Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Actualité > Guinéenne |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mardi, 18 septembre 2018 21 : 21

Guinée : que cache l’usage répété des armes à feu contre la population sous le régime RPG d'Alpha Condé ?


victime_gendarme.jpg
Adj. N’Famara Yansané

2018-02-28 16:33:47

Après les massacres du 28 septembre 2009 qui ont fini par faire tomber Moussa Dadis Camara, personne n’aurait parié que les forces armées guinéennes auraient encore osé tirer à balles réelles sur des enfants du pays.

Au Sénégal, un policier qui a giflé un conducteur de moto, la semaine passée, a été suspendu de ses fonctions et attend une sanction judiciaire pour son abus de pouvoir et violence contre un citoyen (Lire).

Si en Guinée, après la chute de Dadis pour cause de violence sur la population, nous avions une classe politique responsable ou, après la présidentielle de 2010, on a eu un démocrate ou homme d’Etat à la tête du pays, la Guinée serait aujourd'hui meilleure au Sénégal en terme de démocratie et de respect pour le peuple et les droits de l’homme. Malheureusement, la classe politique guinéenne actuelle n’est composée que des anciens ouvriers et artisans des régimes dictatoriaux du passés et des pionniers de la nouvelle ethno-dictature fondée par le RPG d'Alpha Condé.

Bientôt la barre des 100 morts, enfants ou jeunes tués par balles sous le régime RPG !

En effet, d’après les informations que nous avons reçues cette matinée, 4 jeunes ont été tués entre avant-hier lundi et hier mardi à Soloprimo et à Koloma sur la route « le prince » (Voir ci-dessous).

« Les gendarmes tuent la population, entrent dans les ménages pour violenter les femmes et reverser les marmites ». Nous apprend-on.

Des destructions et victimes des deux jours passés (toutes peules) :

victimes-biens_27.02.2018.jpg
Dans les quartiers "peuls" les forces tribales du RPG détruisent tout
victimes_marmites_27.02.2018.jpg
Dans les quartiers "peuls" les forces tribales du RPG renversent des marmites et des nourritures
victimes1_27.02.2018.jpg
Tué par balles par les forces du RPG
victimes3_27.02.2018.jpg
Tué par balles par les forces tribales du RPG
victimes2_27.02.2018.jpg
Tué par balles par les forces du RPG
victimes4_27.02.2018.jpg
Tué par balles par les forces du RPG

Ces deux derières semaines, des enregistrements à distance montrent des policiers et gendarmes qui s'attaquent et détruisent des véhicules garés devant des maisons quand ils patrouillent dans des quartiers peuls de Conakry. On les voit également vendaliser des magasins et emporter des téléphones et ordinateurs des citoyens dont ils violent les domiciles.

Des faits qui rappellent fort douloureusement les scénarios vécus en 2012 et 2013, puis en 2014 et 2015.

Face au caractère ethnique de l’orientation des violences et destructions des forces de l’ordre réorganisées à dessein par le parti tribal RPG au pouvoir, des intellectuels guinéens ont tenté de porter l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la situation dangereuse dans laquelle le régime actuel est entrain de précipiter la Guinée, avec la volonté manifeste d’appauvrir la population peule et de réduire le nombre des Peuls dans ce pays. C’était le vendredi 13 septembre 2013.

Dans leur lettre intitulée « ALERTE sur la préparation du génocide contre les Peuls et le projet de guerre civile en Moyenne Guinée lancé par le président Alpha Condé », on peut lire des passages suivants :

[ Le 1er juin 2013, la Coordination Haal-poular (ceux qui parlent poular) et des médecins guinéens ont dressé un bilan provisoire des violences subies par les Foulbhè: 54 morts, plus de 600 blessés dont plus de 400 par balles (Des enfants en majorité), des morts dans les prisons dont le nombre est inconnu, de nombreux jeunes disparus enlevés nuitamment qui seront exécutés et jetés dans des fosses communes. Tel est le bilan macabre d’Alpha Condé contre la communauté peuhle en moins de trois ans d’une dictature tribale et sanguinaire.
L’ancien premier ministre Lansana Kouyaté, président du parti PEDN, témoigne devant la presse française : « Actuellement, on rentre dans les familles, on réunit, on tue, on viole les femmes devant leurs maris et leurs enfants. ».

El hadj Saïkou Yaya, leader de la Coordination Haal-poular, pour sa part, affirme : « Ceux qui rentrent dans les familles pour tuer les gens disent à leurs victimes : "Nous, nous sommes payés pour tuer le Peul". Objectif : éliminer les enfants peuls pour qu’il n’y ait plus de cadres peuls dans 10 ans, puisqu’ils nous ont sorti de l’administration. Le but, c’est d’éliminer l’ethnie. »
Cellou Dalein Diallo aurait dû attaquer Condé Alpha en justice après ces témoignages.
]

Le Samedi 8 février 2014 à Paris, Lansana Kouyaté, leader du parti PEDN, est monté au créneau pour dénoncer l'impunité chronique qui sévit en Guinée :

« Lors de nos marches, plus de 60 jeunes ont perdu la vie. Où en sommes-nous avec la justice ? Moi qui vous parle, ma voiture a été brûlée devant tout le monde (...) Nous étions dans une voiture qui a été sous les feux de balles réelles. (... ) Plainte a été déposée, où en sommes nous ?... l'ethnie est devenue un instrument. Ils sont en train d’institutionnaliser l'ethnie ou, d'une autre façon, d'ethniciser les institutions. » 

A propos de la politique tribaliste et du caractère ethnique du régime rpg, voici le témoignage récent d'un journaliste connu de la capitale Conakry: Mandécentralisation de l’Administration Publique.

La victime gendarme, le jeune adjudant-chef N’Famara Yansané

Le pouvoir s’est noyé dans des contradictions tant sur le lieu du drame que sur le nom de la victime en cherchant à porter la responsabilité du crime aux jeunes manifestants qui l’auraient tué avec un caillou. Cette contradiction était logique dans la mesure où la version officielle est un mensonge monté à la hâte. En effet, d’après les informations que nous avons reçues du personnel du corps médical du BQG où le blessé ou plutôt son corps fut transporté par son équipe, le jeune gendarme N’Famara Yansané fut tué d’une balle dans la tête (exécuté par son chef) pour avoir refusé d’exécuter son ordre de tirer sur les jeunes enfants qui leur barraient la route.

Selon notre source d’information, la Gendarmerie est actuellement organisée telle que chaque unité de maintien d’ordre dans un Pickup a un chef qui donne des ordres. Dans le groupe, un agent tient l’arme de guerre avec balles réelles et les autres, des lanceurs de grenades lacrymogènes. En cas de situation préoccupante (s’ils sont coincés), on fait usage de l’arme à feu pour se dégager. Ce lundi 19 février 2018 l’équipe de l’adjudant-chef N’Famara Yansané se trouvait dans le Pickup entre Bambéto et Marché Koloma. Ils ne pouvaient pas continuer, parce que les jeunes élèves regroupés sur la route les en empêchait. Alors le chef de N’Famara Yansané lui aurait ordonné de tirer. Le jeune gendarme n’aurait pas accepté de tirer. Son chef lui aurait à nouveau intimé de tirer avec insistance. N’Famara Yansané aurait alors dit qu’il ne tirera pas avec cette arme sur les jeunes manifestants. Du coup, son chef aurait sorti son révolver pour exécuter le jeune gendarme en lui logeant une balle dans la tête par derrière.

Si cette information se confirme, alors les rumeurs selon lesquelles tous les massacres perpétrés sous le régime RPG sont prémédités et voulus du pouvoir. C’est un programme d’élimination ciblée de certains Guinéens intelligemment conçu par des extrémistes et tribalistes du RPG qui est en application sous le régime d’Alpha Condé qui en a donné les moyens et l’ordre ou l’encouragement politique.

Cellou Dalein Diallo aux obsèques du 90ième tué par balle sous Alpha Condé sans qu’aucune enquête n’ait jamais été diligentée par l’Etat, pour aucun de ces morts :

« Ce dernier est le 90ième tué par balle par les forces de l’ordre depuis que Alpha Condé est arrivé au pouvoir. Aucune fois, il n’a permis que la justice ouvre une enquête ou interroger ceux qui ont fait ça ! C’est difficile ! Nous ne pouvons pourtant pas quitter et leur laisser le pays. Que Dieu nous protège de ces gens ! C’est Lui qui a le pouvoir de nous protéger de ces gens ! Pour tous ces morts, jamais aucun membre du gouvernement n’a manifesté une fois de la compassion. Au Sénégal, un policier vient d’être suspendu et sera jugé pour avoir giflé un jeune. Nous devons rester debout pour que tous ces jeunes ne soient morts pour rien ! »

Nous rappelons ici qu’à maintes reprises l’ancien Ministre de la justice guinéenne avant le « parisien » Cheick Sakho, Me Christian Sow, a tenté de démissionner à cause du fait que le Président refuse de laisser la justice travailler librement et met les Magistrats sous ordre (Lire). De la même manière, Alpha Condé a limogé le tribaliste Alassane Condé du Ministère de l’Administration au profit de l’opportuniste général Bouréma Condé qui est connu pour son manque de personnalité et son allergie à la démocratie en Guinée depuis les temps du régime conté. Alassane Condé, ancien ministre de l’Administration de Conté, avait un esprit un peu plus indépendant et était partisans du respect apparent d’un minimum de principes de l’Etat.

Des signes suffisants de la responsabilité du chef de l’Etat et de son entourage dans ces graves crimes de sang à caractère génocidaire et un aveu d’impuissance de la part du chef de file de l’opposition. Cette situation pourrait avoir des conséquences dramatiques pour la paix et la stabilité de notre pays.

A défaut de se soulever contre ces violences ciblées comme elle sait si bien le faire pour des élections, l’opposition devrait au moins s’entendre sur une résolution prévoyant de traduire en justice le procureur de la République, les magistrats qui refusent de jouer leur rôle, le Chef de l’Etat actuel Alpha Condé et tous les membres de son gouvernement et de on cabinet qui cautionnent ces crimes de sang (en ne démissionnant pas au moins), quand le régime changera.

Cette semaine, des témoignages poignants sur la personnalité qui se cache derrière notre actuel président de la République circulent dans les médias et réseaux sociaux guinéens. Il s’agit des témoignages d’un fondateur du RPG et ancien compagnon d’Alpha Condé, Moussa 3 Camara et de Sorya Sorel Bangoura (candidat UFDG pour la mairie de Matam). En lisant ou écoutant ces témoignages, on comprend aisément que le soi-disant opposant historique Alpha Condé ne pouvait jamais faire la promotion de la justice et permettre l’existence d’un Etat normal en Guinée qui se serait penché sur tous les crimes du passé.

Moussa_3_Camara_sur_agression_rebelle.pdf

pdf, 138,1 KB, 02/28/18, 110 downloads

Sorel_Bangoura_a_propos_de_Conde_Alpha.pdf

pdf, 90,9 KB, 02/28/18, 139 downloads

En devenant un instrument des loubards semi-lettrés, des miliciens et extrémistes nostalgiques du régime sanguinaire PDG, Alpha Condé a raté son entrée dans l’histoire. Tout ce qu’il cherche maintenant, c’est de ne pas terminer en prison. Dans cette entreprise, il risque de somaliser la Guinée avant la fin de son dernier mandat (2020) qu’il voudrait prolonger à vie par la division ethnique, la corruption et l’usage de la force.

 

Lamine Soumah,
Pour GuineePresse.info


 

4 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Sahaaba Nafowo28/02/2018 18:52:10
Le pire dans tout ça, c'est qu'il n'y a pas d'unité au sein du peuple. Sinon dégager Alpha n'est pas une grande affaire, si tous le peuple fonce comme un POING !
SADIO BARRY28/02/2018 20:59:07
Pour la subordination et l'instrumentalisation de l'administration, l'impunité et les crimes politiques et économiques en cours en Guinée, je trouve Alpha Condé très accusable et même condamnable s'il ne corrige pas sa gouvernance avant qu'il ne soit trop tard.

Cependant, comme d'autres intellecuels guinéens objectifs, j'ai un peu de problèmes avec les témoignages de Moussa 3 Camara. Il raconte que c'est parce qu'Alpha Condé a critiqué l'ancien président Sékou Touré en 1993 qu'il a eu un conflit avec lui. Il dit même qu'il a voulu frapper ce jour Alpha Condé avant de démissionner du parti dont il a été membre fondateur. Dans son discours, il explique également qu'Alpha Condé est un Burkinabé à 100%, que son père s’appelle Mamady Koné, que c’est le RPG qui a fabriqué le nom Condé pour qu’il soit accepté en Guinée.

Des questions qui se posent:

1- Moussa 3 Camara représente quelle valeur morale pour vouloir s'en prendre autant à Alpha Condé pour avoir simplement critiqué Sékou Touré qui l'avait condamné à mort par contumace? Pour quel genre de démocratie se bat-il politiquement ou plutôt son engagement et combat politique sont fondés sur quoi si critiquer un ancien président de la République peut le mettre hors de lui à ce point ?

2- Qu'est-ce qui conduirait un homme si allergique à toute critique envers Sékou Touré à ne trouver son aspiration politique que dans l'UFDG ?

3- Ce Monsieur et beaucoup d'anciens compagnons d'Alpha parlent de lui aujourd'hui comme Burkinabé pour justifier et soutenir leur appel à le combattre et à le chasser du pouvoir en Guinée. Ils poussent leur bêtise jusqu'à dire que c'est eux qui lui ont fabriqué le nom Condé et ses papiers pour le faire passer pour un Guinéen. Ainsi, ces gens reconnaissent avoir trahi leur peuple et faire du faux pour mettre un étranger à la tête de notre pays, le préférant aux Guinéens soussous, forestiers et peuls.

A supposé qu'ils disent la vérité, Alpha Condé serait alors moins condamnable ici que eux qui ont trompé et trahi leur patrie. Mais leur récit souffre d'une grande faiblesse: le RPG est fondé au temps de Lansana Conté, après la mort de Sékou Touré. Alpha avait été condamné sous le régime de Sékou Touré sous le nom de ALPHA CONDE.
A mon avis, ce n'est plus son origine que l'on doit reprocher au Président guinéen, mais sa gestion destructrice de notre pays. Alpha Condé n'est ni démocrate ni technocrate, il a détruit l'administration, il a détruit les forces armées qui ont perdu leur caractère national et républicain pour devenir une milice au service d'un parti ethnique. Il a semé l'impunité et la grande criminalité qui en sont les conséquences. Il piétine les principes de l'Etat et de l'Administration. Il fait la promotion de la médiocrité avec sa politique de recompense des zélés et opportunistes, sème l'injustice et la haine dans le pays. Il risque de conduire la Guinée à un conflit intercommunautaire aux conséquences incalculables.
SADIO BARRY01/03/2018 05:26:18
Sans ces dérives que j'ai cités ci-haut, Alpha Condé aurait été le Président qui a ambitionné et fait beaucoup de projets d'avenir pour la Guinée (rien que les gigantesques projets énergétiques en cours de réalisation). Malheureusement, il s'est fait prisonnier des grands extrémistes et affairistes du premier régime qui voulaient mettre la main sur les richesses du pays.
Amara Lamine Bangoura04/03/2018 01:37:31
Impossible d'ouvrir le fichier vocal,priere de bien vouloir me l'expedier via email ou par SMS Je tiens a confirmer magustralement les allegations de koro Moussa 3 Camara (Bayault)pour les proches.L'execution du colonel Panival par Souape sur ordre de Alpha est une evidence quasi etablie.Abstraction faite de toute amnesie collective,les patriotes integres devraient oeuvrer a l'elucidation des tenants et aboutisssants des horribles attaques rebelles qui ont seme la terreur et la desolation dans le pays a la fin de l"an 2000 et empeche l'atteinte du PPTE,qui etait sur le point d'etre finalise.Desole pour le deficit d'accent, usage de clavier anglais oblige.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 17/09/18: Où va la Guinée ?
 16/09/18: Tierno Siradiou Bah – Remerciements au Créateur - Partie I
 03/09/18: Non à la somalisation de la Guinée ! Oui a un coup d’Etat salvateur !
 02/09/18: Affaire Abdoulaye Bah/ Pourquoi il doit rester Maire ?
 23/08/18: A KINDIA, LA RAISON DOIT TRIOMPHER

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 07/04/18: Guinée : le théâtre que nous font vivre Elhadj Alpha mo Siguiri et koto Cellou mo Dalein !
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques