URL: http://www.guineepresse.info/index.php?id=10,18256,0,0,1,0



Alpha Condé fait cautionner son texte qui bâillonne la presse guinéenne par la signature du doyen Souleymane Diallo du Lynx.


Diallo-Souleymane-Lynx.jpg
Souleymane Diallo-Lynx

2018-01-29 00:18:26

On l’a beau ruminé, on ne peut pas l’avaler. Cet acte est à dénoncer et à condamner !

Dans son témoignage dans l’émission « les grandes gueules » de la radio Espace FM du lundi 27 novembre 2017, le doyen Souleymane Diallo révèle avoir soutenu Alpha Condé lors que le chef du RPG était en prison au point de diffuser des articles incendiaires de ce dernier :

« Alpha Condé a écrit de sa main des articles incendiaires. Lui et moi nous avons organisé tout un réseau pour sortir ces textes. J’ai organisé mon propre réseau pour les recevoir à l’insu de Alpha Condé pour les publier et les signer en son nom parce qu’il doit parler partout où il est, le droit d’expression est sacré ».

Ce, comme il le dit, au nom de la liberté de la presse et des principes auxquels il est attaché.

Alpha Condé est Président de la République depuis fin 2010. Dans sa volonté de contrôler la presse, d’intimider et de réduire au silence le syndicat des enseignants mobilisés derrière Aboubacar Soumah, le président Alpha Condé a publiquement menacé de fermer les radios qui donneraient la parole au syndicaliste et, par la manipulation et la corruption, il conduit des acteurs-clés du domaine à rédiger un communiqué acceptant librement de ne plus diffuser les propos du syndicaliste Aboubacar Soumah dans les médias. Parmi les personnes que le chef de l’Etat Alpha Condé a contactées pour cette honteuse et anticonstitutionnelle œuvre, il y a le doyen et pionnier du journalisme indépendant, Souleymane Diallo du Lynx. Dans l’émission « les grandes gueules » du 27 novembre 2017, le doyen donne les raisons de sa participation à la signature de ce communiqué :

 « Je n’aime pas les chaises vides, quand on me convoque quelque soit la nature de la convocation je souhaite aller m’assoir à la chaise qui m’a convenue » (Suivre 1 et 2).

Ce comportement est d’autant plus surprenant que le journal « Le Lynx » s’était illustré avec ses articles sous « Fory Coco » dans la défense réelle de la liberté d’expression.

Ce revirement de M. Diallo est d’autant plus incompréhensible qu’avant d’être contacté par Alpha Condé, il était monté au créneau pour exprimer son inquiétude sur l’avenir de la presse guinéenne après les menaces du Président à l’égard des médias.

Certes, on vous a donné une chaise Monsieur Diallo, mais on ne vous a pas forcé la main pour signer un tel communiqué, contraire à vos convictions jusque-là affichées et défendues. Si vous n’étiez pas d’accord, c’est ce qu’il fallait exprimer respectueusement et vous retirer.

Cet exemple de M. Souleymane Diallo du Lynx  et d’autres cadres guinéens, montre simplement que dans la Guinée d’aujourd’hui, personne n’est une référence. Il a été un exemple un moment donné, mais il a gravement failli ici dans cette complicité avec le Président Alpha Condé.

Quand Alpha Condé était opposant, il n’a reculé devant aucune manœuvre pour saboter toutes les actions de l’Etat assimilé à Lansana Conté qu’il qualifiait de fasciste. Alors que les médias guinéens le soutenaient au nom de la liberté d’expression et du mouvement de citoyen, lui et son parti RPG œuvraient à la sécession de la Haute Guinée.

En effet, dans ses mémoires qui viennent d’être publiées (Itinéraire 1 et 2), l’ancien Président de l’Assemblée Nationale, Aboubacar Somparé, nous apprend que sous Lansana Conté, la Haute Guinée, manipulée par une partie de son élite est allée jusqu’à refuser de payer des impôts à l’Etat pendant deux ans. Cela correspond de fait à une situation de sécession organisée par le RPG d’Alpha Condé contre l’Etat guinéen, parce qu’il n’était pas d’accord avec ceux qui la gouvernaient. Si le régime conté n’avait pas agi avec sagesse face à ces agissements organisés par le RPG, la Guinée aurait sombré dans une guerre civile fratricide dont on ne se serait jamais relevé en tant que nation. Mais ces informations ont même été tenues sécrètes pour ne pas créer des ressentiments contre la population de cette région.

Ce même Aboubacar Somparé soutiendra Alpha Condé en 2010 contre ses anciens collègues du PUP (parti de l’Unité et du Progrès) de Lansana Conté, à la présidentielle guinéenne.

Comment la Guinée peut-elle s’en sortir avec de tels comportements des intellectuels guinéens qui sont prompt à renier leur idéale pour l’intérêt du moment ?

 

GUINEEPRESSE.INFO


 

4 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

BAH saliou29/01/2018 01:14:13
Souleymane Diallo reste crédible et reste le plus fervent de la presse indépendante.voir son article paru au journal le lynx nr 1343 du 8 janvier 2018,page 3 et suite.pas de polépique juste...Mais le recule est nécessaire de temps en temps pour cerner les evenements Merci!
Ousmane Diallo29/01/2018 08:35:32
Soit le doyen Souleymane a été corrompu, a agi dans l'espoir de gagner quelque chose avec Alpha Condé, soit il a agit par lâcheté.
issa sow29/01/2018 18:34:27
il a agit par peur et lachete... il dit 'de ne pas presenter sa poitrine a un pouvoir'... comme conseil aux GG.. Il a oublie que cette lachete et soumission n'avait pas epergne son papa de l'Animal Sans Tete AST... la Guinee dechente avec ce type de paille en homme.
Bah Lalya31/01/2018 12:06:24
C'est vraiment désolant ,un doyen , un monument de la presse indépendante agit de la sorte . Il a sacrifié tes tant d'années d'effort