URL: http://www.guineepresse.info/index.php?id=10,18260,0,0,1,0



Guinée: des élections communales et communautaires sans engouement


vt.jpg
Bureau de vote, 04.02.18

2018-02-04 22:54:53

Ce dimanche 4 février 2018, on a voté en Guinée dans tous les quartiers et toutes les communes du pays, avec des milliers de candidats. Bien que ces élections soient réclamées depuis 2008, elles sont les plus moches que la Guinée ait connues depuis son indépendance : la population boude les bureaux de vote au point que le personnel puisse y dormir dans l’attente des électeurs (Voir photo et lire).

Les raisons fondamentales de cette bouderie de la population sont le fait que ces élections, suite à la nouvelle loi électorale RPG/UFDG, ont perdu toute saveur locale et ne suscitent plus beaucoup d’intérêts aux yeux des populations. Ces élections locales sont devenues de fait des élections à enjeu national où Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo sont obligés de battre campagne pour les candidats de leurs partis. Avant, ce sont les candidats qui battaient personnellement campagne dans les élections locales en Guinée.

On avait prévenu le pouvoir et l’UFDG sur ce qui est arrivé aujourd’hui. Hélas !

Par ailleurs, les cautions à payer par les candidats ont été si élevées que seuls les deux partis qui jouissent des fonds de l’Etat, le RPG et sa partenaire UFDG, peuvent présenter des candidats dans tout le pays.

Dans tous les pays du monde, les tenants du pouvoir ont toujours tendance à vouloir renforcer leur mainmise et contrôle sur le pays. C’est l’opposition qui empêche cela. En Guinée, c’est pratiquement le contraire. L’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo ne fait pas que de manquer de jouer son rôle, elle se fait complice et accompagne le pouvoir au lieu de défendre les populations et les valeurs démocratiques.

Ces élections se préparaient depuis 2013. Malgré tout, les observateurs de la société civile ont enregistré des problèmes suivants:

  • Un manque de fiches d’émargement  et de procuration
  • Une absence  d’encre indélébile
  • Absence de certains membres de bureau de vote à l’ouverture
  • Manque de tables et de meubles pouvant faciliter le travail  des membres de BV
  • L’ouverture  tardive de certains BV (entre 9 heures 10 heures)
  • Fort usage des votes par procuration (commune urbaine de Faranah, Beyla, Dubreka), alors que la loi ne permettrait pas plus de 5 par BV.

Sous le régime PUP, Cellou Dalein Diallo s’opposait à l’avènement de la démocratie en Guinée. Sous le régime RPG, il aide à la mise à mort de la démocratie dans notre pays.

 

GUINEEPRESSE.INFO


 

4 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Ousmane Diallo05/02/2018 08:33:41
Le jour où le peuple se soulevera pour prendre son destin en main, il doit exiger l'interdiction du bandit RPG et sa concubine UFDG en Guinée.
Ansoumani CAMARA05/02/2018 13:53:02
Non Monsieur OUsmane DIALLO!
Ce que vous proposez n'est rien d'autre que la DICTATURE.Il ne faut jamais oublier que l'ESSENCE même de la démocratie est le respect de la minorité par la majorité qui gouverne. La GUINEE et les guinéens ont trop soufferts du non respect de cette règle. Souhaitons tous l'avènement rapide d'hommes et de femmes politiques soucieux du respect de cette règle pour qu'enfin les guinéens vivent dans la cohésion..
Bonne journée.
Abdoul.H08/02/2018 07:40:58
Je vais parler on va dire que je suis forcement CDDiste. Non ! Franchement, pour moi c'est qui va nous débarasser de la calmité Alpha mon problème, avant qu'il ne soit trop tard. Ajourd'hui je ne vois ce potentiel qu'evec CDD. Au moins il est sur le terrain, il se bat comme il peut. Personne ne peut me convaincre du contraire. J'avais fondé BEAUCOUP d'espoir sur le BAG, mais même le BL est beaucoup mieux, au moins il est sur le terrain et fait ce qu'il peut, defend les valeurs démocratiques et de l'état de droit. Le BAG quant à lui, personnellement je ne comprends rien de ses méthodes. A part dénoncer (ce que j'approuve bien sûr), mais moi je veux du concret. Il se peut que vous attendez que Alpha termine sa fondation de presidence à vie et, à sa mort, tenter votre chance, s'il n'aura déjà tout détruit sur son passage.
GuineePresse.info08/02/2018 08:50:34
Merci Abdoul.H pour votre intérêt !

Quand on ne se fie qu'à l'apparence des choses, on serait tenté de vous donner raison vu que l'UFDG se manifeste partout électoralement face au parti au pouvoir RPG. Ce qui nous étonne, c'est que vous ne poussiez pas un peu loin la Reflexion en en déduisant que le l'UFDG est le seul rampart face à ce régime. Sachez que l'UFDG n'est que ce que Alpha Condé a voulu qu'elle soit. Elle joue un rôle taillé sur mesure pour légitimer le régime en place et lui permettre de récolter des fonds pour le développement orienté vers son fief, des fonds pour "la reforme de" l'armée et de la police etc.

Ici des faits qui semblent vous avoir échappé:

1)- Une dictature africaine est combattu plus efficacement de l'extérieur (depuis l'Occident) que de l'intérieur où le dictateur a droit de vie et de mort sur les gens. Si être sur le terrain était le déterminant, l'individu Alpha Condé qui n'a jamais été sur le terrain en Guinée ne pouvait pas venir arracher le pouvoir des mains des anciens Premiers ministres et chefs de gouvernement qui ont coiffé l'Administration et les services de renseignements et qui en plus ont des familles et celles de leurs épouses depuis toujours en Guinée.
Le BAG est un nouveau parti en implantation. Bien que son leader soit à l'extérieur, ce parti a déjà une capacité de mobilisation plus importante que les NFD et le BL sur le terrain en Guinée.

2)- Le rôle de Louis de finesse que Cellou Dalein Diallo est entrain de jouer aujourd'hui en Guinée n'est que pure tromperie des Peuls qui le soutiennent aveuglement. Rappel: en 2011 après le prétendu coup de force contre la Présidence, impliquant Bah Oury, les forces de l'ordre ont fait irruption au domicile de CDD sans que son nom ne soit cité dans ledit coup. CDD était à Dakar en partance pour la Guinée. Sa fille nourrice et son beau-fils seront arrêtés chez lui et conduits en prison, à cause de lui. Là, le chef de l'UFDG manquera même le reflexe qui existe chez les poulets : sauter au secours de son enfant. Cellou Dalein Diallo dira clairement et publiquement qu'il annule son vol et qu'il ne rentrera plus en Guinée où le régime veut l'arrêter. Du coup le régime RPG qui est à son début et qui négociait des aides se retrouvait sans opposition et accusé de vouloir éliminer toute adversité (gage de la démocratie) à sa politique. Les amis d'Alpha Condé, notamment français et britanniques, le conseillent de convaincre CDD à rentrer afin qu'il ne soit pas bloqué au point de vue coopération et aide financière. Qu'il avait impérativement besoin de CDD pour que la Guinée ait le statut de pays démocratique et fragile à soutenir avec de gros moyens. Alpha Condé accepte et il invite CDD à rentrer pour jouer son rôle d'opposant. Mais le malin et poltron CDD dit Niet, car il a peur pour sa sécurité. Il a fallu l'implication de la Présidence sénégalaise et les garanties de Alpha Condé et de la France que lui CDD ne sera jamais personnellement inquiété ou arrêté pour qu'il accepte de rentrer chez lui auprès de sa famille en Guinée.

3)- Cette élection où la majorité des Guinéens a refusé de voter, est la preuve que le peuple de Guinée ne veut plus de la vieille classe politique et qu'un parti alternatif serait vivement venu en Guinée. On le voit dans l'engouement des Guinéens vers le BAG.
La mobilisation et le score politique de l'UFDG ne sont pas utiles, mais plutôt nuisible pour la démocratie et la communauté peule de Guinée et, par conséquent, pour le peuple de Guinée tout entier. Parce que reposant uniquement sur des frustrations et solidarités ethniques.
Certains du RPG cherchent à créer de fait un système de bipartisme avec deux pôles: malinké et peul. Ainsi, le pôle malinké jouirait de l'avantage du pouvoir et réunirait les trois autres régions contre le Fouta et ses enfants. C'est pourquoi ils vont instituer la fonction de chef de file de l'opposition par une loi qu'ils proposent et font adopter eux-mêmes, faisant du chef de l'UFDG, le seul interlocuteur politique officiel du pouvoir avec lequel il suffirait de tomber d'accord pour faire passer ce qu'on veut. Ils lui donnent des moyens colossaux lui permettant de présenter des candidats contre ceux pouvoir partout dans le pays afin de légitimer toute prétendue consultation qu'ils organiseraient et amenant les autres à le hair et à se tourner donc vers le pouvoir.
Notons-le bien: c'est avec l'aide financière d'Alpha Condé que l'UFDG a pu présenter des candidats dans tout le pays et être au moins en deuxième position même dans les fiefs du pouvoir. Pourquoi, selon vous, Alpha Condé qui refuse la mise en place de la Haute Cour de justice proposerait et promulguerait une loi de chef de file de l'opposition avec des avantages financiers et matériels à CDD? D'ailleurs au cours de cette campagne, en Forêt, Alpha a répondu à une question liée au fait de donner tout cet avantage à son opposant CDD. Il dit: << Il y a un adage qui dit que plus le singe monte haut, plus on voit son derrière >>. Connaissant la cupidité politique, l'amour de l'argent et l'égoïsme de CDD, Alpha Condé a fait monter haut l'UFDG pour qu'elle se brouille avec les autres et garantir ainsi le maintien du RPG au pouvoir, quelque soit le score qu'il peut faire. Même seul parti avec 49% contre 51% pour la mouvance, le RPG attaient ses objectifs et reste au pouvoir. Basta !

Mais les stratèges du régime RPG oublient que créer les blocs 3 contre 1 fait de la Guinée un pays avec deux groupes protagonistes à égale force. Notre pays ne pourrait plus s'en sortir et à la longue, on finira par une guerre civile qui fera perdre tout le monde. Voilà pourquoi le BAG vient dans l'arène politique pour sauver notre pays en rassemblant la jeunesse autour d'un idéal et d'un projet de société pour toute la Guinée.