Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 5 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Lundi, 01 mai 2017 00 : 35

Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.


  2013-12-26 15:47:06 

Les élections  législatives du 28 septembre 2013 ont contribué à révéler aux Guinéens une réalité : la nécessité d’avoir une vraie opposition pour rendre la  démocratie irréversible dans notre pays.

Des pertes inutiles, des martyrs trahis !

Alors que mêmes les observateurs européens, pressés d’en finir avec la transition en Guinée, préconisaient un temps nécessaire à la correction des anomalies volontairement causées par le pouvoir et la Ceni de Bakary Fofana, nos opposants ont librement accepté de brûler les étapes pour aller aux élections avec Waymark et son fichier apartheid qu’ils juraient ne jamais accepter. C’est en suivant leurs mots d’ordre dans ce sens qu’on enregistra 54 morts, plus de 600 blessés dont plus de 400 par balles et des milliards de dégâts matériels.

L’opposition dirigée par les anciens PM a favorisé les élections dans des conditions illégales voulues par Alpha Condé. Cette opposition en a donc logiquement accepté les résultats reconnus frauduleux par tous les observateurs nationaux et étrangers. L’essentiel pour eux étant de participer. En ce moment même, la mouvance et l’opposition sont en négociations pour le partage des postes à l’Assemblée nationale (Lire). Ce qui nous conduit à la formation d’un Parlement d’union nationale. Du jamais vu, nulle part ailleurs ! Le Parlement, centre de pluralisme et de contradictions est ainsi vidé de son sens en Guinée : il n’y aura plus d’opposition dans cette institution, mais des ntara, koro, kötö et minyan, comme sous Aboubacar Somparé et le chef de l’opposition parlementaire Bah Ousmane qui dirigeait à son temps des délégations gouvernementales à Bruxelles pour expliquer comment la démocratie et l’Etat de droit fonctionnent bien en Guinée !

Il n’est pas exclu que Jean Marie Doré, l’ancien PM du gouvernement de la transition qui trahit sa mission d’équité et de garant de la Constitution, qui s’est rendu complice des violences ethniques contre toute la communauté peule, soit le futur président de l’Assemblée Nationale. En effet, s’il devient le candidat de l’opposition avec l’aide de l’UFDG, le pouvoir aurait intérêt à négocier avec lui pour en faire un allié avant l’élection présidentielle de 2015. Ainsi, après Aboubacar Sylla (porte-parole du gouvernement de la trahison), Cellou Dalein Diallo aurait donné à Jean Marie Doré sa part de récompense pour le malheur qu’ils ont infligé aux Peuls et à la Guinée en 2010.

Mamadou Sylla : l’analphabète qui roule le professeur

Tous nos anciens PM, des universitaires et technocrates expérimentés ont été et se font constamment rouler dans la farine par le ‘professeur’ Alpha Condé dont les partisans prétendent être le plus instruit de la Guinée. Au premier tour de la présidentielle tenue le 27 juin 2010, Mamadou Sylla, l’affairiste et ami de Lansana Conté à cause duquel Alpha Condé manipula la société civile et les syndicats en 2007, distribua de l’argent et du riz en faisant jurer les bénéficiaires, la main sur le Coran, de voter pour lui. Malgré tout, il ne put avoir que 0,45%, un score insignifiant. La répartition des forces politiques dans ce scrutin qualifié de « première élection réellement démocratique du pays », est la suivante :

  1. UFDG (44%),
  2. la coalition RPG/UPG (18%),
  3. UFR (13%), PEDN (7%),
  4. RDR de Papa Koly Kourouma (6%),
  5. NGR (3%),
  6. RDIG de Jean Marc Telliano (2%).
  7. Aucun des autres n’a eu 1%.

Suite aux résultats frauduleux des législatives de 2013 acceptés par l’opposition, Mamadou Sylla devient la quatrième force politique du pays, avec 3 sièges capables de faire basculer la majorité du côté du pouvoir ou de l’opposition. Pour y arriver, le président de l’UGD est allé en alliance électorale avec le parti présidentiel RPG en s’inscrivant, lui et ses hommes, sur la liste du parti au pouvoir.

Fort de cette position stratégique, Mamadou Sylla, l’ex-ennemi n°1 du RPG et l’homme le plus détesté du pays et la cause principale des soulèvements de 2007 avec plus de 157 morts et 2000 blessés, réclame la première vice-présidence de l’Assemblée Nationale guinéenne version Alpha Condé !

Fier d’avoir roulé à son tour le professeur président, Mamadou Sylla auquel Alpha Condé avait promis un poste ministériel lors de la présidentielle se justifie : « On me reproche car je parle avec l’opposition, mais ce sont des bons guinéens. En tout cas, si tu me trompes le matin, le soir je peux te tromper aussi…» (Lire).

Le mal qu’incarne Alpha Condé et son parti RPG sur la Guinée

Après Marlyatou Barry, présidente de ANAMIF (qui travaille sans salaire et paye elle-même ses déplacements), qui a fait un témoignage accablant sur le racisme et la nocivité du régime tribal d’Alpha Condé, le premier décembre 2013 (Lire), c’est au tour de Rougui Barry, membre actuel du gouvernement d’Alpha Condé, de nous livrer des révélations effrayantes : non seulement on comprend qu’elle n’est qu’une figuration dans le gouvernement, mais et surtout qu’Alpha Condé et son parti RPG au pouvoir planifient un recensement général de la population guinéenne en excluant les Guinéennes et Guinéens de l’étranger qui sont plus de 3 millions de personnes et dont les ténors du pouvoir actuel sont eux-mêmes issus. Ainsi, Alpha Condé et le RPG veulent exclurent ces compatriotes du fichier national guinéen, rien que pour des raisons électoralistes (parce que la majorité de ces personnes ne sont pas électeurs du RPG).

Plus incompréhensible, pour ce recensement général de la population guinéenne, il y a des institutions étrangères qui veulent aider la Guinée pour le recensement de ses citoyens de la diaspora, mais le gouvernement guinéen du RPG refuse d’en délivrer l’autorisation ! C’est la ministre de tutelle qui se sent obligée de dénoncer le fait, pas ceux qui font office d’opposition en Guinée, préoccupés à négocier avec le pouvoir pour des postes à obtenir à l’Assemblée Nationale (Lire) !

Il faut rappeler que c’est exactement cette raison qui opposa Alpha Condé à Bah Oury au début de la transition de 2010. Le président et candidat du RPG ne voulait pas la participation des Guinéens de l’étranger aux élections alors que Bah Oury, vice-président de l’UFDG et Président de la commission politique des Forces Vives exigeait le respect du droit constitutionnel de tous les Guinéens (Lire 1 & 2). Aussi grand fut notre étonnement quand le candidat de l’UFDG a cédé le pouvoir à cet homme et à son parti raciste sans précaution et sans condition aucune !

Tout le monde sait qu’en Guinée, le budget de la Présidence et celui de l’armée ont toujours été démesurément très élevés. Nous informons qu’Alpha Condé a malgré tout augmenté le budget de la Présidence pour 2014 pour assurer frauduleusement le financement des élections communales et présidentielles prochaines pour son parti RPG.

Au vu de tout ce qui précède, la mobilisation pour la mise en place et le soutien d’une alternative politique est une nécessité qui s’impose à tous ceux qui veulent un véritable changement démocratique en Guinée et à ceux qui ne voudraient pas subir le régime PRG au-delà de 2015. Nos leaders actuels de l’opposition sont tous des anciens ministres contre lesquels Alpha Condé tient des moyens de chantage qui les obligent à le ménager à chaque occasion: un d’entre eux, notamment Sidiya Touré, a fait preuve de bonne gouvernance et de rigueur de gestion, mais tous sans exception ont profité de leurs positions pour s’enrichir illégalement et s’attribuer des véhicules et des domaines de l’Etat dans la capitale Conakry. En ne comptant que sur ces anciens ministres opposants, la présidentielle 2015 aboutira à ce que nous avons eu des législatives 2013: des morts et dégâts matériels inutiles, "victoire" d’Alpha Condé ou du candidat du RPG.

Nous tenons à prévenir le régime guinéen et la communauté internationale qui aime demander le respect de la légalité aux mouvements d’opposition que nous n’admettrons pas la tenue des élections présidentielles dans des conditions de violation de la constitution, avec des recensements à l’apartheid. Nous leur rappelons que le genre des pratiques d’exclusion en cours en Guinée ont conduit d’autres pays, comme le Ruanda, le Burundi et la Côte d’Ivoire à la guerre civile. Nous avertissons par ailleurs que si Alpha Condé refuse de réunir les conditions de la tenue des élections transparentes et équitables dans le délai exigé par la loi, sa présidence ne serait plus légale et ni acceptée au terme du mandat officiel actuel qui finit en fin 2015. Nous en tirerons alors les conséquences qui s’imposent !

 

GUINEEPRESSE.INFO

Article recommandé :
De Cellou laamiké à Cellou yooliké, la tragédie continue de Marwan Diallo


 

8 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Ibrahima-kankalabé26/12/2013 19:15:08
Je suis d'accord sur l'ensemble du message. Mais au sujet du "parlement d'union nationale": si je ne m'abuse, en général(c'est une sorte de gentlemen agreement)on négocie la répartition des postes,opposition-mouvance,pour un bon fonctionnement du parlement. On imagine mal une AN avec tous les postes occupés par un seul camp. Dans ce cas, ce parlement n'aurait plus sa raison d'etre.
Quant aux deux Dames mentionnées qui travaillent avec Alpha Condé, on est dans le cas général maintenant de tout le monde prétendant avoir été trompé par AC alors que toutes ces personnes savaient bien qui il est avant de choisir le RPG et AC. Une fois que leur ambitions personnelles ont echoué parce qu'Alpha Condé ne respecte jamais ses promesses, ces personnes viennent pleurnicher. Nous connaisons tous ces Dames. Elles ne révelent rien de nouveau sur AC et surtout elles ne sont pas a plaindre.
La Guinée n'a pas qu'un probleme de leadership a proprement parler mais d'intelligentsia. Regardez le nombre de fois que nous avons mis en place des processus pour mettre le Pays sur la bonne voie. Cette transition a débuté en 2007, nous sommes en 2013! Lansana Kouyaté a été le premier a trahir nos espoirs en 2007 et depuis tous les autres(Souaré,Dadis,Konaté,J.M.Doré) ont enfoncé le clou de la trahison du peuple. Et nous sommes réduits aujourd'hui a collaborer avec Kouyaté et Doré pour tenter de vaincre AC. Dans les pays "normaux",la Société civile sert d'objection de conscience des politiques et met la pression nécessaire pour que les promesses soient respectées. Mais en Guinée, les "élus" par la Société civile sont les plus pourris de la société (Louceny Camara de la CENI, la Dame du CNT,les scandales financiers des associations de la societé civile(CNOSG?)). En bref,hélas, la Guinée a une majorité écrasante d'intellectuels corrompus qui étouffent le peu d'hommmes et de femmes patriotes et honnetes. Dans les "bons" pays, Dieu a inversé cette tendance sociale.
Donc, nos leaders sont issus de cette société;pas de surprise! il faut arriver maintenant a imposer cette minorité patriote et honnete face a cette écrasante majorité de Docteurs, Professeurs, El'hadj, Hadja et autres titres a but de couverture pour mieux flouer le peuple de Guinée crédule et facilement mystifable. Il faut trouver ces bons Guinéens, c'est le probleme!
Diallo Marwane26/12/2013 20:43:00
C'est ce genre d'analyse qu'il faut apporter pour le bien de la communauté et non des propos qui divisent la communauté. Je suis pour des critiques qui nous aideront à s'améliorer.
Sadio Barry27/12/2013 00:02:27
Alpha Condé est un apôtre du mal et de la destruction en Guinée. Son influence négative se confirme et le racisme du RPG était connu avant que certains Guinéens tordus ne vendent leur patrie à ce Rassemblement des Pourris de Guinée qui ont vendu leurs âmes aux diables étrangers qui charcutent à présent notre pays.

En 1990, je m’étais retiré du RPG avant qu’il ne soit agréé comme parti politique en Guinée. La raison était l’ethnocentrisme, le racisme et l’injustice qui caractérisait ce regroupement tribal du sommet à la base. Quand Alpha Condé me pria personnellement de renoncer à ma démission pour travailler directement avec lui, je lui répondis que pour l’amour du pays, il doit éviter lui-même de porter de regroupement au pouvoir en Guinée. Sinon, notre pays en souffrirait terriblement sur tous les plans. Sékou Souapé Kourouma a été le témoin entre nous. En 1996, lors de la réception d’Alpha Condé à Dortmund en Allemagne, les serveuses du RPG reçurent des consignes de ne servir à boire qu’aux Malinkés seulement. J’y étais avec Mohamed Bamba, un malinké qui se révolta contre cette pratique sans pouvoir y changer quoi que ce soit. Tous ceux qui ont occupé des hautes fonctions en Guinée sous l’influence d’Alpha Condé, dont Lansana Kouyaté, Mansour Kaba et Abdoulaye Keita de l’EDG pour ne citer que ceux-là, ont fait preuve d’un ethnocentrisme cruel qui a contribué à empoisonner le climat social dans notre pays. Ndogo, c’est comme ça qu’on appelait Abdoulaye Keita à l’école primaire Falaye Traoré, était pourtant un garçon parfait et un bon ami à moi à Kankan.
Kadiatou27/12/2013 09:37:42
C'est grave ce que nous apprenons ici. Le caractère nazi de ce parti des démons de Guinée était donc connu avant qu'on ne leur donne gracieusement le pouvoir en Guinée.
Malgré le soutien des soulards et délinquants Sékoubam, Tibou et Aboubacar Sylla et du fils de cannibale Jean Marie Doré, Alpha Condé n'a pu être président que parce que son rival Cellou Dalein a été faiblard, hypocrite et démagogue pour accepter la violation de la Constitution en faveur de son rival pendant plus de 4 mois. Cellou n'a été que le figurant dans la course pour habiller la mascarade et le transfert arrangé du pouvoir à ce père-démon dans notre pays. Il fait parti autant que les premiers de ceux qui ont trahi notre peuple en le vendant aux diables.
Ke Jallow27/12/2013 14:56:42
La Guinee a besoin d'une opposition moins bete. Mature ou qui tend a l'etre. Une opposition doit pouvoir denoncer le nepotisme, la corruption, le banditisme, le sous-emploi et le chomage, l'incertitude, etc. La notre assiste innocente, nonchalante et bouche cousue a tout vilipandage de nos ressources. L'Union Europeennee a denonce l'usage des fonds et biens de l'etat pendant les campagnes des legislatives. Aucun opposant n'a sauter sur l'occasion. Un ministre a dit aux medias la semaine derniere que le pays a perdu (des mains de l'etat) 1 400 milliards de francs, seulement en 2013. Aucun opposant n'a bondit. Je suis presque certain d'une chose: Alpha commencera de gros projets en 2014 pour justifier une reelection en 2015, comme tout "bon" president africain. Il a deja commence la route Kankan Mamou! Aucun opposant ne s'en inquiete. Notre opposition n'a jamais rectifier un tir et a tjrs subit les balles de l'ennemi, docile et victimisant. C'est une opposition de replique pas d'action ni de reaction coherentes. Que Dieu sauve le peuple de Guinee! Aamiin!
Djikoro Kaba27/12/2013 16:10:26
Je crois qu'il serait très difficile pour un parti ou une mouvance de gagner une guerre politique, si ses adresses au peuple ou à une partie du peuple sont biaisées par des vocabulaires dignes des bas hommes. En Guinée chacun dénonce l'ethnocentrisme, mais en ayant un caractère de repli identitaire et on s'adresse aux l'ethnies d'en face à travers leurs représentants engagés en politique avec une réelle vulgarité. Comment nous pouvons imaginé un seul instant, que ceux qui sont malmenés ainsi, à travers leurs représentants même ce n'est que verbal, votent pour nous ? Cette guerre politique ne se gagnera jamais démocratiquement ainsi, sauf peut-être par un coup d'état qui n'est pas non plus digne. Tous les guinéens de tout bord dénonce le repli identitaire et tout le monde le pratique sans exception. Quant à la question d’exigence d'opposition en Guinée, il en existe bel et bien, mais qui ignore le fondement d'une vraie opposition et ignore les intérêts du peuple au profit de leurs intérêts personnels. Une opposition doit rectifier les fautes de la majorité et non d'en commettre d'avantage.
A. O Diallo28/12/2013 09:51:55
Après ses dernières gaffes conduisant le RPG à passer de 18 à 52% Cellou ne pourra plus que diviser et fondre son électorat. Tout le monde savait que cela arrivera si Cellou Dalein se comporte comme à la présidentielle 2010. Il a prouvé qu'il ne peut pas changer. C'est à nous de le changer en le renvoyant à la retraite de 2007, lui et tous ses anciens copains. Le peuple avait eu raison en 2007.
amir diallo30/12/2013 21:35:32
Pourquoi la premiere force politique guineenne(UFDG)ne s'inspire-elle pas du modele de l'ANC en Afrique du Sud quand il a été question de revoquer l'ex-président THABO MBEKI de ses fonctions de Président pour démetre CDD du Président de l'UFDG du moment qu'il a prouvé et confirmé son incapacité à servir loyalement et dignement son peuple en general et sa communauté en particulier qui continue de subir les tors causés par lui-meme CDD parcequ'il(CDD)continue toujours de céder ou d'obeir aux lois dictées par son profeseur AC.Trop c'est trop et on en a mare.Nous avons vraiment soif d'un opposant digne de ce nom,qui puisse dire "NON" et un "NON"qui soit vraiment catégorique avec un ton qui ressemble au rugissement du lion dans la jungle pour nous aider à chasser ce"DICTATEUR NAZI" AC du pouvoir quelque soit le prix à payer;pourqu'enfin ma communauté puisse etre libre et émérger.J'ai vraiment HATE !!!MERCI
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 28/04/17: Hafianews : le porte-parole de l'opposition républicaine est l'invité ce samedi 29 avril 2017
 28/04/17: Guinée: des bandits auraient-ils pris ma région en otage ?
 27/04/17: BOKE/ La révolte est la conséquence du pillage minier et des dégâts écologiques provoqués par Alpha Condé et les menaces de Kasory Fofana à l’égard de la population de Boké.
 26/04/17: Collectif guinéen pour la défense de la constitution
 20/04/17: Alpha Condeé : Promenades d'Etat et Mensonges d'Etat (par Tamboura BC)

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion et de soutien au parti

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques