Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 5 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mardi, 21 novembre 2017 07 : 53

Amadou Diallo répond à Monsieur le Docteur Chercheur Enseignant Mamadou Baïlo Camara


2013-08-15 19:09:25

Seer Dokteer Mamadou Baïlo Camara,
Seer  marchand de venin En  Saignant,
Seer serseer,

Que serseevou  à l´Université Le Havre ?

Quel Diploom vous deserné aux maléreu et maléreuse de labaa

en Faranci ou France-afrique, même pas France-Afrique, a pili forte reeson

Afrique-France (ce qui aurait été mieux car après tout l´Afrique est en tout

plus grande que la France où vous professez vos âneries, Monsieur Le Docteur).

Zé souis siir que vous seeree le seul à déchiffrer ce qui précède puisque je me suis donné la peine d´utiliser votre plume.  Sè pour sette rèzon ossi que zé vous ee aderessé sette lettre personnellement.

Chers banndiraabhe lecteurs de guineepresse.info,

Celui qui a écrit ces quelques lignes plus haut à ce soit-disant (ou appelé) Docteur

est un Docteur, naturellement un autre Docteur, ancien lauréat guinéen du Concours de l´Union française organisée alors à travers toutes les Colonies d´Afrique, d´Asie, d´Amérique ainsi que dans le « pays mère » de tous ces colonisés, répondant du nom de métropole(Excusez, Métropole).

J´étais alors en classe de douzième. Je vous assure, chers lecteurs, que tous mes amis de classe

se seraient tordus de rire, et je pense qu´aujourd´hui encore les Lycéens qui liront cet article de ce « Docteur Enseignant Chercheur Mamadou Baïlo Camara se tordront de rire. Savez-vous pourquoi ? Eh bien parce que, en partie,  les jeunes réagissent de façon naturelle, ce qui est excellent.

Quant à nous adultes, particulièrement moi devenu vieux après des années où j´ai été effectivement Enseignant d´Etudiants, d´élèves, d´Ingénieurs, naturellement  pas comme Monsieur Mamadou Baïlo Camara le Docteur Chercheur Enseignant en France à l´Université Le Havre, mais en Europe également, parce que, dis-je, nous les adultes nous sommes plus enclins à chercher encore plus loin, plus profondément le contenu et le contenant.

Effectivement cette œuvre que Monsieur Camara vient de réaliser a plusieurs facettes : mensonges, ridicules, puanteurs, bonne peinture de ses  maîtres  Kaba Mansour et autres extrémistes malinkés, honte des patriotes mandingues que j´invite fraternellement, pour l´honneur de leur groupe ethnique, à faire leur travail – travail titanique  certes mais nécessaire et urgent– chez eux, dans leur maison commune,  pour mettre fin aux agissements des Mansour Kaba et associés dans leur élan irresponsable de s´auto détruire et de détruire la Guinée. Le  Guinée et particulièrement ma région le Foutah souffrent déjà depuis 1957 beaucoup  de leur forfaiture mais ces retardés de l´Histoire, pour qui le Chef ce n´est pas le Sage, mais le Nfama, celui qui règne per se, par la force, l´élimination physique et morale de l´autre,  ne réussiront jamais à détruire les populations de ces régions.  Mais pour raccourcir les souffrances des Guinéens qui refusent l´inacceptable, et il le faut, maintenant, sans détour, c´est la riposte, c´est la défense, cette défense  active que l´Islam justifie et même ordonne.

Quant à celles ou ceux qui ne sont pas des Docteurs vous avez un problème de moins, vous n´avez pas besoin, comme moi, d´avoir honte de faire partie de la catégorie des  Docteurs. Les « Docteurs » à la « Monsieur Baïlo Camara ou les « Professeurs » à la Alpha Condé ont démontré à tout un chacun que le titre ne fait pas l´homme. Je plains les Etudiants que Monsieur Camara et Monsieur Alpha Condé auraient formés.

Que les hommes où les femmes de salle dans nos hôpitaux refusent l´appellation de Docteur à cause de leur blouse blanche. Leur travail, mené consciencieusement, est en soi honorable et n´a pas besoin d´étiquette particulière, de même un chauffeur de taxis, un cireur de chaussures,… , qui gagnent leur vie par leur travail rémunérateur sont plus honorables dans leurs métiers qu´un Président de la République prédateur, qui travaille jour et nuit à détruire le tissu social dans le pays dont il doit représenter les valeurs de fraternité et de justice.

Je comprends pourquoi Sadio Barry, dans son article-réponse du 13 août dernier à Monsieur Baïlo Mamadou Camara  a dû abandonner, suffoqué qu´il était du langage de ce Docteur saignant Enseignant Chercheur, la tentative de relever toutes les fautes de grammaire et de style de ce représentant de l´aile médiocre et extrémiste de son groupe ethnique.

Je suis vieux, Sadio Barry jeune, je dois pouvoir supporter davantage.

Je continue donc la correction, pas à l´adresse de Dr. Mamadou Baïlo Camara qui malgré sa thèse de Doctorat et ses recherches pour ses amis idéologiques est encore au niveau primaire de compréhension,  mais pour monter une fois de plus ,à l´exemple de beaucoup de patriotes de notre beau pays, que nous devons faire vite, très vite, pour barrer définitivement la route à cette calamité des extrémistes mandingues.

Avant de continuer le travail commencé par Sadio Barry et en conformité avec lui je tiens à préciser, chers lecteurs, que le but principal n´est pas du tout la correction du texte qui patauge dans le cafouillis des fautes d´écriture mais de démontrer aussi par la plume de l´auteur la nullité de ce Monsieur même à ce niveau. La protection de la langue française revient en premier lieu aux Français. D´autre part il est tout aussi naturel que nous aimerions voir cette belle langue que nous parlons et écrivons  protégée. Nous nous étonnons par ailleurs de constater un grand décalage entre les idées de liberté, de fraternité du grand peule français, dont nous aimons à juste titre la culture à caractère universel, et la politique de deux mesures que les Gouvernements français appliquent chez eux et chez nous en Afrique, n´entendant pas que les hommes  dans le monde entier aient les mêmes aspirations et les mêmes droits au bonheur sur cette terre qui nous est commune, donc de cesser de soutenir les régimes dictatoriaux en Afrique et ailleurs alors qu´ils travaillent quel que soit la couleur de leur Gouvernement au bonheur de leur  propre peuple.

Voici le tissu de mensonges, de haine contre les Peuls tel que le Docteur Chercheur Enseignant « Docteur Mamadou Baïlo Camara » a produit, le tout habillé avec la plume d´un élève

Qui a dû souvent faire l´école buissonnière : 

 

Réponse à Alpha Sidoux Barry à propos de l'esclavage au Fouta Djallon

Cher frère, le 6 août 2013 vous avez publié un article sur le site de « aminata.com » dans lequel vous niez l’esclavage au Fouta Djallon.  J’ai l’impression que vous chercher(z)

 à régler des comptes avec M. Kaba Mansour,  et si c’est le cas, continuez votre besogne sans chercher à nier l’évidence, mon frère.      

 Je suis d’accord que le système esclavagiste connu de tout le monde a été aboli en g(G)uinée, en 1957 par la loi-cadre Gaston Deferre, mais cela ne veut pas dire pour autant que ce système inhumain à a complètement disparu au Fouta Djallon.   

Peut être mon frère Sidoux vous avez coupé le cordon ombilical avec notre cher pays depuis la soi-disant(e) entrée en vigueur de « la loi-cadre Gaston Deferre » ; dans ce cas vos intens(t)ions négationnistes (Isi seer Docteer, les intentions, oh pardon, les intensions, selon votre ecritiire, ne peuvent elles être négationnistes. Vous voulez ze sippoze, paarlé de négativisme sans savoir comment ou à quel endroit placer ce mot) inavouées et vos discours ethnocentristes p euvent être tolérés. Si non, vous ne méritez  aucune indulgence à cause de(Ah non, seer Docteer de resserse, pas à cause de, vous voulez certainement écrire « vu ») votre position fasciste et raciste.

M. Sidoux, je sais que vous et certaines(certains) de vos compagnons extrémistes tiennent depuis plusieurs années un discours apocalyptique sur la g(G)uinée et les pouvoirs successifs dont le seul but est d’étalé(er) sur tous les toits du monde la victimisation des p(P)euls en g(G)uinée. Personnellement, je ne vous condamne pas pour cela, c’est tout simplement pour vous dire que la dignité humaine est universelle, ce qui est valable pour les p(P)euls de Fouta Djallon et(et ?) est également valable pour les Maninkas, Djallonkés et autres de Fouta Djallon.

 Ah, Bravo Docteer, ici vous avé prouvee ke vou connessee maziskiile

    M. Sidoux, si vous ne savez pas,  je vous informe que l’esclavage existe bien au 21ème siècle au Fouta Djallon. Cette information ne vient pas d’un touriste qui a visité le Fouta Djallon, mais d’un fils de Mamou.  Bref, je persiste et je signe à qui veut l’entendre où pas (Hee, Dokteer, on ne pee pas « entendre » ce que quelqu´un signe) « que l’esclavage existe bien au 21ème siècle au Fouta Djallon ».

A l’attention de ceux qui ne savent (ne manque-t-il pas ici, seer dokteer, le petit mot « pas » ?), les propos ci-dessous de M. Kaba sont effectivement une réalité au Fouta Djallon.

- Première vérité : « Savez-vous qu’aujourd’hui encore, en ce XXIe siècle, et en République de Guinée, des érudits en sciences coraniques ne peuvent pas diriger la prière des croyants, du fait de leur état d’esclaves … ? ».

A titre d’exemple concret,(un exemple est toujours concret, seer anseegnant serseer !) plusieurs villages Maninkas, Diallonkès et autres qualifiés par quelques intégristes de Fouta de « Rundè »   peinent à construire des mosquées même s’ils ont les moyens financiers et intellectuels nécessaires.  Généralement ces communautés sont confrontées par( pas « par », Dokteer, mais à) une ligue islamique préfectorale incompétente dominée par quelques vieux intégristes  peuls qui cherche(nt) à contrer tout projet de construction de mo(s)quée dans les villages qualifiés de « Rundè ». 

Un autre exemple plus hallucinant, en juillet 1994 j’ai assisté à l’enterrement d’une personne décédée dans un village Manikas de la Sous-préfecrure de Gongoret, Préfecture de Mamou, où l’enterrement à(a) faillit(failli) tourner à l’affrontement populaire. La cause de l’échauffement des esprits des jeunes n’était rien d’autre que la durée de l’attente interminable de la personne chargée de diriger la prière funèbre (Ah non, Dokteer Enseegnant, la prière n´est pas funèbre mais funéraire ) qui doit venir d’un  « Foulah-so ». Ce qui était paradoxal dans cette histoire, c’est qu’il (y) avait des hommes plus qualifiées(qualifiés) dans la foule que la personne attendue. Mais malgré les qualifications incontestables, les vieux p(P)euls se trouvant sur le lieu ont menacés(menacé) de se retirer si la famille du défunt n’empêche pas le décédant d’esclave de diriger la prière funèbre. Vous y êtes, chers lecteurs de cette partie en « violet» ? Moi je n´y suis pas.

- Seconde vérité : « Savez-vous qu’aujourd’hui encore, en ce XXIe siècle, et en République de Guinée, des compatriotes sont spoliés du fruit de leur labeur en zone rurale, au Fouta Djallon, parce que condamnés à travailler toute leur vie pour les « nobles » qui leur promettent le Paradis grâce à leurs bénédictions ? »

Mr. Sidoux, la vérité est toujours amère pour une personne mal intentionnée, mais sachez que M. Kaba n’a pas inventé cette histoire, mais (que) c’est une réalité au Fouta Djallon.

Pour information, plusieurs conflits domaniaux au Fouta sont dus aux intensions (intentions) des intégristes se qualifiant de «nobles » de spolier des terrains agricoles après le décès des parents qualifiés d’esclaves.  Même si on je(se) pose la question , ils sont nobles par rapport à qui ? Peut être par rapport à leur hallucination fantastique.  Dans la mentalité de ces démons du 21ème siècle, les descendants d’esclave(s) doivent toujours continuer à hériter (de) leur mère et non (de) leur père.

C’est le cas par exemple du contentieux opposant Mr Pathè Diallo et M. Saïdou Camara de Kourou qui a duré plusieurs années dans les couloirs des juridictions guinéennes avant d’atterrie (atterrir) à la cours suprême.

M. Sidoux, vous dites : « Même un voyageur peu attentif peut aisément observer qu’il n’existe pas de dualisme entre Rundè et Foulah-so, mais interpénétration et liaison organique entre les deux communautés. Il y a consubstantialité entre elles, qui cohabitent dans la paix et l’harmonie sociales depuis des lustres. Elles partagent les mêmes coutumes et les mêmes habitudes d’esprit. Les relations matrimoniales entre elles sont devenues monnaie courante ».

Je pense que, c’est dans votre imagination qu’il y a cette interpénétration et liaison organique entre les deux communautés que vous décrivez ci-dessus. Si non, cet idéal est loin d’être une réalité sur le terrain. La réalité sur le terrain est que les villages sont complètement séparés en «Foulah-so »  et en « Maninkas –so et autres » que vous vous qualifiez de «Rundè» par fascisme. Donc, aucune interpénétration, et aucune liaison organique contrairement à ce que vous chercher (cherchez) à faire croire au peuple de g(G)uinée.

Je vous exhorte alors à réfléchir dans vos manipulations pseudo-politiciennes inavouées qui n’intéressent pas forcement tout le peuple de Fouta Djallon.

Vous dites également : « les relations matrimoniales entre les communautés sont devenues monnaie courante » !  Mais dans quel sens M. Sidoux ?  Si vous ignorez délibérément la réponse est toute prête.

Mon cher frère, la réalité est que c’est dans un seul sens,  c’est toujours de votre « Rundè » vers le « Foulah-so »  pas l’inverse. Ce qui est plus méprisant au Fouta, c’est de faite (le fait ? qu’en cas de décès des époux de ces femmes venant des « Rundès » les fascistes continuent à empêcher ces malheureuses femmes à se remarier avec des hommes des « Rundés ». 

Pour terminer sachez que, ce n’est pas par la négation de la souffrance des autres communautés de Fouta que vous allez vous faire une place au soleil !  Donc appelons le chat par le CHAT. (Dommaaze, Dokteer, moua ze nee pè pas appelé « le chat par le CHAT paa se ke le CHAT ne pè paa apèlè , mee zee pee apèlé « chat chat ».

Ouf, Sadio, je te donne raison. Moi non plus je n´en peux plus.

Dr. Mamadou Baïlo CAMARA

Enseignant Chercheur à l’Université Le Havre, France

Email :  camaram@univ-lehavre.fr

 

Articles recommandés :

1- Vous mentez, M. Kaba Mansour !

2- Mansour Kaba et le nouvel empoisonnement en perspective en Guinée

3- Dr. Mamadou Baïlo Camara : un autre Docteur de France qui rappelle tristement les qualités médiocres d’Alpha Condé !

4- Mansour Kaba «koungbè» : l’ethno obtus qui se fout du Fouta !

5- Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?

6- Mansour Kaba et l’esclavage au Foutah Djallon


 

8 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Thierno A D16/08/2013 07:47:52
"Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Des chercheurs qui trouvent, on en cherche"
Général Charles De Gaulle
Aicha16/08/2013 10:35:24
Allahou Akhbar! J'ai de la sueur au front à chaque lecture du texte de M. Bailo Camara.
Est-ce que l'académie française a-t-elle prevu un prix pour ce genre de personnes? C'est quand même le plus titré des médiocres de la francophonie non? A chaque relecture de son texte, on découvre une faute qu'on n'avait pas vue les précédentes fois. Même des Chinois qui viennent en France après le bac pour apprendre la langue un an pour s'inscrire à l'Univerité ne sont pas capables de produire un texte aussi médiocre et ridicule. Ouais, il nous fallait quelqu'un de plus niais qu'Alpha Condé.
Mahmoud Bah16/08/2013 11:33:59
Il est chercheur en énergie renouvelable, raison pour laquelle comme les éoliennes, il brasse du vent.
minerai noir16/08/2013 15:19:55
DES CHERCHEURS

Ce n'est pas ce qui manque sur cette planète terre; des trouveurs par contre il y en a très peu.

Finie l'époque où ue thèse se tapait avec la vieille machine à écrire ; aujourdhui avec copier et coller et toutes les facilités qui gravitent autour on peut taper une thèse en deux jours après acceptation de son contenu par le directeur de thèse.Je n'ose pas vous dire combien de fois j'ai rédigé la mienne au stylo j'ai du la réprendre plusieurs fois car mon big bosse trouvait toujours qu'il manque une virgule
avant l'étape de la machine à écrire que je ne maîtrisais pas bien .

Monsieur camara a de la chance si on appelle cela de la chance.En tout cas ça ne valorise pas l'université du havre. bien à vous.
Ardho16/08/2013 23:01:45
Eh bien moi je vous aurais eu Mr Amadou, si vous aviez pretendu terminer le travail jusqu'au bout sans abdiquer. Je vous aurais retourne au "ventre" de ce text du Docteur Fantome pour vous demander de continuer la Recherche. Eh bien dans cette petite expression qui va: "je persiste et signe... OU pas", cet "OU" en particulier n'a jamais porte l'accent grave puisqu'il ne designe pas le lieu. Eh yo bhee awa c'est garaw nani. Emba ko naa nii! A lire son texte on le pardonne pour ses aneries. Mais ce pretentieux titre de Docteur le retourne dans le ridicule chaque fois qu'on cherche a le pardonner. Eh mon clavier! Il va me faire faire les memes fautes que les Docteurs... Soumbaras... eh... Camara!
Baba Samba camara19/08/2013 16:17:41
moi je voudrais parlé du fond du texte de M.Bailo Camara et non de sa forme. Je sais qu´il a de la haine envers ses cohabitants de foula-so.
Mais je veux vous dire Bailo camara que moi je suis de rounde mawoudè( donc descendant d´esclaves) mais aujourd´hui, je vous assure que nous avons une cohabitation parfaite avec le foula-so.
La famille dont nos grand-parents étaient esclaves et notre famille sont aujourd´hui une grande et même famille. Le service entre nous est totalement reciproque. Moi par exemple j´ai pu terminer mes études grace à un fils de nos enciens maîtres qui est un haut cadre de notre pays. Par manque titeur en ville c´est lui qui est allé me chercher au village pour que je puisse poursuivre mes études. Résultat! je suis directeur géneral d´une société. Mon oncle comme je l´appelle a été une figure importante pour ma famille.
Il ne vaut pas la peine de réinventer la roue monsieur Camara. Au Fouta il n´y a pas de Maninka comme vous dîtes maninka-roundé. Nous les descendants de Roundé sommes peuls comme tout un peul. Je pense que c´est une grave heureur de croire que nous sommes des maninkas. En quoi nous sommes des maninkas? Nous avons la culture peule et la terre au Fouta alors nous sommes des peuls. il faut enlever ce complexe dans nos esprits au lieu de nous chercher de nouvelles racines. on en trouvera pas au manding. S´il y a d´injustice contre nous au Fouta nous devons en parler avec les fils du Fouta pour la reclamer. Aujourd´hui les fils du ont beaucoup évolué. Monsieur Camara detrompez-vous. Les gens qui vous poussent contre les peuls vous poussent contre vous-même parce que vous n´êtes autre qu´un peul orgueilleux. Vive le Fouta! vive la prise de conscience! vive l´union!
ABDUL20/08/2013 06:14:03
Vous avez rien compris chers lecteurs.
Ce monsieur a bien son titre "CHERCHEUR" car il CHERCHE LES ACCENTS, LES APOSTROPHES, LES VIRGULES Etc qu'il n'arrive pas trouver jusqu'à présent. Mais s'il venait au Québec, on allait l'aider à faire sa recherche car ici on ne badine pas avec les fautes en langue francaise surtout au niveau universitaire.
Balde MS usa21/08/2013 15:06:52
....Moi ossi ze sii doftor, mi yen nai baba innowo na mi dofter,....Parce ke meme moi ze parle e ecrit miee faransai q'un DOFTER SERSER E PII ENSEIGNAN EN FRANS....Cher lecteurs en voici un autre qui va se flanquer le titre de PROFESSER, en quelques annees, qu'il viendra exhiber en Guinee......C est exactement comme sa ke Mr Zainoul Abiding Sanoussi avait decouvert le Pr AC, Il disait de lui je cite ".. . Un Professeur qui ne peut pas faire une phrase francaise: sujet verbe , complement sans cometre une faute...".... L' analyse de ce fameux Dr, ne devrait pas attirer notre attention, car sa grammaire et son orthographe suffisent pour peser le contenu de sa cervelle.......Qu 'Allah lui reveille
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.
 14/11/17: „Chemin d’exil’’ : l’œuvre poétique de Mohamed Lamine KEITA préfacé par Siaka BARRY

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques