Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Actualité > Guinéenne |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mercredi, 17 octobre 2018 20 : 59

Bantama Sow, Billy Nankouma Doumbouya, Bouréma Condé: des individus qui n’ont pas leurs places dans un gouvernement !


Deux_mauvais_ministres.jpg
Billy Kourouma et Bouréma Condé

2018-03-30 14:49:58

Au début février, on a vu le Ministre guinéen des sports, de la culture et du patrimoine historique, Sanoussi Bantama Sow, inciter des militants du RPG à faire des listes de cibles et aller « déchirer les derrières » des partisans de l’opposition après les communales du 4 février 2018.

Au moment de haute tension où on reproche au régime d’Alpha Condé, de racisme et de favoritisme ethnique, deux de ses Ministres se livrent à des actes anticonstitutionnels constituant la pire des incitations à la haine et à la division ethnique en Guinée : le ministre de la fonction publique Billy Nankouma Doumbouya et celui de l’administration du territoire, le général Boureima Condé.

Pour le Recrutement dans la fonction publique, ces deux individus enrôlent 92 nouveaux fonctionnaires au Ministère de l’Administration (MATAP) dans les proportions suivantes :

75 Malinkés, 9 Peuhls, 5 Forestiers et 3 Soussous. Soit plus de 81% une seule ethnie (Lire) ! Une véritable "apartheisation" de la Guinée qui n’est ni dans l’intérêt national ni dans l’intérêt du Président en exercice Alpha Condé. Rappelons-nous que c'est la même pratique qui a conduit au drame de Womey en septembre 2014 et aux soulèvements de Boké en avril et en septembre 2017 où les populations locales ont été victimes de racisme au profit des "personnes importées" de la Haute Guinée.

Alpha Condé doit faire attention : certains de ses collaborateurs ou Ministres, pensant que son régime tend vers sa fin, cherchent à tirer des profits personnels en commercialisant les postes administratifs et les services de l’Etat. D’autres utilisent leurs positions pour régler des comptes et éliminer des futurs adversaires. Ce sont ces gens qui monteront demain au créneau pour accuser Alpha Condé de tous les crimes enregistrés sous sa Présidence.

En garantissant l’impunité aux criminels et en maintenant de tels personnes aux postes de responsabilité nationale, le Président Condé se rend détestable par la majorité des Guinéens aujourd’hui et difficile à défendre demain.

Le Messager de Dieu a déclaré plus d'une fois que : « Dieu ne bénit pas une nation où il n'est pas donné au faible ses droits sur le fort ».

Après le chaos et la mascarade électorale du 11 octobre 2015, Alpha Condé a déclaré qu’en 2010, il a été obligé de faire des alliances qui l’ont conduit à une politique de récompense. Et que pour son second mandat, grâce à sa victoire au premier tour, il ne doit rien à personne et que c’est le peuple qui l’a directement élu. Il a juré de faire changer les choses pendant les 5 années de son second mandat (2015-2020) afin de laisser un nom positif derrière lui en Guinée.

J’ai alors formulé, dans un article publié le 16 décembre 2015, à l’intention du Président Alpha Condé que j’ai connu dans les années 90, les conseils que l’Imam Ali, le quatrième et dernier calife, successeur du Prophète Muhammad (saw), a adressés au nouveau gouverneur de l’Egypte en l’an 659 :

« Tu ne peux gagner l’estime et le respect de ceux que tu gouvernes que si tu leur sers d’exemple dans l’équité, dans le respect et l’application de la loi. »

« Les choses les plus agréables et les plus précieuses pour un administrateur sont l'épanouissement de la justice dans le pays et les manifestations d'amitié entre les administrés. »

« Libère les hommes de la rancune que nourrissent les uns pour les autres, par la pratique de la justice et le traitement équitable des gouvernés ! ».

« Le pire de tes collaborateurs est celui qui fut d'abord partisan et complice des criminels. Qu'il ne fasse pas partie de ton conseil. Considère-le comme collaborateur des malfaiteurs et des oppresseurs. Tu trouveras, à leurs places, d'autres collaborateurs aussi clairvoyants et jouissant d'aussi grande audience qu'eux, mais n'ayant pas commis de crimes aussi ignobles, ni assisté un tyran dans son action d'oppression. »

« Observe bien le comportement de tes collaborateurs, ne les nomme pas par favoritisme ou par égoïsme. … Contrôle leurs activités, fais- les inspecter par des gens loyaux et sincères. Tu les inciteras ainsi au respect de la confiance mise en eux et les rendra bienveillants envers les administrés. »

Aucune ethnie, aucun groupe d'intérêt particulier n'a le droit d'utiliser les ressources du pays et l'Etat guinéen à ses fins personnelles. Il revient au Président de la République, Premier Magistrat du pays qui a prêté Serment dans ce sens, d'empêcher ou de réprimer ce genre de pratiques qui sèment la haine et la division en Guinée en compromettant l’unité et le développement du pays.

 

SADIO BARRY,

 


 


L'article de Guineenews, auteur : Abdoulaye Bah !

Scandale : deux ministres recrutent 92 cadres sans concours sur la base du népotisme et du favoritisme

Alors que le gouvernement ne s’est pas totalement remis de la claque du syndicat de l’éducation, le ministre de la fonction publique, Billy Nankouma Doumbouya et celui de l’administration du territoire, le général Boureima Condé, sont au cœur d’un gros scandale.

Il s’agit du recrutement de « 92 nouveaux cadres » sur la base du népotisme, du favoritisme et de l’illégalité, qui pourraient mettre à rude épreuve l’unité nationale, estiment les observateurs. Pour corroborer ce que nous dénonçons, nous publions deux documents authentiques, dont votre quotidien électronique, Guinéenews, détient une copie. Cliquez ici : Recrutement douteux à la fonction publique par deux ministres

De quoi s’agit-il au juste ?

Selon nos investigations, il s’agit du recrutement, on ne sait sur la base de quel concours ou de quelle nécessité, de 92 nouveaux fonctionnaires, alors que l’État vient de se saigner pour faire face, le couteau à la gorge, aux réclamations des enseignants.

Dans un courrier N° 2018/1087 portant « engagement de 92 fonctionnaires », le ministre de la fonction publique, Billy Nankouma Doumbouya, a arrêté ceci. Article premier :

« Les personnes désignées ci-après, ayant satisfait aux conditions de recrutement, sont engagées dans les effectifs de la fonction publique, divers cadres uniques et corps de la hiérarchie ‘’H/A1’’, en qualité de fonctionnaires titulaires et mises à la disposition du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation », a-t-il signé et cacheté dans son arrêté, à la date du 9 mars 2018.

Pour sa part, dans sa décision N° 0010 du 23 mars 2018, Boureima Condé a décidé : vu les nécessités de service et de tous les postes budgétaires autorisés, les 92 nouveaux fonctionnaires sont nommés secrétaires généraux de mairies rurales.

Question donc : quand est-ce un tel concours de recrutement a été organisé à la fonction publique ? Qui a procédé aux corrections des épreuves ? Peut-on voir l’appel à candidatures ayant précédé ce concours ? Peut-on accéder aux copies puisque la loi exige une compétition loyale pour tout recrutement à la fonction publique ?

Autres questions : quel est l’acte de la présidence ou de la Primature ayant ordonné l’engagement dans l’urgence de ces nouveaux cadres ? Aujourd’hui, la fonction publique compte plus de 100 000 fonctionnaires. Comment expliquer que des cadres fraîchement engagés, alors qu’ils n’ont aucune expérience, ni une formation adéquate dans une école d’administration, soient parachutés dans des postes sensibles de secrétaire général des mairies ? Pourquoi a-t-on préféré ces recrues au lieu des cadres expérimentés de la fonction publique aptes à faire le travail ?

Si nous posons toutes ces questions, c’est parce qu’en se fiant aux neuf « Vu », alignés par le ministre de la fonction publique pour justifier « l’engagement des 92 fonctionnaires », et les onze « Vu », alignés par le ministre du territoire pour justifier la « nomination des secrétaires généraux de communes rurales », nulle part, il n’est mentionné la tenue d’un concours ayant abouti au recrutement des 92 cadres.

Le ministre de la fonction publique ne fait nullement allusion aux résultats d’un quelconque concours de recrutement dans sa décision. Il fait plutôt allusion à des lettres, mais lesquelles ?

Quant au ministère de l’administration du territoire, il renvoie au recrutement des nouveaux fonctionnaires, publié par son homologue de la fonction publique, pour annoncer la nomination des recrues au poste de Secrétaire général (SG) des communes.

Où est le scandale donc ? 

Il y a scandale alors puisque selon la loi, tout recrutement à la fonction publique doit se faire sur la base d’un concours régulier. En agissant de la sorte, cet exemple viole toutes les règles d’intégration à la fonction publique, laissant court au népotisme et au favoritisme, dit-on.

Pour preuve, ce sont ces recrues, sans aucune expérience, et parfois sans référence, qui devraient appuyer les nouveaux élus dans la gestion de leurs collectivités.

Contacté, le ministre de la fonction publique, Billy Doumbouya, de retour d’une mission à Mamou, balaie ces accusations du revers de la main. « Laissez ça, ce sont des balivernes. Les gens n’ont rien à dire, je ne rentre pas dans ça », a-t-il martelé.

« Quand un ministère m’écrit pour indiquer de prendre les gens, qui assurent l’intérim depuis plusieurs années, qui va regarder à la loupe qui est Malinké, qui est Soussou ? Moi, je ne rentre pas dans ça. Je n’ai pas bu de ce biberon », a-t-il enchaîné.

« Je suis un guinéen tout court. Je suis de Dinguiraye, de N’zérékoré, et de partout. Je n’ai jamais bu de ce biberon-là. Ça ne me ressemble pas, ça ne me ressemblera jamais. Je suis un professionnel du pied jusqu’à la tête. Il faut laisser ça », s’est-il défendu.

Joint au téléphone, le second incriminé, Boureima Condé, n’a pas décroché nos appels.

Il y a scandale puisque les auteurs de ces nominations obligent tout le monde à faire des arithmétiques, qui pourraient fragiliser l’unité nationale. Pour preuve, le Chef de l’Etat aime marteler souvent une métaphore pleine de sens. « La Guinée est un véhicule à quatre roues, quand une seule roue est absente, il ne peut rouler ».

Il y a scandale encore puisque l’école d’administration de Sérédou n’aurait aucune importance.

Il y a scandale enfin puisque le secrétaire général de la commune est le maitre d’orchestre du développement local. C’est en tout cas l’avis du candidat indépendant de Ratoma aux élections locales, Bella Barry, contacté pour la circonstance.

« Le secrétaire général d’une mairie, à l’image d’un ministère, est la cheville ouvrière de la commune, la personne clé, le maître d’orchestre. Les élus ne sont pas parfois des spécialistes. C’est pourquoi, l’un donne les orientations et l’autre coordonne tout. Donc, le secrétaire général fait le développement local », a-t-il expliqué.

Dans la nouvelle nomenclature, poursuit-il, les gros ouvrages sont effectués par l’Etat. « Mais toutes les infrastructures de proximité sont confiées à la commune. Comme la santé primaire, l’école secondaire, l’assainissement, les parcelles, les maisons de jeunes. C’est pourquoi, il faut une équipe managériale, un maire visionnaire et un secrétaire général compétent parce que tout repose sur lui », a-t-il affirmé.

En tout état de cause, autant l’administration publique est politisée, le développement local risque d’être également sacrifié pour des générations encore, à cause du parachutage dans les mairies des secrétaires généraux sans aucune expérience ou choisis sur des bases opaques.

 Ci-joint : les décisions des deux ministres. Cliquez : Engagement SG CR fonction publique

Lien :

https://www.guineenews.org/scandale-deux-ministres-recrutent-92-cadres-sans-concours-sur-la-base-du-nepotisme-et-du-favoritisme/


 

9 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

IBRAHIMA30/03/2018 15:53:27
Un très bon travail d´investigation, merci à Guinéenews.
On reconnait bien dans cet acte l´œuvre du professeur et de ses faucons. C´est un acte purement politique mais malheureusement les artisans de l´œuvre ont bâclé leur travail et la souillure ressort au grand jour. Je propose que cette investigation soit porté chez leurs confrères d´Espace FM pour en faire un sujet dans l´émission "Les grandes Gueules". Ceci mérite une large diffusion, à cet effet les ministres concernés pourront être invités, histoire de leur donner la possibilité de fournir leur version.
Ce scandale ne doit pas passer inaperçu aux yeux de l´opinion national et international. Beaucoup d´autres dossiers méritent une telle investigation, surtout les crises qui minent présentement toutes les institutions de la république (INIDH, Cour constitutionnelle, ...). La main du grand maître du drible et du roublardise n´étant jamais loin...
ABOU BANGOURA30/03/2018 16:09:28
Merci Guineenews a travers GPInfo pour cette enquete.
Le President Alpha demaandait aux guineens de preuves pour toute denonciation ou accusation , nous voila encore certaines apres celles de la C.N.S.Sociale et autres. D'ailleurs,cette derniere n'implique directement que du Gouvernement.
Celles la aussi c'est du mensonge guineen ?
Dieu Veuille !
Je l'ai toujours dit, on profite souvent du Peuple de Guinee mais jamais personne ne le beneficiera quelle qu'en soit votre position car il est beni, sacre et baigne de la Fatihah !
Pour reussir en Guinee, il faut gagner ou agir honnetement cela quelle qu'en soit la petitesse de votre avoir , votre position ou du degre de votre intelligence.
D. Kourouma30/03/2018 16:47:39
Un article brillant et rempli de sagesse si le président guinéen avait des oreilles.
On dit que Alpha Condé est un vrai politicien. La réalité conteste cela: le professeur Alpha Condé n'a pas les qualités pour diriger une nation. Il est incapable d'oeuvrer pour la justice et l'égalité. En s'accrocahnt à des individus médiocres, dangereux ou tous les deux comme Ibrahima Kalil Kourouma dit K-carré Sanoussy Bantama Sow, Malick Sankhon, Billy Nakouma Kourouma, général Bouréima Condé, ... Alpha Condé ne doit pas s'étonner que la majorité des Guinéens le déteste et ne le respecte pas. C'est le président le moins respecté au monde à cause de son système de fanfarons, de médiocres et de bourreaux de tous âges.
Abdoul.H30/03/2018 19:25:46
Il faut comprendre que tous ces individus funestes n'agissent pas aux hasard. Ils ont, des le depart, compris comment fonctionne l'homme qu'ils ont besoin de servir. Souvenez-vous, des années durant, le mode d'emploi pour être ministre était compris de tous. Il faut manifester sa haine pour le peul. C'est ce qui a valu a facinet et plusieurs autre leur poste. A mon avis, c'est là ou la coordination mandingue devrait jouer un role en denoncant cette pratique et en se desolidarisant. Autrement, il y a un fort risque que ceux qui, en 2010, se sont embarques pour le tous contre un, comprennent qu'ils ont été manipulés.
Mouctar missidè Balde30/03/2018 21:20:47
Il faut tout faire pour que ce sujet soit traité sue Espace Fm "les grandes gueules" et faire le maximum de partage sur Facebok.
Morlaye Soumah30/03/2018 22:57:17
Si Alpha Condé pensait être un bon dirigeant, alors il lui en manque les qualités humaines, nayant pas le courage de sanctionner ou de se débarasser des pourritures comme ces personnes citées dans cet article.
Morlaye Soumah30/03/2018 23:10:25
Même ces noms peuls ne le sont pas réellement. Vérifier voir!
Gandhi31/03/2018 09:10:34
Ce qui a été fait, peut-être défait et sans compétences, ces individus retourneront au champ, où les perspectives sont plus opportunes...
youssouf Soumah01/04/2018 10:20:09
Je pense que l’opposition doit afficher la liste de l’ensemble des cadres de la Guinée (magistrats –fraudeurs, Ministres fascistes et malhonnêtes, membres des « forces de Sécurité » qui est en réalité d’insécurité, les accusateurs du « complots »contre Alifa Koné « dirigé » par Bah Oury …) qui aident le régime ethno-fasciste Alifa Koné à continuer ses tueries contre la population Guinéenne notamment ceux de la commune de Ratoma parce que les habitants de cette commune sont Peulhs.
De plus CDD doit arrêter de dire tel Ministre est honnête ou avait de la bonne volonté comme si, il ne comprend pas que tous ces Ministres font partie d’une équipe gouvernementale qui participe aux tueries contre les Guinéens. Quand un Ministre n’est pas d’accord, il démissionne. Jean Claude Diallo l’a montré quand il était Ministre de Lansana Conté. Ne dis-t-on pas que « l’Ami de mon ennemi est mon ennemi » ? Alors CDD doit arrêter avec sa recherche de compromis permanente alors qu’il frise avec la compromission.
De plus, ceux qui ont été nommé par effraction par les malfrats de Ministres Billy Nankouma Doumbouya et Bouréma Condé comme Secrétaire Général doivent être rejeté par la population où ils ont été affectés. En effet, pourquoi les Guinéens accepteront-ils de respecter des règles (les lois) alors que ceux qui devraient le faire pour montrer l’exemple la viole en permanence ?
J’appelle l’ensemble des Guinéens qui veulent que la Guinée continue d’exister même après le honteux passage de l’aventurier Burkinabhé Alifa Konéau pouvoir appuyer pour cela par des fascistes maninkas comme Billy Nankouma Doumbouya et Bouréma Condé (honte de l’Armée-« général » de pacotille) de s’opposer et de ne pas obéir aux « autorités » car, il s’agit d’une mafia qui ne respecte aucune règle si ce n’est la force. Pour cela, les Guinéens doivent se préparer et accepter de se défendre par TOUS LES MOYENS !
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 15/10/18: Crimes du 28 Septembre 2009 : neuf ans après, le gouvernement guinéen poursuit le déni de justice.
 08/10/18: Honneur aux Prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege, gynécologue congolais, et Nadia Murad, militante yézidie.
 07/10/18: Installation des exécutifs des mairies -Attaque contre le Bloc Liberal
 07/10/18: 1958-2018 ! Soixante ans de Domestication et de Déshumanisation
 01/10/18: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE DE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE (QUATRIEME ET DERNIÈRE PARTIE)

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 07/04/18: Guinée : le théâtre que nous font vivre Elhadj Alpha mo Siguiri et koto Cellou mo Dalein !
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques