Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Actualité > Internationale |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mardi, 21 novembre 2017 08 : 03

Affaire FCFA : une réponse ouverte au Gouverneur de la BCEAO.


2017-10-09 19:55:15

Le débat sur le FCFA est loin de terminer. Après les activistes comme Kémi Séba, des hommes politiques, c’est au tour des experts financiers de briser le silence sur la question.

Quand des chefs d’Etats et leaders politiques africains, tels que Macky Sall, Président du Sénégal, Alassane Ouatara, Président de la Côte d’Ivoire et Cellou Dalein Diallo, ancien Premier ministre guinéen et candidat malheureux aux présidentielles de 2010, font des sorties publiques pour défendre cette monnaie de la servitude, des Professeurs d’économie et autres experts du domaine, du monde entier, dénoncent les méfaits tant moraux, politiques, qu’économiques de cette monnaie d’esclavage sortie de l’imagination nazie que la France a jugé bon d’appliquer aux Africains qui l’ont aidée, elle, à se libérer des Nazis.

"Pour un peuple qui clame fièrement sa souveraineté et qui fête son indépendance chaque année, la monnaie n’est pas seulement une affaire de finances. C’est aussi une question de principe, de logique et de dignité",

déclare Sadio Barry, leader du parti Bloc pour l'Alternance en Guinée (BAG).

La Guinée ne fait pas partie de la zone CFA. Le leader politique soi-disant libéral Cellou Dalein Diallo a prévu dans son programme politique de l’UFDG, l’entrée de la Guinée dans la zone CFA. C’est l’esclave affranchi qui revient librement à l’étable. Cellou Dalein est allé jusqu’à préconiser l’abandon du projet de la monnaie de la CEDEAO pour prendre le FCFA à sa place (Lire). A ce leader de l’UFDG, nous recommandons l’analyse du Professeur chinois Mehlang Chang chercheur en Economie politique (Suivre) ou lire la transcription faite par le site Gbassikolo (Lire).

Autres lien recommandés:

- la position de Kako Nubukpo, ancien ministre togolais de l'économie (Vidéo).

- la conférence des Africains de Suisse (Vidéo).

 

Ci-dessous, la Réponse ouverte de M. Oumar DIAGNE, Expert financier/spécialiste finance islamique et SG du Rassemblement pour la Vérité (RV).

L’ardeur du débat autour de la monnaie coloniale prend des allures qui présagent la fin de cette malencontreuse aventure, qui demeure au cœur du combat de la souveraineté des peuples de la zone franc. La sortie de la plus haute autorité monétaire de la zone dans une interview accordée par Alain Foka, dans les locaux de l’institut, en est la plus parfaite illustration.

Monsieur le Gouverneur, je suis au regret de vous dire que vous vous trompez sur les questions économiques et ceci est la preuve que la dichotomie opérée dans notre espace entre le secteur monétaire et le secteur réel, n’est pas bénéfique à nos faibles économies de troc.

A l’entame de vos propos, vous affirmez vous attendre à des questions techniques, permettez-moi monsieur le gouverneur de vous rappeler que communiquer c’est rendre facile la compréhension et atteindre le maximum de sujets ; et justement dans votre zone la population ayant accédé à l’enseignement supérieur, pouvant appréhender des questions complexes, tourne autour de 16%. Entretenir les populations dans le flou avec des termes techniques lourds et vides de sens a été pendant des décennies la méthode de nos élites pour éloigner les citoyens des questions économico-politiques.

Monsieur le Gouverneur, vous saluez les « pères fondateurs » du franc CFA et leurs visions ; pour votre gouverne, les mécanismes de notre franc aberrant dérivent de la vision Nazi d’une rapine organisée dans les territoires occupés que nous devons au ministre allemand du IIIe Reich du nom d’Hermann Goring. Le Franc CFA, tel que nous le connaissons aujourd’hui est crée par le Général De Gaulle, président du gouvernement provisoire, son ministre des finances René Pleven et le ministre des colonies Jacques Soustelle ; cet instrument de domination naquit par le décret n° 45-0136 du 25 Décembre 1945. Il faut bien prendre en compte le contexte d’après guerre alliant pertes matérielles, ruines et extrême pauvreté comme l’a bien éclairé l’OCDE, qui précise qu’en 1945, les 10 pays de son étude, dont la France, cumulaient une dette de 116% du PIB, record jamais battu tout au long du siècle passé. Cette France, constitutionnellement inexistante (régime de Vichy) et économiquement pillée par le système ingénieux de Goring était en quête d’oxygène par l’instauration d’un système monétaire afin de mieux piller ses colonies et son adhésion aux accords de Breton Wood pour bénéficier des aides d’après guerre promises par les vainqueurs dans la reconstruction du vieux continent. Monsieur le Gouverneur, je vous conseille de lire l’ouvrage de René Sédillot intitulé le « Franc Enchainé » pour comprendre que la France a administré à ses colonies ce qu’elle a subit des Nazis. Ces pères fondateurs de ce franc ont placés nos pays dans une servitude monétaire et une dépendance politique pilotée depuis l’Elysée et bien entretenue par nos chefs d’Etats et votre institution qui n’a pas le mérite d’être appelé « banque centrale ».

Monsieur le Gouverneur, le principe de parité fixe avec une monnaie forte ne nous donne aucune marge de manœuvre pour faire face aux chocs extérieurs et il est de nature à plomber notre compétitivité et nous faire subir des dépréciations à chaque fois que la monnaie d’ancrage se déprécie. Cette parité fixe est bien connue selon les études de Barro et Gordon pour être nocive aux économies avec des mobilités excessives de capitaux. Une parité que vos services laissent au trésor français le soin de la défendre en épuisant vos réserves détenues dans ses écritures.

Monsieur le Gouverneur, votre combat effréné pour la stabilité des prix (article 8 du nouveau traité officieux) dans un espace en asphyxie avec des déficits de financements des gouvernements (article 36 de votre traité traître de 2010) et avec de forts besoins en croissance qui ne figure pas dans vos mandats, est de nature à entretenir et creuser le chômage. En effet, il est établi une corrélation entre le chômage et l’inflation depuis les travaux de Phillips basés sur une observation séculaire. En parlant d’inflation, savez-vous que même le FMI que vous adulez préconisait des taux supérieurs à 5% dans son rapport de 2005 pour les pays pauvres en quête de forte croissance. Dans notre zone, de grands économistes ont déterminé notre taux optimal et il se situe à 8% pour demeurer en cohérence avec les projets de développements identifiés par les autorités en charge du secteur réel.

Monsieur le Gouverneur, vous dites que cette monnaie nous appartient par appropriation, j’ai failli pleurer en vous entendant dire cette bêtise au vu des éléments historique et du fonctionnement des institutions du système. Permettez-moi de vous rappeler la deuxième dévaluation du franc CFA en 1994 qui n’a pas été une décision d’origine africaine, on décide que de ce qui nous appartient ! J’ai du mal à croire que cette monnaie nous appartient pour quatre raisons :

Elle est crée par décret par une autorité coloniale dans une logique de domination.
Elle est jusqu’à présent fabriquée et garantie par la France.
Elle nous oblige à des dépôts de devises au trésor à hauteur de la moitié de nos faibles exportations.
Elle donne droit à la présence de « Colons » dans tous les conseils d’administrations des banques centrales et dans les Conseils Nationaux de Crédit (CNC) avec des voix délibératives.

Enfin, monsieur le Gouverneur, vous évoquez dans la rubrique presque d’impossibilité la fabrication chez nous de la monnaie. Peut-être que je ne vous apprends rien en vous disant que les billets de banque sont fabriqués sur la base de coton et que la France fabricante de billets ne produit pas de coton. Je sais que je ne vous apprends pas que la zone UEMOA est grande productrice de Coton avec près de deux millions cinq cents mille tonnes pour l’exercice 2016 ; ce coton exporté à 97% tue à petit feu la filière et constitue de la valeur ajoutée et de la main d’œuvre exporté. La technologie de fabrication de billets n’est pas hors de notre portée, le Maroc, ancien membre de la zone franc, l’a mis en place depuis 1987 et aujourd’hui à Dar as Sikkah est fabriqué aussi bien des billets, mais aussi des documents sécurisés et vignettes. C’est stratégique de ne pas confier la fabrication de signes monétaires à des pays étrangers et cela sauvera la filière du Coton tout en créant des emplois ; cela vous permettra aussi d’assumer votre rôle d’institut d’émission implicitement cité dans les statuts de la Banque Centrale. Rien qu’entre 2004 et 2015, la BCEAO a dépensé 289.254.000.000 Franc CFA au titre de l’entretien de la circulation fiduciaire (achat de signes, assurances et transports), soit plus de quatre fois le montant prévu par le directeur général de la fabrication des billets de la Banque de France, Erick Lacourrège, pour le déménagement du deuxième site d’impression et de fabrication à Vic-le-Compte (Puy de Dôme) des billets en France.

Je m’en arrêterai là, monsieur le Gouverneur, évitant de parler du « clearing » ou comptes d’opérations par souci de préserver mon appareil cardiaque grandement endommagé par la posture des élites africaines qui rabaissent tout un continent en courbant l’échine devant leurs pairs occidentaux qui à l’instar de virus, vivent des ressources et opportunités du continent Africain. Monsieur le Gouverneur, vous semblez ne pas comprendre les enjeux autour de ce que nos états vous ont confiés et c’est ce qui me rend triste. Une réforme d’urgence est nécessaire sur les principes de fonctionnement de cette monnaie à court terme et un agenda sérieux pour une monnaie à nous dans un moyen terme. La monnaie est éminemment sérieuse pour être laissé entre des mains inexpertes, paresseuses ou irresponsables.

L’indépendance de l’institution (article 4 du traité traître) par rapport à ses propriétaires légitimes est une hérésie qui montre que les africains n’ont toujours pas cessé de copier/transposer des réalités et normes, qui ne correspondent pas à la structure de leurs économies et les objectifs de leurs politiques, par complexe ou sentiment d’infériorité.

La question du CFA s’inscrit dans tous les agendas des organisations et mouvements qui se préoccupent de la souveraineté de nos états, l’ignorer vous fera jouer les mauvais rôles dans ce combat qui aboutira sans l’ombre d’un doute au cours de ce siècle, eu égard aux faits stylisés et l’engagement citoyen généralisé autour de cette problématique. Les prochaines échéances présidentielles verront ce débat au cœur des enjeux et les politiques seront obligés d’y apporter des réponses idoines.

Recevez mes salutations les plus distinguées et mes prières dévouées afin que vous soyez à la hauteur des espérances de cette jeunesse engagée à délivrer nos états de cette « France-à-fric » coriace et savamment protégée par les deux préfets plénipotentiaires que sont Alassane Ouattara et Macky Sall.

Vive l’Afrique, le combat continu, Dafa Leeer !

 

M. Oumar DIAGNE
Expert financier/spécialiste finance islamique
PDG Zafir Consulting S.A- Membre de la FCAA
SG du Rassemblement pour la Vérité (RV)
Dakar- Sénégal

Source :
http://www.dakaractu.com/Reponse-ouverte-au-Gouverneur-de-la-BCEAO_a139852.html


 

0 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.
 14/11/17: „Chemin d’exil’’ : l’œuvre poétique de Mohamed Lamine KEITA préfacé par Siaka BARRY

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques