Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Opinion > Analyse |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Dimanche, 20 août 2017 09 : 42

Déclaration du Mouvement Panafricain pour la Renaissance


2017-05-22 11:48:47

Depuis le début de la pénétration coloniale en Afrique, la communauté peule qui s’est distinguée par son opposition à la colonisation a été farouchement combattue par les colons. Lors de l’indépendance des pays africains les peuls ont été écartés du pouvoir, même si le Cameroun avec Ahidjo comme président a constitué une exception. Cette politique de marginalisation des peuls a été maintenue le plus longtemps possible.
 
Une fois les indépendances proclamées, les peuls se sont retrouvés plus que jamais divisés avec la mise en place de frontières aberrantes dont l’origine remonte au congrès de Berlin (novembre 1884février 1885) où les puissances Européennes, pour préserver leurs intérêts politiques et économiques, ont procédé à la balkanisation de l’Afrique, des peuples frères ont été ainsi séparés, les peuls sont la parfaite illustration de cette division, le Fouta Tooro, le Fouta Macina, le Fouta Djalon, l’Adamawa, etc.

Les peuls ont sans aucun doute subi l’influence des courants arabo-islamique et euro-chrétien, influences étrangères à notre culture et à notre civilisation.

Partout où elle se retrouve en Afrique cette communauté a été persécutée:

- En Guinée, les peuls ont été victimes d’une véritable épuration sous les régimes sanguinaires de Sékou Touré et Moussa Dadis Camara. Ils continuent d’être persécutés sous Alpha Condé ;

- En Mauritanie, le système raciste maure s’est fixé comme principal objectif l’élimination des peuls, les répressions de 1966, 1979, 1968-1987, 1989, 1990-1991 l’attestent et le système raciste persiste dans sa politique d’arabisation et d’exclusion à travers un recensement discriminatoire et raciste ;

-  Au Benin, au Togo, au Ghana et en Côte d’Ivoire ils sont considérés comme des parias ;

- Au Tchad, au Soudan, ilssont écrasés et sous représentés malgré leur poids démographique ; - Au Burkina Faso, ils sont persécutés au nom de la lutte contre le terrorisme ;

- En Centre-Afrique, une coalition d’ethnies a juré d’en finir avec les peuls, des personnes vulnérables sont ainsi massacrées, c’est un véritable génocide qui s’organise actuellement, dans ce pays tous les moyens sont utilisés pour exclure et spolier les peuls ;

- Au Mali, l’arrivée d’Ibrahim Boubakar Keita au pouvoir a vite démontré que les peuls ont toujours été une cible. Profitant de la présence de groupes djihadistes, l’armée sous les ordres du régime s’est livrée à de véritables massacres qui doivent être qualifiés de crimes contre l’humanité, des militaires et des miliciens agissent en toute impunité et nulle part ces massacres programmés n’ont été dénoncés;

Pendant plus de cinq décennies, le monde a observé un silence coupable face à cette marginalisation des peuls qui vivent dans près de 24 pays Africains.

Aujourd’hui, pour arriver à la solution finale, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad s’associent en constituant le G5 avec comme prétexte Combattre l’islamisme radical qui menace la sous région. Nous rappelons que ces organisations islamistes en question se composent d’activistes de toutes les ethnies, et pourquoi indexer uniquement les peuls ?

Nous rappelons que notre combat s’oppose à toute orientation religieuse. Dans ces conditions le mouvement panafricain pour la renaissance dénonce la campagne médiatique menée par certains organes de presses occidentaux qui tentent d’assimiler la communauté peule au djihadisme en Afrique de l’Ouest.

Conscients de la menace que constitue le projet cynique de ces Etats, des organisations et personnalités indépendantes peules issues de différents pays, de la Mauritanie au Soudan, ont décidé de s’organiser et de s’ériger en rempart pour mettre fin à cette politique de discrimination et mener ensemble par des voies légales le combat pour la liberté et la dignité, partout où cette communauté est menacée. Nous disons non à la stigmatisation et à la diabolisation de notre peuple !

Loin de rivaliser avec les organisations déjà existantes, nous proposons une synergie de nos forces pour atteindre nos objectifs qui sont en réalité communs. Nous réaffirmons notre souhait de vivre en paix avec nos concitoyens et frères des autres communautés, notre combat s’oriente contre le système établi et conçu pour nous exclure.

Le Mouvement Panafricain pour la Renaissance que nous avons fondé demande à la communauté internationale, particulièrement aux grandes Démocraties, d’ouvrir les yeux face à la souffrance et à la marginalisation d’un peuple éparpillé en Afrique et au poids démographique important. A cette occasion nous exigeons la libération sans condition de Mahamad Abdel Qader dit Baba Ladde injustement emprisonné au Tchad.

 

Le bureau exécutif du Mouvement Panafricain pour la Renaissance


 

11 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

mbaroori22/05/2017 12:49:22
voila une verité incontestable. Cette question a été evitée par les intellectuels peuls depuis les independances à nos jours. ok::: ceci dit nous voulons un mouvement avec des gens engagés et determinés. nous avons vu la molesse de tabital pulaaku incapable depuis une quinzaine d'années de nous apporter des actes tangibles autres que la parlotte. rien meme pas une télé ou une radio à fortiori venir en aide aux communautés peules en danger ..... nous voulons des actes concrets.
Bouba23/05/2017 00:52:42
La présente analyse de la situation sociopolitique des communautés peulhs, des indépendances à nos jours est, à mon humble avis, pas objective. Elle serait plutôt subjective et je m'explique en posant les quelques questions ci-après :

Les peulhs sont-ils des victimes, des innocents, des coupables, des complices, des collabos et/ou sont-ils totalement irresponsables devant leur propre sort politique actuel en Guinée, voire en Afrique ?

Force est de rappeler que dans de nombreux pays Africains, leur ethnie est non seulement majoritaire, mais aussi et surtout, c'est elle qui dispose le plus de moyens pour se défendre. Entendez les moyens économiques et financiers, la formation, l'éducation, le système d'organisation traditionnel, la discipline et une capacité d'utiliser un langage codé si nécessaire pour communiquer entre eux.

Est-il besoin de vous rappeler qu'au-delà d'Ahmadou Ahidjo du Cameroun, les peulhs ont dirigé plusieurs fois d'autres pays d'Afrique comme le Nigéria, le Niger ou le Sénégal d'aujourd'hui ? Par ailleurs, le Nigéria et le Sénégal le sont encore de nos jours.

Vous devriez accepter de revisiter objectivement l'histoire politique contemporaine de la Guinée, de Yassine Diallo à Alpha Condé pour comprendre le pourquoi et le comment situer les responsabilités de l'ensemble des mouvements et acteurs politiques de notre pays et éviter ainsi de chercher midi à quatorze heures.

Le plus grand génocide du 20ème siècle enregistré en Afrique est Rwandais. De plus, Dieu a toujours épargné la Guinée de tous les conflits internes et barbares subis par nos Etats voisins et de nombreux autres Etats en Afrique qui, il faut bien le rappeler, n'ont rien à voir avec les peulhs.

Si les peulhs de Guinée veulent diriger la Guinée et l'aider à se démocratiser et à se développer, ils devront accepter de taire leur egos et de travailler en bonne intelligence avec leurs alliés des autres ethnies pour conquérir et exercer le pouvoir politique non pas au nom de leur communauté, mais au nom de tous les citoyens de la République de Guinée ce sans aucune distinction. C'est cela la grandeur d'un chef ou la suprématie d'une communauté.

Enfin, il faut retirer Dadis sur la liste des personnes qui ont massacrée les peulhs en Guinée. Son prétendue implication dans la barbarie perpétrée en 2009 au stade du 28 septembre, lui accorde le statut de présumé innocent ce jusqu'à la preuve du contraire.

Connaissez-vous ce qui empêche objectivement les peulhs de conquérir le pouvoir par exemple en Guinée, de Yassine à Dalein, en passant par Diawadou et Barry3, Bah Mamadou, Siradio, Bah Ousmane, Bah Oury, etc, ?

Le comportement des leaders peulhs, notamment Cellou Dalein Diallo depuis 2010, mais aussi le fait pour les peulhs de fermer les yeux sur ses agissements et le refus catégorique de ramener Cellou Dalein à la raison pour des considérations mesquines, égoïstes et irresponsables, illustrent toutes les difficultés anciennes et actuelles des leaders peulhs à conquérir et à exercer le pouvoir politique en Guinée.

Il est aisé de trouver un bouc-émissaire ailleurs et de laisser la situation continuer à se dégrader.

En tous les cas, l'UFDG est entrain de devenir un véritable torchon politique qui fera certainement école dans le paysage politique Africain si les militants n'exigent pas dès maintenant la réconciliation, la paix et la transparence entre ses deux clans rivaux.

Sinon, les vrais responsables et coupables ne seront ni Sékou Touré, ni Lansana Conté, ni Alpha Condé, encore moins Moussa Dadis Camara.

À bon entendeur !
Aicha23/05/2017 18:36:23
Souvenez-vous du comportement et du rôle de Saïfoulaye Diallo dans la déstabilisation des leaders peulhs de l'indépendance et sa contribution historique pour faire basculer le Foutah et les autres régions de la Guinée (Kankan) considérées comme étant des alliés et bâtions des leaders du Foutah (Barry3) dans le PDG-RDA.

Souvenez-vous du comportement et du rôle joué par les Cellou Dalein et autres comme Cellou Mawdho auprès du Général Lansana Conté et au sein du PUP pour déstabiliser les leaders peulhs (Bah Mamadou et Siradio) dans le but de récupérer leurs fiefs politiques et leurs militants et sympathisants, qui étaient victimes en permanence de licenciements arbitraires et abusifs et autres barbaries comme Kaporo-Rails.

Souvenez-vous de la vente absurde par Cellou Dalein de la victoire incontestable de l'UFDG lors de la présidentielle de 2010 et l'abandon de sa victoire en 2015 moyennant encore l'accord pour la maigre somme d'argent que Cellou Dalein est entrain de récupérer maintenant auprès d'Alpha Condé à hauteur de 17 millions de francs guinéens par jour.

Saïfoulaye Diallo ne voulait pas diriger la Guinée et ne souhaitait pas qu'un peulh la dirige. Il mettra tout son pouvoir, tous ses réseaux et toute son énergie, y compris par des méthodes barbares pour accomplir son souhait d'aider Sékou Touré à remporter le pouvoir et à exécuter ses frères intellectuels et leaders politiques du Foutah ou encore les pousser en exil.

Cellou Dalein Diallo ne veut pas le pouvoir suprême et ne souhaite pas voir la Guinée dirigée par un autre peulh, intellectuel ou non.

Pour détruire Siradio Diallo à l'époque du Général Conté, les deux Cellou (Mawdho et Dalein), entre autres, n'ont pas hésité à pousser leur cynisme, allant jusqu'à proposer la main de la mère du Général Conté en mariage avec Elhadj Abdourahmane Bah, alors patriarche de Labé, qui fut un autre opportuniste et ennemi du Foutah pour l'associer à contester l'appartenance de Siradio Diallo d'être un digne fils de Labé. Ils accuseront Siradio d'être un ressortissant de Lélouma dans l'unique but de lui retirer son principal fief électoral qu'est Labé avant de boycotter son parti en rayant ses militants de la fonction publique guinéenne. Le cas de Mallal Koura, l'ex patron du service national des impôts en est une illustration.

Quant à Elhadj Abdourahmane Bah de Labé, il n'hésitera pas de dissuader le Commandant Baldé Mamadou, alors membre du CMRN et ancien ministre de l'administration du territoire, qui, lui aussi n'était pas originaire de Labé mais de Tougué, de prendre le pouvoir politique suprême en Guinée après l'échec du coup d'état de Diarra Traoré et Cie en 1985, aux prétextes que, selon ses songes, l'avènement des peulhs au pouvoir en Guinée n'était pas encore arrivé .

Elhadj Abourahmane sera récompensé par un poste de secrétaire d'Etat aux affaires religieuses pour services rendus au Général Conté qui l'a maitenu au pouvoir au détriment du Commandant Baldé. Allahou Akbar !!!

Si nous examinons l'histoire du processus politique engagé par les leaders et intellectuels peulhs en Guinée avant, pendant et surtout après la colonisation, nous arriverions aisément à la conclusion suivante :

Comme Saïfoulaye Diallo dans les années 1950, 1960 et 1970, Cellou Dalein Diallo qui fut révélé au peuple de Guinée dans les années 1990, 2000 et 2010, prendra le relai pour opposer les peulhs et leur barrer le chemin de la présidence. Mais Cellou Dalein sera le dernier obstacle dressé contre l'accession des peulhs au pouvoir suprême en Guinée.

Pour masquer la collaboration de Cellou Dalein Diallo avec le Général Lansana Conté d'abord, puis Moussa Dadis et actuellement Alpha Condé et la communauté internationale contre accession des peulhs au pouvoir suprême en Guinée, nous allons chercher les causes des malheurs des braves peulhs ailleurs et continuons à cautionner l'association des criminels politiques et économiques de la Guinée, constituée par le trio Alpha Condé-Cellou Dalein Diallo-Communauté internationale.

J'espère seulement qu'un jour viendra où le clan Alpha Codé-Cellou Dalein Diallo, sera poursuivi et condamné pour crimes politiques et économiques contre le peuple martyr de Guinée, comme ce fut le cas de Blaise Comparé le burkinabè et le Tchadien Houssen Habré.

Réveillez-vous mes frères. Woulé Moufan !!!
Oumar Diallo23/05/2017 20:57:41
Aicha a tout à fait raison. Le problème des peuls de guinée c'est surtout la famille de Cellou depuis l'indépendance de notre pays.
Billo24/05/2017 05:48:06
Merci Aicha et Oumar! Nous devons nous donner la main pour remettre ces traitres du Fouta à leur place. C'est à cause d'eux que la Guinée est politiquement en retard par rapport à ses voisins. Saifoulaye Diallo était l'oncle de Cellou Dalein. Ces gens ont fait des peuls comme leurs moutons de sacrifices en Guinée. Les colons et les régimes PDG et PUP ont fait la promotion des familles de traitres poulloys afin d'écarter les dignes peuls du cercle de pouvoir en guinée à travers des marchés et des hauts postes pour que ce soient eux qui prennent le leadership des peuls. Mais avec la nouvelle génération qui est en train de se lever le règne des traitres arrive à sa fin. En se mobilisant massivement derrière les traitres faiblards, les peuls de guinée sont eux-mêmes responsables de leur sort. Si les peuls sont victimes, c'est ailleurs en Afrique. En guinée ils sont responsables de leur situation qu'ils pourront changer à tout moment. Nous avons maintenant des hommes et femmes valables qu'il faut simplement soutenir désormais.
abdoul birane wane24/05/2017 22:18:52
Bouba, je comprends bien ce que vous voulez dire, mais je pense que vous n'avez pas bien compris les auteurs du texte, quand on parle d'Ahidjo, c'est pour faire allusion juste à la période qui a suivi l'indépendance, je pense bien que partout les français on laissé au pouvoir à un membre d'une autre communauté: Senghor, Sékou Touré, Amani, Modibo, ould Daddah en Mauritanie. Maki Sall du Sénégal, c'est récent. je rappelle bien que partout le colon a remis le pouvoir aux autres communautés sauf au Cameroun qui était bien une exception.
abdoul birane wane24/05/2017 22:26:06
et l'objectif est de construire, voir comment cette communauté peut reprendre sa véritable place partout en Afrique, et non de revenir sur les erreurs que certains ont eu à commettre il y a des décennies. Je suis d'accord que ceux qui sacrifient notre cause doivent être écartés, mais pensons à nos enfants et donnons-nous la main, on peut y arriver. ce combat doit être mené à l'échelle continentale car certaine puissance même son anti-peules
Alphadjo25/05/2017 02:01:34
Je partage aussi les avis de Bouba et surtout d'Aicha sur la traitrise de la famille de Cellou Dalein Diallo contre l'accessions des peulhs au pouvoir suprême en Guinée.

En effet, toute la Guinée se souvient encore de la honte indélébile que Cellou Mawdho a infligé au Foutah et à Bah Mamadou de l'UNR lors de l'élection présidentielle en 1998. Le doyen Bah Mamadou était le plus populaire de tous les candidats et mobilisait son électorat dans les quatre régions de la Guinée plus que ses autres concurrents, y compris le Général-Président qui distribuait des postes administratifs, de l'argent de notre Banque Centrale avec Aldianna-Fodé et des sacs de riz en provenance de bateaux arraisonnés au port de Conakry.

Cellou Mawdho était le directeur de campagne du Général-Président. Pour satisfaire le Général et les militants du PUP qui craignaient de perdre l'élection contre le doyen Bah Mamadou, les Cellou et Compagnie ont bourré les urnes et manipulé les résultats de l'élection pour boycotter la victoire du Doyen Bah Mamadou. Ensuite, ils ont mis l'armée dans les rues et proclamé Lansana Conté vainqueur du scrutin présidentiel de 1998.

Pour manifester leur joie, Cellou Mawdho se souviendra des larmes versées par leurs Oncle Saïfoulaye Diallo quant celui-ci aussi manipula le résultat de l'élection pour favoriser Sékou Touré et l'aider à emporter la présidence contre ses frères Barry3 et Barry Diawadou.

Cellou Mawdho qui était pressenti à l'Assemblée nationale pour succéder à Elhadj Bocar Biro Barry, profitera de la présence de la Radio-Télévision Guinéenne pour attraper le boubou du Général Conté et pleurer comme une vieille veuve qui aura neuf enfants en charge après le décès de son bien-aimé mari.

Contrairement aux larmes de Saïfoulaye qui avaient échappées à la télévision en 1958, les pauvres images des ridicules larmes de Cellou Mawdho feront, quant à elles, le tour du monde.

Iskine Yo Foutah !!!
Bouba26/05/2017 12:41:43
Cher Monsieur Wane,

Le colon était en Afrique dans l'ultime but de défendre ses intérêts uniquement. Pour y parvenir, il utilisait toutes les méthodes possibles, allant de la diplomatie à la barbarie.

Ainsi, tous ceux qui collaboraient avec lui ont gouverné tranquillement ou presque. Le colon combattait les résistants et toutes les personnes qui se dressaient sur son chemin. Cela dit, des personnes, voire des chefs de toutes les ethnies ou tribus ont collaboré ce malgré d'autres valeureux chefs ou individus qui résistaient courageusement au colon.

Pendant et après les indépendances, c'est souvent les plus audacieux qui appartenaient à des groupes plus organisés et plus déterminés qui ont pris le pouvoir avant d'être, pour d'autres régimes civils, renversés par des petits soldats.

À rappeler que les Mamadou Dia du Sénégal sont des peulhs. À noter aussi, que les Senghor, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade ont tous du sang peulh de par leurs mères.

Il faut noter aussi que tous les pays cités par le présent article ne sont pas des anciennes colonies Françaises et les systèmes coloniaux Anglais, Allemands ou les portugais, étaient différents de celui appliqué par le colon Français.

N'oubliez pas qu'en Guinée aussi, c'était le député Yassine Diallo qui était pressenti à la tête de la Guinée indépendante.

Enfin, l'avènement de Sékou Touré au pouvoir en Guinée contre les Barry III et Barry Diawadou n'était pas non plus une chose aisée. De plus, Sékou Touré n'avait pas les faveurs de l'ancien colon.

Peut être les personnes de votre entourage et certains écrits vous parleront des groupes criminels qui entouraient le PDG-RDA. C'est le cas d'une bande dirigée par un certain MOMO JOE et Cie.
mbaroori29/05/2017 14:00:23
Merci au frere A.B.Wane vous avez vu juste. Il ne s'agit plus de pleurer le passé révolu mais plutot de se lever pour améliorer les sort de notre communauté. Nous connaissons ceux des notres qui (parfois par manque de vision) ont plombé au long des decennies qui ont suivi l'independance, notre developpement puis notre montée en puissance. OK, mais on ne doit plus faire de fixation sur eux...Les fautes de Saifoulaye celles des cadres peuls du senegal de mauritanie et d'ailleurs ne doivent plus etre évoqués pour justifier nos deboires qui vont plutot se perpétuer si nous continuons de verser dans l'inertie, la culpabilisation des anciens, ou la victimisation. Le temps de l'action a sonné. Je comprends, sans cautionner les points de vue des Bouba, Billo, Aicha, Alphadio...ils ont tous effectué un tir groupé sur Cellou et les anciens cadres et marabout de Labé... On veut voir les peuls s'unir pour enclencher leur ascension. S'ils ne peuvent s'unir ils doivent éviter de tomber dans le piège d'un combat fratricide qui serait une bénédiction pour leurs adversaires et viendrait corroborer l'idée que nous autres peuls sommes incapables de travailler en synergie. Je me permets une digrssion... les actes qui sont entrain d'etre posés par des leaders politiques peuls guinéens, présagent des dissenssions fratricides au Fouta ...je reviens au thème principal de cet article,Il suffit juste de créer un cadre de concertation et d'action pour venir en aide aux communautés peules en difficultés ou qu'elles puissent se trouver.
Aliou29/05/2017 15:37:02
mbaroori je partage ton analyse en partie. Mais écrire:

"...ils ont tous effectué un tir groupé sur Cellou et les anciens cadres et marabout de Labé.les actes qui sont entrain d'être posés par des leaders politiques peuls guinéens, présagent des dissensions fratricides au Fouta"

n'est pas constructif voire objectif de ta part. Je suis de Labé moi aussi. Mais c'est une vérité historique que ces personnes relatent en citant des personnalités impliquées et non Labé dans son ensemble. Même à Labé, nous en avons assez de ces gens. Ils risquent de subir durement la colère de la population s'ils continuent leurs commerces sur le dos du Fouta. Le Fouta avait réussi son unité en 2010. Vous devez reconnaître que c'est Cellou avec son égoisme doublé de son incompétence qui a tout foutu en l'air.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 19/08/17: Sierra Léone: Alpha Condé aurait offert 100 000 US et 50 000 Tonnes de riz aux victimes !
 19/08/17: Communiqué du Ministère de la communication et des relations avec le parlement
 18/08/17: Ethnicisme, vous avez dit ethnicisme ? (Dakaractu).
 18/08/17: Les juristes guinéens sont-ils en vacances ???
 18/08/17: Catastrophe humanitaire en Sierra Leone - La Guinée est-elle à l’abri ?

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques