Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 5 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mardi, 21 novembre 2017 07 : 51

Mansour Kaba et le nouvel empoisonnement en perspective en Guinée

Réponse aux élucubrations d’un révisionniste de l’histoire.


2013-08-07 10:46:56

Un pseudo-politicien aux oubliettes depuis plusieurs décennies vient de se farcir d’une pétition pour mettre fin à un soi-disant esclavagisme au Fouta-Djalon.

Les propos qu’il  tient relèvent d’une logorrhée  mentale et d’une tentative de déformation de l’histoire dont le seul but est de manipuler les populations guinéennes à la veille des législatives de septembre prochain. Une échéance à haut risque dans un mois qui n’a pas toujours porté bonheur et liberté à la Guinée

En effet, après le montage du scénario tragi-comique d’empoisonnement à l’eau minérale d’octobre 2011, le RPG est en train de préparer un autre scénario. Cette fois-ci, il s’agit d’un empoisonnement de type social.

 Pour rééditer son exploit ethno-stratégique, le parti au pouvoir avance, contrairement au passé, à visage découvert. Comme dans tout sale boulot, il faut trouver un besogneux sans vergogne, c’est M. Kaba Mansour qui se charge du montage.

Mais qui est cet homme ? Mansour Kaba,  est un ethnocentrique fieffé qui avait tenté de s’imposer comme leader naturel de la Haute-Guinée. A cet effet, il avait fondé un parti politique dénommé Dyama.  Entendez « le peuple, la population, la masse ». C’est selon.

 En menteur éhonté, ce monsieur veut opposer autochtones les Peuls du Fouta  et les originaires de la Haute-Guinée qui vivent dans la région depuis des siècles. Ces derniers étant vendus aux notabilités du Fouta et d’ailleurs par l’Almamy Samory Touré  au XIXe siècle.  Le but étant se procurer de produits alimentaires et de fusils pour combattre les Français. 

Réduits en esclaves, sous une forme locale qu’on appelait « esclavage de case », ces personnes ont recouvré leur liberté bien avant l’indépendance de la Guinée. Cette libération étant liée à la fin de la chefferie traditionnelle qu’on désigne par analogie à la féodalité.

Mais avant de revenir,  je continuerai à dépeindre ce M. Kaba pour démonter son mensonge et dénoncer son projet macabre.

 « Le nouveau Mansour » pense que le moment de renaître de ses cendres de  politicard est venu.  En effet, son parti « Dyama » n’a  jamais mobilisé un nombre de militants équivalent aux membres de sa propre famille. Comme un lézard en mû, cet homme semble spontanément découvrir que l’esclavage perdure au Fouta-Djalon.

Son projet est fondé  sur une  affabulation pathologique qui consiste à lancer une pétition pour mettre fin à cet esclavagisme. 

Mais un autre projet qui ne dit pas son nom se cache derrière ce montage : voler la vedette à tout prétendant à la succession de l’homme à l’eau empoisonnée, maître de l’obscurité et des robinets secs, le gladiateur de Zogota, N’Zérékoré, des banlieues de Conakry et d’ailleurs. Vous aurez compris de qui il s’agit.

 A mon sens,  dans un cas comme dans l’autre M. Kaba s’y est mal pris. Et son rêve, croyez-moi ou pas, se transformera en cauchemar.

Une question  M. le revenant. Où étiez-vous depuis l’indépendance ? Vous étiez sûrement en hibernation depuis plus d’un demi-siècle. Alors je vous mets au courant de l’actualité en vous dispensant un petit cours d’histoire. Une leçon qui tranche nettement avec vos arguments ne reposent uniquement sur vos cogitations, vos inepties et votre fausse prétention d’altruiste qui voudrait sauver les esclaves du Fouta.

L’esclavage, sous toutes ses formes, a disparu en Guinée et dans toutes les autres colonies d’AOF et d’AEF depuis la loi cadre Gaston Defferre de 1956. M. Alpha Sidoux Barry l’a évoqué dans son article-réponse : « Vous mentez, M. Kaba ! »

Je jouerai mon rôle de Professeur d’Histoire en étayant scientifiquement les faits. Je ne le fais pas pour vous. Mais pour les jeunes générations que vous voudriez manipuler à nouveau.

C’est le 31 janvier 1956, que  Guy Mollet Président du Conseil nomme le député socialiste des Bouches du Rhône et maire de Marseille, Gaston Defferre ministre de la France d’outre-mer. Félix Houphouët Boigny devient ministre délégué à la Présidence du Conseil. Cette double nomination  a pour but de faciliter la mise en place de la politique du nouveau gouvernement qui entend « amener les territoires d’outre-mer à gérer démocratiquement leurs propres affaires ».

C’est dans cette optique que Gaston Defferre et Félix Houphouët Boigny prennent l’initiative d’une loi de décentralisation administrative et politique, la loi-cadre. Cette loi adoptée le 19 juin 1956 par l’Assemblée nationale et  promulguée le 23 juin  décline en 23 articles les nouveaux rapports devant prévaloir entre la métropole et ses colonies devenues « des territoires d’outre-mer », (TOM). (Se référer à Georgette Elgey, Journaliste et historienne pour tout approfondissement sur la loi G. Defferre)

Quel accueil la Guinée réserva-t-elle à la loi cadre, M. Kaba ? Eh bien, étant  donné que le Parti Démocratique de Guinée (PDG) était une section territoriale du RDA, que Sékou Touré était  l'un des fidèles de Félix Houphouët Boigny, la Loi-cadre fut accueillie avec satisfaction.  A cet effet, « La Liberté », un organe du PDG, écrivait dans un article du 17 avril 1956 intitulé « Le parlement et l'avenir des TOM " : « Nous sommes (…)  pleins d'espoir de voir s'assouplir bientôt nos rapports avec la métropole ». (A propos, consulter, Abdenbi Temeniati : « L'Afrique noire et la Loi-Cadre de 1956 », mars 2006.

M. Mansour, rien de plus grave et dangereux que l’ignorance, l’ignominie, la courbette, le mensonge, le révisionnisme. Ne vous en faites pas. Je  sais que vous ignorez ces mots tant vous mépriser la morale et le savoir.

M. Kaba, s’il y a des esclaves au Fouta-Djalon, allez avec vos camions et autres Donzos les rapatrier en Haute-Guinée pour les émanciper. Avant tout, dites-leur qui  les a vendus. Dites-leur si une seule caravane a quitté le Fouta pour aller acheter des esclaves en Haute-Guinée.

La vérité, M. le pseudo- philanthrope est celle-ci : il y a de cela 2 siècles, vous avez vendus les ancêtres de ceux dont vous semblez plaindre le sort aujourd’hui. Vous devriez tout simplement indemniser les descendants qui se trouvent justement en terre foutanienne.

S’il y a eu esclavage, cela est indéniable du temps de Samory et autres rois mandings. D’autres, Peuls ou non, les ont achetés. L’évolution historique à laquelle j’ai fait allusion, leur a permis de recouvrer la liberté dont vous leur aviez confisquée.

Le PDG-RDA  joua un rôle dans l’émancipation des anciens esclaves car la Guinée appliqua les dispositions sur l’égalité (voir la loi cadre, projet, adoption ou promulgation) des citoyens. L’esclavage de case » disparut alors avec toutes les autres formes de discrimination.

Depuis, parfois avant cela, le  Fouta a donné hospitalité, terre, femme et dignité à ceux que vous taxez d’esclaves aujourd’hui.  Ils sont de nos jours : Thierno,  Alpha, pas comme le vôtre, El hadj et couvert de tous les titres honorifiques. Ils comptent en leur sein de vrais connaisseurs des Ecritures qui officient dans toutes les villes et villages du Fouta.  Parmi eux, il y a également des cadres, docteurs, ingénieurs, officiers, enseignants à tous les niveaux, etc.

 Ces gens que vos ancêtres ont vendus souffrent, comme tout ressortissant du Fouta  de la discrimination ethnocentrique mise en place par le RPG depuis 2011. La preuve ?

 Dans le fameux attentat de Kipé contre votre « Professeur-président », la majeure partie des Camara, Sidibé, Keïta  sont tous assimilés aux Peuls. Mais   pour faire croire à un semblant d’équité, on les présente comme des malinkés. L’opinion internationale qui ne maîtrise pas forcément le brassage de populations et la différence spatiale des patronymes vous croient.  Ainsi, considère-t-elle tout Camara, Sidibé, Keïta, Diaouné, Diaby, Doumbouya comme malinké.

Sachez M. Kaba que les Doumbouya, Sidibé, Keïta, Camara, j’en passe, originaires du Fouta sont des Peuls. Sinon des haalpular qui ne souffrent d’aucun complexe. Il est vrai que ceux qui ont les mêmes patronymes et qui sont réellement de la Haute-Guinée sont au pouvoir alors que ceux du Fouta vous servent d’alibi.

M. Kaba, il m’était inimaginable de penser qu’il existe encore des personnes aussi aigries et viscéralement ethnocentriques comme vous.  A l’évidence, vous causez une fois de plus du tort aux Malinkés. Votre sortie au lendemain des évènements tragiques de N’Zérékoré montre clairement que vous voulez jouer les uns contre les autres pour embraser le Fouta.

Votre sortie m’a rappelé qu’il y a toujours des pseudo-politiciens de la fameuse « association manden-djalon ».

Un conseil Monsieur. Cherchez plutôt à faire de votre parti un mouvement républicain. Pour ce faire, cherchez des militants par une démarche démocratique, républicaine et honnête. En tout cas, je  crains que M. Alpha Condé ne veuille plus vous suive dans votre aventure empoisonnée. Tout  simplement parce que le peuple de Guinée a déjà l’antidote : les 2 ans et demi de pouvoir du RPG.

M. Kaba, sachez encore et une fois pour toutes que plus personne ne fera son pouvoir sur le dos des Peuls. A plus forte raison sur leur sang. Que l’opposition actuelle, peule ou non, que les leaders peuls qu’on accuse d’ethnocentrisme alors qu’ils font  partie des vrais démocrates en Guinée l’assument ou pas, d’autres le feront à leur place s’il le faut.

Y en a marre «  les Peuls par ci, les  Peuls par-là » ! Y en marre que dès qu’on dit Peul, on voit l’homme résigné, le militant à abattre, le leader démocrate qu’on taxe d’être trop sage face à un pouvoir sanguinaire !

M. Kaba les Guinéens se souviennent du scénario  d’octobre 2010. La stratégie avait marchée face à une opposition qui se montrait déjà très conformiste et des populations manipulées qui se lassèrent tombée dans la nasse de l’ethno-stratégie.

 Comme j’aime à le dire « tant que la terre tourne l’homme change ». Alors sachez que les temps ont changé et les hommes avec. Par conséquent ne comptez pas sur les stratégies du passé pour réussir cet autre empoisonnement des mentalités. C’est déjà un flop !

Enfin, j’appelle, comme bien d’autres, la Coordination de la Moyenne-Guinée à porter plainte contre  M. Mansour Kaba pour atteinte à l’intégrité morale du Fouta et incitation à la haine.

A continuer de défendre, comme elle l’a fait pour les accusés de l’attaque de Kipé  et à l’image de la Coordination de la Basse-Guinée, tous ses ressortissants face à un pouvoir clairement et viscéralement anti-fouta.

Lamarana Petty Diallo
lamaranapetty@yahoo.fr

 

Articles recommandés :

1- Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?

2- Vous mentez, M. Kaba Mansour !

3- Dr. Mamadou Baïlo Camara : un autre Docteur de France qui rappelle tristement les qualités médiocres d’Alpha Condé !

4- Mansour Kaba «koungbè» : l’ethno obtus qui se fout du Fouta !


 

1 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

BBL09/08/2013 07:44:53
Qu'ont ne s'attarde pas sur des sous hommes.
MANSOUR Kaba en est un.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.
 14/11/17: „Chemin d’exil’’ : l’œuvre poétique de Mohamed Lamine KEITA préfacé par Siaka BARRY

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques