08:02:27
Si Monsieur Diawara !
Allez dans nos archives ou dans google, vous verrez que nous avons suivi ce processus et l'avons dénoncé depuis le début. Pour votre information, mêmes beaucoup d'organisations de la société civile, c'est Alpha Condé (RPG) qui les a créées pour avoir les subentions et influencer ses décisions. Toute la stratégie de ce fils de burkinabé a été en Guinée: casser, diviser, pour se frayer un chemin vers la présidence. L'aveuglement de l'élite malinkée lui a permis d'y arriver. Maintenant il va faire son temps en aggravant la mauvaise situation, et les Malinkés risquent d'avoir à payer la lourde facture qu'il va leur laisser derrière lui. Nous devons nous reveiller avant qu'il ne soit trop tard. Un aventurier sans morale sans racine sociale chez nous ne doit pas venir détruire nos liens et compromettre notre avenir.
mouck bee10/09/2013 10:41:39
a la lumiere de cet article, qu est ce qui coute aux leaders de l opposition et ce sera la meilleure solution pour la ginnee de declarer qu ils se retirent des elections pour non respect des accords de juillet par la ceni et le pouvoir, les preuves sont evidentes, de demander une nouvelle ceni et une autre transition avec l onu des le depart,
diountou-petoye10/09/2013 11:15:12
Le vrai probleme en guinee est le manque d'une opposition veritable car ceux qui sont la son des amateurs ils sont pure que le rpgiste au pouvoir.......amateur=amateur
GuineePresse.info10/09/2013 12:31:37
Doyen Diallo m saidou,

nous vous remercions pour votre contribution ! Que des hommes de votre rang brisent maintenant le silence en Guinée est une raison pour nous d'espérer. Si les décideurs politiques écoutent vos conseils d'ici, alors notre pays serait sauvé de grand et meurtrier conflit vers lequel le RPG et son président burkinabé Alpha Condé sont en train de nous conduire.

Nous avons la conviction que si la gestion des élections guinéennes est confiée aux Nations Unies comme ce fut le cas dans beaucoup d'autres pays en crise, cela éviterait à la Guinée de sombrer d'abord dans une guerre civile avant qu'en arrive à cette solution. La simple annonce officielle d'une telle perspective mettrait fin aux arrogances et injustices des uns et aux frustrations des autres pour éteindre les tensions et ramener les Guinéens ensemble.

Si la classe politique refuse de vous écouter par égoïsme, manque de responsabilité et de patriotisme, alors il y aura un bain de sang en Guinée et l'intervention des Nations Unies serait obligatoire pour trouver une solution définitive à la question guinéenne qui peut être la gestion des élections par les Nations Unies ou trouver un accord sur des modalités de séparation. Ceux qui pourraient se comprendre s'uniront après. Ce n'est pas là notre souhait mais les scénarios probables qui pourraient se présenter aux Guinéens par la faute du régime d'apartheid actuel d'Alpha Condé.

Pour mieux faire partager vos propositions de sortie de crise à nos compatriotes, nous proposerons à vous et aux différents médias guinéens de la diaspora, l'organisation d'une émission spéciale le weekend à laquelle vous seriez l'invité du jour.

Après consultation de ces médias, nous prendrons contact avec vous.

Avec nos salutions cordiales !
fidel10/09/2013 17:25:34
En effet, dans la société mandingue, ils avaient un statut moins enviable et leur survie pratiquement aléatoire. Par exemple, la chaine de sacrifices se définissait comme suit dans la culture mandingue, selon l’importance des événements: Wodi (l’argent), Sanun (l’or), Djon (l’esclave) et Soo (le cheval).

faux sadio, je viens d'ecouter la musique de mory kanté et a aucun moment il ne donne plus d'importance ou ne definit un ordre d'importance .
il dit tu peux faire de l'argent, de l'or, un esclave ton sacrifice,mais n'a jamais dit que l'argent et l'or valait mieux qu'un esclave...ou que l'on peut echanger un cheval contre un esclave, et ne parle pas d'evenement particulier ou de sacrifice particulier a tel ou tel evenement selon l'importance dans sa musique.. priere de nous sortir une autre source que celle de mory pour etayer des propos.
ceci dit remarque toi qui semble connaitre le manding, tu ne pourra nous citer une seule ville ou village d esclave --- encore une fois peul, malinké, soussou et forestiers, nous sommes tous liés les uns autres.
bien a toi
SADIO BARRY11/09/2013 15:39:12
Soeur aissatou,
moi personnellement, je ne vote pas ayant la certitude que mon vote ne comptera pas. C'est la situation actuelle sauf si l'opposition exige et obtient toutes les corrections du fichier électoral, augmenter les bureaux de vote ailleurs comme on l'a fait en Haute Guinée et le recensement de ses militants lui aussi. Alpha Condé n'a pas fait que reviser le fichier electoral, il a repris le recensement en HG avec plus de 2 millions nouveaux électeurs à son compte. Si les opposants veulent aller à l'élection dans une telle condition, c'est que les leaders n'y vont que pour avoir leurs sièges à eux parce qu'ils sont sûrs d'avoir cela au moins étant tête de listes. Dans ce cas, le peuple n'a qu'à leur dire de partir voter avec leurs familles qui vont en avoir seules les bénéfices.
Merci !
SADIO BARRY11/09/2013 16:25:01
Cher fidel, merci de vous être donné la peine de nier. C'est courageux de votre part.

<< faux sadio, je viens d'ecouter la musique de mory kanté et a aucun moment il ne donne plus d'importance ou ne definit un ordre d'importance.

il dit tu peux faire de l'argent, de l'or, un esclave ton sacrifice, mais n'a jamais dit que l'argent et l'or valait mieux qu'un esclave...ou que l'on peut echanger un cheval contre un esclave, et ne parle pas d'evenement particulier ou de sacrifice particulier
>>

Pourquoi avez-vous évité d'ajouter le Cheval qui vient après l'esclave dans son énumération ?

Je pense que quand vous écoutez vos griots, c'est la mélodie qui vous intéresse et non le contenu de son message. N'oubliez pas que la culture et les traditions du Manden sont enseignées et transmises aux futures générations par les griots parce que les Mandenka n'avaient pas d'écriture.

Revenons au griot qui énumère les sacrifices au Manden:

Je te cite toi-même en complétant ta phrase coupée:

<< il dit tu peux faire de l'Argent, de l'Or, un Esclave, Cheval ton sacrifice >>

Est-ce un hasard qu'en énumérant, il commence par Argent, puis Or ... à valeur croissante ?

Quel est ici le lien entre les matériels argent et or avec l'esclave ?

C'est bien parce qu'il n'a pas le statut humain dans cette culture. Avouez-le, c'est un fait de l'Histoire du Manden. Pas une offense.

Dites-moi comment imaginez-vous faire du sacrifice avec l'esclave dans le sens réel du malinké utilisé ici ? C'est l'égorger n'est-ce pas ?

Si tu peux lever l'esclave en sacrifice avant d'arriver au Cheval, n'est-ce pas que cet animal a un statut meilleur à l'esclave dans votre culture ? C'est cela la raison fondamentale pourquoi il n'y a pas de village d'esclave au Manden. Ils n'avaient pas cette liberté parce qu'ils étaient detenus comme du betail à égorger ou à vendre chez vous. A la moindre possibilité, ils fuient pour aller vers des sociétés plus civilisées comme le Fouta des Peuls à l'époque.

Au Manden, il y a deux saisons: sèche et pluvieuse.

Pendant toute une saison, on consomme des reserves de nourritures mises dans des greniers pendant la saison précédente. Les esclaves ont aussi besoin de consommer autant et les mêmes choses que le maitre. Or, comme on le voit bien avec le régime tribal actuel, le sens du partage ne semble pas être très developpé chez des nobles du Manden. Alors, on égorge des esclaves ou on les vend, on les échange contre des boeufs avec les Peuls, contre des miroirs avec les Arabes.

De nos jours encore, je connais des familles malinkés dites esclaves d'autres familles malinkés. Pourquoi selon vous, certains Malinkés portent des noms de famille mandingues comme Prénoms ? Cela vient de quoi ? Ne comptez pas sur moi pour vous l'apprendre !

Un conseil: si vous vous genez avec votre Histoire, alors ne deterrez pas des Histoires !

Fraternellement,

votre frère SADIO BARRY
Telihoun Barry11/09/2013 16:35:14
Tu as raison Fidel il n'y a pas de village d'esclaves en Haute Guinee, mais cela est simplement du au fait que les rois mandengs ne gardaient pas les esclaves. Ils les vendaient et le stock non vendu etait tout simplement mis a mort, faute de nourriture pour ces captifs. Les malinkes ont toujours tout vendu. Ainsi les maninkas mory qui ont envahi la Basse Cote dans le temps qui a precede l'installation des comptoires europeens sur nos cotes n'y etaient pas alles pour enseigner ou islamiser les basses cotiers. Ils y sont alles pour vendre comme d'habitude. Qu'est- ce qu'ils vendaient? des esclaves. Ainsi le port de Benty connu aujourd'hui comme port d'exportation de produits agricoles principalement bananes, la seule et unique fonction de ce port a sa creation, c'etait le regroupement et l'embarcation des captifs a destination du point de non-retour, l'ile de Goree au Senegal. Qui capturaient et vendaient les captifs? les maninka morys. C'est ainsi que des noms comme "Yansane", princialement de Forecariah ne sont que la deformation du mot " Dion Sanna" qui veut dire en malinke vendeur d'esclaves.
Qui etaient ces esclaves? et bien c'etaient les habitants des villages de Forecariah et environ. Ainsi ces esclavagistes malinkes allaient jusqu'au Foutah pour voler des gens. C'est ainsi qu'un des fils de l'un des Almamy s en mission fut piege avec tous ceux qui l'accompagnaient, envoyes a Benty et vendu aux blancs. Cet homme est tres bien connu aux USA. pour vous en convaincre, aller sur "google" et chercher " un prince parmi les esclave, ou a prince among slaves".