Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Opinion > Analyse |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Jeudi, 23 novembre 2017 12 : 58

Lettre ouverte au député et président du groupe parlementaire du RPG-arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara


Aigle_-_Sadio.jpg
BAG - Leader Sadio Barry

2017-11-01 21:39:26

Monsieur le député et Président du groupe parlementaire de la mouvance au pouvoir, Amadou Damaro Camara,

A l'annonce du décès du Général Ousmane Sow vous avez déclaré que ce dernier avait supervisé l'exécution de 22 dignitaires de l'ancien régime PDG (sous-entendu qu'il aurait tué 22 Malinkés en 1985).

Depuis des années vous ne cessez de parler de l'exécution des anciens dignitaires du PDG, après l'échec lamentable du coup d'Etat de la nuit du 4 au 5 juillet 1985. Chaque fois que vous vous exprimez sur ce sujet, vous changez de version. Tour à tour vous avez attribué la responsabilité de ces exécutions à Alhousseny Fofana, puis au capitaine Baldé Mamadou et maintenant vous profitez de l'annonce du décès du Général Ousmane Sow pour l'accuser d'avoir dirigé ces exécutions. Sur un sujet aussi grave vous semblez vous complaire dans une sorte de légèreté, sans aucune rigueur intellectuelle ou morale. Vos chiffres de suppliciés varient d'une déclaration à une autre.

Plus inconvenable est le moment que vous choisissez pour porter une telle accusation. En effet, Monsieur le député, dans notre culture, même d'ailleurs dans beaucoup d'autres, la convenance voudrait que lorsque quelqu'un décède l'on tienne des propos de circonstance pour le repos de l'âme du défunt. Il en est ainsi même pour un ennemi tombé sur le champ de bataille. Vos propos, Monsieur le député, s'éloignent manifestement de cette tradition. Est-ce par ignorance Monsieur Damaro? Non! Toutes vos déclarations sont délibérées, elles ne visent qu'un objectif, toujours le même depuis 1985. Mobiliser "les siens" pour la cause, la vôtre, vous et votre clan qui instrumentalise l’ethnie pour vos intérêts personnels.

Vos déclarations sont faites à dessein, raviver des rancœurs et la haine entre les ethnies. Vous observez un silence coupable sur les milliers de victimes de ces anciens dignitaires de la première République (dont 89 Guinéens pendus au seul lundi 25 janvier 1971) et revenez sans cesse sur les exécutions de 1985. Cette mémoire sélective chez vous ne traduit-elle pas votre haine contre tous les autres Guinéens qui ne sont pas des vôtres? Il est en effet difficile d'expliquer autrement vos actes politiques. Plus grave est que vous vous souciez très peu des conséquences néfastes que peuvent avoir vos propos et vos actes pour la cohésion nationale et la stabilité de la Guinée. En stigmatisant les officiers peuls, en rendant ces derniers responsables des exécutions de 1985 vous cherchez, en toute conscience, à creuser encore davantage le fossé que votre parti le RPG a malicieusement créé entre les communautés malinké et peule depuis 2009.

Monsieur le député, vous savez sans doute que le mépris de l'autre peut conduire à la haine, que la haine mène à l'intolérance, et l'intolérance peut vous rendre coupables des actes aux conséquences les plus insoupçonnées. Mais, pour "la cause" dont il vous faut absolument entretenir la flamme, tout cela reste le cadet de vos soucis.

Monsieur Damaro, dans votre intervention à la conférence de Colombia le 8 juin 2000, vous avez affirmé ce qui suit :

« Contrairement aux rumeurs, c'est Alhousseyni Fofana qui fit exécuter les détenus du 4 juillet entre Conakry et Kindia. Alhoussein Fofana fut le véritable artisan de ce qui est arrivé aux supplicies du 4 juillet ».

A propos du même événement de 4 juillet 85, vos propos du 15.09.2001 au Newsgroups "soc.culture.guinea-conakry" :

« Baldé fut le véritable artisan de ce qui est arrivé aux suppliciés du 4 juillet. Il fut aidé dans sa tache par le Lt Oury Bah, Sékou Condé, Kerfala Camara Kalla (Agrima), Samoura, Panival Bangoura et Diouma Diallo "dent de fer" Sous la supervision officielle de Alhoussein Fofana »

J’ai alors réagi à vos propos en ces termes :

« Sous la supervision de Alhoussein Fofana, vous dites! Superviser officiellement? Pourquoi Baldé qui décide et agit de son gré et de son initiative aurait besoin de quelqu'un pour superviser l'exécution des faits? Ou bien c'est lui qui a nommé son superviseur pour mieux prouver sa bonne foi? Même dans ce cas, pourquoi avoir besoin de le prouver? »

A la conférence de Colombia, vos reproches aux officiers Ousmane Sow et Mamadou Baldé furent que ce sont ces officiers peuls qui vous ont empêché d’en finir avec le régime soussou. Vous, vos proches de l’époque tels que Doussou Condé, Tété Kaba et moi, avions eu de vives discussions lorsque j'ai rétorqué que Diarra n'aurait pas été mieux que Conté. Le coup n’était pas destiné à instaurer de la démocratie en Guinée.

Vous aviez également affirmé que ce sont 65 officiers Malinkés et hauts responsables du PDG qui furent passés aux armes en 1985, avec deux révélations de taille :

1- Que vous personnellement, vous n’avez subi ni injure ni torture parce que vous vous êtes volontairement déclaré être disposé à coopérer en reconnaissant que vous en êtes le cerveau et en donnant les noms de vos complices. Vous avez publiquement affirmé, au micro et sur podium pendant votre discours à Colombia, que vous leur avez demandé un bic et un papier pour leur livrer tout votre témoignage. Que c’est pourquoi vous personnellement, vous n’avez subi ni injure ni torture et, mêmes vos plats, vous étaient livrés sur votre commande avec satisfaction de vos souhaits.

2- Que la liste faisant cas de 325 cadres et officiers Malinkés exécutés était fausse et émanait de la manipulation de vos réseaux pour provoquer la mobilisation de la communauté et obtenir l’indignation et des condamnations des institutions internationales.

A cette conférence, vous avez précisé que c'est vous qui avez été le concepteur et le principal acteur dudit Coup Diarra et que c’est vous-même qui aviez rédigé et enregistré, avec le colonel Diarra Traoré et dans votre salon, le communiqué que vous aviez eu la charge de faire passer à la RTG. C'est là-bas que Cdt. Baldé vous a arrêté après quelques coups de feu impliquant des chars de combat.

Aujourd’hui, non seulement vous nous ramenez le chiffre à 22 personnes exécutées dans cet événement, mais aussi vous fondez votre témoignage sur l’article numéro 175 du journal Africa international de septembre 1985 !

Avec vous, nous sommes dans l'inconstance permanente, sur un sujet aussi grave. La Guinée a connu des milliers de victimes, généralement dans des conditions atroces. Mais jamais des accusations publiques n'ont été portées contre des personnes ou groupe de personnes. Sur ces victimes là, vous et votre clan, vous observez une Omerta. Pire, vous vous attelez à effacer la moindre trace de cette sombre période de la Guinée. Pourtant des Guinéens, appartenant à toutes les ethnies du pays, furent tués par diète absolue, pendus, fusillés dans toutes les régions du Pays.

Des témoignages écrits sur cette période sont nombreux. Aussi vivent encore des témoins oculaires de ces tragédies. Leur silence Monsieur Damaro n'est ni une faiblesse, ni une indifférence. Ils ont seulement conscience que ce qui est en jeu nous dépasse tous; c'est la Guinée et l'unité de ses filles et fils.

Alors Monsieur Damaro, puisque vous tenez la vérité sur les exécutions de juillet 1985, je vous demande d’édifier enfin le peuple de Guinée sur ce qui s’est réellement passé le 4 juillet 1985 ! Le peuple de Guinée a le droit de savoir. Les exécutions étaient la conséquence directe du coup d'Etat que vous avez conçu et participé activement à sa mise en œuvre, selon vos propres dires à la tribune de la Conférence qui s'est tenue à Colombia (USA) les 8, 9 et 10 juin 2000. Le peuple de Guinée a le droit de savoir les motivations de votre groupe. Aussi les familles de vos compagnons du coup d'Etat de juillet 1985 dont vous avez dressé la liste et livrés aux loyalistes (selon vos propres déclarations à Colombia le 8 juin 2000) ont le droit de savoir les raisons de votre trahison.

Vous avez dit à Colombia avoir rédigé et enregistré le communiqué lu par Diarra Traoré et l’avoir passé vous-même à la RTG dans la nuit du 4 au 5 juillet 1985. Vous vous souvenez sans doute du passage suivant puisque vous en êtes l'auteur : "Toute tentative de résistance sera réprimée avec la dernière rigueur". Vous n'êtes certes pas militaire, mais vous n'ignorez sans doute pas qu'une telle phrase dans la bouche de Diarra était un défit lancé aux autres militaires qui n'étaient pas avec vous. Comment ne pas alors imaginer une issue dramatique de votre aventure ?

Après le 3 avril 1984 nombreux sont ceux qui, à l'intérieur de la Guinée comme à l'extérieur, s'attendaient à une purge sanglante. Il n'en fut rien, grâce, entre autres, aux officiers que vous accusez aujourd'hui. Jamais vous ne parlez de votre funeste rôle dans cette tragédie de juillet 1985.

En réalité, Monsieur Damaro, vos propos de Colombia montrent que votre coup n'était qu'un bluff, une fanfaronnade, doublé de mépris pour les autres et exécuté sans aucune évaluation des risques humains et politiques d'une telle aventure. Notre pays payera encore pour longtemps les conséquences de votre hasardeuse aventure.

Monsieur Damaro, laissez l'âme du Général Sow reposer en paix !

Lorsqu'on laisse son cœur envahir par la haine, cette dernière finit par vous posséder, et lorsqu'elle vous possède c'est pour vous avilir, vous humilier. C'est le spectacle de l'homme possédé par la haine que vous avez offert à l'Assemblée Nationale lors de la plénière du 23 février 2017. Il fut question ce jour là d'observer une minute de silence à la mémoire des sept personnes (Guinéens) qui venaient d'être tuées dans la banlieue de Conakry lors des manifestations politiques. Vos collègues députés, les membres du gouvernement présents dans la salle, les journalistes et le public venus assister à la plénière se sont levés. Monsieur Damaro, vous avez refusé de vous lever, malgré l’interpellation insistante du Président du Parlement, Monsieur Claude Kory Koundiano, qui vous dira : « Damaro, nous avons nos enfants au dos » en vous priant de suivre l’exemple des autres. En vain ! Vous êtes resté assis; parce que votre cœur est asséché par la haine. Il s'agissait, en effet, des Guinéens, certains des adversaires politiques, certes, mais pas des ennemis. D'autres, des innocents, fauchés par balles depuis leur balcon ou se rendant tout simplement à leur travail.

Votre parti le RPG est au pouvoir depuis maintenant sept ans. Vous êtes Président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle. Comme je vous l’ai déjà dit une fois entre nous, les responsabilités qui sont les vôtres sont considérables. La Guinée de demain se façonne aujourd'hui. Toutefois, force est de constater que la maison Guinée se fissure de partout. De Boké à Kérouané, Lola, Beyla monte la fureur. Le mécontentement gagne l'ensemble du Pays. Vous venez vous-même d'échapper à une vindicte populaire en Haute Guinée à Kérouané. C'est peut-être la raison de votre soi-disant grand déballage pour mobiliser à nouveau vos partisans qui ne vous font plus confiance. Mais votre grand déballage n'est qu'un verbiage, car il vous manque du souffle, du courage et de la rigueur intellectuelle. En effet, Monsieur le député, seul un homme courageux, qui assume ses actes peut affronter cette mystérieuse voix intérieure qui monte des tréfonds de sa conscience lorsqu'il a commis ce que la morale réprouve. Vous vous êtes vanté d'être le maître d'œuvre des événements du 4 juillet 1985. Il y eut des morts cette nuit là, puis après. Vous fuyez cette voix mystérieuse qui vous place sans cesse devant vos responsabilités. Vous n'aurez la paix intérieure que lorsque vous aurez raconté sur un podium à Conakry, face au peuple de Guinée, tout ce dont vous vous êtes vanté à la Conférence de Colombia, et livré aux Guinéens vos motivations d’alors pour mettre fin au régime "soussou" comme vous le disiez. Le CMRN n'était au pouvoir que depuis 15 mois, sans effusion de sang, et il n'était pas composé que de soussous. A Colombia vous avez accusé les officiers Peuls de vous avoir empêchés de mettre fin au régime "soussou". C'est sur ces officiers que vous continuez de déverser votre venin. Les Soussous eux, vous avez besoin d’eux en ce moment pour votre maintien "éternel" au pouvoir. Vous évitez donc d’exprimer publiquement votre haine sur eux.

Monsieur le député, si vous êtes un sincère partisan du "grand déballage" alors en votre qualité de Président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, faites voter une loi à l'Assemblée Nationale pour la tenue d'une conférence nationale libre et souveraine pour qu'enfin l'on purge la Guinée de tous ses fantômes qui hantent le pays depuis 1956. Pour que les âmes de nos victimes, de toutes les victimes, jusqu'à ce jour, puissent reposer en paix.

Monsieur Damaro, lorsque vous aurez fait voter une telle loi, alors et alors seulement, les Guinéens pourront vous accorder un brin de crédibilité. En attendant, je vous invite, vous et vos compagnons du pouvoir, à limiter vos dégâts et de cesser de cultiver la haine en pensant à demain. L'injustice engendre la colère. Des générations passent, les gens meurent, pas la colère. La colère se nourrit de haine et se transmet aux enfants. Regardez ce qui se passe en Espagne ! Ce sont des frustrations vécues il y a 300 ans qui resurgissent aujourd'hui en poussant les Catalans à toujours vouloir se retirer du reste de l'Espagne.

 

Sadio Barry,
Président du parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG)
Numéro d’enregistrement : 3010 – M.A.T.D 01/08/16

Contacts
Mail-parti        :    bag.guinee@protonmail.com
Mail-privé       :    sadio.barry@guineepresse.info


 

18 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Guilao, Adam02/11/2017 00:06:00
Excellente remise a l'ordre Mr. Barry, mais qui risque de tomber dans de sourdes oreilles, si toutefois il en a. Comme je l'ai mentione ailleurs, damaro devrait etre entendu par un juge d'instruction sur la base de ses declarations. En fait, les presumes actes de juillet 85 contre les adversaires du general-paysan ont un aspect legalement justifiable. Le gros du probleme ici est que par ses sorties intempestives damaro risque de braquer une partie de la population contre d'innocentes personnes. Il incite a la violence et devrait s'expliquer pour sa.
Mohamed Kourouma02/11/2017 01:47:03
Félicitation Sadio Barry ! C'est le meilleur texte jamais lu sur votre site. Il est surtout d'une grande utilité. J'invite les patriotes guinéens qui lisent ce texte de laisser un commentaire que Damaro pourrait lire afin qu'il sachent qu'on en a assez de lui et de ses indignes manoeuvres dont le seul but est d'opposer les ethnies pour que leur groupe se maintienne au pouvoir.
Oumar Diallo02/11/2017 07:41:56
Bien dit Mr. Kourouma. Il faut surtout partager à toutes ses connaissances le plus largement possible. Les guinéens doivent comprendre cette classe politique malhonnête qui mélange le peuple pour se partager les ressources du pays entre eux et leurs seules familles.
oumar de bruxelles02/11/2017 09:33:03
Merci mille fois Mr Barry vous etes une montagne politique.Et un surdoué.je prie dieu qu'il face vous un leader politique de premier plan en guinée pour faire regner l'ordre à fin de valoriser les talents de ce pays.
ama02/11/2017 12:27:30
Analyse pertinente et troublante. Comment dire à nos enfants que les déclarations de ce député de plus de 60 ans (âge de la sagesse pour un citoyen que nous croyons normal...) sont des mensonges successifs et honteux sans état d'âme.

Merci pour cet éclairage Mr Barry.

Nous croyons en Dieu, car nous savons que dans "Dans la Vie Tout Reviens" : la ROUE Tourne pour TOUS

Les massacres de citoyens innocents restés impunis,depuis les années 1950 à nos jours, reviendrons tôt ou tard à leurs commanditaires. En effet :

- La méchanceté reviendra à l'expéditeur,

- Les mensonges à ceux qui les ont dit,

- L'amour à ceux qui l'auront donné.

l'histoire des Nazis n'a de toute évidence pas servi de leçons à Mr DAMARO MENTEUR? MR DAMARO VOLEUR? MR DAMARO CRIMINEL.
Abdoul.H02/11/2017 14:37:24
Avec ce papier, j’ai la dernière pièce du puzzle. Il y a plusieurs années que j’ai lu dans un papier, apparemment banal, dactylographié à la machine et imprimé à l’encre noire, auquel je n’accordais aucun crédit, qu’un nommé Amadou Damaro Camara est le vrai responsable de ce qui est arrivé à Diarra Traoré. En effet, cet individu funeste qui se dit Co-organiseur du coup d’état, n’était en fait qu’un agent infiltré. Il est celui qui a enregistré Diarra dans sa déclaration de prise du pouvoir le 4 juillet 1985. Mais ce que ce dernier ignorait c’est que ce Damaro a fait un double enregistrement. A l’insu donc de Diarra et alors que celui-ci n’était pas encore prêt à passer à l’acte, Damaro est allé à la RTG balancer le communiqué annonçant la prise du pouvoir. Diarra était donc surpris d’entre sa déclaration à la radio alors qu’il était sûr d’être le seul détenteur son enregistrement. Avec tout le traitement, digne d’un VIP décrit ici, qu’un co-organisateur d’un coup d’état a reçu de la part du pouvoir, alors, il ne fait plus aucun doute qu’il n’était qu’un agent infiltré. Aujourd’hui il passe par tous les moins pour manipuler les esprits faibles. On nous disait même que Diarra n’a jamais fait ce coup d’état et qu’il s’agit d’un complot concocté par le régime de l’époque pour l’éliminer défensivement. Dieu merci, tout le monde a entendu cet individu funeste déclarer sur la radio lynx fm que ce coup d’état avait eu lieu et qu’il était co-organiseur, son arrestation a eu lieu à la RTG. D’ailleurs, il considère cet aveu comme une honnêteté à lui reconnaitre.
Tout ceci est vraiment bien fait pour les Guinéens. Dans ce bled, lorsque le pouvoir est en jeu, les siens restent toujours des anges, même s’ils sont pires que le démon. Sinon, la famille devrait etre la premiere a demander des comptes a Damaro.
Mamadou Bowoi BARRY dit Petit Barry02/11/2017 14:48:41
Toutes mes félicitations à Sadio , l'auteur de cette lettre ouverte qui est claire, précise, bien documentée car chaque affirmation est soutenue par des preuves indiscutables .Sadio a ecrit "sans haine et sans paassion" , comme le recommandait jadis Plutarque ,un des pères de l'histoire .Espérons que Damaro lira attentivement cette lettre qui démontre la sagesse , le patriotisme et la hauteur de vue de son auteur.Je forme le voeu que Damaro y réponde avec la même sagesse , de manière positive , "sans haine et sans passion ",en mettant l'unité et la cohésion du pays au-dessus de tout.L'idée d'une conférence nationale est pertinente et vivement souhaitée.Seule la tenue d'un dialogue national ( qui pourrait être présidé par une personnalité dotée d'une haute autorité morale comme Monseigneur Robert Sarah ) nous permettrait de discuter entre frères et soeurs du passif humanitaire de la Guinée au cours des dernières décennies.Nul n'ignore en effet que cette belle Guineé a soulevé l'admiration du monde entier quand elle a fait frémir l'histoire en 1958.Mais,pour paraphraser le grand poète martiniquais Aimé Césaire ," "Apreès l'épopée de la conquête de l'indépendance , la tragédie a commencé ".Cette tragédie, les guinéens continuent de la vivre encore aujourdhui.Ce pays qui a été et demeure pour de nombreux compatriotes , un véritiable Enfer , pourrait devenir un Paradis dans lequel nos enfants et nos petits enfants pourraient vivre en harmonie , dans la paix et la sécurité retrouvee.
Ramata Sow02/11/2017 15:17:30
Alhamdullillahi Rabbil Aalamiina. J'ai désormais un leader politique qui mérite que je me déplace ou que je décale un voyage afin de pouvoir voter pour son parti. Merci leader Sadio Barry et merci au BAG de nous redonner de l'espoir.
ABOU BANGORA02/11/2017 16:06:44
Presi.SADIO,vous,nouvelle generation, qui avez choisi de faire de la Politique; faites beaucoup attention chez nous en Guinee ! Notre pays la Guinee est un paradoxe ! On est pas sincere entre nous or Dieu Aime la sincerite pour le prix de tout bonheur humain.Vos pires ennemis seront les intellectuels : qui ont frequente l'ecole pour creer l'inimaginable, le bien etre, bon vivre de la population etc... . Les seules personnes honnetes en Guinee sont les populations analphabetes,nos parents. Notre souffrance est due a nos intellectuels qui se considerent comme des malheureux . Seuls nos parents sont intellectuels, honnets et bien reflechis mais quant a nous qui avons eu la chance de frequenter longtemps l'ecole, on ne reflechis pas mieux qu'eux car tout ce qu'un analphabete peut avoir comme comportement nous y habite : on est aigris, mechant,irresponsable,haineux, apatrite,criminel,voleur, jaloux , menteur, lache ... bref ,tout ce qui freine l'elant du developpement d'une Nation; juste a cause de gagne - paint. Intellectuels guineens , on s'est fait du mal et Dieu nous Pardonnera certes car IL est Misericorde Dieu mais , nous laissera longtemps sombrer cela pour nous permettre de changer les mentalites afin developper notre chere Nation la GUINEE comme les autres sont en train de faire chez eux. J'ai honte aux populations guineennes aujourd'hui a travers son histoire timiltieuse creee par ses propres fils << Intellectuels >> a causes de je ne sais quoi. Elles ne nous ont pas envoyes a l'ecole pour leur creer de problemes mais plutot de leur aider a se developper . S'il vous plait , Presi.SADIO, faites quelque chose pour cette population meurtrie !
Lamine Soumah02/11/2017 20:02:18
Et pour ce diabolo Damaro et pour le boiteux-dictateur machiavélique Alpha Condé, c'est finalement à Lansana Conté et aux Facinet Touré, Cdt Baldé, Ousmane Sow ... que j'en veux moi: ces criminels devraient être définitivement mis hors d'état de nuire quand on les a arrêtés. Ils ont manqué à leur devoir de protéger la Guinée de ces démons qui ont finalement pu mettre la main sur notre pays et ses ressources. Pour pas plus de 10 ans fort heureusement.
Djiwoun Daka03/11/2017 10:24:52
Merci et félicitation monsieur Sadio Barry. Je partage entièrement cette opinion de Lamine Soumah.
Saran K.03/11/2017 13:24:10
Merci Mr Barry pour cette excellente remise en place de ce traître qui a vendu ses compagnons en 85 après les avoir incités à commettre un coup d'état. Ce Damaro est le type de personnes qui veulent à tout prix atteindre leur but sordide de mettre la main sur les ressources de la Guinée.
Alfa Brooda03/11/2017 17:38:58
Waw.! Il est fort ce Gars là. Que Dieu te facilite un retour rayonnant au Pays car la jeunesse Guinéene a besoin de comprendre tes messages. Koto Sadio fait un effort pour rentrer en Guinée. C'est le bon moment d'aller occuper le terrain.
ama03/11/2017 21:50:37
Le comportement des politiciens guinéens est violent et les résultats enregistrés à ce jour sont tristes et révoltants.
La leçon que nous devons tirer après avoir lu toutes les vérités relatées par notre frère Sadio Barry est que :

" Nous devons apprendre à nous aimer pour sortir notre pays des ténèbres et vivre ensemble dans notre beau pays la Guinée, sinon nous allons tous mourir ensemble comme des ----s..."
M. Doumbouya04/11/2017 08:49:11
Un soi-disant homme politique qui vient sur les médias pour dire qu'il n'est pas là pour plaire à qui que ce soit... Un tel imbécile, arrogant, néfaste ne peut prospérer politiquement que dans des partis de sauvages comme RPG et sous des présidents pacotilles et irresponsables comme Alpha Condé.
SOW Thierno Amadou Oury04/11/2017 16:14:42
Excellente Analyse Mr Sadjo avec des preuves concrets indiscutables. Il est temps,je l’espère bien, qu'il se regarde dans le miroir de sa propre conscience et laisse la véritable vérité historique sur sa participation à cet événement.
Chapeau Mr Sadjo et du courage mon ami
Bangaly Traore05/11/2017 12:01:25
Damaro Camara a ete au Coeur des evenements du 4 juillet 85 Damaro Camara etait au service de Lansana conte pour tuer le colonel Diarra Traore et Cie militaires malinkes. Damaro Camara arreter tes blablablabla organise une conference Nationale des forces vives de la nation Verite et Justice. Un complice peut nous dire quoi en Guinee.
Hawa Bah07/11/2017 08:08:04
Un homme digne, un homme fier et fidèle à ses amis ou compagnons dans une cause aurait accepté de mourir que de dénoncer et livrer les autres. Certains se donnent même la mort pour ne pas trahir sous la torture s'ils sont capturés. Ce Damaro est une brute maudite, un fanfaron, un traitre indescriptible, dénué de toute conscience humaine à la nuisibilité nationale. Que le RPG n'ait trouvé que ce serpent venimeux, mortellement ethnocentrique, égoïste, irresponsable et rongé par la haine, ennemi de la cohésion nationale, pour diriger son groupe parlementaire qui est majoritaire grâce à la supercherie électorale de 2013 organisée avec la complicité de CDD qui a accepté Waymark après avoir fait enterrer 57 de nos enfants pour le départ de cet opérateur du RPG (Sabari/Waymark). Dans d'autres avec des hommes politiques responsables, la classe politique n'allait jamais accepter de prendre part à des discussions où ce maudit vantard prendrait part comme tête de file d'un groupe. Comme Alpha Condé et le fauteuil présidentiel, ce Damaro aussi tient sa position de l'hypocrite et politiquement CON Cellou Diallo qui accepte de traiter avec lui en lui donnant toujours gain de cause.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 22/11/17: Africa Midi: Emission spéciale sur la question d’esclavages d’Africains en Libye (mercredi 22/11/17 à 20 GMT)
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques