URL: http://www.guineepresse.info/index.php?id=14,18487,0,0,1,0



Collectif des avocats des victimes des massacres du 28 septembre 2009


CPI.jpg

2018-06-06 15:51:49

 

Déclaration n°001

Le Collectif des avocats des victimes des massacres du 28 septembre 2009 salue la mise en place du Comité de pilotage pour la tenue du procès dans l’affaire du 28 septembre 2009 sous l’égide de Son Excellence Monsieur le Ministre de la Justice. Depuis 2010, le Collectif des avocats, avec l’appui financier de l’Union Européenne, a assisté environ quatre cent (400) victimes et déposé une vingtaine de demandes d’actes auprès du pool des juges d’Instruction en charge du dossier.

En dépit de cette volonté affichée, le Collectif des Avocats exprime un certain nombre de préoccupations.

Tout d’abord, nous tenons à un procès juste, équitable et inclusif dans lequel tous les accusés seront appelés à comparaître, notamment le Capitaine Moussa Dadis Camara et le Général Sékouba Konaté.

Ensuite, le collectif réitère son attachement à la qualification des événements du 28 septembre 2009 et les jours qui ont suivi en crimes contre l’humanité, comme le spécifie la Commission Internationale d’Enquête des Nations Unies (ONU) dans son rapport en date du 17 décembre 2009. Il tient à rappeler que la Cour Pénale Internationale (CPI) suit attentivement cette affaire qui est d’ailleurs en examen préliminaire depuis octobre 2010, au titre de crimes contre l’humanité qui relèvent de sa compétence.

Enfin, le Collectif des avocats salue l’assistance financière aux victimes par l’Union Européenne et autres institutions. Toutefois, au vu des souffrances de certaines victimes, le Collectif souligne l’urgence qu’il y a de nos jours d’allouer une assistance supplémentaire aux victimes pour des soins médicaux et des moyens de subsistance.

Nous estimons que la tenue d’un procès équitable dans cette affaire contribue à la lutte contre l’impunité, favorise la réconciliation nationale et participe au respect du principe de complémentarité consacré par le Statut de Rome  portant création de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Conakry, le 06 juin 2018                                                        

LE COLLECTIF

Maitres

Bassirou Barry
Hamidou Barry
Alpha Amadou D.S. Bah
Mamadou Souaré Diop
Mouminy  Diallo

Morlus  Sylla
Séréba Mory Kanté
Docteur Thierno Souleymane Barry
Thierno  Ousmane Tall


 

7 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

ALPHA OUMAR DIALLO06/06/2018 17:57:27
Sacrée Guinee, nous avons même des "Maîtres-Docteur" maintenant.

- Les titres de professeur et docteur devront être punis par la loi pendant au moins 10 ans sauf pour les médecins dans leurs services quand ce pays retrouvera ses esprits...
Mamadou Hammadal Barry06/06/2018 20:45:02
Je ne pense pas que ce proces va avoir lieu dans un avenir previsible. Le tendem Cheick Sacko et Fatou Bensouda vont jongler avec ce proces indefiniment tant qu'il seront en place. ce sont les deux anti justices les plus malhonnetes qu'on a en tete des choses. Pour l'instant prions pour le depart de Bensouda et l'arrivee d'un procureur d'une origine autre que l'Afrique de louest (la Gambie n'etait pas le bon pays pour ce proces), voire unprocureur hors afrique. en ce moment un proces aura la chance a avoir lieu. Et puis si ces crimes avaient eu lieu dans un pays comme le Gabon ou le Zimbabwe, Bensouda se serait dechainee comme une chienne enrage. Mais puisque que des ressortissants de la moyenne Guinee sont majoritairement victimes elle va trainer les pieds indefiniment.
AOT Diallo07/06/2018 18:35:48
@Mamadou Hammadal Barry, je partage votre frustration sur ce dossier mais de grâce ne vous en prenez pas a Fatou Bensouda pour expliquer la lenteur de la cour sur le cas de la Guinée :
1- Le fait d’être gambienne ne fait pas d'elle une "pourrie" comme Yaya Djammeh. Si on résonne comme cela alors vous devriez mépriser tous vos compatriotes, y compris les meilleurs de vos amis et dans votre famille.
2- Elle a fait le maximum possible dans le contexte de frustration et de blocages qu'elle subit tous les jours a la CPI depuis qu'elle a ce poste justement parce qu'elle est africaine d'un pays insignifiant sur le plan international.
- Et pourtant elle a envoyé plus de 15 missions en Guinée justement pour maintenir le feu sous la carapace de notre tortue nationale et pour bien rappeler au pouvoir que cette justice devra se faire un jour qu'elle le veuille ou pas. Sans cela ce dossier serait enterré comme tous les autres six mois après le drame.
3- Penser qu'en nommant un occidental a sa place accélérera la procédure est un pur rêve irréaliste - ce sera même le contraire. Les décisions d'appuyer la pédale sur un crime contre l’humanité n'est jamais prise par la CPI mais plutôt par les Big Brothers assis dans leurs bureaux de l'Occident a des moments bien précis pour prouver qu'ils seront intransigeants contre tout petit dictateur surtout tropical et ça marche d'ailleurs très bien. Meme Nkurunziza du Burundi doit en trembler chaque nuit dans son lit d'ou ses promesses de quitter en 2020, a plus forte raison ceux qui rêvent de faire pareil a lui (Kabila et Eyadema Jr.).
- Si rien ne se fait pour le moment et que Dadis et encore a Ouaga ce n'est en premier la faute du PPAC mais bien celle de ceux qui l'ont mis en cage dorée a Ouaga. N'oubliez jamais que c'est eux aussi qui ont mis le PPAC au pouvoir en Guinée.
- Un jour un concours de circonstances et d’opportunités pour eux se présentera et alors Dadis sera tiré le même jour par la peau du cou pour être jeté dans une prison réelle que ce soit a Conakry ou a la Hayes.
Un peu de réalisme et de realpolitik internationale, pardon Mr Barry, mon beau...
Oumar Diallo07/06/2018 19:29:07
AOT Diallo, ce ne sont pas les Occidentaux qui ont mis Alpha Condé au pouvoir, mais plutôt Cellou Dalein Diallo. Au Sénégal, le favori de la France Abdoul Diouf échoua face à la détermination de Wade. Au Burkina, l'enfant chréri des Occidentaux, Blaise Compaoré, fut chassé. Au Benin, le 1.er ministre et candidat de la France fut vaincu par le préféré du peuple béninois Patrice Talon.
AOT Diallo07/06/2018 23:44:28
@Oumar Diallo, vous avez bien raison nous ne devons pas nous défausser sur la France pour la calamité PPAC au pouvoir chez nous. Balayons d'abord chez nous : Konate / JMD / CDD et tous les autres faux-culs qui ont viré comme des girouettes des que le vent a tourné.
- Mais reconnaissons quand même que la France-Afrique y a bien mis du sien avec Kouchner et les frères Bourgi notamment sans compter en plus les Blair et Sorros.
- La différence avec les autres cas que tu cites c'est que cette même France-Afrique a décidé de lâcher des vieux pourris tellement impopulaires avec le temps chez eux qu'ils devenaient du coup "mauvais pour leur Business local" a court/moyen terme.
- Chez nous ils ont vite compris que nous étions en majorité des gaous amnésiques avec des chefs qui pouvaient même sans nous faire gober sans crier dans les rues du "18% au 1e tour et 55% au 2e tour" et en plus avec des chefs opposants qu'ils savaient ne feraient pas plus que pleurnicher et se victimiser.
- Et oui, nus sommes encore plus nuls que tous les autres pays pourris du continent - too bad for us...
Bangaly Traore08/06/2018 03:02:02
L'alliance cellou dalein Diallo -Dadis Camara en 2015 a ete une honte collective pour sa famille politique en Guinee je parler de Cellou dalein Diallo. Merci mes freres et soeurs Bon fin de Ramadan par la grace de Dieu et le peuple de Guinee un Jour il aura la verite et la justice en Guinee. Nb.POURQUOI nos leaders politiques Cellou dalein Diallo sidya Toure Lansana kouyate Bah Oury etc...Ne parler Jamais sur les evenements criminels du 28 September 2009 et ni sur les assassinats 94 morts depuis 2011 nos opposants tout leur probleme C'est l'organisation des elections ils ne sont pas des deffenseurs de la justice en Guinee.
Mamadou Hammadal Barry08/06/2018 17:07:30
Tous les commentaires ici sont assez instructifs. Je voudrais seulement renforcer le frere Bangaly Traore ici en disant que peut-etre Cellou Dalein Diallo ne poura plus de son vivant commettre une betise plus grosse que l'alliance avec Dadis. C'etait une insulte voir une aggression contre ses propres militants, les victimes et familles et tous ceux qui comme Bangaly Traore rejettent les crime contre l'humanite.