Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Opinion > Analyse |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Lundi, 01 mai 2017 00 : 29

Le président en exercice de l’Union africaine serait-il complice des crimes contre l’humanité de 2009 ? Mémorandum de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djallon


2017-04-18 14:33:43

Les dirigeants africains n’ont de cesse de reciter le mantra du développement économique dont la justice est une condition sine-qua-non. Cependant, l’élection de Mr. Alpha Condé comme président en exercice de l’Union Africaine en dit long sur le peu d’importance attachée à la justice par ces mêmes dirigeants.  

La récente arrestation et extradition de Toumba Diakité et le consensus général sur les risques que Toumba Diakité encoure entre les mains des forces de sécurité guinéennes met en exergue les efforts que le gouvernement de Mr. Alpha Condé déploie pour entraver le processus judiciaire sur les massacres de Septembre 2009. Pour rappel, le 28 Septembre 2009, les partis d’opposition – dont celui de Mr. Alpha Condé (absent de Conakry à l’époque) organisèrent une manifestation pacifique demandant que l’armée rende le pouvoir confisqué lors du coup d’état de décembre 2008. La manifestation résultat en un massacre orchestré par les militaires guinéens sous les auspices de Dadis Camara et de ses comparses dont Toumba Diakité. Plus de 150 personnes furent tuées, des dizaines de femmes violées et mutilées et des centaines furent blessés. La commission Adhoc de l’ONU qui conduisit des enquêtes sur les évènements conclut que ces crimes étaient des crimes imprescriptibles contre l’humanité.

C’est suite aux élections consécutives aux massacres, que Mr. Alpha Condé accéda à la présidence de la Guinée. Il faut noter toutefois qu’il a maintenu dans son entourage immédiat et dans des postes de responsabilité élevée la plupart des officiers accusés et inculpés de ces crimes. En réponse indirecte aux appels répétés d’organisation des droits de l’homme et de victimes demandant la radiation de ces officiers de l’administration, le président guinéen a demandé publiquement, en Octobre 2014, que le dossier soit purement et simplement abandonné. En plus, dans une interview en date du 12 avril 2017 avec le journal français, libération, le président discrédite le processus judicaire quand il déclara que ‘’beaucoup de gens sont accusés à tort dans cette affaire. Certains n’étaient même pas à Conakry. On verra bien qui est coupable ou non lors du jugement’’.  

La collusion de fait entre le chef d’état guinéen et des officiers présumés coupables de crimes dont des viols de femmes en plein jour et l’assassinat froid d’enfants ainsi que de coups et blessures est des plus troublantes. Elle indique que la lumière ne sera pas faite sur ces crimes sans une implication de la CPI avec un examen judiciaire de Mr. Alpha Condé et son inclusion dans les enquêtes.  Outre la complaisance envers les accusés de crimes contre l’humanité de Septembre 2009, le bilan accablant de Mr. Alpha Condé dans le domaine des droits de l’homme depuis son accession au pouvoir justifie largement cette extension des enquêtes.

Depuis l’assassinat du jeune Zakariaou Diallo en Avril 2011, à l’aube du règne de Mr. Alpha Condé, une centaine de personnes ont été tuées par les forces sans qu'aucune enquête ne soit menée pour identifier et punir les auteurs. Les derniers en date sont au mois de Février dernier - lors de la grève des enseignants - avec le meurtre par les forces de l’ordre de 8 citoyens dont cinq adolescents et une femme enceinte.

En août 2012, suite à un différend entre villageois et une société minière privée sur des paiements de salaires et d’indemnités, des militaires dans une dizaine de camions investirent nuitamment la localité de Zogota dans la région forestière de la Guinée. Plus d’une dizaine de citoyens seront massacrés.

En Octobre 2013 une trentaine de jeunes furent kidnappés dans les rue de Conakry par les forces de sécurité. Ils furent transférés au camp militaire de Soronkoni à 600 kilomètres de la capitale où ils furent torturés pendant une dizaine de jours. Deux d'entre eux succomberont aux mauvais traitements. A ce jour personne n'a été interpellé pour s'expliquer sur ce crime.

En Juin 2016 des militaires agressèrent les populations de la région de Mali-Yembering suite aux manifestations des populations contre la brutalité du chef de la garnison militaire sur la personne d'un conducteur de camion. L'agression se solda par des dizaines de blessés et une centaine de magasins commerciaux brûlés.

Sous le régime de Mr. Alpha Condé, toutes les manifestations légales organisées par les syndicats et les partis d’opposition sont occasions pour les forces de sécurité pour se livrer – sans inquiétudes - à des violences contre d’innocents citoyens avec un nombre indéterminé de morts, de blessés et de torturés ainsi que le pillage de biens privés.

Dans les rangs de l’administration guinéenne, Mr. Alpha Condé a institué une terreur insidieuse pour intimider ceux qui osent soulever des questions dans la gestion des biens ou la politique du gouvernement. Comme exemple, il y a les assassinats non-élucidés de haut-cadres de l’état dont la directrice générale du trésor guinéen, Aissatou Boiro et l’ancien ministre Aliou Diaouné.  Des officiers et des personnes ordinaires croupissent en prison sous des accusations fantaisistes de complot contre l’état et des parodies de procès.

Le système judiciaire guinéen est incapable de jouer son rôle de régulateur de la vie nationale, à fortiori tenir des procès crédibles sur des dossiers de crimes contre l’humanité. Le garde des sceaux de Mr. Alpha Condé, Me Cheick Sako, est réduit à un rôle de figurant récitant des promesses pour couvrir le déni de justice aux victimes et garantir l’impunité aux criminels.

La violence d’état et l’injustice institutionnalisée ont fait de la Guinée une nation déchirée où les tensions ethniques sont artificiellement exacerbées afin de masquer l’incurie et la corruption rampante : bradage des ressources naturelles et pillage des biens de l’état. Soixante ans après l’autonomie et l’indépendance de la France, la Guinée n’est rien d’autre qu’une nation en faillite. La quiétude précaire qui règne dans le pays s’explique uniquement par la misère rampante et l’exil massif de jeunes qui préfèrent mourir dans l’aventure en haute mer.

Le président en exercice de l’unité africaine est resté sourd aux appels pour localiser les restes de Mr. Telli Diallo, premier secrétaire général de l’OUA, qui mourut d’inanition dans les sinistres geôles de Sékou Touré.  Des funérailles dignes de cet illustre africain au rôle historique dans la fondation de l’unité et la décolonisation du continent iraient dans le sens d’un apaisement des démons de la répression et des divisions ethniques qui hantent la Guinée. Ce serait en outre une condamnation symbolique puissante des crimes contre l’humanité qui ont essaimé l’histoire de l’Afrique indépendante et un geste de reconnaissance des efforts des militants des années de l’indépendance avec le projet d’une Afrique intégrée. Mu par des phobies ethniques et des instincts d’autocrate, Mr. Alpha a montré être dépourvu de d’une telle généreuse vision ou l’envergure d’un homme d’état.  

Notre organisation ainsi que de nombreux guinéens, regrettent le choix d’un homme comme Mr. Alpha Condé par les instances de l’Union Africaine pour représenter le continent– même à titre symbolique et temporaire. La présidence de l’Union Africaine est pour Mr. Alpha Condé un blanc-seing pour se donner la légitimité qu’il a perdue avec les populations guinéennes. Il se sert de l’aura du poste pour masquer sa collusion avec des criminels avérés ainsi que les crimes commis par son administration.  Son choix comme président de l’Union Africaine renforce l’image peu flatteuse d’une Afrique où les droits de l’homme peuvent être foulées sans conséquences.  Il est essentiel de remédier à cet état de fait dans l’avenir tenant en compte dans l’élection à la présidence de l’Union Africaine les crimes commis et les performances de développement d’un chef d’état. 

La Commission Centrale de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djallon

Ampliations

    • Président de la Commission de l’Union Africaine – Addis-Abeba
    • Human Rights Watch, Human Rights First
    • Présidents des états de l’Afrique.

 

2 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

ABOU BANGOURA19/04/2017 13:14:38
Les gars attention ! Vous vous trompez de cible. Vous voulez la justice dans ce dossier ou quoi ? Sachez que vous etes une entitee soutenue par tous les hommes epris de justice et de paix depuis que vous vous etes lances a rendre justice a cet evenement tragique de notre histoire.Maintenant que les procedures sont en cours de realisation,vous voulez encore desorienter vos supporters sur une situation dont vous memes n'ont pas de preuves cela juste parce que vous avez une certaine retenue sur le President Alpha. Cette supposition ou accusation gratuite, laissez ca aux politiques qui se sont fait avoir par le President Alpha mais pas vous en tant qu'Organisation credible sinon vous auriez laisser impression a vos fervents soutients que votre combat n'a rien a avoir avec les reelles victimes. Revoir s'il vous plait votre commission ! Et sachez que juger un President en exercice prendra beaucoup plus de temps en procedures alors que nous nous voulons le proces maintenant.
K. Ba19/04/2017 17:03:13
Mr. Bangoura,
Quand vous dites que des procédures sont en cours, je crois que vous vous trompez lourdement. Il faut lire les dernières déclarations de Sako pour s’en rendre compte. Maintenant il parle de 2018 pour le début des procès, sans même être sûr. Lui et son patron cherchent à gagner du temps car Alpha a peur pour les crimes qu’il a lui-même commis. Il veut utiliser son poste a l’union Africaine pour monter son coup d’état constitutionnel de changement du nombre des mandats. Pottal a parfaitement raison d’aviser l’opinion africaine.
Ensuite quand vous dites que la dénonciation de la complicité d’Alpha avec les accusés n’a rien à voir avec les victimes, je ne suis pas d’accord. Au contraire, toutes les victimes veulent savoir pourquoi Alpha protège ces militaires. Parole d’une personne qui a perdu son frère durant les massacres.
Enfin, inclure Alpha dans les enquêtes ne devrait en rien retarder la justice. En réalité, c’est le ministre Sako et son chef Alpha qui veulent faire croire qu’il faut avoir tous les accusés pour commencer un procès. Cela uniquement pour retarder les jugements. En droit pénal et criminel on commence avec ceux qu’on a et ensuite on remonte la filière sans attendre. En condamnant ceux qui sont arrêtés, on les incite à parler et à dénoncer leurs complices qui sont en liberté. C’est ainsi qu’on fera la lumière graduellement dans cette affaire qui semble avoir des complices dans l’appareil militaire.
Moi je trouve que le texte de Pottal tombe à propos. C’est vous qui devez changer votre état d’esprit.
K. Ba
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 28/04/17: Hafianews : le porte-parole de l'opposition républicaine est l'invité ce samedi 29 avril 2017
 28/04/17: Guinée: des bandits auraient-ils pris ma région en otage ?
 27/04/17: BOKE/ La révolte est la conséquence du pillage minier et des dégâts écologiques provoqués par Alpha Condé et les menaces de Kasory Fofana à l’égard de la population de Boké.
 26/04/17: Collectif guinéen pour la défense de la constitution
 20/04/17: Alpha Condeé : Promenades d'Etat et Mensonges d'Etat (par Tamboura BC)

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion et de soutien au parti

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques