Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Opinion > Analyse |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Dimanche, 20 août 2017 09 : 32

Lettre ouverte à Monsieur Tibou Kamara


tibou-kamara.jpg
Tibou Kamara

2017-08-07 08:12:29

L’Affaire du 28 septembre : ‘’Je ne suis pas témoin, ni acteur’’ (Tibou Kamara)

Monsieur le Ministre Tibou KAMARA,

Je prends la liberté de vous écrire au sujet de votre déclaration publiée, le 03 Août 2017, sur les réseaux sociaux, en particulier sur les sites ci-après :

  1. https://guineenews.org/affaire-du-28-septembre-je-ne-suis-pas-temoin-ni-acteur-tibou-kamara/
  2. http://guinee.niooz.fr/affaire-du-28-septembre-je-ne-suis-pas-temoin-ni-acteur-dixit-tibou-kamara-20295784.shtml
  3. https://www.facebook.com/VisionGuinee.info/posts/1264068787049705
  4. http://www.espacefmguinee.info/affaire-28-septembre-ne-suis-temoin-acteur-tibou-kamara/
  5. http://www.kaloumpresse.com/guinee-politique/1-politique/10352-2017-08-03-15-09-47

Vous ne dites pas expressément que c’est en réaction contre la convocation à comparaître,  que le pool de juges d’instruction  vous a adressée, que cette déclaration a été faite avec une publicité outrancière. Mais quand on y lit, citation :

‘’Si l’on veut mon témoignage, je le souhaite public, pour la vérité, pour la postérité,  surtout que je n’ai rien à cacher et je ne me sens concerné en rien ni près ni de loin par les faits. Je ne suis associé en rien à cette page sombre de l’histoire récente de la Guinée. Et ce n’est certainement pas la volonté ou l’humeur de quelqu’un ou des rancœurs  exprimées parfois dans la presse par des procureurs improvisés et mal intentionnés ou des politiques sans éthique ou portés à violer leur obligation de réserve qui y changeront quelque chose’’,

on comprend aisément que vous exprimez votre refus de comparaître comme témoin.

Ce refus devient explicite quand on lit, d’une part, le titre de votre déclaration par lequel vous affirmez :

‘‘’Je ne suis pas témoin, ni acteur’’ et, d’autre part, la condition que vous posez en ces termes : ‘’Si l’on veut mon témoignage, je le souhaite public, pour la vérité, pour la postérité,  surtout que je n’ai rien à cacher et je ne me sens concerné en rien ni près ni de loin par les faits. Je ne suis associé en rien à cette page sombre de l’histoire récente de la Guinée’’.

Convoqué comme témoin, vous réagissez comme un suspect, alors qu’il était simple d’aller dire et démontrer que vous n’en savez rien, ou peut-être peu de chose. Que redoutez-vous ?

Je voudrais humblement attirer votre attention sur l’alinéa 1er de l’article 22 de la Constitution guinéenne qui dispose, je cite :

‘’Chaque citoyen a le devoir de se conformer à la Constitution, aux lois et aux règlements’’.

Ne pensez-vous, Monsieur le Ministre d’Etat, que l’expression de votre ire d’avoir été convoqué pour témoigner frise une sorte de mépris pour l’institution judiciaire et des hommes qui l’animent ?

C’est un témoignage qui vous a été demandé en vertu des alinéas 3 et 4 de l’Article 9 de la constitution de la République de Guinée, dont vous vous prévalez d’être le citoyen, et cerise sur le gâteau, vous y êtes Ministre d’Etat, citation :

‘’Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'une procédure conforme à la loi. Tous ont droit à un procès juste et équitable, dans lequel le droit de se défendre est garanti’’.

Je voudrais souligner que vous avez reçu une convocation ou une citation à comparaître, vous demandant de témoigner,  parce que vous auriez personnellement connaissance de faits qui font l’objet de cause en justice ou parce que vous êtes présumé ou supposé les connaître ou encore parce qu’il est apparu, dans le déroulement de l’instruction judiciaire  que pouvez apporter un éclairage. Subséquemment, c’est parce que vous êtes présumé ou supposé pouvoir jouer un rôle essentiel pour la manifestation de la vérité, qu’il est de votre devoir de citoyen d’informer le tribunal sur ce que sauriez ou êtes présumé ou supposés connaître, afin que justice soit faite.

Trouvez-vous que ce serait un déshonneur pour un homme au rang social aussi élevé que le vôtre à témoigner dans une affaire d’une telle envergure ?

DE L’OBLIGATION DE TEMOIGNER

Dans une affaire aussi complexe, plusieurs personnes ont été entendues, dont l’innocence ou la culpabilité ou encore le droit dépend de la confirmation ou de l’infirmation de la vérité d’un fait, qui n’est pas forcément et apparemment lié aux faits de la cause en procès.
 
Votre refus de comparaître pourrait ôter à une victime ou à l’innocent de voir son alibi ou son droit anéanti. Y avez-vous réfléchi ou bien l’extrême colère que vous a inspirée l’aventureuse action d’un juge outrecuidant vous en a empêché ?

Vous êtes témoin, dès l’instant où le juge d’instruction, pour le lequel votre déclaration transpire d’une dédaigneuse déconsidération, pense que votre audition  est indispensable pour arriver à établir la vérité d’un fait.

Le droit du prévenu, comme de la victime, à une procédure pénale étatique équitable fait de la preuve par témoin l'un des plus importants moyens de preuve qu'offre le Code de procédure pénale à la recherche de la vérité.

Comme vous pourrez le déduire des dispositions de la Constitution mentionnées plus haut, l'obligation de témoigner est un devoir général du citoyen. Le code pénal punit l’inexécution de cette obligation en ces termes :

‘’Article 721 : Le fait, pour quiconque connaissant la preuve de l'innocence d'une personne détenue provisoirement ou jugée pour crime ou délit, de s'abstenir volontairement d'en apporter aussitôt le témoignage aux autorités judiciaires ou administratives est puni d'un emprisonnement de 1 à 3 ans et d'une amende de 500.000 à 5.000.000 de francs guinéens ou de l’une de ces deux peines seulement’’.
 
DU TEMOIN

M. Berenger écrivait en 1818 De la justice criminelle en France, d'après les lois permanente, p. 453 « L’audition des témoins est la part la plus importante des procédures judiciaires, puisque c’est elle et elle seule qui doit former la conviction des jurés. Un mot obtenu d’un témoin au-delà ou au-deçà de la vérité peut avoir les plus fatales conséquences ».

C’est pourquoi, toute personne qui détient des informations utiles à la manifestation de la vérité sur une affaire pénale peut être appelée à témoigner.

Jean-Christophe Grangé, dans son ouvrage LES RIVIERES POURPRES, écrit : ‘’Dans un enquête, chaque fait, chaque témoin est un miroir, dans lequel se reflète une des vérités du crime’’.

Il s’ensuit qu’un témoin s’entend de toute personne, soit qui a assisté à un événement déterminé, soit qui peut certifier quelque chose d'important sur l'existence ou l'accomplissement de faits intéressant une enquête, donc qui a vu ou entendu de manière significative pour reconstituer tout ou partie des faits expliquant l'évènement dont il est question.

Monsieur le Ministre d’Etat quand vous dites :

‘’Si l’on veut mon témoignage, je le souhaite public, pour la vérité, pour la postérité,  surtout que je n’ai rien à cacher et je ne me sens concerné en rien ni près ni de loin par les faits’’,

je voudrais que vous m’ôtiez d’un doute, mesurez-vous la portée de l’attitude que vous prenez à l’égard de l’innocent ou de la victime dont la situation ou le droit dépend d’un mot de votre part ?

Que vous veniez ou pas ne cause aucun dommage personnel au juge. C’est le droit de cet innocent ou de cette victime qui subira les conséquences de votre refus de témoigner, entendu que le juge dispose du moyen légal de vous obliger à comparaître devant lui, malgré votre statut de Ministre.

Vous portez le titre de Ministre, mais vous n’êtes pas membre du gouvernement, ce sont les membres du Gouvernement qui jouissent du privilège de juridiction de l’article 118 de la Constitution, dont la bonne lecture pourrait aider à observer certaines bornes.

La procédure suivie pour vous faire parvenir la convocation a été observée par respect pour son excellence Monsieur le Président de la République qui vous a élevé, non à la fonction, mais au titre de Ministre.  Titre et droit ne doivent pas être confondus.

Vous mentionnez, citation :

‘’Je reconnais à chacun le droit légitime de me haïr, mais personne n’a le pouvoir, que ce soit à travers la justice ou les médias, de m’accuser pour le plaisir de le faire ou de me juger pour des faits que j’ignore’’.

Je vous annonce qu’en droit processuel la personne citée comme témoin ne doit  pas savoir, en principe, sur quel sujet porte son audition. Elle n'a pas à connaître les questions à l'avance, ni à préparer les réponses. Dans la phase d’instruction préparatoire, le témoin est entendu et non interrogé. Il parle librement, sauf à donner des précisions ou des éclaircissements. 

Vous souvenez-vous de la maxime : « Nul n'est censé ignorer la loi ». Elle signifie que ce qui est su doit l'être de chacun, tandis que ce qui régit s'adresse à tous. Alors, je rappelle les dispositions du code de procédure pénale :

‘’Article 8 : Hormis les cas où la loi en dispose autrement, la procédure suivie au cours de l’enquête et de l’instruction est secrète. Toute personne concourant à cette procédure est tenue au secret professionnel dans les conditions et sous les peines de l’article 367 du Code pénal. Toutefois, afin d'éviter la propagation d'informations parcellaires ou inexactes ou pour mettre fin à un trouble à l'ordre public, le procureur de la République peut, d'office ou à la demande de la juridiction d'instruction ou des parties, rendre publics des éléments objectifs tirés de la procédure ne comportant aucune appréciation sur le bien-fondé des charges retenues contre les personnes mises en cause’’. Fin de citation.

Je ne doute pas, qu’en raison de la large et brillante culture qui vous est reconnue, vous saviez tout cela, mais les étiquettes qui vous sont octroyées, vous suggèrent une condescendance méprisante pour les hommes de robe.

Votre désir d’étaler ostentatoirement au grand jour votre dédaigneuse perception de la Justice vous fait dire avec une morgue, je cite :

’’ …. alors ce n’est pas devant la justice où je n’ai rien à faire  qu’il faudrait m’inviter, mais devant l’opinion qu’il faudra prendre à témoin dans un débat public ou un procès ouvert à tous’’. Mais vous oubliez que vous devriez venir devant le juge dans la phase  de l’instruction ; or, comme je vous l’ai fait remarquer plus haut l’article 8 du Code de procédure indique :

‘’ la procédure suivie au cours de l’enquête et de l’instruction est secrète’’.

Tout ce qui s’y passe est hors débat public, mais apparemment, la forte inclination de toujours plier la loi à la volonté des détenteurs d’une quelconque parcelle puissance vous fait croire que vous pouvez changer les règles fixées par la loi.

Ce ne sont pas seulement les magistrats qui subissent le ton d’insolence qui empreint vos propos, mais également ceux qui font la loi, celle-ci n’étant pas la volonté du juge, mais celle du législateur.

Quand vous dites :

‘’Je suis un habitué  de toutes les cabales auxquelles j’ai aussi toujours survécu par la grâce de Dieu….’’

Lesquelles ? Les vôtres ou celles de ceux qui vous haïssent ? Qui en est l’auteur ou quels en sont les auteurs ? Vous ne nommez personne, pour quelqu’un qui débattre et prendre l’opinion à témoin, une telle façon de procéder a-t-elle, si petite soit-elle, une teinte de courage ?

Dans la même période que vous, des personnes aussi haut placées ont été appelés à témoigner, elles s’y sont prêtées sans faux-fuyant, sans restriction mentale, en toute dignité et humilité, dans le respect de l’Etat de droit.  Elles en sont sorties grandies, inspirant à ceux qui les ont entendues le respect qu’elles se reconnaissent à elle-même.

Auriez-vous l’obligeance de révéler de qui vous parlez, quand vous arguez, citation :

‘’…. des rancœurs  exprimées parfois dans la presse par des procureurs improvisés et mal intentionnés ou des politiques sans éthique ou portés à violer leur obligation de réserve qui y changeront quelque chose.

Souffrez, Monsieur le Ministre Tibou KAMARA que je m’insurge contre votre assertion, je cite :

‘’Seulement, ce n’est pas parce que ce sont les hommes qui rendent la justice  qu’ils doivent finir par croire qu’ils sont eux-mêmes la justice’’ !

Quand un juge, digne de ce nom, qui a prêté le serment de sa profession, ne peut croire qu’il est lui-même justice, qu’il porte et incarne, dans sa personne et ses postures, les vertus de probité et de noblesse qui caractérisent de la justice, dans l’acception le plus élevée de ce concept, alors il doit démissionner.

Vous écrire cette lettre, qui n’exprime, pour l’instant, que mon opinion personnelle, m’a été inspiré par les nombreux messages reçus des magistrats de l’intérieur, qui se sentent outrés par vos propos. Je vais, en tant que Président et à leur demande, réunir l’Association des Magistrats, pour recueillir l’opinion majoritaire sur la position commune à adopter concernant cette injure dont notre corps est encore l’objet.

Nous sommes d’humbles pères et mères de famille, qui ont la prétention d’être dignes de respect. Il nous est intolérable de subir brocards, dérision outrageuse et déconsidération.

Notre silence n’est pas peur, mais le désir d’apaisement, qui est le vœu de la loi à l’autorité de laquelle le magistrat est soumis.

Au fond, vous avez raison, quand vous dites, citant Camus : ‘’ la bêtise persiste toujours’’

 

Mohamed Aly THIAM
Président de l’Association des Magistrats


 

7 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Oumar Diallo07/08/2017 08:27:22
Il est malade ce Tibou qui est mêlé à toutes les magouilles et à tous les crimes qui ont à la crise que nous traversons. La loi prévoit bien des moyens de trimballer de force ce genre de bandit devant la justice.
BC TAMBOURA07/08/2017 14:48:40
Bravo !!!!!!
Belle réaction de monsieur Thiam
Bah08/08/2017 02:43:36
Tibou mérite une sanction d,avoir placer le rpg en 2em à la place du parti de Sidya Touré en 2010.C'est un traître à anéantir !

Il doit connaître bcps de chose sur les événements du 28 septembre.
Merci Lee Juges et surtout ne pas reboucher chemin. À Mtre Thiam nous comptons bcp sur vous pour trainé ce Mer à la barre .
Amara cisse08/08/2017 12:55:43
Bon courage à ce magistrat, si tous les magistrats étaient comme ce monsieur la guinée ne serait pas là
Sambegou08/08/2017 14:23:50
Tibou Camara, Tibou Camara, Tibou Camara.. Le Malheur, Le Malheur, Le Malheur... de la Guinée d'avoir un tel individu parmi ses fils. Opportuniste, arrogant, menteur, ehonté, corrompu...magouilleur, fraudeur et assistant des fraudeurs aux elections de 2010. Aide du soulard S. Konate, la justice doit utilizer les moyens forts pour trimbaler l'opportuniste, imposteur devant le tribunal. La plus lègère sentence qu'il merite est perpetuité avec isolement.
DIAFAROU09/08/2017 09:02:28
La réaction de TC dénote du mépris que certains guinéens, notamment ceux qui nous régentent, ont pour nos institutions. Plutôt que de se contenter uniquement d'une réaction, le Président de l'association des Magistrats devrait inviter ces collègues à un sursaut patriotique d'orgueil afin qu'à partir de maintenant, ils disent le droit rien que le droit, plutôt que de rendre des décisions de justice qui vont dans le sens voulu par les gouvernants en violation des règles d'indépendance qui doivent régir la magistrature.
Doura10/08/2017 18:59:50
Un commentaire qui mérite d être diffusé :
M. Eric THIAM,

Vous vous adressez à M. Thibou KAMARA par un courrier dont le fond est solide, argumenté, et pédagogique. Mais il y a à mon avis un problème.

Je ne suis pas certain que le FARBA Thibou KAMARA saisisse la dimension profonde, ainsi que l’ampleur des nuances que recèle votre courrier. De ce fait, ne croyez pas qu’il est de mauvaise foi. Il est tout banalement dépourvu du minimum d’outils intellectuels. Ces outils ne sont pas une « donnée » naturelle, immédiate. Ils sont le fruit d’une formation, d’une longue éducation de l’esprit. Pour son malheur, M. Tibou KAMARA est dépourvu de tout cela. Mais il ne le réalise pas. A propos d’individus de son genre, on dit qu’ils ignorent leur ignorance.

Alors le sieur Tibou s’acharne à cacher cette béance intellectuelle par un un bagout, doublé d’un indéniable aptitude à intriguer. Savoir intriguer peut être perçu comme une »qualité », à condition qu’on en tire un avantage pour soi, sans semer la mort et l’abjection chez de paisibles citoyens. Or de cela, le N’GAWLÔ Tibou KAMARA en est totalement incapable. Bien pire, il est toujours preneur, et souvent acteur de toute MANIPULATION, même mortifère pour les autres, s’il peut en tirer un avantage monétaire. Sur ce point, j’invite tous les GUINEENS à se pencher sur son parcours.

De même qu’il confond RESPONSABILITÉ et CULPABILITÉ, notre FARBA Tibou, Rastignac de bistrot, est convaincu que parce qu’il sait construire à peu près correctement une phrase en Français, il est au sommet. En un certain sens, il n’a pas tort, s’il se compare à M. Kassory FOFANA par exemple.

M. Eric THIAM, vous avez par générosité donné un cours de Droit à M. Farba Thibou KAMARA (je ne suis pas moi-même juriste). Je vous donne une mauvaise nouvelle. Il n’a rien compris, en raison de son insuffisance de formation. La preuve ?—Il fait écrire sur tous les sites etréseaux sociaux guinéens qu’il aurait lui-même « demandé à être entendu par les juges », que le Président lui aurait donné l' »autorisation de répondre à la convocation des juges…. ». A aucun moment il ne dit qu’il est CONVOQUÉ par les Juges, mais il VEUT « être entendu.. » En clair, c’est sa volonté à lui qui prévaudrait sur le Droit.

Tant que notre pays continuera de s’abandonner dans les mains MÉDIOCRES et INAPPROPRIÉES comme celles de M. Alpha CONDÉ, des Tibou, Kassory FOFANA, Malick SANKON….encombreront les couloirs de SEKHOUTOUREYA. Eux continueront à s’enrichir, et le pays à s’enfoncer dans la misère.

Mamadou Billo SY SAVANÉ
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 19/08/17: Sierra Léone: Alpha Condé aurait offert 100 000 US et 50 000 Tonnes de riz aux victimes !
 19/08/17: Communiqué du Ministère de la communication et des relations avec le parlement
 18/08/17: Ethnicisme, vous avez dit ethnicisme ? (Dakaractu).
 18/08/17: Les juristes guinéens sont-ils en vacances ???
 18/08/17: Catastrophe humanitaire en Sierra Leone - La Guinée est-elle à l’abri ?

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques