Décès de Mahmoud Bah à Paris– Il fut notre fierté et restera notre exemple

En ce jour de 6 Mars 2021, avec le décès de Mahmoud Bah, c’est un autre militant historique de la cause guinéenne qui disparaît.

Mahmoud Bah naquit en 1940 à Labé de Tierno Lamine et Nénan Barry. Il est petit-fils de Thierno Aliou Bhoubha Ndiyan, frère de Dr. Bah Abdourahmane (fervent militant que l’on vient de perdre en Janvier) et du doyen Elhadj Caba Bah (syndicaliste prisonnier du « complot » de 1961), entre autres.  Il était ingénieur chimiste spécialisé en agro-alimentaire.

Mahmoud Bah fut l’un des piliers du RGE (Regroupement des Guinéens de l’extérieur) que dirigeait Siradiou Diallo et Kaké Ibrahima. Il était responsable de l’organe d’information du groupe -Guinée Perspectives Nouvelles.

Militant convaincu, il fera partie d’un groupe de combattants guinéens qui voulurent lancer une insurrection contre le régime de Sékou Touré entre 1978 et 1979 au moment où la dictature du PDG aux abois sévissait avec des ravages dont la Guinée ne s’est pas remise.    

Leur opération échouera du fait de l’infiltration des agents du PDG.  Il est dit que Sékou Touré en personne, apeuré et préoccupé par sa survie, planifia l’infiltration avec l’aide de Siaka. Ils emprisonnèrent à Labé un certain Soumah Kélétigui accusé de détournement. Kélitigui était en fait en charge d’infiltrer les familles des opposants de l’extérieur dont celles de Mahmoud Bah et de Siradiou Diallo.  Après sa libération, Kélitigui rejoignit les rangs de l’opposition à l’extérieur. Comme l’indique Mahmoud Bah dans son livre « Soumah Kélétigui était devenu, après sa libération du Camp Boiro, un agent de renseignements à la solde de Siaka, ce qui lui avait permis d'obtenir une licence d'import-export ». Kélétigui contribuera à l’échec de l’opération dirigée par Mahmoud Bah qui aurait débarrassé la Guinée de l’aberration du PDG. 

Le groupe de Mahmoud Bah fera une reconnaissance de quelques mois en Guinée, entre Mai et Juillet 1979. À leur seconde tentative ils seront arrêtés aux alentours de Boké – (Voir plus bas le lien du témoignage que livre Mahmoud Bah sur l’épisode). 

Les compagnons de Mahmoud Bah succomberont tous aux tortures et la diète noire pour extorquer des aveux et des accusations. Mahmoud Bah survivra lui à une Diète noire de 22 jours, aux tortures et aux interrogatoires. Il devra la vie à la campagne de ses compagnons à l’extérieure. À l’époque, les organisations comme Amnesty International et la Ligue des droits de l’homme ciblaient particulièrement les violations de droits de l’homme en Guinée. Sékou Touré était obligé de lâcher du lest. Mahmoud Bah aura droit à une courte visite de représentants de la Ligue des Droits de l’homme au camp Boiro pour vérifier qu’il était vivant. Mais en plus, il usa de stratagèmes de toute sorte pour faire croire au régime reclus qu’il pouvait leur fournir des informations sur les réseaux des guinéens de l’extérieur. Mais, Mahmoud Bah devra sa liberté en 1984 à la chute de la dictature du PDG.

En plus d’une intégrité hors du commun, on se souviendra de l’homme dont l’affabilité et la modestie étaient fondées sur des convictions solides et de valeurs morales hors du commun. Il aura été notre fierté. Son action restera une inspiration pour les luttes à venir. Son livre : « Construire la Guinée après Sékou Touré » est un testament aux générations pour ne jamais désespérer de notre pays. La dédicace du livre donne une indication sur l’homme que nous venons de perdre.

Dédicace

À ma Mère, Sa foi profonde, l'aumône et les bénédictions qu'elle dispense, nous protègent.

À ma Femme

Notre amour, si pur, si simple, m'a permis, au bord du précipice, de m'accrocher, d'espérer, de survivre.

À Saïkou Oumar Sy Savané

Au-delà des dures épreuves, face aux défis lancés à l'Afrique. Tu restes une référence de sincérité, de don de soi, pour les Guinéens qui luttent.

À mes compagnons d'arrestation et de détention au Camp Boiro, dont Karamoko Diallo mo Nouroukô. Victimes d'un cruel despotisme. Paix à leur âme !

C’est l’occasion de saluer sa femme Aissatou dont il bénéficia du support fervent dans sa lutte permanente. À ses enfants vont les condoléances de toute la communauté des patriotes guinéens. Nous leur prions d’accepter le coup du destin et de cultiver la mémoire de l’homme exceptionnel et de ses héroïques compagnons, ci-après : Hâdy Bah, Sékou Diakité, Mallal Diallo, Ousmane Camara, Manga Moussa, Mamadou Kéita, Saliou Diallo, Mamadou Bhoyi et Karamoko Diallo. Nous remercions Dieu d’en avoir fait don à notre famille et à notre pays. 

Ourouro Bah

http://www.lecampboiro.net/bibliotheque/mahmoud_bah/chap3.html#cellulesBloc

 

 


Imprimer   E-mail
13 juillet 2021
A l’issue de son 3e congrès ordinaire tenu les 12 et 13 juin à Rufisque, le Mouvement de la réforme pour le développement social (MRDS) a choisi le Dr Ousmane Diallo comme nouveau secrétaire général. ...
Pour parfaire le coup d’état constitutionnel qu’il a instigué en Guinée et détourner l’attention ...
Comme l'a dit Sidya Touré, la présidence de la République n'est pas un lieu d'apprentissage.
Quand Guineenews parle de Signature à Accra, ce samedi 19 juin 2021, d’un accord militaire entre la ...
« La Chine exploite près de 70 % des ressources en bauxite, a remporté un récent appel ...