Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Actualité > Guinéenne |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Dimanche, 17 décembre 2017 11 : 38

Lettre Ouverte à Monsieur Alpha Condé, Président de la République de Guinée


Aigle_-_Sadio_220x108.jpg
Le droit d'espérer des Guinéens

2017-11-27 20:00:07

Excellence Monsieur le Président de la République de Guinée,

Les fondateurs du parti le Bloc pour l’Alternance en Guinée (B.A.G) sont des jeunes des années 90 qui ont mobilisé les élèves et étudiants pour vous accueillir le 17 mai 1991 et pour votre meeting du stade de Coleah. Nous fûmes de ceux qui ont enduré des souffrances et qui ont pris des risques de perdre leur vie (nous avons enterré certains de nos amis) pour que votre parti à vous, le RPG, soit légalement reconnu par le régime militaire du général Lansana Conté. En acceptant le principe du multipartisme, le Président Lansana Conté a autorisé les partis de tous ses adversaires politiques, sans exception, sans chantage, sans marchandage. A l’époque, nous avions cru que vous, en tant que diplômé de la Sorbonne ayant passé toute sa vie active dans une démocratie occidentale, vous alliez incarner l’Etat de droit et la Démocratie en Guinée.

Lors de votre première tournée à l’extérieur après votre investiture à la Magistrature suprême de la Guinée, vous aviez clamé partout que vous avez hérité d'un Pays mais pas d'un État. Vous aviez alors fait de la construction de l'Etat votre priorité. Malgré le caractère excessif de votre déclaration, les Guinéens ont volontiers admis qu'après la période spéciale que l'on venait de connaître, le pays avait besoin de nouvelles institutions républicaines et d'une administration plus performante pour relever les multiples défis de ce siècle. Ils espéraient avoir un État à l'image de toutes les grandes démocraties où l'Etat de droit et la séparation des pouvoirs seraient respectés. Sept ans après votre arrivée au pouvoir, il faut malheureusement reconnaître que la Guinée est loin de cet idéal. Même certaines institutions républicaines, telle que la Haute Cour de justice, dont la mise en place était prévue en 2011 dans les six mois après votre investiture,  n’existe toujours pas.

Monsieur le Président, votre interventionnisme dans tous les domaines, ne laissant aucune initiative à vos Ministres a fini par rendre ces derniers oisifs, paralysant ainsi l'ensemble de l'administration guinéenne.

Le Ministère de l'Administration du Territoire et de la décentralisation (MATD) est l'exemple éloquent de cette paralysie et de la violation flagrante des principes élémentaires de l'état de droit que vous avez instituée en système de gouvernance. Votre puissance sur ce Ministère en charge de réguler et coordonner l'administration de nos collectivités décentralisées d'une part, et d'autre part de gérer l’agrémentation des partis politiques, n'a pour but que de contrôler la vie politique du pays, par abus de pouvoir. Vous avez limogé le Ministre Alassane Condé, qui a occupé les mêmes fonctions sous le régime du Général Lansana Conté, parce qu'il s'opposait à votre volonté de transformer le MATD en officine politique à votre dévotion.

En effet Monsieur le Président, depuis le 1er aout 2016, notre parti, le Bloc pour l’Alternance en Guinée (B.A.G), est officiellement enregistré au Ministère de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), sous le N°. 3010.

Le dépôt du dossier a été fait avec l’assistance d’un cabinet d’huissiers afin qu’on obtienne immédiatement le Récépissé ou la décharge du Ministère attestant l’enregistrement de notre parti auprès des autorités conformément à l’article 14 de la loi organique L/91/002/CTRN du 23 décembre 1991 portant charte des partis politiques.

Les articles 15, 16 et 18 de cette loi organique disposent :

Article 15 : « Dans les trois mois qui suivent la date du dépôt du dossier, le Ministre chargé de l’Intérieur fait procéder aux enquêtes, investigations et vérifications nécessaires afin de constater la conformité ou la non conformité du dossier à la Réglementation. »

Article 16 : « En cas de conformité, le Ministre chargé de l’Intérieur délivre et notifie au déclarant l’autorisation d’existence du parti. L’autorisation est immédiatement publiée au Journal Officiel ».

Article 18 : « Lorsque le dossier déposé pour l’obtention de l’autorisation est déclaré non conforme, le Ministre chargé de l’Intérieur prend un Arrêté de refus d’autorisation, dûment motivé et notifié immédiatement au déclarant. Dans ce cas, faute d’exister et en l’absence de la personnalité morale, le parti ne peut exercer aucune activité. En tout état de cause le Ministre chargé de l’Intérieur est tenu de réserver une suite à la requête dans le délai de trois mois prévu à l’article 15 ci-dessus ».

Le 13.12.2016, c'est-à-dire deux semaines après l’échéance fixée par la loi, nous avons adressé une lettre de rappel au Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation qui est restée jusqu'à ce jour sans suite. De source non officielle (des cadres dudit Ministère), nous apprenons que l’interdiction de délivrer des agréments est venue de la Présidence. Nous connaissons également trois partis qui n’ont obtenu leurs agréments qu’en prenant l’engagement de vous soutenir. Certains de ces partis ont obtenu leurs agréments au début 2015 dans des conditions qui ne vous honorent pas, Monsieur le Président : en effet, alors que le Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation leur avait déjà adressé une lettre de rejet de leur demande d’autorisation avec arguments justificatifs, ce dernier fut sommé par vous de leur délivrer immédiatement des agréments. Cela s’est passé suite à l’intervention d’un de vos Ministres qui vous dit que ces partis viennent soutenir votre candidature pour le second mandat à la présidentielle d’octobre 2015. Par ailleurs, c'est vous personnellement qui êtes allé remettre à un autre l’agrément de son parti à Dakar, en violation manifeste de la procédure administrative. Après deux ans d’attente, il a fallut qu’il s’engage à vous soutenir pour obtenir son agrément.

M. Alpha Condé, vous n’avez, en somme, apporté que malheurs et recul à la Guinée. Après sept (7) ans de votre règne, la Guinée a reculé sur tous les plans : économique, politique, juridique, social et même administratif. Vous avez érigé le népotisme, le clientélisme, la corruption, les manœuvres de division et l’impunité en mode de gouvernement en Guinée, faisant ainsi la promotion de la médiocrité, de l’ethnocentrisme et du crime organisé.

Monsieur le Président, j’ai fait l’école primaire et une partie du secondaire en Haute Guinée, le Lycée à Fria et l’université à Conakry. Pendant mon parcours scolaire, j’ai eu beaucoup de camarades et connu plusieurs jeunes malinkés très brillants et sérieux. Jamais aucun n’a été promu à un poste de responsabilité par votre régime après sept ans de règne. La compétence et la probité morale ne figurant pas dans vos critères de choix. Vous nommez sur la base de copinage, de récompense ou par achat de poste. Ce qui fait que certaines personnes que vous avez nommées à des hauts postes en Guinée, falsifient leurs CV pour être présentables. Mais les Guinéens se connaissent. M. Alpha Condé, on ne peut pas construire un Etat ou développer un pays avec de tels agissements, mais c’est trop tard pour vous de pouvoir corriger vos erreurs du départ, vous êtes désormais otage du réseau mafieux que vous avez créé en Guinée et qui est décidé à garder la main sur les ressources minières et immobilières du pays. Le seul salut pour le peuple de Guinée, c’est votre retrait de la politique et un nouveau départ pour la Guinée. En effet, camarade Alpha Condé, vous vous révélez être un dictateur qui ne passe pas à notre époque actuelle. Même aux petites revendications d’élèves, votre régime répond avec des armes à feu, faisant des morts et blessés par balles. Hier, nous avons été stupéfaits par le contenu de votre déclaration face au syndicat des enseignants en grève. Dans cette déclaration vous menacez de fermer tout média qui relayera les communiqués des syndicalistes.

M. le Président, votre déclaration est à l’encontre de la liberté d’information qui est un droit constitutionnel des Guinéens. Votre réelle intention, M. Alpha Condé, est de soumettre les médias à votre dévotion, privant ainsi les Guinéens de toute autre expression contraire à la votre. Je vous rappelle, M. le Président, que le droit de manifester et de grever pour exprimer son désaccord ou réclamer ses droits face au pouvoir est consacré par notre Constitution (articles 7 et 20).

M. Alpha Condé, votre volonté de museler les medias guinéens, est la preuve qu’il est difficile pour un trotskiste de porter le manteau d’un démocrate.

Vous rappelez-vous camarade Alpha Condé, du jour où vous avez pris la fuite au stade de Coleah à la vue de la police anti-gangue au portail de la cour du stade, abandonnant vos militants que nous étions ? Vous rappelez-vous, comment vous êtes arrivé à l’ambassade du Sénégal où vous vous êtes refugié pour échapper à une arrestation ? Recroquevillé dans le Coffre fermé d’un taxi Renault 18. Vous n’aviez pas payé le chauffeur qui vous conduisit à votre lieu de refuge ce jour. Vous l’avez fait plus tard, devenu président de la République, mais en mal :

En représailles à la manifestation de l’opposition du jeudi 20 septembre 2012, vos forces dites de l’ordre partirent, le lendemain vendredi 21 septembre 2012, tirer à balles réelles sur des habitants de Koloma/Ratoma, fief de l’opposition. Alpha Amadou Barry, le fils du chauffeur du taxi Renault 18 qui vous conduisit à l’ambassade du Sénégal dans votre fuite, fut ainsi tué par vos hommes armés devant le domicile paternel où il était entrain d’aider sa maman à transporter des affaires dans la maison.  La plainte de votre bienfaiteur du passé n’a pas été reçue par la justice  sous vos ordres et l’Etat n’a pas diligenté une enquête pour cet assassinat jusqu’à nos jours.

Ainsi, M. le Président Alpha Condé, votre volonté de tout contrôler, de tout décider en ignorant la Constitution, torpillant le fonctionnement de l'administration au mépris des lois du pays, pour des raisons de politique partisane compromet dangereusement l'émergence d'une véritable démocratie en Guinée. De telles pratiques antidémocratiques sont injustes et dangereuses car elles sont toujours sources de conflits, comme nous l'avons vu dans d'autres pays en Afrique.  

En conclusion, Monsieur le Président, vous avez prêté serment de respecter, faire respecter et appliquer la Loi. Nous ne vous demandons pas plus que cela. Nous espérons que notre droit politique sera respecté et que notre agrément nous soit remis dans les meilleurs délais afin que nous puissions activement et officiellement participer à la vie politique de notre pays. En effet, nous n’allons pas continuer à nous soumettre à des manœuvres arbitraires, déloyales, injustes et illégales visant à nous mettre en désavantage face à vos partis décriés en Guinée pour les prochaines élections. C’est pourquoi nous avons décidé, avec nos partenaires européens, d’engager sans plus attendre, les démarches de notre enregistrement dans l’International socialiste. Ainsi, M. le Président, si vous compreniez bien malinké, je vous aurais répété les propos suivants de Soundiata Keita à l’adresse de son frère Dankaran Touma qui décida, par abus de pouvoir, de le priver le droit de vivre dans leur patrie commune :

« A bafö Nissi gbènna ma, ko i ye dyuma ma nönö sadaka bö, dyuma ma nönö, i taaye woledi, könö dyuma ma nissi i taate wodi de »

C'est-à-dire : le fait d’avoir l’honneur de diriger la Guinée un moment donné, ne fait pas de notre pays une propriété privée à vous de sorte que vous vous donniez le droit d’y exclure ou brimer qui vous voulez.

Vous souhaitant bonne lecture, je vous présente, Excellence Monsieur le Président, nos salutations distinguées.

Allemagne, le 26 novembre 2017

 

Abdoulaye Sadio Barry,
Président du Bloc pour l’Alternance en Guinée (B.A.G)

Ampliations :

      • Ministère de l'Administration du Territoire et de la décentralisation
      • Président de la Cour suprême de la République de Guinée
      • Président de la Cour Constitutionnelle de la République de Guinée
      • Ministères de la Justice  et des droits de l’homme de la Guinée
      • Commission du droit de l'Assemblée nationale de la Guinée
      • Mamady Kaba – président de l’institution Nationale Indépendante des Droits de l'Homme  de la Guinée
      • Ambassades de la Guinée auprès des Nations Unies et des États-Unis
      • Mme Fatou Bensouda, Procureur de la CPI
      • Conseil de Sécurité et de paix de l'Union africaine
      • La Cour de justice de la CEDEAO
      • Représentant de l'Union européenne en Guinée, Ambassade de France, Ambassade des États-Unis, Ambassade d'Angleterre, Ambassade de Chine et de l'ambassade de Russie en Guinée
      • FIDH
      • OGDH
      • HUMAN RIGHT WATCH
      • INTERNATIONAL CRISIS GROUP

 

19 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Oumar Diallo28/11/2017 07:15:22
C'est édifiant tout ce qu'on apprend dans cette lettre. Des choses que tout ce temps depuis 2010 il n'a pas dit. Quand un chef abuse du pouvoir pour tricher et priver les autres de leur droit, il pert le respect qu'on a pour lui. Vive le BAG. Vive Sadio Barry le leader qu'il faut à la jeunesse et aux démocrates guinéens! Nous comptons sur toi Sadio, continue dans ton chemin d'homme intègre et sûr qui ne se laissera pas faire. Alpha Condé a trompé et trahi tout le monde. A présent il est entrain de s'endurcir pour intimider, terroriser et martyriser les guinéens afin de pouvoir engager son projet de changement de constitution.
Sorel28/11/2017 07:28:28
Je vous soutiens à 100% Mr.Sadio. Alpha Condé a trahi la jeunesse qui s'est battu derrière lui pour la démocratie et le changement. Jusque là je suis du RPG mais tout ce que vous dites est vrai. Alpha n'est pas bon pour la guinée. Il n'est pas un vrai chef sinon A folo le sariya bugnala.
Il n'a pas le droit de bloquer les partis des jeunes qui se sont battus pour le multipartisme en guinée.
A. Cissé28/11/2017 07:49:24
Le moment est arrivé de montrer à Alpha Condé qu'il n'est pas tout permis en guinée. Il est entrain de devenir un serpent dangereux. C'est honteux d'utiliser son pouvoir acquis démocratiquement pour empêcher politiquement des adversaires. Ce n'est pas honorable pour le professeur.
GuineePresse.info28/11/2017 08:28:46
Il faut absolument défier ce petit hitler en naissance en Guinée. Les medias doivent se concerter et tous relayer le même jour la parole ou l'appel des syndicalistes. Que Alifa Pinet aille les fermer tous alors. Dans tous les cas, notre démocratie depend de l'issue de ce bras de fer créé par Alpha Condé pour tester jusqu'à où il peut aller contre et sur le peuple de Guinée.
kalil kaba28/11/2017 11:09:45
Tous ceux qui se sont battus pour l'instauration d'un Etat de droit en Guinee se retrouvent dans ce beau texte de M. Sadio Barry.Le President Alpha Conde est une deception sur tous les plans.
M. Doumbouya28/11/2017 13:40:38
Porototooo. Un grand opposant, un opposant historique dit-on de lui. Bien que leader politique d'un grand parti avec des militants engagés,
-il fuit et prend le mur comme un margoullat en voyant des petits élèves de police
-à Conakry il se plie comme une malette dans le coffre d'un taxi par peur d'être arreté
-à Pinet il se déguise en petit marabout par peur d'être reconnu et fuit toute la ville pour aller en brousse par peur d'être arrêté alors qu'il n'y avait pas mandat d'arrêt contre lui.
C'est ce margoullat qui se montrer comme Caiman redouble devant les guinéens aujourd'hui?
Ceux qui disent qu'il ne faut jamais donner le pouvoir à un pereux ont raison, car les pereux appuient facilement sur la gachette face à ceux qui leur font peur. C'est honteux et très scandaleux de tuer l'enfant de celui qui n'a pas voulu que toi tu aille en prison.
Gandhi28/11/2017 20:08:10
Pourquoi prendre des pincettes avec un escroc ?
Les textes sont clairs (pas besoin de pleurer), le BAG a obtenu son agrément dans le silence de l'administration. Il suffit éventuellement de le faire valider en référé par la Cour de la Cedeao dès le premier incident. Quant au troisième mandat, les 2 précédents étant déjà usurpés, il faudra le faire déguerpir par TOUS les moyens, point barre.
Baldé Bayern29/11/2017 07:42:26
Alpha Comdé est un peureux les moindres problemes en Guinee il vas fuire lessé le paye dans le ko c'est pour cela que c'est maintenant que les Tout les Guimeens doivent se levé pour dire non a la dictature de Monsieur Alpha Condé.
Alpha n'as jamais aimé qui qu'il soit donc les militaires qui l'obeillisent aujor?hui seront ses ennemis bientot je Connais bien Alpha a Paris en 1993 .
Kouyate M. Diémory29/11/2017 08:24:19
Voici un texte très poignant et surtout édifiant, à beaucoup d'égards, sur la trame de fond délétère du système de gouvernance en pratique en Guinée. J'espère que tous les patriotes se sentiront interpellés!
Sidiki29/11/2017 11:54:49
Sadio Barry je vous lis depuis longtemps. Je n'aimais point vos textes virulents et directs qui faisaient penser certains d'entre nous à une défense des peuls contre les malinkés.
Depuis que vous avez décidé d'aller personnellement en politique vos prises de positions sont bonnes et peuvent être partagées par la majorité des guinéens parce que vous dites des choses véridiques sans ménager personne. Je partage à 100% le contenu de cette lettre que vous adressez au professeur Alpha Condé. Ces révélations que vous faites doivent interpeler tout intellectuel et patriote guinéen sur la personnalité d'Alpha Condé et le système retrograde qu'il est entrain d'ériger en Guinée. Même dans les Monarchies dictatoriales, le système administratif marche sans interférence du rois. Je trouve très grave les précédents cas que le professeur Alpha Condé est en train de créer en guinée. Les guinéens ne doivent pas accepter cela quel que soit leurs bords politiques. Il vient lui-même d'ailleurs de nous livrer les raisons de sa peur de votre groupe ou génération en politique et pourquoi il ne veut avoir que les anciens ministres comme adversaires. Vous le trouverez sur guineenews:

« L’essentiel de l’opposition guinéenne est formé par des anciens Premiers ministres. Donc, des gens qui n’ont jamais milité. Ils ont été nommés à ces fonctions par Conté et après, ils ont créé leurs partis »

Il sait que vous vous avez milité et que vous êtes plus politique et crédibles que les opposants actuels qu'il peut toujours accuser d'avoir piller le pays alors qu'il est incapable d'en apporter les preuves. Comme l'a dit un commentateur, votre parti a déjà son agrément que le pouvoir retient illégalement. Je suis très déçu du professeur et vous avez tout mon soutien dorénavant.
ABOU BANGOURA29/11/2017 14:50:03
Salut Presi.SADIO et merci pour ce rappel egalement. Sachez Presi.SADIO que le lion marche seul dans la foret. Il est la force et la verite. La verite est unique. Sachez que vos lecteurs sont bien reflechis et connaissent tout ce qui se passe en Guinee car cela n'est cache a personne, la politisation de notre Administration. Maintenant a ce stade de votre parcours politique etant leader, faites attention et Agissez intelligement pour arriver a votre but final et cela avec le soutient de tout le pays car mon combat maintenant pour vous est de faire convaincre mes parents et connaissances a vous rejoindre. Vous avez besoin de tout le monde RPG-AEC y compris. Connaissant votre passe avec ce parti RPG, il ne sera pas facile de vous convaincre a les rapprocher a nouveau. Mais c'est la politique ou on est pret a accepter l'inaceptable juste pour arriver a ses fins. Ce genre de temoignages sur le President Alpha est mieux perceptible a mon avis chez ses lieutenants que chez le President lui meme. Ne pensez pas que tout est rose au RPG-AEC, ca va se sentir labas tres bien tot.
Daouda T.29/11/2017 20:35:22
Je suis très touché par ce texte de Sadio Barry. Alpha Condé est un ingrat et un hors-la-loi. La Guinée est dans un chaos sécuritaire constant et baigne dans les ordures parce que le président n'est pas un homme de loi. Je crois aussi comme certains qui m'ont précédé que ce nouveau parti peut bien incarner l'alternatif politique en Guinée. A la base on voit d'ailleurs qu'il ne mobilise pas sur la base ethnique. Vous devez écouter et suivre les conseil de Abou Bangoura. Je partage son point de vue. On a besoin besoin de politicien crédible en Guinée et d'un homme propre.
Djiwoun Daka29/11/2017 21:34:06
Alhamdullillaahi. Je remercie Dieu que Sadio Barry n'a pas accepté ce que Diallo Sadakadji et Bah Oury ont avalé d'Alpha Condé qui fait du chantage sur toutes les personnes qui sont capables de lui faire tête en politique: "Si tu prends l'engagement de me soutenir, je te gracie". "Si tu vas me soutenir, je te donne ton agrément"..... Personne n'aurait cru que ce soi-disant professeur peut être si petit et si ennemi de la légalité et de la normalité. C'est bien qu'il y a un pays qui s'appelle "La Guinée" pour que ce genre de personne aussi porter le titre de président.
Bangaly Traore02/12/2017 07:03:21
Dernier mandat au nom de la paix et la stabilite de notre pays. Alpha conde doit partir le 15 October 2020.
Doumbouya Mbemba03/12/2017 12:56:51
Une lettre pathétique .Rassures toi Sadjo (je me permet de te tutoyer) que toute la génération de 1990,91,91,92 DE l'UGANC est avec toi .Et c'est la meilleure des générations. Alpha Condé le sait bien. Cellou ne l'oublie pas car il était aux affaires .Nous avons été les leviers de ce pouvoir actuel. Alors corrigeons nos erreurs en opérant un changement RADICAL en 2020 .Cependant une fois au pouvoir ne fais pas comme notre professeur de droit
Hawa Bah04/12/2017 14:21:44
Alpha Condé n'est pas un homme d'état. C'est un bandit qui n'a eu le pouvoir en guinée qu'à cause de l'ethnocentrisme. Je n'aurais jamais imaginé que ce monsieur pouvait être aussi médiocre et sans respect même des règles administratives. C'est désolant pour notre pays.
Saran K.04/12/2017 18:43:10
Rien ne m'étonnera d'Alpha Condé. C'est un hors-la loi, un homme sans éducation et sans culture de responsabilité. Que ce dernier tente d'utiliser malhonnêtement l'administration pour bloquer des adversaires politiques ou marchander avec eux n'est pas chose étonnante. Ce qui m'étonne c'est le fait que les guinéens puissent accepter de vivre ce menteur et médiocre avéré aussi longtemps au pouvoir. J'ai confiance quand même en l'avenir parce qu'il y a un début de prise de conscience. Notre pays a connu des dérives regrettables et dangereux du fait des manipulations d'Alpha Condé et des anciens profiteurs du pays qui ne veulent plus lâcher ce qu'ils considèrent comme leur biberon à eux seuls et leurs familles. Face à ces derniers Alpha a des atouts majeurs: ils sont nuls en politique, ils ne sont pas propres et ils ont déjà fait preuve d'incompétence et de manque de patriotisme au pouvoir. Ce qui explique sa peur bleue de la venue du groupe des Sadio Barry en politique eux étant les vrais combattants politiques depuis leur jeune âge et qui sont moralement irréprochables face à lui et aux anciens devenus ses jouets. Je dirai à mes frères et soeurs que soutenir le BAG et la personnalité même de Sadio Barry la meilleure option qui se présente à nous en guinée pour réparer des peines douloureuses causées à notre peuple dans son ensemble et ramener la paix, l'entente et la justice dans ce pays. Mes félicitations à ceux qui n'ont pas manqué de commenter dans ce sens avant moi. Je crois en l'avenir de notre peuple en tant que nation unie et prospère.
Amara Lamine Bangoura07/12/2017 17:17:56
Il est impératif de mobiliser le vaste mais disparate front de tous ceux qui sont hostiles à l'idée d'un mandat supplémentaire pour l'empereur des mines.
Mohamed dingcity16/12/2017 03:07:24
merci mon cher frère sadio.Margre tout tu reste un combatant.Encore le combat de la vrais verite continue.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 16/12/17: La lutte contre les biens mal acquis en Guinée s’intensifie
 10/12/17: Clôture des enquêtes sur les crimes de 2009 – Communiqué du Collectif Contre l'impunité en Guinée et Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djallon.
 10/12/17: Alpha Condé : un tyran désespéré en plein naufrage.
 06/12/17: Tibou, encore Tibou et toujours Tibou !!!
 05/12/17: Guinée : « Pour faire partir Alpha Condé, toutes les options sont ouvertes !»

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques