Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 1 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Lundi, 01 mai 2017 00 : 36

Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.


Alifa_conde.jpg
Alpha Condé

2014-08-07 17:57:29

En prêtant serment lors de sa prise de fonctions, le président Alpha Condé a promis de faire la promotion de l’Etat de droit, de la démocratie et d’œuvrer pour la paix et la concorde nationale en Guinée.

- Cependant, sa priorité en tant que Président de la République fut d’investir plus de 3 milliards de FG pour l’implantation du mouvement anti-peul Manden Djalon, la fondation et l’agrément officiel de l’Union des Rundès qui dit avoir pour but, le retrait des terres du Fouta Djalon aux Peuls (Lire 1, 2 & 3).

Témoignages du courageux et patriote journaliste Amadou Diouldé Diallo, relatifs à la question de Manden Djalon et des Rundès : Audio. Le Ministre de l’information (du gouvernement de mission d’Alpha Condé), Alhassane Makanéra Kaké, a ordonné sa radiation de la fonction publique, après plusieurs mois de blocage de son salaire !

Des journalistes et historiens allemands ont aussi apporté des explications sur le fait que beaucoup d’esclaves à travers le monde, pas seulement en Guinée, sont d’origine malinké (Lire).

- En Basse Côte, il incite les Bagas à se démarquer et à parler « leur langue » au lieu du soussou !

- En Forêt, il introduit plus d’un millier de Donzos armés pour contrer les partisans de Dadis et permettre aux siens de s’imposer dans la région. Ces Donzos profitent de chaque occasion pour massacrer les populations autochtones (les Forestiers) et les faire fuir des centres villes au profit des Malinkés.

Par ailleurs, Alpha Condé rompit l’équilibre structurel et fonctionnel de la Ceni et refusa la tenue des élections législatives à la période indiquée comme le prévoit la Constitution parce qu’il tenait à obtenir une modification du fichier électoral en faveur de son parti (ajoutant un demi million de nouveaux électeurs malinkés tout en diminuant le nombre d’électeurs dans les fiefs de l’opposition).

L’opposition fit recours à son droit constitutionnel d'organiser des meetings et des manifestations politiques pour protester et faire entendre sa voix. Alpha Condé fait tuer plus de 150 Guinéens et blesser plus de 400 personnes par balles, occasionnant plus de 46 milliards FG de dégâts matériels avec les déchirures du tissu social qui en découlent. Il a fallu l’intervention des Nations Unies pour obtenir du régime d’Alpha Condé l’acceptation du dialogue politique et la signature d’un accord de sortie de crise le 3 juillet 2013.

Le pouvoir ne respectera pas ses engagements pour les corrections à apporter au fichier électoral et à la répartition discriminatoire des bureaux de votes. C’est l’opposition qui renoncera au bras de fer pour accepter d’aller aux législatives sans l’application des accords du 3 juillet 2013 en donnant ainsi le Parlement au parti minoritaire d’Alpha Condé (moins de 20% de l’électorat guinéen).

L’opposition a tellement ménagé le pouvoir, elle a tellement fait de concessions pour éviter la confrontation qui conduirait au bain de sang et à des divisions et tensions ethniques qu’elle a perdu toute crédibilité, beaucoup de militants et de sympathisants.

Le président Alpha Condé, quant à lui, n’a jamais manifesté de souci pour la paix et la vie des Guinéens ! Il ne voit et ne considère que ses intérêts personnels, le pouvoir sans partage. Ainsi, après les législatives, le chef de l’Etat refuse encore l’organisation des communales prévues entre janvier et mars 2014. Au lieu de cela, il organise un recensement discriminatoire à caractère politico-ethnique qui exacerbe la frustration et la division ethnique dans le pays (Lire).

Cela ne nous étonne pas : ces élections locales conduiraient au remplacement démocratique des délégués que le président Alpha Condé a nommés dans tout le pays à la place des élus locaux, en violation flagrante de la Constitution.

De nouvelles tensions et menaces de manifestations dans le pays !

Même les extrémistes du RPG et l’ethno-fasciste ministre de l’Administration Alhassane Condé s’en inquiétèrent (réflexe de Guinéen ?).

Entre fin juin et début juillet 2014, le dialogue fut relancé de nouveau sous la modération du ministre de la justice Cheick Sakho.

Autour de la table de négociation : cinq délégués de l'opposition républicaine, cinq de la mouvance, cinq de l'administration, les représentants de la commission électorale et les deux facilitateurs locaux.

Ainsi, à cette rencontre, il y avait 3 fois plus de partisans du pouvoir que de l’opposition. Ce qui excluait de facto une issue défavorable au parti d’Alpha Condé.

Ce dialogue aboutira à un accord consensuel de cinq points à la satisfaction de toutes les parties qui ont fait preuve, cette fois-ci, de souci pour leur pays commun la Guinée (Lire).

Sur tous les médias guinéens, simples citoyens, partisans du pouvoir, partisans de l’opposition, tout le monde s’en félicite.

Une joie nationale qui fut de courte durée : le burkinabé Alpha Condé, le seul en Guinée, se révolte contre cet accord d’intérêt national et refuse de le valider.

Des jours après, la colère du chef de l’Etat n’est pas retombée de voir les Guinéens résoudre un différent politique sans bagarre, sans morts. Le mardi 29 juillet 2014, Alpha Condé dit à des représentants de l’opposition extraparlementaire, que concernant le dialogue politique, il est catégorique sur le point relatif au départ de Waymark/Sabari et que le premier de ses ministres qui lui parlera de cela s'en ira le même jour (Lire).

Ce qui montre non seulement le peu de respect qu’Alpha Condé a pour ses ministres, mais aussi que c’est lui le problème, la source des désaccords, des tensions et des violences dans notre pays.

Cela veut dire aussi qu’à l’avenir l’opposition ne devrait traiter qu’avec Alpha Condé lui-même directement. A défaut, saisir la Cour Constitutionnelle pour sa destitution ou mobiliser le peuple pour chasser le dictateur et ses complices.

Pour l’option judiciaire et la mise en accusation du Président, il suffit un dixième des députés (Article 120 de la Constitution), soit 12 de nos parlementaires (l’opposition en a plus de 40).

Lors de la cérémonie d'investiture d’un chef d’Etat, il est de coutume que ce dernier jure respecter et faire appliquer la Constitution et servir exclusivement les intérêts du pays qui lui a fait honneur d’occuper la magistrature suprême.
 
A son investiture, l’homme qui venait d’être « élu président » par des Guinéens, Alpha Condé, prête publiquement serment en jurant plutôt de servir les intérêts étrangers, au détriment de la Guinée qu’il est censé servir. Il promit de partager les richesses de la Guinée entre notre pays et le Burkina Faso (Suivre). Sans contre partie. Il s’est simplement basé sur une relation « fraternelle de solidarité » dans laquelle la Guinée donne (donc perd en tant qu’Etat) et le Burkina Faso reçoit (donc gagne au détriment de la Guinée).

Une première dans l’histoire qui ne suscitera aucune émotion nationale ni aucune réaction de la classe politique, même pas de son adversaire qui devenait de facto le leader de l’opposition !

Pourquoi le lointain Burkina Faso et non un de nos voisins qui partagent tout avec nous ?

Nos voisins Maliens et Sénégalais qui sont pauvres en ressources naturelles et qui sont en partie des pays désertiques ont directement soutenu le peuple de Guinée dans toutes les situations de détresse. Plus de deux millions de Guinéens vivent dans les deux pays comme chez eux. Nos compatriotes se soignent et se forment dans ces pays, avec parfois, le soutien des Etats concernés.

Le Burkina Faso représente quoi pour la Guinée pour que nous lui cédions une partie de notre patrimoine national ? Que dit la Constitution en la matière ?

1)- Les Burkinabés sont des frères et sœurs au même titre que les autres Africains. Mais le Burkina Faso ne représente aucun intérêt pour la Guinée. Ce pays qui n’est pas frontalier au nôtre n’échange rien avec le peuple de Guinée, ni politiquement ni commercialement ni académiquement ni socialement. L’Etat burkinabé a d’ailleurs entretenu des hostilités contre la Guinée en participant financièrement, logistiquement et humainement aux massacres des Guinéens au Libéria dans les années 90 et à la rébellion de 2000/2001 contre notre pays.

Pour quelles raisons la Guinée devrait-elle donc partager ses ressources avec ce pays exceptionnellement et qu’est-ce qui donne à Alpha Condé le droit d’en décider seul, fut-il chef de l’Etat ?

2)- Du point de vue de la Constitution, c’est une haute trahison de l’Etat guinéen qui vaut, en vertu des articles 118 et 119, une procédure de destitution et de traduction en justice d’Alpha Condé. L’opposition qui était représentée dans le CNT aurait pu tenter l’action. Qu’elle aboutisse ou pas, cela aurait tempéré les ardeurs d’Alpha Condé et le pousser à un minimum de respect des Lois de notre pays.

Après son investiture, Alpha Condé partit au moins quatre fois remercier les Burkinabés, deux fois les Français, une fois les Angolais, sans se tromper pour se rendre une seule fois en Haute Guinée chez Djènè Kaba (première dame), la région guinéenne qui le soutient et qui a massivement voté et même violenté d’autres Guinéens pour lui.

C’est à l’occasion des élections législatives, 3 ans après la présidentielle, qu’il s’est rendu en Haute Guinée où il se mit à échanger des propos désobligeants avec la jeunesse, faire saccager des radios et pourchasser des journalistes (Lire sur guineepresse et sur allAfrica) !

Joignant l’acte à la parole, Alpha Condé fait entrer massivement des affairistes Burkinabés en Guinée en leur donnant des marchés de gré à gré avec des surfacturations. Il leur donne également des passeports guinéens au détriment de l’Etat : pour leur éviter des démarches et des taxes imposés aux étrangers comme cela se fait dans tous les pays du monde.

L’exemple de l’entreprise EBOMAF.

Il s’agit de l’entreprise burkinabé « Entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils ».

Mahamadou Bonkoungou, le PDG du Groupe EBOMAF est très arrogant et injurieux envers les Guinéens. Il avait eu une fois un accrochage avec l’ancien Directeur Nationale des Infrastructures de nom de Souleymane Doumbouya. Ce dernier avait refusé de signer un dossier d’EBOMAF avant de le lire d’abord. Mahamadou Bonkoungou voulait une signature immédiate.

M. Souleymane Doumbouya sera insulté par le Burkinabé qui ira ensuite se plaindre directement chez le Président. Alpha Condé intima à M. Doumbouya non seulement de signer immédiatement le dossier, mais aussi de présenter ses excuses au Burkinabé. Il sera limogé malgré tout et remplacé par un certain Kaba Sangaré. Ce dernier est souvent invité à passer des Week-ends avec les responsables d’EBOMAF à Ouaga. Corruption à outrance !

Pour la réfection de la route Kankan - Kissidougou, il n’y a pas eu d’appel d’offre. Le contrat avec EBOMAF ne répond à aucune condition de passation des marchés publics. Il a été attribué sur instruction directe du chef de l’Etat Alpha Condé à l’entreprise burkinabé.

Pour les projets de développement 2014/2015, le budget voté par l’Assemblée nationale à la demande du gouvernement est 472 milliards FG pour les TP (travaux publics).

Pour un trajet de 194 km à retaper, la Guinée paye plus de 305 millions d’euros à EBOMAF soit plus de 2880 milliards FG (Lire) ! C'est-à-dire que tout le budget guinéen pour l’ensemble des travaux publics de 2014 ne couvre pas la facture pour la réparation de la seule route Kankan - Kissidougou avec cette entreprise burkinabé !  

A ce coût, combien la Guinée devra payer au burkinabé EBOMAF si cette entreprise doit rénover le reste du trajet jusqu’à Conkary ?

305 millions d’euros divisés par 194 = au coût par km soit 1.572.165 euros. Pour le trajet Kankan – Conkary, la Guinée payerait donc 690 multipliés par 1.572.165 = 1.084.792.850 euros.

Plus d’un milliard d’EUROS !

Bientôt, la Guinée ne sera pas endettée seulement envers des puissances économiques comme des pays occidentaux, mais aussi envers le Burkina Faso.

On se rend compte, par ailleurs, que la totalité du Fond Européen de Développement accordé à la Guinée pour 2014-2020, le 11ème FED, qui se chiffre à 200 millions d’euros, ne suffit pas non plus pour payer l’entreprise burkinabé pour la seule route de Kankan - Kissidougou.

Ce n’est pas tout ! Le contrat prévoit une main d'oeuvre composée de 60% de Guinéens et 40% d'étrangers (noter bien "main d'œuvre" et non du personnel qualifié qui relève de la compétence des Burkinabés) !

Dans aucun pays cela n’est possible. C’est la création d’emplois pour des Burkinabés en Guinée sur le dos des contribuables guinéens et au détriment des jeunes et des familles guinéennes !

D’ailleurs, le lundi 30 juin 2014, nos jeunes compatriotes et travailleurs, originaires de la région, manifestaient devant la mairie de Kankan pour dénoncer la ségrégation dont ils sont victimes, dans leur propre pays, de la part du burkinabé EBOMAF (Lire) !

Du point de vue des spécialistes de TP, les routes ne peuvent pas être en principe plus chères en Guinée qu’ailleurs en Afrique. Parce qu’il y a de l’eau, du sable et du gravier partout sur les trajets. Mais avec Alpha Condé, la réparation d’une route en Guinée est plus chère que la construction entière d’une nouvelle route au Burkina qui est désertique et où les éléments composants doivent être transportés sur des longues distances !

Sous tous les régimes passés, qualifiés de corrompus par Alpha Condé, les routes ont coûté moins cher en Guinée qu’ailleurs en Afrique. Pour des routes construites, c’est juste le revêtement qu’il faut renouveler. Ce qui fait d’habitude 300 à 500 milles dollars par km. Ce qu’Alpha Condé facture à plus d’un million et demi d’euros (1.572.165 euros exactement) au km pour le burkinabé EBOMAF sur le dos de la Guinée !

Par ailleurs, tous les contrats qu’Alpha Condé est en train de signer dans la précipitation cèdent des patrimoines guinéens pour 30, 50 à 100 ans. 

La victoire de RUSSAL contre la Guinée dans le procès Friguia montre que nous ne pourrions pas facilement corriger les méfaits d’Alpha Condé contre notre Nation s’il reste longtemps à la tête de notre pays.

Les travailleurs de Fria et des milliers de familles vivent aujourd’hui de dons humanitaires (Lire). Alpha Condé nouera l’amitié avec le groupe russe qui en est responsable au point de lui céder, par décret, l’un des plus grands et importants marchés miniers guinéens : la bauxite de Dian-Dian (Lire).

En fin juillet 2014, l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est déclarée "hors de contrôle". La Sierra Leone décrète l'état d'urgence sanitaire, le Libéria ferme ses frontières. La France, les USA, l'Allemagne demandent à leurs citoyens de ne plus voyager vers la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone.

A ces nouvelles très dramatiques, plus de 30 enfants Guinéens périssent dans une bousculade prévisible lors d’un concert mal organisé à Conakry. Le gouvernement guinéen décrète un deuil d’une semaine pour tous les Guinéens. Là aussi, Alpha Condé fut le seul à ne pas se sentir concerné. Il préféra s’envoler pour les USA à l’invitation de Barak Obama que les Présidents de nos deux pays voisins (Libéria et Sierra Leone) déclineront à cause des ravages d’Ebola dont la Guinée est la source et a le plus grand nombre de victimes (Lire), par amour et par respect pour leurs peuples.

Le jour où l’épidémie fut déclarée "hors de contrôle" le bilan officiel était 339 morts en Guinée, 233 décès en Sierra Leone et 156 morts au Libéria (Lire 1 & 2).

Comment expliquer l’attitude peu patriotique d’Alpha Condé en Guinée ?

Pendant toute la transition de 2009-2010, le doyen Mohamed Sampil, à l’époque fonctionnaire français, écrivait presque chaque semaine pour prévenir les Guinéens du danger que court notre pays si Alpha Condé arrivait à mettre main dessus. Pour mieux comprendre et savoir plus sur les raisons de sa peur bleue de cette éventualité, je partis chez lui en France en compagnie de deux autres compatriotes guinéens.

L’homme était un parfait connaisseur d’Alpha Condé : ancien grand ami d’Alpha qui lui confiera même son fils pour un temps, il a grandement contribué à la création et à l’implantation du RPG en Guinée et au sein de la diaspora. C’est également lui M. Sampil qui ira faire constituer des papiers guinéens pour Alpha Condé à Boké dans leur ville natale commune pour qu’il puisse enregistrer son parti en Guinée et avoir le droit de participer à des élections. Il nous expliqua qu’il considérait Alpha Koné (transformé en Condé), fils d’un Balafré, le cuisinier burkinabé du commandant français de cercle de Boké, comme un Guinéen parce qu’Alpha s’était toujours engagé comme tel depuis son jeune âge.

M. Sampil nous apprit qu’en dépit des comportements sociaux déplacés d’Alpha Condé, c’est à cause de la haine anti-peule et anti-soussou du leader du RPG qu’il y a eu rupture entre eux, notamment après que le leader du RPG ait qualifié de bâtard, tout Malinké qui votera pour Lansana Conté en organisant des agressions contre les cadres de Siguiri membres du parti « soussou » (PUP).

M. Sampil nous expliquera qu’avant de rompre avec Alpha Condé et quitter le RPG, il lui posera la question suivante : « Et moi qui te soutiens contre Lansana Conté, mon parent de la Basse Côte, je dois être qualifié comment ? »

Après la Présidentielle et l’investiture d’Alpha Condé à la présidence guinéenne, M. Sampil qui était vice-président de la NGR décida de rentrer au pays pour combler le vide que laissera le leader Abé Sylla, homme d’affaires établi aux USA. Et cela contre nos conseils. Il mourra peu de temps après son installation définitive en Guinée de subites et mystérieux maux de vendre.

Le dimanche 28 avril 2013, un dissident du RPG qui accuse Alpha Condé de trahison, fait des révélations fracassantes sur les antennes de la radio privée Djigui FM, dans l’émission « le club de la presse ». Ce jour, El Hadj Aboubacar Diaby révèle aux Guinéens que le parti d’Alpha Condé RPDG (rassemblement du peuple démocratique de Guinée) était une création burkinabé de 1987 à Ouagadougou. Il révéla que le RPG (rassemblement du peuple de Guinée) dont il fut le concepteur de l’emblème est le résultat de la fusion entre le RPDG d’Alpha Condé et son parti à lui la COMUNA qui a décidé de se retirer parce qu’Alpha Condé a trahi l’idéal pour lequel ils se battaient.

Dans un dossier spécial d’Africa Mining Intellegence paru le 15 novembre 2012, "Alpha Condé, l’empereur des mines" (Lire), on présente tout le clan familial du nouveau chef de l’Etat guinéen :

  1. Mohamed Alpha Condé dit MAC, le rejeton du dictateur que le document présente comme le dauphin du Président. C’est, dit-on, le fils d’Alpha et Alima Koné.
  2. Djènè Kaba Condé, dite épouse d’Alpha Condé et première dame de la République.
  3. Guillaume Curtis, dit neveu du Président. C’est en effet le fils de Charlotte Curtis, une amie d’enfance de N’Sira Condé, la grande sœur de même père d’Alpha Condé.
  4. Namory Condé, frère par adoption d’Alpha Condé, parce que sa famille fut la première à recevoir Alpha Condé à Siguiri.
  5. Mamadi Kaba Guiter, son vrai nom est Ansoumane Kaba, le frère de Djènè Kaba
  6. Aboubacar Sampil, ami et bras droit guinéen du fils d’Alpha Condé.

De tous, c’est son seul fils MAC qui a donc un lien de parenté réel avec Alpha Condé. Ce dernier n’a découvert notre pays et n’y a mis pieds que parce que son père y a été investi Président de la République.

En Guinée, c’est évident, Alpha Condé n’a pas de famille ! C’est pourquoi son seul souci dans notre pays, c’est sa petite personne et le pouvoir qu’il veut garder sans partage (Ecouter Takana Zion).

Alpha Condé est là pour piller la Guinée avec ses amis étrangers. Il est prêt à plutôt voir toute la Guinée brûler que d’organiser des élections transparentes avec un opérateur électoral neutre, dans le respect de la Constitution.

Vu tout ce qui précède, tous les patriotes guinéens, à commencer par ceux de la Haute Guinée qu’il cherche à instrumentaliser contre les autres Guinéens, doivent se donner la main pour chasser, sans tarder, ce Monsieur et ses associés étrangers de notre pays. Il y va de l’intérêt supérieur de notre peuple et des générations futures.

 

SADIO BARRY,
Ingénieur Informaticien, Développeur de logiciels
Président du Conseil d'Intégration de Aachen (Allemagne)
Administrateur de guineepresse.info


 

35 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

LK07/08/2014 21:31:37
Huummm!!!
Sadio pour une fois je te félicite. Jusque cet après-midi je soutenais Alpha Condé. Honnêtement vous m'avez convaincu dans ce texte. Je demande à tous les guinéens de méditer fort sur toutes ces révélations qui dont la véracité se manifeste dans le même texte, on n'a pas besoin de chercher des preuves ailleurs. Je suis irrité, amère. Maintenant chaque jour qu'Alpha passe à la présidence de notre pays me rend triste et me fait peur en même temps. Mon cœur est déchiré. Il faut qu'on se pardonne et s'unisse pour sauver notre pays avant qu'il ne soit trop tard. Je prie tout le monde, tous les vrais guinéens.
Kaba kabine07/08/2014 22:34:15
Guineepress, je voudrai savoir en quelle année mr sampil est venu établir les papiers de alpha conde en guinée pour être guinéen et quand nsira condé est sa soeur ?
Barry08/08/2014 02:54:14
MR. Sadio vous etes simplement le best!
une des strategies que Sadakaji doit mettre en place est un system d'information efficace. information, information, information et je vous assure les guineens patriots iront regler le compte de ce criminal au palais. on se demande que font cellou et son machin de UFDG online.ils ne denoncent rien!!! jamais ils n'ont produit d'articles pareils. ils devraient mettre leur orgeuil de cote et travailler avec vous mais helas!
M. Bangoura08/08/2014 08:26:23
Kaba kabine,
Fory Sampil a fait les papiers d'Alpha Condé pour préparer sa rentrée au pays le 17 mai 1991. Déjà en 1990 Fory Sampil avait tout fait et mis les papiers d'Alpha à jour pour qu'il puisse rentrer avec tous ses droits guinéens au pays. Ce fut une raison pour laquelle Fory Sampil aura ensuite de grandes difficultés avec les autorités de Conakry. C'est parce que Lansana Conté n'était pas méchant et que la famille Sampil est grande et influente en Basse Côte que Fory n'a pas trop subi de conséquences. Mais au début il ne pouvait plus lui-même rentrer en Guinée.
Hélas les guinéens ne sont pas méchants et considèrent tous les africains comme des frères et sœurs. Avec l'expérience d'Alpha Condé, cela va changer dans l'avenir. Beaucoup de guinéens de toutes les 4 régions avaient aidé Alpha. La plupart de ceux-ci, les plus conscients et sincère guinéens l'avaient quitté avant 2010 déjà quand ils ont su qu'il était mauvais pour notre pays. Mais c'était trop tard car il avait corrompu des officiers de l'armée et des hauts cadres de l'entourage même de Conté. Dalein aussi commettra l'erreur de laisser Sékouba et Jean Marie Doré diriger la transition et d'accepter d'attendre 4 mois pour aller au second tour. Sinon Alpha n'avait plus aucune chance malgré avoir acheté Doré, Konaté, Louncény Camara, Somparé, Facinet, Kiridi ...
M. Bangoura08/08/2014 09:01:11
J'oubliais: NSira Kondé est également une fille du cuisinier burkinabé qui avait pour fils Alpha et Malick qui est mort qu'Alpha ne soit installé au pouvoir. Ils sont nés en guinée et ils ont évolué dans notre pays quand Alpha est parti avec le patron blanc de son père. Voilà ce qui le liait à la guinée. Aujourd'hui il est en train de diviser et piller notre pays au profit de celui de ses ancêtres. C'est une réalité que mêmes les aveugles de Siguiri voient clairement en ce moment. Vous devez être patriote Kabine Kaba. Le problème de beaucoup de malinkés est qu'ils pensent que si ce n'est pas Alpha, ce serait un guinéen d'une autre ethnie qui sera président. Ils préfèrent donc soutenir le burkinabé qui leur donnent des faveurs mais détruit la GUINEE. Si vous continuez sur ce chemin toute la guinée finira par vous mettre à la touche.
Almamy Sylla08/08/2014 09:08:59
C'est magistral ce texte!
Que chacun diffuse ce texte dans tous les forums où il est actif, partage dans tous les réseaux sociaux. Sadio, faites imprimer et polycopier cet article pour le distribuer dans les lycées et dans tous les établissements universitaires du pays.
Patriotiquement, Almamy.
S. Keita08/08/2014 10:06:32
Je suis entièrement d’accord avec l’intégralité du contenu de cet article. J’invite Sadio Barry à rester désormais sur cette ligne. Ne revenons plus sur les conditions et manœuvres qui ont conduit au transfert du pouvoir au candidat impopulaire Alpha Condé, sous couvert des élections démocratiques. Il faut que tous les guinéens épris de paix et de justice s’accordent sur ce qui est indéniable : Alpha Condé est non seulement mauvais pour l’unité de notre pays, mais il est en train de le piller à grande vitesse au profit d’intérêts étrangers. C’est un pilleur inégal de la GUINEE. Son comportement est typique de celui d’un étranger qui vient en aventure dans un pays uniquement pour chercher de l’argent, s’enrichir, par tous les moyens. A nos compatriotes du Fouta je tiens à préciser une chose : certes Alpha Condé a bénéficié du favoritisme ethnique et de la corruption des autorités de la transition et de la direction de la Commission électorale, mais contrairement à la thèse défendue par les proches du candidat malheureux, Cellou Dalein Diallo n’a pas perdu parce qu’il est Peul. Le candidat de l’UFDG a perdu en 2010 parce qu’il est faible de caractère et politiquement naïf.
Il aurait simplement fallu à Cellou Dalein Diallo d’être ferme et exiger le respect de la Constitution pour gagner la présidentielle de 2010 même contre le Président de la transition Sékouba Konaté lui-même. D’ailleurs, les militants et électeurs de l’UFDG sont eux-mêmes unanimes sur l’idée que si le Président d’honneur du parti Bah Mamadou était vivant en 2010, les élections se seraient déroulées dans le respect de la Loi et qu’Alpha Condé n’aurait eu aucune chance d’être président devant Cellou. Par ailleurs, dans tous les pays Africains où des dictateurs sont tombés par élections dont la Cote d’Ivoire avec Guey, le Sénégal, le Benin etc…, cela est arrivé grâce à la fermeté du principal adversaire du Président en exercice refusant tout compromis faisant dérogation de la loi, des conditions de transparence et d’équité prescrites par la Constitution. Le respect du calendrier électoral, l’équilibre des forces politiques au sein de la Commission électorale et le choix d’un opérateur électoral consensuel ou neutre sont des éléments fondamentaux de ces conditions. Tous ces éléments ont été violés en 2010 pour la présidentielle, en 2012 pour la CENI et en 2013 pour les législatives avec l’accord personnel de Cellou Dalein Diallo. Avec le même leader il n’en sera pas autrement en 2015 et cela détruira encore plus notre pays. Nous devons donc tous jouer de notre côté : les malinkés pour ce qui est du rôle négatif d’Alpha et de la nécessité de sauver notre pays, les peuls pour le choix d’un leader valable.
CAMARA08/08/2014 10:43:51
Mr Sadio et Mr Bangoura,
Le vraiment problème de la GUINEE c'est ne pas ALPHA CONDE mais plutôt vous le savez très-très bien.
Par ce que ALPHA est un malinke, c'est ça la réalité même si c'était soit disant un autre malinke.
Il allait avoir les mêmes problèmes par ce que nous sommes ceux que nous sommes. C'est ça la VERITE Mr SADIO
GilBlack08/08/2014 10:50:23
Mille fois Merci SADIO et M. Bangoura pour vos lucidités !
Maintenant, voilà, tous les ingrédients sont visibles ! On n’a même plus besoin des loupes pour les distinguer du « VRAI » (PATRIOTE GUINEEN).On vous l’avait prévenu à vain. Maintenant, essayez de chasser le loup, il reviendra au galop !
ama08/08/2014 12:39:31
Sadio,

Comme d'habitude je vous félicite pour ces informations précieuses,
Si les guinéens ne sont pas surpris du montage planifié par Blaise et acolytes pour continuer à s'enrichir avec "les diamants du sang" initiés au Libéria et en Sierra Leone après des guerres civiles féroces et inutiles pour les populations respectives de ces deux petits pays riches de l’Afrique de l’Ouest. Vous venez de nous éclairer définitivement avec des preuves évidentes sur la REAL POLITCS qui est en cours dans notre pauvre pays la Guinée avec comme exécutants Mr AC et ses mentors (Blaise Compaoré, Tony Blair, Sorros , le French Dr…) .
La stratégie est basée sur la destruction du tissu social guinéen pour pouvoir piller sans gêne les ressources minières de ce pays. La chronologie est édifiante :
- Stigmatisation d’une certaine communauté à travers : le génocide de 2009 ( avec 157 morts, plus de 100 femmes violées et plusieurs centaines de disparus, le gros mensonge de l’eau empoisonnée suivi des tueries programmées et exécutées par les forces de défences mandatées par AC sans état d’âme avec la loi de l’impunité mise en marche ;
- Provocations et Assassinats de citoyens même dans leur sommeil en Guinée Forestière sous les prétextes mensongers de « conflits ethniques » forgés de toutes pièces avec l’aval des autorités gouvernementales de Mr AC ; Ces meurtres (plus 500 tués et disparus) sont restés sans suite à ce jour.
- Refus systématique de dialogue avec la société civile, la classe politique et violation quotidienne des droits de l’homme et de la Constitution du pays.
- Elections Législatives bâclées avec fraudes massives et assassinats de jeunes manifestants sans défense à balles réelles….la liste est longue.
- Aujourd’hui les questions pertinentes, que tout guinéen devrait poser, seraient de Savoir :

Pourquoi EBOLA ne frappe que les pays africains riches en ressources minières ?
Pourquoi la mobilisation pour circonscrire ce POISON à l’échelle mondiale a trainé alors que l’OMS a déjà eu à traiter ce mal en Afrique ?
Pourquoi nous ment-on si cruellement pour s’assurer le maintien de tout un peuple en hibernation pour continuer le pillage de ses richesses au profit d’étrangers ?

En fait comme le disait le frère Sampil (qu’il repose en paix), AC avait juste besoin de faire légaliser la forfaiture avec les élections truquées de 2010 que le naïf et cupide Général Konaté a cautionné et exécuté avec son minable Premier Ministre de Transition JMD .
« PLEURE DONC O PAYS MON BEAU PEUPLE »
kadiatou barry08/08/2014 12:43:55
Merci encore une fois Mr Sadio Barry, pour cet formidable article, je n'ai pas pu arrêter jusqu'à la fin tellement c'était intéressant, la suggestion d'un des intervenants qui demande sa diffusion en Guinée est très bonne. On est complètement effaré de lire de telles informations sur AC.Cela prouve une fois de plus tout le chemin à parcourir pour nous débarrasser de ce Mr,le peuple de Guinée ne mérite pas ce qui lui arrive, heureusement nous avons des messagers de votre trempe qui nous éclairent tous les jours un peu plus et le travail que vous faites finira bien par payer un jour,inchallah. Nous sommes de tout coeur avec vous encore bravo.
Barry08/08/2014 13:42:14
cet article et bien d'autres de vous doivent etre postes sur les resaux sociaux, discutes au niveau des radios privees, imprimes et distribues dans les colleges, lycees, universites et meme dans les camps militaires. Alors, ce criminel finira lui meme par prendre la tangente pour son burkina. Beaucoup de gens ne savent pas ce que ce pd "elu" est entrain de faire a notre patrie. Je suis pret a mobiliser les fonds pour l'imprimerie, vous avez mon email!
Hawa Bah08/08/2014 13:59:47
Félicitations M. Barry et à tous les compatriotes GUINEENS qui contribuent à la compréhension et à la prise générale de conscience de notre peuple. C'est certainement le meilleur article guinéen de 2010 à 2015. Ce texte en lui est suffisant pour faire chasser Alpha Condé de notre pays. Je joins ma voix à celles d'autres pour plaider en faveur d'une diffusion large de ce document.
M. Tamba08/08/2014 14:04:36
Comme le dit Almamy, c'est MAGISTRAL! Ce texte marquera le début de la révolution dans les mentalités guinéennes.
Dehors le criminel burkinabé!
Dehors le criminel burkinabé!
Dehors le criminel burkinabé!
En 2015, c'est la Patrie ou la mort!
thierno08/08/2014 14:35:43
Le texte de sadio est édifiant. L'analyse est vraiment pertinente.
Djiwoun Daka08/08/2014 14:43:53
Bravo Sadio Barry pour cet excellent document qui restera dans l'histoire de notre pays.

Pour le passage:

"Cela veut dire aussi qu’à l’avenir l’opposition ne devrait traiter qu’avec Alpha Condé lui-même directement. A défaut, saisir la Cour Constitutionnelle pour sa destitution ou mobiliser le peuple pour chasser le dictateur et ses complices"

je prie que cette fois-ci l'opposition vous écoute.

Pour cet autre:

"Pour l’option judiciaire et la mise en accusation du Président, il suffit un dixième des députés (Article 120 de la Constitution), soit 12 de nos parlementaires (l’opposition en a plus de 40)"

je vous demande de coopérer avec le député Ousmane Gaoual qui a quand même prouvé qu'il a du courage pour certaine choses. J'ai appris que vous vous connaissez depuis l'université de Conakry. Face à ce diable Condé et avec tout ce que vous révélez ici je souhaite que toutes les forces du pays s'unissent pour sauver notre peuple.
Malioubah@hotmail.com08/08/2014 18:51:20
C est un excellent article, vous auriez dû le garder pour la grande sortie médiatique de Sadakadji , car ça va être difficile de faire mieux.
E. Kourouma08/08/2014 19:59:19
Génial!
Après publication de ce document historique, il n'y a que des analphabètes aux villages soutenant Alpha Condé qui puissent être pardonnable en Guinée. Pas des personnes qui savent lire à partir du niveau collège. Merci Sadio Barry et guineepresse.
M.A.Dialli08/08/2014 22:31:30
Felicitation Mr.Sadio Barry!

Ayant l'habitude de vous lire,on attendait impatiemment cet article si reflechi qui merite d'etre publié aux 12 milions de GUINEENS de tous les 4 coins du monde.
Alpha Conde est plus qu'une honte pour la Guinée.
Diaby08/08/2014 23:33:30
Hier, on disait de Feu Sékou Touré qu'il était Malien, et ensuite quand Feu Lansana Conté est arrivé au pouvoir, on disait de lui qu'il était Bissau-Guinéen.Aujourd'hui, on dit d'Alpha Condé qu'il est Burkinabé.Cependant, j'ai quelques questions à poser:
1-Quel est le nom du village d'Alpha condé au Burkina Faso?
2-Citez moi le nom d'un seul parent Burkinabé d'Alpha Condé que vous connaissez?
Camara D09/08/2014 06:46:07
Ce Mr incarne satan!!!
Et moi j'ai peur qu'il ne detruit totalement la Guinee avant son depart.
Nous devons tout faire pourqu'il quitte le pouvoir et avec lui tous ses amis et proches.
Madou-J09/08/2014 16:02:20
Mr. Diaby vous aussi. Généralement les Diaby sont intelligents mais pour vous, il y a doutes.

Dites à Alifa Ebola Koné de nous parler de son père(de quel village de la Guinée il vient, comment il s'est retrouvé à Boké, etc) pour couper court aux paroles de mals intentionnés que nous sommes.
Mais je vais te dire une chose, l'histoire vraie de Mr. Ebola sera connu par le monde entier tôt ou tard. Il a droit à la nationalité guinéenne par droit de sol mais il n'est pas guinéen d'origine et c'est de cela qu'il a honte et peur. Le pouvoir jusqu'à renier ses origines! ? Il faut être le dernier des hommes dignes pour le faire.
Alifa est bel et bien une erreur historique pour la Guinée.
Les naifs et ethniquement bornés le comprendront une fois les pieds sur terre.
Il va donner des miettes à vos parents et vous laisser dans l'engouasse d'après règne comme l'ont fait ses prédécesseurs. C'est le propre de la dictature et aucun régime dictatorial ne peut échapper.
Saran09/08/2014 23:03:44
Diaby tu me fais pitié. Les parents d'Alpha Condé, c'est à lui de nous le dire, ce Booyorodjan qui nous a présenté Bernard Kouchner comme son jumeau. Il est désormais indiscutable qu'Alpha Condé n'est pas guinéen et qu'il n'aime pas la Guinée. Comme il vient d'où on ne sait pas, c'est à lui de nous dire qui il est et qui sont ses parents.
Je pose la question à toi et à tous mes frères et sœurs malinkés: où sont passés la fierté et le patriotisme que l'on connaissait des malinkés dans un passé récent en Guinée? Voulez-vous être à l'origine et complices des pillages de notre pays pour des groupes étrangers? Vous allez faire que les malinkés des générations futures ne puissent jamais hausser la tête en Guinée.
Même avec Sékou Touré les épidémies étaient bien combattues et l'état organisait des vaccinations et des traitements à temps pour tout le monde. Aujourd'hui la méningite, le choléra et Ebola tuent tous des Guinéens en masses depuis près d'un an sans que l'état ne puisse au moins arrêter la propagation. Le régime "malinké" du Burkinabé Alpha a fini par empoisonner toute la terre par ses mensonges, son incompétence et son irresponsabilité cruelle. Riez aujourd'hui en vous moquant des autres guinéens. Vous avez oubliez que ce pouvoir ne va pas rester éternel. Demain vous aurez honte de demander de la démocratie ou des droits de l'homme quand le Président sera d'une autres ethnie guinéenne. J'ai honte.
Diogo10/08/2014 09:09:24
Dire qu'avec la demande de 12 députés seulement, une procédure de destitution d'Alpha Condé peut être déclenchée comme Sadio Barry vient de nous attirer l'attention dessus! Une telle démarche serait un grand blame pour Alpha Condé même si elle n'aboutit pas. Le monde entier en parlera et il y aura des débats sur les raisons qui ont poussé à cela. Ces raisons ne manquent pas. Même le fait de ne pas respecter le calendrier électoral fixé par la Constitution ou la légalisation de l'Union des Rundès ou bien encore le recensement discriminatoire et ethnique. Ce serait un coup historique qui va déclencher des débats médiatiques sur la Guinée et la gouvernance tribale et dictatoriale d'Alpha Condé. Son image de premier président démocratiquement élu va s'écrouler car les langues vont se délier et les médias parleront des conditions de son élection avec les reports et violations historiquement sans précédant du second tour, vol et trucage des ordinateurs de la CENI et agressions ethniques en Haute Guinée pour empêcher les peuls de voter....
Pourquoi l'opposition ne fait pas cela? Je parie que nos leaders et députés ignorent qu'ils ont ce pouvoir. Comment vont-ils jouer leur rôle s'ils ne lisent pas la Constitution?
Un exemple frappant:
Michel Kamano continue de siéger dans l’Assemblée avec l'opposition alors qu’il est Président de la caisse nationale de sécurité sociale. Est-ce que cela est compatible?
Observateur10/08/2014 09:42:35
Cellou Dalein semble vouloir prendre en compte les écrits et conseils de Sadio Barry. Il en a largement parlé dans son assemblée d'hier. Vous pouvez les lire sur guineenews. Dommage qu'il ait attendu que ses anciens amis créent leur propre parti pour commencer à les écouter.
Elhadj Bah11/08/2014 08:15:56
C'est à Saran surtout et à nos compatriotes malinkés qui ont réagi en patriotes Guinéennes et Guinéens dans ces commentaires que moi je voudrais adresser mes félicitations. Ils ne sont pas nombreux, mais leur voix est largement représentative des Patriotes de la Haute Guinée. Il fut un temps on pouvait avoir le sentiment que tous les intellectuels malinkés soutiennent les crimes de sang et pillages d'Alpha Condé. Les rares qui sont restés fidèles au combat démocratique sont Laye Camara, Saran et Bangaly qui avaient aussi gardé le silence pendant un petit moment. Mes respects et mon admiration pour ces personnes que j'aimerais bien rencontrer dans la vie.
Almamy Sylla11/08/2014 09:40:24
Pourquoi l'opposition se focalise-t-elle sur des élections seulement, qu'elle ne peut pas gagner sous contrôle d'Alpha Condé? Hier dans un café d'ici, le débat portait sur cet article de Sadio Barry et de la possibilité de demande officielle du départ d'Alpha Condé que a l'opposition de par la Constitution. Pourquoi les Cellou Dalein, Sidiya et autres ne recourent pas à cette voie légitime contre Alpha Condé au lieu de continuer à se focaliser sur des manifestations qui conduisent à des morts sans conséquence? Si c'est à Alpha Condé que ces opposants en veulent et non aux pauvres enfants du pays, alors la voie que Sadio Barry indique est légale, sans danger ni risque de violence et à portée plus grande sur le dictateur et le futur processus électoral. Elle est en plus possible même sous état d'urgence sanitaire d'Ebola. Nous attendons de voir s'ils vont faire ce qui est possible et à leur portée maintenant ou prétendre encore attendre que la crise d'Ebola passe. Il sera alors trop tard pour 2015 aussi.
bob11/08/2014 10:19:59
Erreur historique de Fouta c est de mettre un voleur devant lui,c est dommage....
sow alpha boubacar11/08/2014 21:09:03
koto sadio!
Juste pour vous encourager, et vous dire que si les guinéens ne vous donnent pas raison, ne vous inquiétez pas, continuez et persévérez sur votre ligne et c'est l'histoire qui vous donnera raison et cela dépasse la guinée et les guinéens. Quand je vous lis,vous écoute, quand je lis Bah oury,l'écoute, j'ai toujours le sentiment et la conviction que tous deux avez raison, voyez juste, et que l'histoire vous donnera raison, DIEU vous rendra justice avec tous les coups(critiques acerbes et infondées, subjectives et guidées soit ethniquement soit par des intérêts) que vous recevez tous les jours.Un sacrifice consenti avec sincérité ne restera jamais vain, les peuls disent sadaka naa gnandhé itta o diaaboto!
le réveil des guinéens après le pouvoir de alpha condé sera cauchemardesque.Ce sera le même réveil que pour une famille qui vient d'apprendre que leur fils prodige avait vendu leur maison d'habitation, leurs champs,et jardin, et que maintenant il est temps de déguerpir.
Les faits que vous révélez aux guinéens tous les jours sont incroyables, si vous étiez un romancier on vous croirait pas.c'est révoltant, rageant,et déprimant.
Par vos écrits, discours,et débats, sachez que vous contribuez de façon déterminante à l'éducation politique des guinéens, et cela est un investissement pour l'avenir de notre pays, car rien n’égale le fait de réveiller les consciences des citoyens, rien n'est plus humanitaire et salvateur que le fait de faire prendre conscience à un individu de sa situation, des dangers qui l'entourent, mais aussi les espoirs et moyens pour lui de s'en sortir.
Mohamed Camara12/08/2014 05:25:54
Cet article est très révélateur et permet de lire dans l'avenir. Si Alpha Condé qui audite les anciens dirigeants se permet un tel pillage des ressources du pays et de telles manœuvres grotesques de trahison et de détournements des fonds de l'Etat, c'est parce qu'il pense pas quitter le pouvoir de son vivant. Il compte mourir au pouvoir. Cela explique sa tendance à être prêt à massacrer des centaines voire des milliers de Guinéens pour le maintien de la machine de fraude Waymark/Sabari que d'accepter un opérateur électoral neutre qui pourrait garantir un peu une élection correcte qui n'arrangerait pas le RPG. Si l'opposition ne veut pas que la présidentielle de 2015 soit reportée comme les législatives de 2011, elle doit engager la procédure de destitution que préconise Sadio Barry, qui ne présente aucun risque et qui ne coûte rien à personne sinon qu'au pouvoir et à Alpha Condé lui-même.
BAH13/08/2014 01:03:38
Après recoupement avec d'autres sources, toutes les informations contenues dans cet article sont rigoureusement exactes. Quant à la contribution de madame Madina, il n'est pas besoin d'être un spécialiste de la guerre bactériologique pour savoir que des échantillons de n'importe quel virus connu à ce jour sont détenus par toutes les grandes et moyennes puissances dans le cadre des recherches médicales destinées à développer les moyens de protection de leur population en cas de conflit de très haute intensité. Dès lors des réseaux notamment celui des chefs d'états africains des pays où Ebola sévit de manière endémique sont tout-à-fait en mesure de se procurer un échantillon de ce virus. Aussi, sachant à quel niveau se situe le degré de cynisme de AC, j'exhorte les Guinéens, toutes ethnies confondues, à ne pas prendre à la légère les propos de cette dame.
Ce virus n'a pas surgi en Guinée forestière par le fait du hasard. Il ne peut pas voyager depuis la forêt primaire gabonaise (de la rivière Ebola) et se poser dans la forêt secondaire du sud de la Guinée sans sévir sur tous les territoires qui séparent les 2 pays. Cela est impossible. Le moment viendra où ceux qui savent accepteront de parler publiquement. Les Guinéens en seront édifiés.
Mais pour l'instant, il faut faire face à ce fléau. L'urgence pour tous est de se battre avec toute l'énergie (engagement, organisation, discipline) nécessaire pour contenir la propagation du virus et traiter ceux qui sont déjà malades. Pour cela, vaut mieux ne pas compter sur AC et ses fonctionnaires menteurs, cyniques et corrompus. La diaspora, la société civile sur place et des initiatives privées appuyées par la communauté internationale peuvent et doivent prendre la direction de la lutte car il en va tout simplement de la survie des populations de Guinée.
Dans une telle situation, au lieu de se réfugier dans des mensonges éhontés et presque enfantins, le chef illégitime de l'Etat guinéen aurait du faire appel, en toute priorité et de façon insistante, au sens civique et à l'esprit de résilience des citoyens. Malheureusement AC n'est pas à la hauteur et d'ailleurs c'est le cadet de ses soucis.
Si les députés de cette prétendue opposition n'étaient pas des nains politiques par rapport à lui, ils auraient pu le poursuivre pour forfaiture ou haute trahison. Car il est le seul responsable de la tragédie que vit le pays. Sa mise hors de nuire ainsi que de celle de la vingtaine de fous furieux qui l'entourent devient un impératif majeur pour que le pays ne sombre pas irrémédiablement au cours des prochaines années.
La contribution de MADINA13/08/2014 07:58:31
La contribution de Madina date du 12/08/2014 07:39:59 et se trouve sous l’article << Alpha Condé: un président dans la nécessité de s’expliquer ! >>

La voici :

Madina écrit:

Bonjour à tous;
L'aboiement de alpha que l'on considère comme une conférence de Presse prouve à suffisance que cet être ignoble a ramassé un jac pot. Un pays livré à un étranger dans un plateau doré par la faute de nos opposants.
Il déclare qu'il était opposant et n'a jamais envoyé ses militants à la boucherie. La question qu'on peut lui poser est de savoir est ce que manifester n'est il pas un droit à tout citoyen guinéen? Les autorités ont ils le droit de tuer un manifestant?
Il a insinué que les tous les assassinats depuis qu'il est au pouvoir sont imputables aux opposants car ce sont eux qui ont organisé leur droit de manifester que alpha qualifie de boucherie.
Concernant EBOLA; je dois rappeler que alpha condé a effectué plusieurs visites au président folklorique du Congo (denis sassou ngesso) qui, quand çà l'arrange il est communiste, tantôt socialiste tantôt libéral s'il est en contact avec l'occident. Exactement comme notre clochard national.
En sachant que le premier cas de la maladie a été constaté en forêt, région où il n'y a ni port, ni aéroport international il est plus que évident que le virus a été implanté là de manière volontaire pour donner le guinéen l'os à ronger pendant que les extrémistes pillent le pays. Alpha a obtenu l'échantillon du virus chez son ami congolais. Deux jours après son arrivée en guinée il est parti en forêt pour soit disant tournée présidentielle. En laissant son cadeau à la forêt la guinée se trouve confrontée à cette épidémie qui évolue à travers toute la région car les équipements sanitaires sont quasi inexistants.
Les convoyeurs de l'échantillon: J'ai appris que Alpha est revenu du Congo avec une équipe des épidémiologistes congolais qui seraient venus à Conakry pour s'inspirer du programme de la santé mutualiste de Bernard Kouchner (médecin aussi). La même équipe a accompagné alpha en tournée en forêt avec un de ses au haut cadre de l'état guinéen d'origine congolais parlant le lingala. Le tour est joué. A part les épidémiologistes et le congolais cadre guinéen, aucun ne comprend le lingala.
Beaucoup de cadres guinéens sont au courant mais n'osent pas révéler la vérité. Du coté du pouvoir, certains commencent à prendre de distance avec les extrémistes.
Les semaines qui suivent nous édifieront davantage.
Elizabeth Kagbadounou13/08/2014 09:28:04
"En Forêt, il introduit plus d’un millier de Donzos armés pour contrer les partisans de Dadis et permettre aux siens de s’imposer dans la région. Ces Donzos profitent de chaque occasion pour massacrer les populations autochtones (les Forestiers) et les faire fuir des centres villes au profit des Malinkés."

Je vous remercie Monsieur Barry, d'avoir complété votre article comme je vous l'avais suggéré. Ce complément me satisfait largement. J'avais été choquée que ce texte ait résumé tout le mal qu'Alpha Condé et son parti ont fait à la Guinée en oubliant le mal qu'il a semé en Forêt et où on a enregistré le plus grand nombre de victimes. Mais comme je le soulignais dans mon message, cela ne pouvait être qu'un oubli de votre part, car toutes ces infos avaient été publiées par vous-mêmes. Ma famille et moi vous remercions pour votre combat et pour vos contributions au réveil de notre peuple!
Gassimou13/08/2014 21:30:33
Excellent travail Mr Barry...Article a diffuser largement car nos compatriotes ne sont vraiment pas au courant des manoeuvres néfastes d'Alpha et de ces acolytes.
Alpha Sidoux Barry13/08/2014 23:00:57
Cet article est très explicatif et informatif. Il met excellemment en évidence la dérive autoritaire de Condé Alpha qui a mis en place dès 2010 une dictature personnelle, sanguinaire et captatrice des ressources nationales guinéennes au profit d'une mafia étrangère.
Beaucoup de commentaires expliquent clairement pourquoi l'opposition actuelle, qui manque de fermeté et de volonté politique, ne peut pas combattre Condé Alpha par la voie juridique ou parlementaire car elle a elle-même beaucoup à se reprocher.
Les cadres du principal parti actuel de l'opposition devrait cesser de s'inféoder à ses dirigeants pour convoquer des assises nationales et écarter Cellou Dalein qui est devenu un obstacle sur la route de la libération de la Guinée.
Sadio montre de manière convaincante la nécessité de mettre rapidement sur pied un parti politique trans-ethnique et transnational. Je pense que le MSD, le Mouvement pour la Solidarité et le Développement, s'inscrit dans cette perspective.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 28/04/17: Hafianews : le porte-parole de l'opposition républicaine est l'invité ce samedi 29 avril 2017
 28/04/17: Guinée: des bandits auraient-ils pris ma région en otage ?
 27/04/17: BOKE/ La révolte est la conséquence du pillage minier et des dégâts écologiques provoqués par Alpha Condé et les menaces de Kasory Fofana à l’égard de la population de Boké.
 26/04/17: Collectif guinéen pour la défense de la constitution
 20/04/17: Alpha Condeé : Promenades d'Etat et Mensonges d'Etat (par Tamboura BC)

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion et de soutien au parti

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques