Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 5 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mardi, 21 novembre 2017 08 : 10

Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?


Barry_Sadio.jpg
Sadio Barry

2013-08-01 23:43:45 

Mansour Kaba dans son mémorandum du 30 juillet 2013, intitulé "Pour la création d’un mouvement citoyen à but unique: l’abolition de l’esclavage au Foutah Djallon":

« Savez-vous qu’aujourd’hui encore, en ce XXIe siècle, et en République de Guinée, certains citoyens Guinéens sont obligés, du fait de leur état d’esclaves, de sacrifier des boucs noirs à la place du bélier blanc du Prophète Abraham ? » (Lire)

Bismi-llahi-r-rahmani-r-rahim !

Je demande pardon à tout bon Malinké qui serait mal à l’aise en lisant la réponse que je vais adresser à l’homme politique et ancien ministre guinéen Mansour Kaba qui veut se servir des Peuls et du Fouta comme un fonds de commerce politique. Parce que de bons Malinkés, il y en a malgré la dominance des mauvais qui sont en train de conduire notre pays, la Guinée, en enfer.

Mansour Kaba parle du Fouta qu’il ne connait pas et porte des accusations de mauvaise foi contre ma communauté au sein de laquelle il veut créer des troubles et haines qui caractérisent son espèce.

Né en Haute Guinée, ayant grandi dans cette région et ayant étudié, toutes les matières, jusqu’au niveau brevet en malinké, j’estime connaitre mieux que Mansour Kaba sa langue et sa culture et avoir le droit de lui répondre légitimement, pour dire et démontrer que chez lui, ça ne va pas mieux que chez moi au Fouta, sur aucun plan.

Au moment où on est en train de compter le nombre de victimes des affrontements interethniques opposant une partie de la communauté malinké à une communauté forestière au sud du pays, au moment où des contestations et manifestations de colère contre le régime Condé sont en train de gagner toutes les communes de la capitale (Lire), l’autre cheveu-blanc irresponsable de la Guinée, Mansour Kaba, pète non plus des plombs lui, mais des obus sur les Peuls. A quel dessein ?

Dans un discours publié le 13 juin 2013 dans le journal « Le Cercle », Alpha Condé fait croire que sa préoccupation majeure est comment combattre la corruption, sortir la Guinée de la misère et la faire développer.

Dans son article-réponse à Alpha Condé du 27 juillet 2013, l’économiste Mory Doré dit au président guinéen que pour la croissance et le développement du pays, la seule qualité des institutions n’est pas suffisante. « Cela passe aussi par un apaisement des tensions sociales et ethniques. Ces tensions sont naturellement un handicap majeur à tout investissement étranger » (Lire).

On peut donc se demander pourquoi Mansour Kaba, un leader politique membre du parti au pouvoir et qui se décrit lui-même comme un génie de l’élite guinéenne fait une sortie dans le sens contraire quatre jours après ce conseil d’expert à la mouvance présidentielle ?

A mon avis, Mansour Kaba cherche à nuire beaucoup plus à Alpha Condé qu’à la communauté peule.

Analyse

Alpha Condé s’est battu pendant plus de 40 ans pour être Président de la République. Quand il a eu la chance d’atteindre cet objectif (les autorités de la transition roulaient pour lui), il n’a pas été prudent dans sa conduite et dans ses propos à caractère ethnique contre toute une communauté du pays qu’il voudrait gouverner. Les conséquences sont énormes : l’alliance des bâtisseurs qui regroupe la crème des compétences guinéennes refuse de coopérer avec l’inexpérimenté président et la majorité du peuple le déteste et ne lui accorde aucun respect.

Alpha Condé est le seul Président au monde dit démocratiquement élu dans son pays mais qui n’ose pas prendre des bains de foule en Guinée ni se présenter à ses compatriotes à l’extérieur du pays, en dehors des regroupements de son parti et de l’ethnie dont il se réclame. Je ne peux croire qu’il se sent heureux dans cette situation.

La première personne qui aurait intérêt à ce qu’il y ait entente et paix sociale en Guinée, c’est le premier magistrat du pays qu’il est. Malheureusement, Alpha se trouve politiquement dépendant des clans dont les leaders le méprisent et œuvrent activement à son échec : les clans Dianè et Kaba qui estiment être les nobles de la Haute Guinée. Toute personne qui connait la Haute Guinée sait que certains Maninka Mori ne supportent pas de voir un autre Malinké au-dessus d’eux. C’est surtout eux, les extrémistes de ces clans, qui ont peur de la démocratie en Guinée, parce que cela briserait leur fantasme actuel de garder le pouvoir après l’octogénaire Alpha Condé. Ce sont eux qui sont responsables des dérives racistes et crimes de sang du régime actuel.

Mansour KABA, 73 ans, était le fondateur du parti DYAMA qui s’est dissout dans le RPG-arc-en-ciel d’Alpha Condé au pouvoir.  Dans son interview du 27 mai 2012 accordée au journal guinéen "La Nouvelle Marche", Mohamed Mansour KABA est allé jusqu’à affirmer être le premier à rallier le RPG de Alpha Condé.  En effet, quand Alpha Condé était en prison, Mansour Kaba avait œuvré pour l’union de son parti familial et celui du prisonnier Alpha Condé qui ne devrait plus être présidentiable en Guinée.

« Mansour = Alpha et Alpha = Mansour » criait l’homme qui espérait récupérer le RPG qu’il avait toujours combattu auparavant en Haute Guinée (Lire). Ce « griotisme » d’un fanfaron qui se veut noble de la Haute Guinée ne lui apporta rien : il n’a pas eu de place dans le gouvernement et ne semble pas non plus l’avoir sur une des listes électorales du RPG-arc-en-ciel de son nouveau maître Alpha Condé pour les législatives (Lire). Ce qui tue politiquement le prétentieux Mansour Kaba qui croyait pouvoir être président en Guinée. Tout un rêve qui s’écroule donc pour ce vaniteux Maninka Mori, le faisant disjoncter !

Mansour Kaba chercherait-il donc à saboter le régime d’Alpha Condé en exacerbant les tensions ethniques et des ressentiments de l’importante communauté peule contre le pouvoir ?

Je ne trouve pas d’autre explication du comportement de ce septuagénaire instruit, donc censé connaitre l’histoire de notre pays.

Quand Mansour Kaba appelle aujourd’hui à la constitution, partout en Guinée, d’un puissant mouvement citoyen à but unique, à savoir l’abolition de l’esclavage au Fouta Djallon et afin d’obliger les députés de la future Assemblée Nationale à voter une loi dans ce sens, il n’a aucune autre motivation que de provoquer et alimenter des haines et tensions ethniques en Guinée sous le règne d’Alpha Condé. Il fait clairement comprendre que si la mouvance au pouvoir "gagne" les législatives, c’est un parlement anti-peul qui verra le jour en Guinée. En effet, si Mansour Kaba croit à ce qu’il raconte dans ce mémorandum, il ne peut pas nous dire qu’il ne le savait pas depuis l’avènement du multipartisme en Guinée il y a 22 ans. Pourquoi c’est maintenant qu’il soulève la question et pourquoi cible-t-il nommément le Fouta dans le contexte actuel que l’on sait, alors que l’esclavage a été une pratique commune à toutes les ethnies guinéennes ?

mansour_kaba.jpg
Mansour Kaba

Si le guinéen et l’homme politique Mansour Kaba proposait une loi sans nommer aucune région ou indexer une communauté, cela n’aurait provoqué aucun problème. Or, c’est bien ce que cherche ce septuagénaire maléfique en Guinée. Sinon, on n’a pas besoin d’une nouvelle loi en Guinée à côté de celle qu’il cite dans son mémorandum:

Article 8 de la Constitution: « Tous les êtres humains sont égaux devant la loi. Les hommes et les femmes ont les mêmes droits. Nul ne doit être privilégié ou désavantagé en raison de son sexe, de sa naissance, de sa race, de son ethnie, de sa langue, de ses croyances et de ses opinions politiques, philosophiques ou religieuses ».

Avant cet article que Mansour semble connaitre, les articles 1, 4 et 6 de la Constitution vont dans le même sens, garantissant l’égalité de tous et prévoyant des sanctions contre tout acte de discrimination ou de traitement dégradant d’une personne quelconque en Guinée. Donc toute nouvelle loi dans ce sens ne pourrait que répéter ou formuler autrement ce qui existe déjà dans la Constitution.

Si on appliquait les lois existantes, il n’y aurait plus d’injustice en Guinée. Si on ne les applique pas, il ne sert à rien d’en créer d’autres. Nous attendons donc de Mansour Kaba, qu’il se batte pour le respect et l’application des lois existantes en Guinée au lieu d’en proposer de nouvelles qui conduisent à une simple redondance. Dans ce cas j’attire son attention sur deux articles de notre Constitution dont le respect ferait du bien à notre peuple:

Article 9: Nul ne peut être arrêté, détenu ou condamné qu’en vertu d’une loi promulguée antérieurement aux faits qui lui sont reprochés, pour les motifs et dans les formes prévues par la loi. Tous ont le droit imprescriptible de s'adresser au juge pour faire valoir leurs droits face à l'Etat et ses préposés.

Article 143: Nul ne doit organiser des formations militaires, paramilitaires ou des milices privées, ni entretenir un groupe armé.

J’aurais également voulu, comme la plupart de nos compatriotes de la Forêt, proposer une loi pour l’interdiction des Donsos (groupe armé non républicain) en Guinée (Lire 1 & 2). Mais je sais que le respect de cet article 143 de la Constitution aurait satisfait cette demande.

A propos de l’esclavage

L’esclavage a été une pratique de toutes les sociétés humaines à un moment donné de leur histoire. Mais l’esclavage de chez nous n’est pas à comparer à ce que les Arabes et les Occidentaux ont fait subir aux Africains. Le phénomène était plutôt économique chez nous en Guinée. Ce que Mansour Kaba reconnait d’ailleurs dans sa dernière sortie, contrairement à ce qu’il affirmait dans son interview du 27 mai 2012 accusant les Peuls de racisme. J’en déduis donc qu’il a bien lu ma réponse à ses propos d’alors (au lien ci-dessous).

En réalité, les esclavagistes actuels de la Guinée sont ceux qui confisquent le pouvoir et vivent sur le dos du peuple.

Au sein du peuple, c’est la pauvreté qui pousse encore certains, tant chez les Peuls que chez les malinkés, à se dire descendant d’esclave de telle ou telle famille, quand ils voudraient solliciter des services de cette dernière. Cela peut être plus fréquent chez les Peuls parce qu’ils sont plus humains et plus responsables que les soi-disant nobles malinkés. En effet, le Peul a l’obligation morale de porter assistance à ses anciens esclaves ou aux descendants de ses esclaves, quand ces derniers sont dans le besoin (Sécurité, santé, vêtements ou nourriture par exemple). Certains Peuls ont ainsi offert ou prêté des terres à exploiter à leurs anciens esclaves. En dehors des mariages mixtes, ce sont ces liens sociaux qui existent aujourd’hui entre des familles au Fouta.

Naturellement, la question des terres prêtées pose problème actuellement dans certaines localités et les pêcheurs en eau trouble du genre Mansour Kaba essayent de manipuler ceux dont les parents ont bénéficié d’un service social et humain dans le passé, de la part des familles auxquelles ils ont été vendus par celles des Mansour Kaba. Si les Peuls avaient été inhumains comme les familles Kaba qui ont de vastes domaines en Haute Guinée et qu’ils n’ont jamais accepté de partager avec personne, il n’y aurait pas ce problème aujourd’hui au Fouta.

Aujourd’hui, même si vous prêtez votre maison ou une terre à un frère de lait voire à votre propre maman, récupérer ce bien sera un problème. Ce genre de conflit n’est pas spécifique au Fouta Djallon.

Je prierais toutes les familles de Fouta de ne pas seulement traiter cette affaire du point de vue du droit, mais plutôt socialement. Quand on prêtait les terres aux anciens esclaves, ils n’avaient pas les moyens d’en acheter et ils en avaient besoin pour vivre. Vouloir leur retirer complètement ces terres, c’est ne plus leur laisser un chez-soi au Fouta alors qu’ils ne connaissent nulle part ailleurs. Il faut donc partager avec eux. Ces personnes sont aujourd’hui des Haali Pular à part entière, des amis, des beaux-parents, des oncles, des tantes, des cousins, des cousines, des époux et épouses à nous.

L’exemple de mon père Elhadj A. Barry

Début des années 90, un vieux accompagné de son fils ainé adulte arriva dans notre famille à Kankan, venant de Fouta. Il fut reçu comme un grand-père à nous et beau-père à nos mamans. Mon père l’appelait "Kawu" (oncle maternel) et le vouvoyait. Le lendemain de leur arrivée, il y eut un entretien auquel seuls les hôtes, mon père et l’ainé de notre famille prirent part. Ils resteront quelques jours sur insistance de mon père avant de retourner au Fouta.

Jusqu’à mon mariage, je croyais qu’il s’agissait d’un oncle maternel de notre papa, parce qu’il était traité dans le respect dû à ce rang dans une famille peule. Pour nous les enfants, il était le grand-père. Nos mamans se baissaient pour lui donner à boire. C’est après le décès de notre père que notre frère ainé expliqua aux majeurs d’entre nous ce qui s’était passé:

Le vieux était un esclave de notre grand-mère, ensuite de notre père. Fonctionnaire, notre papa qui était appelé à vivre ailleurs prêta ses terres héritées de son père et de sa mère à son ancien esclave de confiance. Devenu vieux, l’homme prit son fils ainé pour venir lui présenter notre papa comme propriétaire légitime des terres en question.

« Vous m’avez confié vos terres que j’ai exploitées et que mes enfants exploitent aujourd’hui. Avant de mourir, j’ai voulu qu’ils sachent à qui appartiennent ces terres. Mieux, je voudrais vous les rendre de mon vivant pour qu’il n’y ait pas de conflit après moi », déclara-t-il à notre papa devant son fils et mon frère ainé. Alors mon père, après concertation avec notre frère, déclara au vieux et à son fils :

« Kawu, vous m’avez porté quand j’étais petit. Vous avez toujours été un oncle maternel pour moi. Depuis la disparition de ma maman, c’est vous qui vivez sur ces terres et qui les mettez en valeur. De même que moi et mes enfants sommes chez nous ici, vous êtes chez vous là-bas. Ces terres, je vous les offre devant mon fils ainé et devant Allah. C’est l’héritage que vos enfants peuvent légitimement avoir de vous, oncle ».

Nous ne sommes pas riches, mais aucun enfant de mon père ne prit mal cette nouvelle. Au contraire, nous en avons tous été fiers.

Haute Guinée: persistance d’une discrimination inhumaine du Manden primitif

Ce que Mansour Kaba tait volontairement, c’est que le système de caste du Manden qui persiste dans la culture malinkée est même pire que l’esclavage. Ce sont des tribus malinkées, dont les Kaba comme la famille de Mansour, qui vendaient des esclaves aux Peuls (Lire). Les Peuls n’ont même pas un nom pour désigner l’esclave dans leur langue, parce que cette pratique n’existait pas dans leur culture. C’est de l’Islam et du voisin malinké que le Peul a pris le mot esclavage. Ils utilisent le terme « Non instruit » (Maddjudho) pour désigner l’esclave, alors que la culture malinkée a un vocabulaire spécial correspondant au mot Esclave: Dyon.

Au lien ci-dessus, vous comprendrez que dans la communauté peule, l’esclave, bien que d’origine étrangère, a eu la chance de devenir Peul et changer de classe sociale. Une possibilité que la culture mandingue de Mansour Kaba n’a nullement prévue.

Encore de nos jours, en ce XXIe siècle et en République de Guinée, le tribalisme et la discrimination résultant du système de castes chez les Malinkés est pire que ce que les esclaves vivaient au Fouta Djallon au temps féodal, il y a des centaines d’années.

En Haute Guinée, si vous n’êtes pas de la caste des soi-disant nobles (celle des Mansour Kaba) vous faites objet de discrimination sociale humiliante au quotidien. Et si vous n’êtes pas malinké, vous faites objet de mépris systématique à toute occasion. Les Forgerons, les Garankés, les Finas, les Griots, les Forestiers, les Peuls et même les Soussous qui ont vécu en Haute Guinée peuvent le témoigner.

Jusqu’à nos jours les familles malinkées se disant nobles refusent tout mélange avec les Malinkés considérés comme homme ou femme de caste inférieure.

Un Forestier, aussi âgé puisse-t-il être ne bénéficie d’aucun respect de la part même des enfants malinkés qui font rire leurs parents en se moquant ou en maltraitant le Forestier devant eux. Quand un nom forestier est prononcé en Haute Guinée, c’est l’humiliation pour l’intéressé : petit et grand, tout le monde rit et s’en moque. Le Forestier ne doit surtout pas oser parler sa langue devant les Malinkés dans cette région, sinon il regrettera d’être venu dans ce monde. Cela a conduit beaucoup de Forestiers à devenir malinkophones et à prendre même des noms de famille malinkés pour être un peu accepté dans leurs milieux.

On ne parle du Soussou en Haute Guinée qu’en une personne effrontée, sans manière, voleur, prêt à plutôt surprendre et tuer son prochain que de se battre loyalement contre lui.

Pour les Peuls, les Malinkés font la différence entre ceux fraichement venus du Fouta et ceux qui sont nés et ont grandi en Haute Guinée qui ne se laissent pas faire et qui sont prêts à cogner à la moindre provocation, même verbale.

Et les plus tribalistes et extrémistes de la Haute Guinée sont bien de la caste de Mansour Kaba. Ils ne veulent même pas se mélanger aux autres Malinkés "normaux" à plus forte raison à ceux qu’ils considèrent comme de castes inférieures: Diabaté ou Dioubaté, Kouyaté, Sissoko, Kanté, Tounkara, Oularé etc. 

Même les prénoms malinkés qu’ils donnent à leurs enfants sont limités. Raison pour laquelle ce sont les mêmes prénoms que l’on rencontre dans les familles Kaba alors qu’elles sont nombreuses.

En 1988, une amie à moi et voisine de ma famille à Kankan, une Maninka Mori du nom de Assetou, vendeuse de bouillie le matin et de savon la journée, a failli se suicider parce qu’un jeune cadre malinké de Kankan, fortuné mais fils d’un griot, a eu l’audace de la demander en mariage. Le père de la fille, H. K., ira jusqu’à prendre son fusil et menacer de tuer le jeune qui, au lieu de chanter les louanges de sa fille, est venu se moquer d’elle en la rabaissant par sa demande en mariage.

Mais il y a pire en Haute Guinée, une caste inférieure aux esclaves : celle des Wolossos. Les femmes wolosso appartiennent à tout le monde, chaque homme des castes supérieures peut la coucher où, comment et quand il veut. D’où l’appellation "Wolosso" pour ses enfants, parce qu’elle devient enceinte n’importe où et par n’importe qui, d’après la culture mandingue.

Par ailleurs, tant en Haute Guinée qu’ailleurs comme à Conakry, une femme malinkée, quel que soit son degré d’instruction, sa caste d’origine ou sa fortune, n’a pas le droit de répondre autrement que « M’ma a soron », c’est-à-dire je ne l’ai pas mérité, quand on l’interpelle par son nom de famille. Cette discrimination qui témoigne du traitement inhumain et primitif de la femme, considérée et traitée comme un objet dans la société malinkée, Mansour le sait.

Alors, je dirai à Mansour Kaba qu’il essaye de balayer d’abord devant sa case avant de vouloir laver celle chez les autres.

Obligé de sacrifier des boucs noirs à la place du bélier blanc ?

Y a-t-il un Guinéen, même non sérieux, pour croire qu’à nos jours on interdit à certains d’immoler un mouton quand ils veulent faire des sacrifices ? Est-ce qu’il y a une permission à demander pour ce genre de chose ?
Même au Fouta théocratique, il n’y a jamais eu une telle interdiction.

Ou Mansour Kaba n’est pas de bonne foi, ou il parle de ce qu’il ne connait pas.

Dans le Fouta théocratique, en matière d’action sociale, un esclave peut faire tout ce que son maitre fait mais il n’y est pas obligé. C’est l’inverse qui est mal vu. Pour le baptême de son enfant ou certains sacrifices, l’esclave avait le choix d’immoler une chèvre, un mouton ou un bœuf tandis que son maitre ne peut descendre en dessous du mouton. Il s’agissait là des mesures d’allégement en faveur de l’esclave considéré comme démuni ou n’ayant pas reçu une éducation de base peule (donc qui ne devrait pas être pris de rigueur comme le Peul). C’est ainsi que même dans le registre des sanctions, l’esclave était puni par la flagellation pour des fautes graves pour lesquelles le Peul normal recevait la peine de mort (cas d’adultère par exemple).

Au clair, les Peuls n’ont rien à regretter de leur passé. Ils ont fondé la société humaine la plus juste et sociale de son temps. S’ils ont à regretter, c’est plutôt de devoir fonder une nation avec des abrutis primitifs et mécréants du genre Mansour Kaba !

Aux Peuls de Guinée qui refusent de prendre conscience devant le nazisme mandingue en implantation contre eux en Guinée, je dirais ceci :

Fulbhè Fuuta, tant de l’opposition que de la mouvance présidentielle, si vous acceptez que le parti des Mansour Kaba (RPG-er-en-ciel) prenne aussi le Parlement par la force en imposant sa fraude, voilà ce qui vous attend: une Assemblée Nationale anti-peule en plus du régime angbansanné.

fewti èn kön nö bhuri kö feyyhin dhèn kön.

Aux électeurs guinéens:

On n’a pas besoin de s’abstenir pour sanctionner son parti aux législatives. Dans une élection parlementaire, c’est la victoire de l’opposition qui compte et non celle d’un parti politique. On peut donc voter contre le pouvoir tout en sanctionnant son parti en choisissant de voter pour un autre vrai parti de l’opposition (pas pour des opportunistes qui avaient voulu collaborer et qui ne sont restés dans l’opposition que parce que le pouvoir a refusé leur main tendue).


SADIO BARRY,
Administrateur de guineepresse.info

 

Articles recommandés :

1- Vous mentez, M. Kaba Mansour !

2- Mansour Kaba et le nouvel empoisonnement en perspective en Guinée

3- Dr. Mamadou Baïlo Camara : un autre Docteur de France qui rappelle tristement les qualités médiocres d’Alpha Condé !

4- Mansour Kaba «koungbè» : l’ethno obtus qui se fout du Fouta !

5- Amadou Diallo répond à Monsieur le Docteur Chercheur Enseignant Mamadou Baïlo Camara

6- Mansour Kaba et l’esclavage au Foutah Djallon

7- 20 août : date anniversaire de l’arrivée des premiers esclaves africains en Amérique.


 

48 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Nino02/08/2013 05:05:13
C'est incroyable pour un soi-disant croyant. Comment peut- il publier ces gros mensonges dans le mois saint du Ramadan.
Ce gars-là souffre vraiment, il a besoin d'aide
Siriman Jarah02/08/2013 08:06:52
très bonne réponse à cet ignorant; il parle de sujets qu'ils ne maitrise pas;

je n'ai jamais vu de peuple plus ethnocentriste que le peuple malinké, plus porté sur le mépris des autres; iln y a qu'à voir les elections actuelles au mali mon fère sadio c grave: les gens scandent dans la rue "plus jamais un président du nord (soumaila cissé est sonrai/peulh et non mandingue, tout comme ATT qui etait lui aussi sonrhai/peulh de mopti)" ; je t'assure que la bas, ce qui s'est passé n'a rien à envier au vote ethnique de 2010 en guinée; la grande masse bambara/mandingue du sud s'oppose à tout le reste du pays,c super

toutefois Sadio, le terme Pulaar macc-udo (captif)n'a rien à voir avec le mot majj-udo (égaré, perdu); les racines des mots sont totalements différentes et ne se prononce pas pareil
Hawa Bah02/08/2013 08:41:43
Al Barka Barry djo.
La loi extra que nous avons à voter en guinée, c'est celle interdisant nommément les donzos en Guinée et la proposition d'une résolution ouest-africaine dans ce sens pour que ces miliciens et criminels de guerre en Sierra Leone, au Libéria et en Côte d'Ivoire soient définitivement bannis en Afrique, sinon toutes les communautés recréent leurs donzos. Car il n’y a pas de peuple qui n’ait pas eu ses chasseurs dans le passé. Au Fouta c’étaient des Waagnobhè. L’utilisation de ces sauvages dépassés par les Mandingues montre leur mauvaise foi et la lâcheté de leurs hommes politiques. Ils sont responsables de toutes les guerres civiles en Afrique de l’Ouest.
Elhadj S. Bah02/08/2013 08:58:55
Cher Siriman Jarah, vous avez la chance que les Bambaras prédominent au Mali sur les Malinkés mais la minorité malinké suffira pour empoisonner la vie et le developpement de cet autre pays.
Pour ce qui est du nom de l'esclave en peul, je peux vous assurer avec mes 70 ans que M. Barry a bien raison. Le terme que vous employez, "macc-udo" est la mal-prononciation de majj-udo par des malinkés. L'affranchissement obligatoire des esclaves qui s'instruisent et deviennent croyants chez les Peuls dérive de cela.
Le terme majj-udo qui veut dire égaré ou perdu comme vous dites se rapporte au fait de ne pas être croyant, ne savoir ni lire ni écrire. Donc la traduction de M. Barry est également juste: non-instruit.
Saran02/08/2013 09:30:52
Sadio tu n'as pas à t'excuser. Les malinkés qui sont contre toi ne reconnaitront jamais ta raison. Tout père de famille qui ne veut pas être insulté doit apprendre et veiller que ses enfants n'insultent pas les parents des autres. Ils peuvent s'en prendre à toi en ignorant que ce sont leurs parents qui provoquent sans cesse les autres en guinée, mais personne ne peut nier ce que tu dis ici en âme et conscience en ce mois saint de Ramadan.
Les malinkés épris de justices et bons guinéens te donnent raison.
Je veux qu'on me cite un Kaba ou une Kaba mariée aux malinkés des noms cités ici. Ils ont même un cimétière réservé aux leurs à Kankan.
kerfalla02/08/2013 09:33:43
merci mr sadio, je suis 100/100 soussou, cet article m'a reconforté car c'est bien ce que je pensais de ces malinkés. ils sont congénitalement racistes et tribalistes. en plus ce que j'ai remarqué les vieux chez eux sont plus racistes que les jeunes parfois.un exemple: il ya quelques jours à conakry j'ai entendu un vieux auditeurs d'une émission interactive, dire que cellou dalein est tombé devant lui à l'aéroport de cky et que c'est sur une civière qu'il a été embarqué et en plein ramadan ce kaffre a juré. cellou est rentré à cky le mercredi en provenance de paris sain et sauf et dementit tout ce qu'on raconte ici actuellement. pour finir je rejoint sadio pour demander aux militants de l'oppositon de "voter oppositon" qu'elle que soit les circonstances et ayant à l'esprit comme priorité de balayer ces racistes.merci
M. Tamba02/08/2013 09:55:25
Au risque d'étonner tout le monde, moi je dis merci à ce Mansour Kaba qui oblige enfin les guinéens à poser le vrai mal guinéen sur la table et en parler ouvertement: le racisme, les mensonges et la violence malinkés qui sont à la base du retard de notre pays et de tous les conflits sociaux en guinée. Ils sont à la base de tous les crimes de sang qui ont été commis en guinée depuis l'indépendance du pays, pour avoir ou garder le pouvoir. Les crimes de 2007 c'était eux pour provoquer les condamnations et la chute de Conté. Les crimes de 28 septembre 2009 c'était eux pour obtenir les condamnations et la chute de Dadis. Ils ont eu le pouvoir mais les crimes s'intensifient: Siguiri, Kouroussa, Zowota, Gbalapaye, Gueckedou, Mamou, Conakry, Koule, N'Zérékoré, Beyla, Lola. Même les nazis allemands sont allés plus doucement au début.
En tant que Forestier je confirme tout ce que vous dites dans cet article. Pour des raisons que vous citez mon propre grand frère de même mère et même père porte le nom Touré avec un prénom malinké, parce qu'il le fallait pour qu'il puisse aller à l'école en haute guinée, tellement qu'il souffait du racisme des malinkés y compris des enseignants. Ils ne discriminent même pas les Forestiers en haute guinée seuleent mais jusqu'en Forêt chez nous. Toutes les autres communautés guinéennes doivent se donner la main et exiger la dissolution et l'interdiction des donzos ou la séparation avec leur région. Que ces barbares portes leurs armes chez eux partout et non plus chez les autres guinéens.
saajo jallo02/08/2013 11:41:20
Pour moi l'esclavage n'a pas d'ethnie, dans toutes les societe il y a eu des victimes, et si c'est possede des terres qui fait les gens "nobles" alors la plus part des populations occidantales sont des esclaves, car ils travaillent tous pour des patrons et sont payes pour ca. le mot esclave ne doit pas facher car ca existerat pour de bon et nous sommes tous victimes.
Gassimou02/08/2013 11:48:11
C'est vraiment top Koto Sadio...J'ai envoyé un courriel a ce menteur sans honte ni vergogne, pour lui rappeler qui il est et d'ou il vient.

Cet article est a difusé au maximum sur les reseaux sociaux, pourque tous les Guineens soucieux pour le devenir du pays, sachent ce que manigance les ethnocentrist du party angbansané...

Encore une fois merci Mr Barry
Diallo Mohamed Ali02/08/2013 12:20:01
Formidable mon cher frere Sadio, je suis tout a fait d'accord qu'on arrache la gueule entiere de ce genre de retarde mental pour toute dent contre notre communaute humaine.

Des haineux de cette espece ne meritent aucun respect meme a son age. Il n'est qu'un bambin, houi!
Agnes Kourouma02/08/2013 12:33:05
On ne va pas voter une loi pour abolir ce qui s'inscrit dans le passé, sans introduire la condamnation de ceux qui vendaient ces hommes en leur demandant de les dédommager. La famille de Mansour Kaba qui s'est enrichie avec ce commerce d'homme doit payer des dédommagements qui permettent à leurs anciennes victimes de se payer les terres empruntées.
Ce mansour n'a pas honte de mentir si grossièrement. Tout le monde sait que les Peuls n'ont pas fait de guerre pour aller prendre des esclaves en haute guinée. Il y avait des minorités au Fouta qui sont restées libre alors que des esclaves d'origine malinké venaient en grand nombre chez les peuls. Les "dyulas" ont intérêt de laisser réposer l'histoire. Leurs mannigances se retourneront désormais contre eux-mêmes en guinée.
Ibrahima Kylé Diallo02/08/2013 12:53:01
Cet article pertinent de M. Sadio Barry constitue une réponse foudroyante aux allégations ignobles de Mansour Kaba. Cet ethno a-t-il lancé une provocation? Il va le regretter car il aura beaucoup de réponses dont la mienne qui le "saluera" très bien!
Ibrahima-Kankalabé02/08/2013 12:54:13
Je suggere en plus que la Coordination du Fouta avec ou non celle du Hallu pular porte plainte contre Mansour Kaba. On comprend que ce sieur est atteint de sénilité avancée. Il parait que "Kaba" voudrait dire caillou. Il faut donc casser ce caillou!
GuineePresse.info02/08/2013 12:59:52
Merci Ibrahima-Kankalabé pour votre message.

Pour votre information, c'est la Coordination de la Moyenne Guinée (Fouta) qui a changé en Coordination Nationale Haali Pular pour inclure tous ceux qui partagent la culture et la langue peule en Moyenne Guinée comme dans le reste du pays. Elle assurait cette fonction avant mais le nom prêtait à confusion et n'avait pas le sens large.
Aliou02/08/2013 14:04:13
Bravo Sadio on ne peut pas faire mieux.
Si le terme Bilakoro est ultisé en malinké pour dire mineur ou immature, alors Mansour Kaba est un Bilokoro Koumgbè qui doit être cantonné en Guinée.
Almamy Sylla02/08/2013 15:25:03
"En réalité, les esclavagistes actuels de la Guinée sont ceux qui confisquent le pouvoir et vivent sur le dos du peuple".

C'est la vérité du jour. Au lieu de nous parler d'une loi pour abolir l'esclavage, ce monsieur doit demander à son maitre Alpha de respecter les règles démocratiques en Guinée.
On a besoin d'une loi explicite pour interdire les donzos et les mercénaires qui servent de milice aux partis malinkés dans toute l'Afrique de l'Ouest.

"Je prierais toutes les familles de Fouta de ne pas seulement traiter cette affaire du point de vue du droit, mais plutôt socialement. Quand on prêtait les terres aux anciens esclaves, ils n’avaient pas les moyens d’en acheter et ils en avaient besoin pour vivre. Vouloir leur retirer complètement ces terres, c’est ne plus leur laisser un chez-soi au Fouta alors qu’ils ne connaissent nulle part ailleurs. Il faut donc partager avec eux. Ces personnes sont aujourd’hui des Haali Pular à part entière, des amis, des beaux-parents, des oncles, des tantes, des cousins, des cousines, des époux et épouses à nous".

Je jure au nom du Ramadan et la main sur le Saint Coran que Sadio Barry est une personne qui a toutes les bonnes qualités pour faire un bon dirigeant qui peut rendre une nation prospère et fière: bonne source avec une famille et parents exemplaires, bien formé et cultivé, courageux et véridique, compétent et visionnaire, juste et très humain.
Sous d'autres cieux où il y a des riches instruits, des fortunés et patriotes investissent sur des hommes pareils pour conquérir le pouvoir et sauver leur nation.
BK02/08/2013 15:46:09
Allez sur guineenews. J'ai failli mourir de rire. Ce régime de mamaya qui n'arrive pas à gérer le présent nous parle de l'horizon 2035!!!!!!!

Ridicule à faire mourir débout:
Ministère du plan : quelles visions et perspectives pour la Guinée à l'horizon 2035 ?
diallo boubacar doumba02/08/2013 16:28:26
Mansour Kaba est un menteur effronté doublé d'un raciste à la foulaphobie à nulle autre pareille.Depuis belle lurette il n'y a plus d'esclaves au Fouta Djallon.En outre si dans un passé lointain il y a eu des esclaves au Fouta ce sont les Malinkés eux mêmes qui ont capturé leurs propres frères malinkés pour venir les vendre aux aristocrates peuls.Savez vous que depuis des siècles la Haute Guinée et même tout le Manden sont des zones dépeuplées à faible densité? Je vais vous le dire en donnant la parole à un griot malinké Wa Kamissoko.Je cite :
"Si de nos jours encore les autres pays comptent plus d'habitants que le Manden, ce n'est pas parce que ses habitants se sont de tous temps attaqués les uns les autres.Même dans les chemins conduisant sur les leux de ramassage de bois mort ,les plus forts capturaient les plus faibles ,puis les acheminaient par le "petit chemin de la trahison" pour aller les vendre et gagner ainsi l'argent nécessaire à la satisfaction de leurs besoins." Je reviendrai sur cette question si Dieu le veut !
Bouba02/08/2013 16:41:25
MANSOUR Kaba est un malade mentale,avec une folie douce .Il avait dit que Sekou Toure voulait brûler kankan,que kankan lui appartient etc...Cet homme fait parti des personnes bourrées de complexes et viscéralement haineux.
Il va payer sa folie.
minerai noir02/08/2013 17:53:36
Au moment où je vous ce texte mon jeune sort des hopitaux de merde deconakry avec des blessures à la tête et sur le corps.et dépoillé de tout.Il sortait d'un taxi et il p
AOD02/08/2013 17:58:03
"Sous d'autres cieux où il y a des riches instruits, des fortunés et patriotes investissent sur des hommes pareils pour conquérir le pouvoir et sauver leur nation."

Almamy je dirais plutôt des fortunés visionnaires au lieu de patriotes. Car les hommes d'affaires investissent pour gagner en retour, mais même cela les Guinéens sont nuls. Ils ne pensent pas loin, sinon investir à un homme qui a des potentialités et du talent, c'est un bon investissement pour gagner gros avec le pouvoir qu'il va rapporter.
Diallo A .T02/08/2013 18:49:36
Mon Cher Sadio.
Merci pour cette mise en Lumiere,car vous etes bien placer pour nous parler de la haute Guinee. je conseille Mr KAba Mansour
d`aller au Foutah ,afin de connaitre la vraie histoir,sans entrer dans les details. A Sa place je dois presenter le
bilan de mon ministere,au peuple de Guinee. Mois jai un Dossier qui est bloquer lors de son pasage a Lurbanisme. AT .Diallo
Siriman Jarah02/08/2013 19:04:41
Elhaj Bah, je respecte vos 70ans mais dire que maccudo dérive de majjudo et srait une mauvaise prononciation de ce mot par les malinkés est une erreur; Au Fouta Toro, on dit maccudo, et il n ya point de malinké la bas; au cameroun, idem, ainsi qu'au niger; d'autre part les peulhs animistes du Kunaari au Mali, du Liptaako au niger et autres utilisaient ce mot pour désigner leurs captifs, ce qui prouve bien que ce mot n'a aucun lien avec une quelconque instruction islamique; il ya ce probleme chez les peulhs de la guinée de tout rattacher à l'islam comme s'ils ont toujours été musulmans; c'est bien pour cela que vous avez donné les prénoms authentiques de Hamadi, Samba, Demba Yéro Paate à vos captifs alors que chez tous les autres peulhs ceci est une aberration;
diallo boubacar doumba02/08/2013 19:14:11
Toujours selon le grand griot malinké Wa Kamissoko :
"Si le Manden est aujourd'hui si dépeuplé ,on doit se demander ce qui a exterminé les habitants de ce pays ! Eh bien ! ce sont les Malinkés qui se sont rués les uns sur les autres pour aller se vendre.Il n'est pas un seul mansa du Manden qui n'ait vendu sa part de Malinkés."
Honte à Kaba Mansour ,un indigne Maninka Mori !
Guinéen02/08/2013 19:21:37
Merci mon frere pour cette brillante analyse et réponse a ce cafard. Que le tout puissant ALLAH t illumine le chemin d avantage et te donne longue vie. La Guinee a besoin de ses fils comme toi. Encore merci
Telihoun Barry02/08/2013 20:52:03
Je te remercie Mr. Barry pour cette prompte reponse a ce pseudo-intellectuel d'un autre age. Cet article est un excellent travail de recherche et de documentation riche d'informations comme tu nous en as d'ailleurs accoutume (Kouroukan Fouga; Mansour 1). Malgre ce travail indiduel bien accompli, tout reste a faire car les extremistes ont deja entame la phase d'execution de leur plan. C'est pour cela que le ministere de l'environnement a ete cree et qui n'est en fait qu'une couverture. C'est un moins de camouflage des "donzos" que Alpha Conde veut utiliser comme gardes forestiers dans les villages du Foutah,de la Foret et de la Basse Cote. Le plan d'occupation militaire est complet a en juger par ce qui s'est passe en Guinee Forestiere et qui se passe regulierement a Conakry.
Toute l'armee; la gendarmerie et la police sont tribalisees; a cela s'ajoute les multiples milices qui fourmillent deja dans le pays.
Donc a toutes les communautes, preparons nous car la nuit sera longue. Il ne faut surtout pas compter sur la communaute internationale compte tenu des precedentes experiences dans d'autres pays. J'inclus la communaute malinke dans cet appel, car je sais que la majorite d'entre eux souffre comme nous ou peut etre pire que nous, comme j'ai eu l'occasion de le constater quand j'etais etudiant a Kankan dans les annees 70, lors d'une campagne de recensement dans les sections environnant Kankan. Je confirme donc l'etat d'abandon de ces populations qui vivent dans l'abjecte pauvrete comme la si-bien dit Mr. Barry.
Diogo02/08/2013 21:14:46
Frère Siriman merci à vous pour des infos importantes que vous nous apportez.
Nous avons besoin de votre savoir très large sur des peuls.
Pour ce qui est de cette histoire de Maddjudho, je crois que vous n’avez pas bien compris l’auteur qui serait très d’accord avec vous sur la question peul et l’arabisme qui détruit notre belle culture.
Sadio ne dit pas que l’origine du Maddjudho est arabe mais il me parait qu’il affirme plutôt que la pratique d’esclavage est arrivée chez les peuls à travers l’Islam et les voisins malinkés qui vendaient les hommes comme force de travail. Enfin c’est ce que je comprends de son texte.
Je suis entièrement d’accord avec son analyse. Les peuls étaient des éleveurs nomades. L’origine du mot Maddjudho en liaison avec l’égarement, mot utilisé dans le Coran pour désigner les non croyants colle bien avec le sens qu’on lui donne en Guinée et qui a été mis en pratique au Foutah Djallon: les esclaves qui apprenaient à lire et à écrire le Coran et qui deviennent des musulmans été affranchis avec le plus souvent une fille de l’ancien maître comme épouse pour manifester á tout l’entourage son changement de statut social et son élection dans la famille peule.
Il y a un autre élément à prendre en compte : dans plusieurs pays africains les peuls utilisent des termes qu’ils n’arrivent pas à expliquer l’origine étymologique que l’on trouve l’explication par des peuls de Guinée. Ceux-ci ont en effet non seulement eu un Etat peul très développé avant la pénétration coloniale mais ils ont également étudié des années durant la langue et la culture peule comme d’autres langues guinéennes. Sous le régime de la révolution il y a eu des académies des langues et cultures peules, malinkées, soussou etc. permettant aux guinéens de faire les études scolaires dans leurs propres langues.
Nassirou02/08/2013 22:04:13
Je n'aime pas trop parler ethnie, mais là, il faut que j'en parle. Mr Sadio peut developper cet article et en faire un livre. Il va interesser les guinéens.
En fait en guinée, on dit qu'il y a un problème entre les peuls et les malinkés. Même s'il y a des malinkés que j'apprécie, je dois dire que ce sont plutôt les malinkés qui sont contre les peuls. Je n'ai pas duré en guinée, je m'y suis installé en 2010; Mais j'ai l'impression que les malinkés ont cherché le pouvoir juste pour combattre les peuls. Ils utilisent le pouvoir contre eux. Ils sont obsédés par eux. Pourquoi? Aidez moi à comprendre. Je crois même que leur obséssion envers les peuls a fortement causé leur échec. Je crois même qu'il y a un proverbe poular qui dit "Si le fouet de ton ennemi est trop long, il risque d'atteindre des amis. Leur objectif, ce n'est pas developper la guinée, mais plutôt freiner la réussite proffessionnelle des peuls. Marxiste, Alpha n'a même pas d'égard pour les malinkés. Il les manipule pour se maintenir au pouvoir. Il insultait les peuls et menaçait les commerçants pour faire plaisir à ceux qui sont jaloux de ceux-ci. Maintenent ça lui coûte cher.
Ceux qui brandissent leur appartenance ethnique ou trbale pour attirer le respect et la vénération se trompent d'époque. Au 21ème siècle, il faut avoir le savoir ou brandir ta réussite sociale pour qu'on fasse attention à toi. Car personne ne choisit son ethnie, sa caste ou sa tribu. En 2005, un vieux m'a dit à Dakar "Les malinkés ont deux préoccupation: Comment faire pour qu'un peul n'accède pas au pouvoir et comment faire pour qu'eux y accède." Comme vous voyez malgré les conflits interethniques en forêt, malgré l'image négative que les soussous ont d'Alpha Condé, malgré la colère des soussous après l'élimination de Sidya Touré pour le second tour au profit du fugitif de Piné, les malinkés avaient réussi de liguer toutes les autres ethnies contre les peuls. Comme ils maitrisent bien la langue soussou, ils s'infiltres parmis les soussous faisant semblant qu'ils les leurs et raconter des histoires sur les peuls qu'ils diabolisent. Si vous remarquez les enfants qui naissent de couples malinkés-peuls n'aiment pas les peuls. Parce que dès le bas âge, ils inculquent à l'enfant une image négative du peul. Alors aidez moi à comprendre pourquoi certains malinkés detestent les peuls à ce point.
Souvent dans ce site, je remarque parfois un repli identitaire. Il ne faut pas que le comportement de Alpha et les siens vous poussent à être comme eux. Nous devons plutôt rêver d'une nation unie et démocratique. Bientôt nous allons nous debarasser de tous les hommes archaîques qui prennent ce pays en otage. Le pouvoir n'est pas une affaire d'ethnie ou de clan. Nous avons besoin des gens capables de bien gouverner ce pays.Tous les malinkés ne sont pas mauvais, mais le comportement d'Alpha et compagnie risquera de poser un énorme problème aux futurs prétendents malinkés à la magistrature suprème.
ama02/08/2013 22:52:16
Merci mon cher frère,

Q'on t'aime, ou qu'on t'aime pas tu forces l'admiration et le respect, je suis fière de toi.

Mansour Kaba est un haineux ils va mourir comme il a vécu à l'image de satan le maudit incha allah.
Salam Sow02/08/2013 23:22:06
Meme les Malinkes ont compris que le pouvoir d'Alpha est finis. Donc, Mansour Kaba cherche a se positionner. Et pour avoir la sympathie des extremistes Malinkes, il faut taper sur les peulhs.
Bokar Ly03/08/2013 00:44:06
Un vrai maninka mory digne et fier n'écrit pas ce genres d'inepties.Dieu divise les êtres humains en trois catégories.:
1.Les accomplis,ceux qui sont capables de décences et d'humilites,aux regards des repères moraux et familiaux qui les caractérisent.
2.les sémi-accomplis,qui ont des handicapes du fait de leur extraction sociale ,mais tentent de se conformer à la décence sociale.
3.les foufafou.qui se définissent comme tel.Ils ne méritent pas que l'ont s'attarde sur eux.
Chacun s'y reconnaîtra.
Ardho03/08/2013 05:38:03
Felicitations mon frere Sadio. Ce vieil edente de Ment-Soura merite bien cette raclee. Tu n'as pas rate le pervert. Je l'aurai aussi... Inshah Allah...
kalil03/08/2013 09:37:36
Analyse pertinente,je pense que l'intervention de Mansour à ces moments ou le tissu social est fortement endommagé est tout à fait inopportune.Et,il est dans son interêt de s'abstenir de parler des chose qu'il ne maitrise pas.Merci mon frère pour cette brillante intervention.
Doumbouya03/08/2013 09:46:20
Je suis un Doumbouya peul ou Haali Pular. Avec une grande probabilité, je suis descendant de ces hommes et femmes qui ont été vendus au Fouta il y a des siècles, parce que je n'ai jamais su que je suis autre qu'un peul.
Ma famille aurait pu changer de nom si s'appeler Doumbouya nous mettait dans une situation semblable à celle des Forestiers ou Peuls en Haute Guinée comme relaté ici. Je ne comprends pas le problème de ces gens aujourd'hui, pourquoi ils ont plus de problème avec les Peuls que ceux qu'ils qualifient d'esclaves mal traités au Fouta? Pourquoi c'est eux qui viennent provoquer des histoires au Fouta et non que le conflit ne parte de ceux qui sont censés souffrir?
Le problèmes des Malinkés et des Maninkamoris surtout, c'est le complexe devant les Peuls qui les dépassent en tout, abstrait et concret.
Moi je condamne même pas ceux qui ont vendu mes ancêtres, car être peul, c'est le meilleur cadeau avec lequel on peut naitre en Guinée pour ne pas dire en Afrique de l'Ouest.
sekou 4403/08/2013 11:02:53
Merci Barry,

Tu as eclairé beaucoup de guinéens, dont Mansour Kaba. Helas que l'aliment vomis à terre ne remonte pas, si non Mansour Kaba voudrais avaler ce qu'il a vomis.
Du courage
Ibrahim Guibarka03/08/2013 14:35:30
Merci mon cher frere pour cette belle analyse,il serait interessant si tu le developait pour en fair un livre!
Je peux rien dire de plus sur ce monstre Mansour kaba que vous n'avez pas enumerez ici!
Merci encor une fois koto,qu'Allah te protege
Amadou Oury03/08/2013 18:59:53
Mody Sadio, beaucoup l'ont fait mais je ne puis retenir ma part de vous dire merci. Merci pour votre courage. Merci pour votre combat pour restaurer la justice et le respect pour tous les GUINEENS. Merci de confondre les fascistes et leur opposer la force du savoir et des arguments.
Effectivement, il y avait des délis pour lesquels un peul est sevèrement puni alors que l'esclave lui, est simplement blâmé, le peul est condamné à mort et l'esclave reçoit des coups de fouets etc. etc. Les lois du Fouta prévoyaient des allègements pour les non peuls (étrangers ou esclaves) parce qu'on considèrait que ces derniers commettaient certains délits par ignorance des règles et coutûmes du pays peul. Pour les sacrifices, études, des impots ou autres formes d'obligations morales ou sociales, l'esclave n'est pas obligé mais s'il le fait en appliquant les principes obligatoires pour les Peuls, alors il est à affranchir et prend la nationalité peule.
Koumi03/08/2013 22:06:45
Merci seydi Barry g ss vraiment fier de toi. Q ALLAh guide tes pas.encor une foie merci hermano.
thierno03/08/2013 23:11:03
Big respect koto Sadio. Il serait souhaitable de se focaliser sur ces types de dossiers plutôt que ceux qui deviseraient notre communauté...comme celui de l'UFDG (Bah Oury vs Cellou).
Please, c'est important de noter que le contexte milite pour concentrer les efforts des uns et des autres contre ce regime et rien d"autres...
Regards!!!
bah aguibou04/08/2013 14:28:36
merci mr barry. meme vos ennemis le splus jure's respectent la force de vos arguments, que nul ne peut pretendre renier.
aussi voudrai-je m'attarder un peu sur le commentaire du frere boubacar doumba diallo, pour dire que de par le passe' j'ai eu a me poser ce genre de question sur deux phenomenes: le premier, c'est le fait que les malinkes sont un peu eparpille's en afrique de l'ouest a des proportions variees, sans veritable justification sociale ou economique.
le deuxieme, c'est le fait que les noms malinkes sont parmi les plus repartis entre les differentes ethnies ouest africaine, vous trouvez des noms malinkes chez les soussous, chez les sarakoles, et surout chez les peulhs en grande norme. au fait, ce fait s'explique par le fait que les societes malinkes ont ete les plus desorganise' et le splus barbares que l'afrique ait connu, chacun pouvait s'attaquer a n'importe qui pour le revendre, et la mondre histoire de bambin pouvait degenerer en veritables conflits arme's, d'ou par consequent cet errement infini depuis des siecles. et puisque les societes peulhs etaient les mieux civilsees et organisees dans cette partie de l'afrique, c'etait alors le meilleur refuge qu'un captif malinke pouvait rever.
je me souviens qu'un jour au fouta, un vieil homme m'a confie' que nos ancetres achetaient des esclave, pas dans l'intention de les exploiter, mais plutot pour leur sauver la vie et enseigner l'islam.
pour terminer, puis-je compter sur mr boubacar doumba ou n'importe qui d'autre pour developper ce theme. merci d'avance
Barry Thierno05/08/2013 14:55:56
Ce qui vient d'être décrit est si claire, limpide et instructif qu'il faut être atteint de la schizophrénie ou être abruti comme Mansour Kaba pour le refuser.
A ce brillant exposé pour lequel je dis merci à l'auteur, je voudrais avec sa permission ajouter ceci:
L'une des grandes différences entre la majorité des malinkés et la communauté Peulh est aussi la suivante: Les malinkés en général bien que se réclamant musulmans ont la fierté d'incarner tous les différents symbole du Satan: L'orgueil, la haine, le pouvoir et l'argent au prix du sang humain, le mensonge surtout à l'âge avancé, le copinage, la terreur juste pour ne mentionner que ça. A l'opposé, les peuhls ont la fierté de défendre des grandes vertus, notamment les vertus morale, religieuse et intellectuelle sur lesquelles ils se sont appuyés pour asseoir leurs convictions. Le grand malheur de la Guinée et le plus grand regret des peuhls comme l'a d'ailleurs précisé l'auteur, c'est d'avoir un territoire en partage avec une communauté(Malinkés) dont la majorité ne croit qu'au CYNISME
jalloh05/08/2013 17:09:29
sadio, tu es vraiment une personalite ulliminee.
TRAORE OUMAR05/08/2013 19:03:18
Moi je demande aux peulhs de calmer le jeu de mettre les autres ethnies de la Guinée en confiance. Vos écrits surtout vos commentaires ne vous arrangent pas.Franchement il y a des malinkés qui supportent Cellou Dallein. Mais de faite que vous traitez Alpha Condé en tant que Malinké et non son programme ils se reservent.
Nassirou05/08/2013 22:11:28
Oumar Traoré, les peuls que Alpha Condé a tués et emprisonnés depuis qu'il est au pouvoir. Il les a tué et emprisonné en tant que président ou en tant que malinké? Les peuls ne peuvent pas l'aimer après tout ce qu'il leur a fait subir et les attaques verbales qu'il fait à leur égard. Sans maintenent parler de son incompétance à gerer les affaires de notre guinée commune, de sa corruption, de sa manque de bonne foi et de sa manipulation.
Dalanda06/08/2013 07:27:50
C'est la 7ème fois que je relis ce texte qu'un cousin m'a imprimé, mais je suis loin d'être rassasiée. Je me suis connectée spécialement pour vous dire ceci: Mr. Barry, heureusement que nous avons quelqu'un comme vous en ce moment, sinon le sentiment d'être perdu et orphélin de ma communauté serait total et déprimant.
Je comprends qu'en réalité il n'y a pas que les peuls que ce clan malinké maitre des donzos méprise en guinée, disons même en Afrique quand on sait qu'ils sont à l'origine des guerres et souffrances de millions d'enfants et de femmes dans la plupart des pays voisins. Pourquoi on passe sous silence ce racisme et traitements inhumains persistants en Haute Guinée?
Que le bon Dieu vous garde et vous donne plus de force pour notre pays tout entier.
Observateur06/08/2013 11:42:17
Félicitation pour ce brillant texte!
Moi je suis absolument d'accord pour une sanction de CDD en votant UFR ou un autre parti d'opposition au lieu de s'abstenir.

Si malgré ce qui s'est passé en 2010 à savoir transfert du pouvoir à Alpha Condé, mensonges et violences contre les Peuls pour y arriver etc. Cellou n'en a pas voulu ni à Sékouba, ni à Jean Marie Doré, ni à Tibou, pourquoi ne serait-il pas ami avec leur collègue et complice de la transition Aboubacar Sylla?
Cellou n'at-il pas dit que Sékouba a bien accompli sa mission après l'investiture d'Alpha Condé en s'attaquant à Sidiya, Bah Oury, Abé Sylla et Fodé Soumah qui se battaient pour sa victoire à lui?
On doit se poser la question si ces gens n'ont pas en réalité accompli leur mission (deal) et que c'est Cellou qui nous a trahis?
C'est le peuple qui en veut aux dirigeants de la transition, pas Cellou Dalein Diallo, comme s'il y avait eu deal sur notre dos.
morry-woulin06/08/2013 23:48:26
pour confirmer ce que vient de dire mr barry je vais rappeler que j'ai aussi grandi dans un quartier réputé etre malinké et mon homo etant un kaba d'ou mon surnom de morry-woulin (morry-de teint claie) Et on m'a tjrs fait savoir par le biais de la famille de mon home que la manding-morry s'est les kaba et snt les maitres de la hautes guinée et que les autres ont des sous hommes . d'ou dans leurs culture qu'il(kaba)doit tjrs parler tres hauts ds l'assemblé pour que sa voix soit superieur aux autres.
en + concernant les terres des ancetres nous avons aussi eue la meme histoire de partage avec les protegés de mon grand pere qui prenait soins des terres cependant que mes oncles et mon pere evoluaient dans les villes pour se faire on a partagé les terres et avec tts a on contunie a les preter notre partie pour la culture
Nondi-Tunya-Gonga09/08/2013 07:06:39
Tout ce qui est dit ici est une vérité sacrée que personne ne pourrait nier.

Complément:

Jusqu’à nos jours, quand une femme malinkée se marie, elle est accompagnée chez son mari avec la chanson "Allah le noo, muso ye dyon nedi", dans laquelle on dit « Nous t’accompagnons chez ton maitre, parce que c’est Dieu qui l’a voulu, la femme est une esclave ».
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.
 14/11/17: „Chemin d’exil’’ : l’œuvre poétique de Mohamed Lamine KEITA préfacé par Siaka BARRY

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques