SÉNÉGAL : complot ou pas, Ousmane Sonko n'est pas innocent

Affaire SONKO : ce que révèle le procès-verbal de la Gendarmerie !


 

L’ancien dictateur bissau-guinéen et ami d’Alpha Condé, Domingo Simoes Pereira, et Ousmane Sonko.
 

Ousmane Sonko aurait été piégé par la fille (déjà violée une fois ?) afin qu'il la viole de nouveau pour obtenir les preuves du viol (Suivre).

Deux cas de figures se dégagent ici :

1- Ousmane Sonko a eu une liaison et des rapports sexuels avec la masseuse. Des adversaires ont cherché à exploiter cette situation pour faire couler le jeune imprudent.

2- Au cours d’une séance de massage « érotique », le député et leader politique Ousmane Sonko a profité pour obliger la fille à coucher avec lui. Elle se confie à quelqu’un qui l’incite à piéger Sonko pour qu’il revienne coucher de nouveau avec elle afin qu’ils aient une preuve du viol, d’où l’accusation de viol répété.

Le parti de Sonko se dénomme PASTEF (Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité). Il a séduit les gens en prônant des valeurs au point que certains l’associent aux fanatiques religieux salafistes. Il vient donc d’être frappé par le syndrome des « Oustas » africains qui prêchent la morale et se font attraper en flagrant délit d’adultère.

Dans l’un et l’autre cas, Ousmane Sonko devra au moins s’expliquer devant ses deux épouses qui ignoraient qu’il avait une douce masseuse quelque part.

Dernières nouvelles :

il semblerait que le dictateur guinéen Alpha Condé est arrivé à Dakar. Veut-il profiter de la situation pour venir tromper la vigilance de Macky Sall en s’offrant en ami ou bien c’est pour apporter d’argent liquide à Sonko dont il veut être le tuteur politique ?

Rappelons que le despote guinéen, Condé, est soupçonné de soutenir Sonko contre l’Etat sénégalais auquel il livre une guerre lâche depuis que la douane sénégalaise a saisi, le 8 août 2014 à l’aéroport de Dakar,  plus de 6 millions d’euros d’argent liquide qu'il faisait transporter par le vol Emiratie vers les Emirats Arabes Unis où il a installé son soi-disant fils.

Qui connait Alpha Condé, surnommé « Le margouillat de Coleyah » ou (Le Grimpeur), sait qu’il fera tout pour déstabiliser Umaru Embalo Ciossoko de la Guinée Bissau et Macky Sall du Sénégal. Sauf si on lui donne de quoi s'occuper en Guinée.

La grosse erreur qu'est entrain de commettre l'administration de Macky Sall, c'est de développer la xénophobie au Sénégal en soumettant les citoyens sénégalais aux noms Bah, Diallo, Barry, Sow, Camara, Soumah, Condé etc. à ce que les nordistes ont connu en Côte d'Ivoire sous Bédié et Laurent Gbagbo et qui a fini par conduire ce pays à la guerre civile.

Malgré les crises qui ont opposé les deux pays (La Guinée et le Sénégal) depuis 1960, des citoyens d'origine sénégalaise n'ont jamais été traités ainsi en Guinée et nos peuples sont restés frères et soeurs.

Le jour où la Guinée connaitra la démocratie et la stabilité politique, les Guinéens rentreront massivement chez eux. Mais refuser de renouveler le passeport ou la carte d'identité d'un descendant de Guinéens ou Maliens à cause de ses origines n'est pas digne d'un Etat de droit et d'un peuple qui se veut être civilisé. Nous Guinéens voudrions garder des bons souvenirs du peuple pieux et accueillant du Sénégal.

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail
01 mai 2021
« Un président français qui vient sur place cautionner un coup d’état militaire fomenté par une soldatesque peu recommandable, voici une première dans ce qui était encore la tradition ...
Idriss Déby est mort par la violence, parce qu'il se maintenait au pouvoir par la violence. Nous ...
« On peut fermer un cimetière en en proposant un autre nouveau, sans profaner l’ancien, ...
« Que cela soit clair : les forces patriotiques guinéennes ne permettront pas à Alpha Condé et ...
"Je ne saurais être de la Basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région" - Déclaration ...